Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 649 fois
  • 199 J'aime
  • 8 Commentaires

Le couvent Sainte Augustine

Chapitre 1

Les prémices d'un vice

Divers

L’histoire se passe dans le couvent de Sainte Augustine, Marie est la cadette d’une famille très catholique. Ses parents désireux de mener une vie de Chrétien épanouis l’inscrit dans une école dirigée par des religieuses.


Le premier jour annonça la couleur, a peine entrée dans le bâtiment principale Marie remarqua que toutes les filles passaient par ce qui semblait être des vestiaires pour en ressortir quelques secondes plus tard. Quand ce fut son tour Marie entra dans le vestiaire et enfila l’uniforme; une chemise blanche et une longue robe bleue roi. La jeune fille s’empressa de se changer et mit ses anciens habits dans un sac ou elle écrivit son nom. Elle suit tout le cortège fini par récupérer des affaires de cours et se faire confisquer son téléphone portable.


Marie prit place sur le banc de la salle qui lui avait été donnée et se retrouva devant une religieuse cinquantenaire au regard froid. La jeune fille sentit du mouvement près d’elle et vit une autre élève s’asseoir à côté d’elle et lui sourire. Au contraire de Marie qui portait des cheveux roux sombres bouclés libres sur ses épaules, sa voisine avait attaché ses cheveux couleur jais en chignon. La jeune femme entrevit alors entre la chemise légérement ouverte la poitrine de sa voisine.


“ - Moi c’est Alix. Dit-elle en se penchant vers Marie lui faisant un clin d’œil.

Marie…”


Alix se redressa, fit un signe de la main et se mit à écouter le cours. La matinée se passe doucement et quand vient l’heure du déjeuner Marie et Alix se mirent à discuter sur le chemin. Le réfectoire se trouvait en face d’elles et plusieurs religieuses en tablier les servaient petit à petit. Les deux filles se mirent debout face à une table et se mirent à suivre la prière de la religieuse. Puis toutes les filles s’installent devant leurs assiettes. Elles se mirent alors à manger, Marie observa la salle, plusieurs religieuses s’étaient assises et semblaient froides et austères. Seule l’une d’entre elles, qui devait avoir son âge l’observait. Marie se concentra plus sur la religieuse. Quand celle-ci la regarda elle plaça deux de ses doigts en "V" et mima une femme lechant une autre.


Troublée Marie replonge son regard dans son assiette et mange sans oser lever les yeux. Le soir, toutes les filles se mettaient en maillot de bain pour la douche. Étonnée de l’absence de pudeur, étonna la jeune fille qui, distraite, s’arrêta. Alix lui donna un petit coup de coude et lui montra une des filles de leur classe qui venait de recevoir un coup de bâton sur les cuisses.


" Plus vite." Siffla la religieuse d’un air sévère.


En rang les jeunes filles se dirigent vers la douche. Ces dernières étaient semblables à celles de vestiaires dans des salles sportives, sans intimité. Marie se mit à côté de son amie et se lava, sans vraiment faire exprès la nouvelle arrivée l’observa. Les deux jeunes filles se mirent alors à discuter d’elles même d’où elles venaient… Notre héroïne remarqua qu’elle avait de nombreux points communs avec sa nouvelle amie.


Elles venaient toutes les deux d’une région reculée de de France, et n’avaient que rarement eu l’occasion de sortir du carcan familial. Leurs rares interactions avec le monde extérieur consistaient à assister aux fêtes du village, où tout le monde se connaissait. Elle sentait, au fur et à mesure de leur conversation, quelque chose d’étrange. Alix la regardait fixement, et s’approchait légèrement. Elle sentait la chaleur de son corps dans la moiteur de la douche, et cette proximité la troublait. Alors que la religieuse tournait le dos, Alix s’approcha encore un peu plus, jusqu’à coller ses seins aux siens, ses tétons étrangement durs enfonçant ceux de Marie. Elle vit alors, derrière l’épaule d’Alix, la fille remarqua la fille qui l’avait observé au réfectoire en mimant un acte lesbien, en train d’embrasser à pleine bouche une autre fille, qui lui semblait soumise mais dont l’excitation se révélait par une épaisse mouille coulant le long de ses cuisses. Alix tourna la tête, et voyant que Marie avait remarqué la scène, ses seins toujours collés aux siens, elle passa la main sur le sexe de Marie, et lui dis :

“Ne t’inquiète pas, tu verras ici, il y a plein de bons côtés, tu vas découvrir des choses, non seulement à propos de Dieu, mais aussi à propos de toi-même…”


Marie ne tétanisée ne sachant comment réagir, Alix commença à enfoncer un doigt dans son intimité. Au moment où Marie voulu lui dire d’arrêter, une religieuse remarqua la scène du baiser qui se passait derrière Alix, et donna un coup sec de son bâton sur les fesses des deux protagonistes :


“ Mon Dieu, arrêtez tout de suite ! De tels actes sont proscrits dans la maison de Dieu. Ce n’est pas la première fois. Comme le bâton ne semble pas suffire, c’est la mère supérieure qui va décider de votre châtiment !”


La religieuse les saisit alors par les cheveux, les forçant à la suivre hors de la douche. Les deux filles eurent juste le temps d’attraper leur robe accrochée aux vestiaires, avant de disparaître dans un couloir menant à un escalier en pierre.


Alix ayant vu la scène, elle retira son doigt du vagin de Marie, qu’elle avait gardé enfoui dans son intimité tout au long de la scène. Elle le porta à sa bouche, en avalant l’intimité de Marie avec un regard gourmand. Marie ne sachant comment réagir, s’inquiéta :



“La religieuse semblait très en colère, que va-t-il arriver à deux filles ?“

“Elles vont recevoir le châtiment de la mère supérieure, et crois moi tu n’aimerais pas être à leur place… dit-elle, le doigt toujours dans sa bouche”


Marie, troublée par ce qui venait de se passer, ne savait quoi penser. Elle sentait encore le doigt d’Alix dans son vagin, et malgré l’effet de surprise et la légère douleur qui l’avait accompagnée, une sensation de vide s’était créée en elle. Bien qu’elle ait une profonde aversion pour le péché de chair, elle devait reconnaître qu’elle avait grand besoin que ce vide soit comblé....

Diffuse en direct !
Regarder son live