Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 22 035 fois
  • 157 J'aime
  • 2 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Couvre-Feu

Chapitre 1

Suite de - Le couvre feu ?

Hétéro

Mon ami ne cesse de lui donner le rythme, il a l’air tellement bien dans cette position. Assis dans le canapé, le sexe dans la bouche de ma femme tout en lui tenant la tête de ses deux mains. Je vois son sexe qui rentre et sort de la bouche de ma femme. Elle n’en demande pas plus, elle est bien à ce moment, je le vois. Elle qui adore sucer, la voilà servit. Elle ne devait pas s’attendre à cela de la soirée, goûter un nouveau sexe, le tout en étant à quatre pattes... Je l’avoue, je ne m’y attendais pas non plus, mais la voir dans cette situation et position me plaît énormément ! Et puis, il faut le dire, il n’y a pas qu’elle qui profite de la soirée.


Je ne suis pas à plaindre, j’ai la femme de mon amie devant le fauteuil où je suis assis, à genoux en train de me donner du plaisir en me suçant ! Je vois mon sexe qui rentre dans sa bouche toute chaude, toujours à la recherche de la gorge profonde. De temps en temps, mon sexe dur et droit sort de sa bouche, mais elle ne reste pas inactive, au contraire, elle me branle tout en me léchant. Sa langue vient s’amuser tout le long de mon sexe et sur mon gland.


Je ne peux que l’admirer en action, elle est incroyable ! Je profite de ce moment, je savoure ce plaisir, j’aime sentir sa bouche et sa langue sur mon sexe. Sa fellation est vraiment bonne et elle est douée. Je savoure cette chaleur, mais je veux également profiter de sa généreuse poitrine. Je glisse ma main droite le long de sa nuque, de son dos pour me diriger vers sa poitrine. Elle le sent, car elle enlève sa main, son bras pour me laisser la place d’y passer la mienne. J’avance tout doucement ma main vers sa poitrine. Il n’y a plus d’obstacles entre ma main et cette poitrine, ces seins que j’admire depuis le début de la soirée. Le contact se fait, ma main prend possession de son sein ! Quel bonheur ! Cette sensation est incroyable, je suis aux anges à ce moment.


Moi, assis dans le fauteuil de mon salon, me faisant sucer et branler par la femme de mon ami qui se trouve à genoux devant moi tout en touchant, malaxant sa poitrine. Tandis que ma femme se trouve à moins de trois mètres de moi, à quatre pattes devant mon ami qui est également assis sur mon canapé le sexe dans sa bouche.

Ma main ne cesse de masser, de malaxer ce sein, cette poitrine que je voulais tant. Je joue avec son téton, je passe dessus, je le pince, le tire. Elle doit aimer que l’on joue avec, que je joue avec, car je sens son rythme freiner sur mon sexe, mais au contraire, sa respiration se fait entendre de plus en plus fort et lourd. Son rythme accélère à chaque passage de ses doigts sur cette pointe tendue de son sein. A l’entendre respirer de cette façon, mon plaisir à moi augmente, je sens que je ne vais plus tenir très longtemps. Mon sang augmente, mon sexe va exploser d’ici peu de temps. Je me redresse et j‘approche de son visage, de son oreille.


— Je ne tiens plus, je vais venir. Je vais tout lâcher...


Elle me regarde droit dans les yeux et à son regard, je comprends qu’il n’y a pas de soucis.


— Alors, ne te retiens pas et lâche-toi ! C’est ce que je voulais, goûter à ton sexe, mais surtout goûter à ton liquide. Alors, lâche-toi et fais-moi ce plaisir.


Qu’est-ce qu’elle ne dit pas là ! Je n’en reviens pas. Elle me dit clairement de me vider dans sa bouche et de tout lâcher. Il ne m’en faut pas plus, je ne peux pas me retenir après cette phrase. Elle vient de gagner son combat, moi qui retiens mon plaisir, je n’eus plus à cet instant. Je lâche prise totalement, ma main lâche son sein pour aller derrière sa tête. Je maintiens à tête ses cheveux comme une queue-de-cheval. Je suis prêt à exploser, ç a y est, je lâche tout. Mon plaisir sort et entre dans sa bouche. Je retiens ses cheveux, mais elle avance d’elle même sa tête pour enfoncer au plus profond mon sexe dans sa gorge. Mes premiers jets finissent sur sa langue, mais les deniers, eux, finissent le long de sa gorge directement. Je l’entends avaler. Elle joue avec ce qu’il lui reste sur la langue. Je la vois sortir sa langue avec ce qu’il reste de mon liquide encore chaud. Je la regarde et elle me rend ce regard tout en se léchant les lèvres.


Elle entreprend le nettoyage de mon sexe, je vois sa langue s’agiter autour de mon gland. Il est comme neuf, tout propre.


— Merci... voilà le seul mot qui est sorti de ma bouche à ce moment-là.



Il me faut quelques secondes pour me remettre de mes émotions. Mais ces quelques secondes sont interrompues par un bruit qui provient d’à côté. Ces bruits viennent tout droit du canapé, plus exactement, ils proviennent du sol. Pendant que je prenais plaisir, l’action d’à côté à bien changé ! Ma femme n’est plus à quatre pattes, à genoux, devant mon ami. Elle est toujours à quatre pattes, complètement nue. Elle n’est plus devant mon ami à le sucer, mais elle est devant lui à profiter du plaisir que lui, lui donne maintenant. Mon ami se trouve derrière ma femme, totalement nu aussi. Il profite de la vue pour admirer ses fesses, mais surtout le sexe de ma femme ! Sa main gauche prend les fesses, rend le cul de ma femme qui se trouve devant lui. Il profite de ce cul qui lui est offert. En attendant, sa main droite ne dort pas, bien au contraire, elle s’agite. Elle caresse le vagin qui se présente à lui. Ses doigts montent et descendent, de temps en temps, je les vois qui s’arrêtent.


Je pense qu’il s’amuse avec le petit bouton de ce sexe au vu des réactions de ma femme.


La femme de mon ami et moi, nous entendons leurs souffles, l’excitation et l’envie de nos conjoints. Son homme vient d’approcher ses doigts près de sa bouche, il récupère de la bave et approche ses doigts du sexe de ma femme. Il caresse lentement ma femme quand je ne vois pas un, mais deux doigts disparaître petit à petit dans son sexe. Ça y est, ma femme est en train de se faire doigter par mon ami. Tellement excitée par la situation, tellement excitée par la fellation qu’elle lui a donnée juste avant, elle doit être toute mouillée et accepte sans difficulté aucune des doigts de ce nouvel homme qui se trouve derrière elle.


Mon ami accélère ses doigts, ils sortent et entrent de plus en plus vite dans ce nouveau sexe qu’il découvre de plus en plus à chaque passage, à chaque mouvement, chaque pénétration. Plus ça va vite, plus j’entends claquer ses doigts contre le sexe de ma femme. A chaque claquement, ma femme intensifie sa respiration et ses gémissements ! Les doigts de mon ami, à chaque mouvement, s’enfoncent de plus en plus dans l’antre de ma femme. J’aperçois les yeux de ma femme qui se ferment petit à petit, pour ressentir le mieux possible cette sensation nouvelle avec cet homme. Les doigts restent à l’intérieur, je comprends que mon ami joue avec dans le vagin de ma femme. Il n’en faut pas plus pour que celle-ci lâche totalement prise. Son plaisir à ce moment précis est au maximum. Elle ne peut plus retenir sa chaleur interne. La voilà complètement sous l’emprise de ces doigts.


C‘est le moment, ça y est... Nous la perdons. Elle se laisse envahir par le plaisir intense ! Ce n’est pas des cris de bonheur, mais des hurlements de jouissance que nous pouvons entendre résonner dans le salon !

Diffuse en direct !
Regarder son live