Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 656 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Un cul confortable

Chapitre 1

Hétéro

je m’appelle Marc, j’ai 42 ans. Je suis divorcé depuis qq années. J’habite dans le sud et l’été dernier mon fils Michel et sa fiancée sont venus passés des vacances chez moi. Ils ont respectivement 22 et 20 ans. comme je suis souvent de sorti ils pouvaient profiter de la villa et de la piscine sans etre dérangés. un jour je suis arrivé a l’improviste et je les ai surpris entrain de se dorer au soleil completement nus. je me suis vite caché et j’ai pu admirer le corps de ma belle-fille. elle était parfaite. mince comme une liane mais avec de tres beaux seins, un ventre plat, une peau dorée et satinée... le soir je n’ai pas pu m’empecher de me branler en repensant a ce corps magnifique. le lendemain je voulais a nouveau les surprendre. ce jour la ma belle fille bronzait seule. Mon fils devait dormir. a un moment elle s’est levée et s’est dirigée vers la maison, cad vers moi. j’ai eu un moment de manique mais je n’ai pas bougé. et elle est passée sans me voir. j’ai pu admirer de plus pres sa superbe chute de reins. elle roulait du cul quand elle marchait et moi je bandais a mort. je l’ai suivie discretement. elle était allée se chercher qqchose a grignoter dans la cuisine. a un moment donné elle s’est levée et s’est penchée au dessus de la table. je n’ai pu en supporter davantage. je me suis approché furtivement d’elle, tjs penchée et moi la bite a la main. je l’ai saisi d’un bras a la hanche tandis que de l’autre je la baillonais. ma bite s’était logée juste entre ses fesses, le gland collé a l’entrée de sa chatte. elle a gémis en essayant de s’echapper. ’chhhut c’est moi’ lui ai je murmuré a l’oreil. elle s’est un peu calmée et a arreté de gigoter. mon gland se pressait a l’entrée de son peit minou epilé. ’bouge pas! crie pas! si Michel nous surprend comme ça imagine comment il réagirait’. elle a alors poussé un petit gemissemnt de dépis et aussi de surprise tandis que je commençais a m’enfoncer dans son sexe. j’y suis allé lentement jusqu’à ce que je touche le fond et je n’ai plus bougé. attendant qu’elle arrete de pleurer. et puis tout doucement j’ai commencé a remuer. Il fallait que je fasse attention de ne pas jouir trop vite car ça faisait plus d’un mois que je n’avais pas baisé. putain ce cul était d’enfer, je n’avais jamais baisé une gamine de 20 ans. j’accelerais de plus en plus mes coups de hanches en m’aggripant a ses reins jusqu’a lui donner de bon gros coups de boutoirs. sa chatte etait devenue toute glissante. elle aimait malgré elle. sa respiration s’était considerablement accélérée et elle se mordait les levres pour ne pas gueuler. elle poussait de petits gemissement de plaisir. nos chaires qui se cognaient faisaient comme un bruit de clapotement assez vulgaire qui moi m’excitait. son cul rebondi et ferme était tellemnt confortable que je sentais que je ne pourrais pas me retenir bien longtps. je lui ai alors pris les cheveux et tiré la tete en arriere. ’salope! je te fais jouir hein? t’es qu’une pute en fait! tu vas voir ce que je vais te mettre! je vais tout lacher dans ton ventre pétasse!’. je me dechainais sur ce petit cul parfait et elle ne pu contenir une longue plainte tandis que son corps s’arcboutait sous un orgasme puissant. je lachais tout en gemissant moi aussi. mes jets allerent s’ecraser bien au fond de son vagin. de longs jets bien cremeux. nous sommes restés collés l’un al’autre un moment. tout les 2 completement essoufflés. je sentais ma bite se ramollir dans sa grotte. lentement on s’est levé. je l’ai saisi a la taile pour l’attirer contre moi et nous nous sommes embrassés. elle me rendit mon baiser. sa langue cherchant la mienne. je lui ai pelotté encore un peu les fesses, les prenant a pleine mains. depuis ce jour nous baisons de tps en tps ma belle fille et moi.

Diffuse en direct !
Regarder son live