Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 544 fois
  • 7 J'aime
  • 1 Commentaire
  • Corrigée par l'équipe

Dans une autre vie ...

Chapitre 1

Enfin libre !

Erotique

Amis dans la vie, nous avons commencé à écrire cette histoire. Alors restées secrètes et intimes jusqu’à aujourd’hui, nous souhaitons la partager avec vous. Nous avons échangé à tour de rôle notre pensée, imagination, tout en partageant un immense plaisir à chaque lecture. Les personnages de cette histoire sont une femme et un homme qui ne peuvent pas se mettre en couple légitime, par choix de garder leurs vies actuelles et de ne pas surmonter les interdits sociaux. Comme beaucoup de monde, nos personnages se désirent physiquement, mais nos convenances, et nos interdits font que nous n’en parlons jamais. C’est notre secret personnel. Nos deux protagonistes se sont avoué cette attirance réciproque impossible à concrétiser. Dans cette histoire, nous nous confions ce que nous souhaitons faire ensemble durant ce moment où nous aurions toute notre totale liberté, dans une autre vie...

Lecteur, lectrice, nous vous souhaitons une très bonne lecture...


Lui écrit :


Enfin, ah enfin nous nous retrouvons toi et moi. Nous avons notre moment de liberté totale, sans regard, sans contrainte, sans jugement, sans mensonge, juste toi et moi avec notre naturel et nos envies...


Je suis tellement heureux ! J’entre fébrile dans cette chambre d’hôtel. Tu es déjà arrivée. Tu es debout au soleil face à la fenêtre. Tu regardes ce paysage splendide, la mer, la plage, les jolies maisons... Tu es dans une grande robe au tissu fin, le contrejour dévoile les lignes de tes jambes. L’érotisme de ta posture m’est très agréable.


Tu restes sans bouger, calme, figée dans l’attente de ce premier contact tant désiré. Maintenant, nous pouvons enfin avoir tous les gestes l’un envers l’autre que nous souhaitons. Fini de retenir ces envies, nous pouvons exprimer nos désirs dans nos gestes. Finie la seule amitié qui était le seul contact acceptable, nous sommes libres d’avoir tous les gestes que nous souhaitons.


Je pose mes mains sur tes épaules, doucement pas comme devant les autres, ou seule notre camaraderie devait être présente dans nos gestes. Mes mains sont douces, chaleureuses, enveloppantes. Tu lâches un profond soupir de soulagement de pouvoir enfin commencer cette relation sans entrave. Je me serre contre toi.


— Bonjour, tu es ravissante comme toujours.

— Bonjour, enfin dans tes bras.



Je t’embrasse très doucement sur ton cou, mes bras se croisent sur ton ventre pour mieux être tout contre toi. Nos respirations qui s’accordent parlent pour nous. On se connaît suffisamment bien pour ressentir mutuellement notre plaisir dans ce doux câlin. Tes mains se posent sur mes avant-bras. Ta caresse est douce, tendre, tellement bonne. Nous profitons ensemble de cette vue extraordinairement belle et reposante. Tu te recules un peu pour renforcer le contact de ton dos sur mon torse. Mes mains parcourent ton ventre, tes seins. Mes lèvres se font plus voraces sur la tendre peau de ton cou. Tu fermes les yeux, penches la tête en arrière. Tu te livres entièrement à ma caresse. Tu tournes la tête pour m’offrir tes lèvres, moi je craque, je frissonne d’émotion. J’ai tant retenu ce premier baiser, toutes ces bises innocentes que j’aurai voulu transformer en baisers doux et tendres. Je te prends juste tes lèvres avec les miennes.


Tu te retournes, face à face, nos visages très proches, les yeux dans les yeux, on est subjugué par cette proximité intime que nous n’avons pas à brider. Tes doigts parcourent mon dos, mon cou, mon visage. Je te prends le visage entre mes deux mains et doucement, tendrement, lentement, nos lèvres se caressent, s’ouvrent, notre baiser devient profond, intense, fougueux. Nos corps se cherchent plus de contacts. Je vibre de tout mon être, je te désire depuis si longtemps et si fortement. Je te presse contre moi avec envie et fougue. Tu me presses contre toi avec désir, et passion.


Notre baiser dure longtemps, tant nous l’avons attendu. Nos mains cherchent le corps, la peau de l’autre. J’ouvre les boutons qui ferment ta robe de haut en bas. Tu as la lingerie que je préfère : aucune. Je m’arrête, je m’écarte, je tiens les deux pans de ta robe ouverts. Mes yeux se remplissent de paillettes, je te regarde, je te détaille du regard, tu es si belle, tes seins absolument parfaits, ils sont beaux, fermes, tes pointes remontent de manières si sexy, si provocantes. Tes courbes sont si harmonieuses. Je caresse ta poitrine, l’embrasse...


Je te tourne face à la fenêtre et descends le long de ton corps, à genoux devant toi, j’admire ton sexe, tes lèvres sont bien dessinées, et tu t’es mise très en beauté. Je te respire, je te sens, je te hume. Je suis aux anges d’être là, à tes pieds, tu sens le désir. Mes lèvres te frôlent, tu frémis de plaisir à sentir mon souffle chaud. Je sors ma langue, je te caresse de bas en haut sur toutes tes lèvres intimes. Je commence un cunni alors que tu es encore debout.


Elle écrit :


Je suis remplie de plaisir, tu m’en donnes tellement dès notre premier contact. Je coule dans ta bouche, mais je veux moi aussi profiter de ton corps. Alors je te redresse, tu m’embrasses tendrement. Je pose mes mains sur ton torse, mais je souhaite davantage de contact, alors je te déshabille de ton tee-shirt moulant. Waouh, mes seins aussi proches de ton torse, je ressens un léger frisson de bonheur traversé mon corps. J’ose à peine déposer mes mains sur ton corps, te caresser, tellement j’attendais ce moment. Tu me prends les mains et m’incites à m’adonner à des caresses. Quelle douceur sous mes doigts, ils découvrent ton corps avec passion, avec envie, avec tentation. J’en veux plus et surtout goûter à toi. Je détache ta ceinture, fais glisser ton short et quelle merveille je découvre sous les yeux. Aussi proche de mes doigts, aussi proche de mon regard, j’en attrape des bouffées de chaleur. Ma main droite se glisse sur ton sexe, et le découvre petit à petit.


Je partage ton excitation sous ma douce caresse. Je m’incline à genoux, continue mes va-et-vient sous mes doigts, et viens déposer le bout de ma langue sur ton sexe. Qu’est-ce que tu es bon, délicieux, à croquer...


J’engage une petite fellation pour mon plus grand plaisir. Je me remets tout contre toi, tu me caresses le dos de bas en haut comme j’adore, mais cette fois-ci sans habit. Tu me fais plein de petits bisous dans le cou, sur la poitrine, sur le ventre. Tu es beau, tu me regardes avec des paillettes de plaisir...


Lui :


Oui, tu me mets plein de paillettes. Je te regarde, je te caresse, je t’embrasse en recouvrant un maximum ton corps avec le mien. Puis après que tu m’aies caressé le dos et les fesses, je te retourne tout contre moi en plaquant mon torse à ton dos pour avoir ton corps à caresser et ton cou avec tes épaules à bisouter... Et j’adore la chaleur de tes fesses tout contre mon bassin...


Elle :


La vue de la mer et la chaleur de ton torse dans mon dos me procurent un bien-être total et m’excitent de plus en plus. Tes bisous dans mon cou me font sourire. Toutes tes caresses me font beaucoup de plaisir. Je frissonne d’envie de te sentir en moi, d’enfin que nous soyons toi et moi plus qu’un...


Lui :


Ma main passe de ta cuisse, à ton sein droit, à tes si jolis cheveux. Et à ton bassin pour mieux me plaquer tout contre toi...


Elle :


Je mets ma main par-dessus la tienne pour sentir ta douceur.

Je me remets face à toi pour t’embrasser longuement, et tu me caresses le dos, puis les fesses, et ensuite tu me portes pour passer contre le mur...


Lui :


Contre le mur, nous sommes tournés pour que nous puissions voir la plage, les personnes et la mer. Tu te tiens avec les épaules en appui contre le mur, tes mains à mon cou et tu as croisé tes chevilles sur mes reins. Je recule mon torse du tien pour mieux te contempler. Je te dis que tu es vraiment belle.

Tu me dis : - Viens, viens en moi, je te veux en moi. J’ai tellement rêvé de cet instant... Pénètre-moi s’il te plaît.


— Mais avec plaisir, moi aussi j’ai vécu mille fois cet instant dans mes plaisirs solitaires.


Mon sexe est tendu à l’extrême. Je te regarde, plutôt je t’admire, tu es absolument superbe, ton corps est divin. Tu te régales de mon regard qui te dévore. Tu me manges des yeux toi aussi. Tu passes ta main sur mon torse, tes doigts serrent mon sexe pour profiter de ma dureté générée par mon désir de toi. Tout sourire, tu guides mon gland sur tes lèvres intimes. Je reste immobile pour assurer ta position aérienne, mais surtout par plaisir de me laisser guider par ton envie. Tu te caresses les lèvres et ton clitoris avec mon extrémité. Je sens l’humidité de ton plaisir. Ta caresse est douce, irrésistible. Mon envie de pénétrer devient totale, mais j’attends ton invitation en toi. Mon gland est luisant de ton plaisir, tes lèvres ouvertes, d’une simple pression, tu me cales à ton entrée. Tu replaces ta main sur mon cou. Et les yeux dans les yeux, tu m’invites à t’investir. D’une lente poussée mon gland t’ouvre, je ressens ta chaleur intime, nos regards se font encore plus intenses.


OMD je n’ai jamais eu mon sexe aussi dur. Je n’ai jamais eu un désir aussi fort.


— Oh tu es mon envie, je te désire tant, toi si belle, que j’aime.

— Alors, viens au fond de moi...


Pour savourer le plus intensément et le plus longuement possible notre première pénétration, je m’enfonce en toi par de lents et très doux mouvements. Mes entrées sont à chaque fois un peu plus profondes. Maintes fois, j’ai rêvé, imaginé, sublimé cette sensation d’être en toi, mais là c’est tellement magique, cette douceur, ta chaleur, c’est divinement sublime. Je me cale au fond de toi. L’intensité de ton regard exprime très bien tes sensations de plaisir. Jamais je n’ai partagé un sourire aussi complice. Puis je te fais bouger en te soutenant avec mes mains sur tes fesses. Je passe de lents va-et-vient à une vitesse plus rapide puis très lente pour repartir de plus belle...


Elle :


Je suis en extase devant ta beauté, et j’adore le rythme que tu y mets. Je te dis que j’adore et de continuer ! J’admire ton torse, et je te caresse le visage. Pour plus de confort et pour être plus proche l’un de l’autre, tu te serres contre moi. Je t’embrasse. Je ressens tes mains serrer mes fesses dès que tu accélères les mouvements. Tu t’arrêtes petit à petit, et je me remets à genoux pour te faire une fellation pendant que tu regardes la mer et que tu me passes une main dans mes cheveux...


Lui :


Tu me fais tellement de bien. Tant de sensations ! Tant de plaisir ! Avec cette vue ! Je baisse les yeux pour te regarder : waouh que tu es belle. Je te parle de chaque partie de ton corps pour te dire comme je la trouve magnifique. Mes paroles s’arrêtent lorsque mon plaisir sous ta fellation est trop fort puis elles reprennent une fois cette vague de si bonnes sensations gérée. Tu arrêtes ta caresse et la poursuis avec tes longs doigts tout doucement. Je te relève, te serre dans mes bras en t’embrassant fougueusement puis tendrement. Je te tourne pour que tu te poses tes mains sur le rebord de la fenêtre face à la mer. Debout dans ton dos, je viens doucement en toi en te caressant tes fesses, ton dos, tes seins...


Elle :


Face à la mer, avec ce magnifique paysage, je me laisse faire par ta douceur et ta tendresse. Tu me pénètres calmement. Ton rythme accélère, mon souffle aussi. Je sens monter mon plaisir dans tout mon corps, tu essayes de me calmer, mais je suis trop excitée avec ton rythme et ta présence. Je jouis et en même temps tu continues et me caresses. Puis tu me fais un câlin en me demandant si ça va, je te réponds de continuer, car c’est extrêmement plaisant ! Puis après de longues et délicieuses minutes, je me retourne, te fais un câlin, un bisou langoureusement, et continue à te masturber en essayant de varier le rythme...


Lui :


Quel plaisir ce câlin, de te serrer tout contre moi. Sentir ton sexe humide contre ma cuisse droite. Tes doigts font des miracles de plaisir et de sensations. Tu suis à merveille le rythme de mon bassin. Je te caresse entièrement et ma main se crispe sur ta fesse gauche lorsque tu me fais trembler totalement et si fort. Tu me caresses doucement, je relâche mon étreinte. Gros et long câlin tout doux. On s’embrasse si tendrement. Je fais couler l’eau chaude de la douche et on s’y installe ensemble. Mes mains ne peuvent quitter ton corps si parfait... tu es encore toute frissonnante de plaisir. J’ai tellement de paillettes dans mes yeux en te regardant nue !


Elle :



Tes mains me donnent encore plein de frissons, je ressens tes doigts me masser tout le corps. Je me colle tout contre toi, mes fesses contre ton sexe, et tu me fais des bisous dans le cou. Je me tourne face à toi, t’embrassant sur la bouche, dans le cou, sur les joues, sur ton torse. Tu es très souriant. Ta nudité me donne encore envie de toi. Tu es magnifique et je te regarde avec beaucoup d’admiration. J’ai encore envie de toi...


Lui :

Je bois, je savoure et je me régale de tes caresses. Ton regard me donne tellement confiance en moi. Tes lèvres sont si douces, ta peau si skieuse, je te serre contre moi et commence à te savonner le dos puis longuement tes fesses, l’intérieur de tes cuisses. Tu me tournes le dos pour mettre mon sexe entre tes deux fesses et pour me permettre de recouvrir entièrement ton sexe avec ma main. Mon autre main te parcourt le ventre et tes seins, ma bouche se délecte de ton cou. Ta respiration m’indique ton plaisir que c’est bon de te sentir si douce. Ta main se glisse entre nos deux bassins...

Diffuse en direct !
Regarder son live