Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 826 fois
  • 176 J'aime
  • 9 Commentaires

David, jeune homme modèle

Chapitre 13

Vers de nouveaux plaisirs (partie 2)

Avec plusieurs femmes

Retournant travailler le lendemain matin, David s’installa à son bureau en pensant à terminer les tâches que Nathalie lui avait confiées la veille. Comme à son habitude, il consulta ses mails. Il fut alors surpris de constater que, peu après qu’il eut quitté les locaux de l’entreprise, Valérie avait envoyé un message à l’ensemble des collaborateurs pour leur signifier le départ prochain de Jeanne pour raisons personnelles et que le recrutement d’une nouvelle cheffe de service pour le service Administration serait lancé le jour même. Le jeune homme trouva la nouvelle plutôt bonne et se dit intérieurement qu’il espérait que la successeure de Jeanne fût un peu moins portée sur la fessée à la planche à pain.


Il poursuivit le traitement de ses dossiers. Quelques matrices BCG à réaliser et un plan marketing à établir. Soucieux de son efficacité, il décida de liquider ce qui était le plus facile à effectuer en premier. Il porta donc son choix sur les matrices. En à peu près une demi-heure, il parvint à les faire et à les envoyer aux entreprises mandatrices. Il s’attaqua ensuite au plan marketing. Pour ce faire, il lut attentivement la documentation liée au lancement d’un nouveau produit que l’entreprise concernée avait pris soin de transmettre à Fricounsulting. Peu habitué à l’exercice, chaque étape de l’établissement du plan lui prit passablement de temps.

 

Alors qu’il était sur le point de finaliser son plan et de l’envoyer au client, Nathalie entra dans son bureau.


— Bonjour David !

— Bonjour Nathalie !

— Bien dormi ?

— Oui, oui, très bien. Et toi ?

— Je n’ai pas vraiment réussi à dormir. J’étais bien trop excitée par ce que nous avons fait hier soir. D’ailleurs, c’est pour ça que je viens. J’ai réfléchi un peu à tout ça et je me suis dit que ce serait plus pratique que nous nous voyions chez toi pour notre séance de ce soir. De cette façon, on éviterait les allers-retours en voiture. Est-ce que ça pourrait jouer pour toi ou tu préfères qu’on fasse comme hier soir ?

— Il n’y a pas de problème à ce qu’on fasse ça chez moi.

— Très bien. Alors, on ira chez toi après le travail. Sinon, tu as fini les tâches que je t’ai confiées hier ?

— Oui. Il ne me reste plus qu’à envoyer le plan marketing au client.

— Parfait. Je t’enverrai d’autres dossiers à traiter dans la journée. À plus tard !

— À plus tard !


Nathalie sortit de la pièce et David envoya le plan marketing qu’il venait de réaliser au client. En attendant les nouvelles instructions de sa cheffe, le jeune homme décida de descendre à la cafeteria afin de prendre un café. Après avoir payé sa boisson au distributeur, il remonta à son bureau et la savoura devant son écran en prenant soin de vérifier ses mails régulièrement. Au bout d’une quinzaine de minutes, la boîte de réception de David s’agrandit de cinq nouveaux mails. En les consultant l’un après l’autre, il constata qu’il s’agissait à nouveau de matrices Boston Consulting Group pour trois d’entre eux, ainsi qu’un plan marketing pour l’un et d’une analyse de marché pour le dernier.

 

David commença par les matrices BCG, dont la réalisation lui prit jusqu’à la pause de midi. Le jeune homme alla manger un morceau puis regagna sa place de travail après une heure de pause. À nouveau plein d’énergie suite à son repas, il se concentra sur le plan marketing pendant près de deux heures puis, après auto-vérification de son travail, il envoya ses conclusions à l’entreprise concernée. L’analyse de marché se révéla un peu plus délicate. La base de données y relative comportait énormément de lignes et de colonnes et ne pouvait être comprise qu’un moyen d’un code book préalablement établi par les responsables de l’entreprise mandatrice. En se basant sur les demandes du client, le jeune homme établit des relations entre les différentes questions posées en appliquant des filtres sur la base de données. La tâche, pas particulièrement difficile mais longue, l’occupa bien plus longtemps qu’il ne l’avait pensé, à tel point qu’à seize heures trente, il fut surpris de voir Nathalie entrer dans son bureau.


— Il est temps d’y aller, David.

— Déjà ? Je n’ai pas vu le temps passer. Je n’ai pas encore tout à fait fini l’analyse de marché mais je devrais pouvoir envoyer mon rapport au client demain matin.

— Pas de problème. Tu finiras ça demain, à tête reposée.

 

Le jeune homme éteignit son ordinateur puis il quitta les locaux de Fricounsulting en compagnie de sa supérieure. En chemin, ils échangèrent quelques banalités au sujet de leur travail.

 

— Au fait, je n’ai jamais eu le temps de te demander comment tu te sentais au service Marketing depuis ton changement d’affectation.

— Ça se passe mieux que je ne le pensais. Et puis, ça me change des colonnes de chiffres que j’avais l’habitude de voir au service Finances. Et pour le retour, ça ne te dérange pas de devoir repasser au parking pour aller prendre ta voiture ? Il y a un endroit pour parquer près de chez moi si ça peut t’être utile.

— Non, ne t’en fais pas : ça me fera une petite balade avant de rentrer à la maison.


Nathalie et David poursuivirent leur chemin jusqu’au domicile du jeune homme. Lorsqu’ils parvinrent devant l’entrée de l’immeuble, David fut surpris d’y constater la présence d’une autre femme âgée d’une trentaine d’années. En s’approchant davantage, il la reconnut et la stupéfaction put se lire sur son visage.

 

— Mademoiselle Dupont ?! Qu’est-ce que vous faites ici ?


Cette réaction amusa beaucoup les deux femmes qui éclatèrent de rire.

 

— Ne m’en veux pas, David : ça fait partie de ce que je compte te faire découvrir.

— Et, au vu de la situation, je crois que tu m’appeler Justine.

— Euh… Très bien… Justine.


Encore sous le coup de la surprise, David guida les deux femmes jusqu’à son appartement. Après avoir ouvert la porte, il les invita à y entrer les premières puis il la referma derrière eux. Le jeune homme leur demanda poliment si elles souhaitaient boire quelque chose mais elles déclinèrent l’invitation en lui faisant savoir qu’elles désiraient passer dans la chambre à coucher. Il les y amena puis tous trois commencèrent à se dévêtir. Lorsqu’il vit les corps nus de Justine et Nathalie, David sentit sa verge gagner en volume.

 

— Hum… Tu ne m’as pas menti, Nathalie… Quelle queue tu as, David ! Wow !

— Et il sait s’en servir.

— C’est ce que j’ai cru comprendre. On va voir comment il s’en sort avec deux femmes à satisfaire en même temps.


David et les deux femmes s’allongèrent sur le lit, lui au milieu, Justine à sa gauche et Nathalie à sa droite. Le jeune homme échangea d’abord un baiser avec Nathalie avant d’en faire de même avec Justine. La cheffe du service Marketing fut la première à s’emparer du sexe de David pour le mettre en bouche et y faire coulisser ses lèvres. Profitant de cette fellation, il échangea un nouveau baiser avec la DRH puis celle-ci se mut de manière à placer l’un de ses seins à hauteur de sa bouche. David répondit à cette invitation en embrassant avidement le sein offert. Justine lui maintint affectueusement la tête contre sa poitrine. De son côté, Nathalie poursuivit sa pipe pendant quelques instants avant de faire sortir la verge de David de sa bouche.

 

— Tu veux le sucer, toi aussi, Justine ?

— Bien sûr ! Un homme aussi bien équipé mérite que je me régale un petit peu. Il semblerait aussi que notre beau ténébreux ait un fétichisme certain pour les poitrines développées. Il tète super bien. Tu devrais essayer : c’est très agréable.

— Avec plaisir !


Les deux femmes échangèrent leurs positions. Tout en savourant le mouvement des lèvres de Justine sur son sexe, David eut le plaisir de se retrouver avec un sein de Nathalie dans la bouche. Celle-ci lui pressa la tête contre sa poitrine en lui souriant. Ils demeurèrent dans cette posture pendant quelques instants avant que Nathalie ne brisât le silence.


— Tu as raison, Justine : c’est très agréable de se faire téter le sein comme ça. Je pourrais continuer pendant un long moment mais je crois qu’il est temps de passer à quelque chose de plus intéressant.

 

Justine interrompit sa fellation et répondit par l’affirmative à la remarque de Nathalie. Décidant de prendre la situation à son compte, David demanda aux deux femmes de s’allonger l’une à côté de l’autre. Elles adoptèrent la posture exigée en gloussant légèrement. Le jeune homme plaça son visage entre les cuisses de Nathalie et commença à faire sa langue sur son intimité. Ne souhaitant pas négliger Justine, il posa l’une de ses mains sur son entrejambe et le caressa en effectuant des mouvements circulaires. Les deux femmes exprimèrent à l’unisson le plaisir que leur conféraient ces caresses. David finit par donner sa langue à Justine et sa main à Nathalie pendant quelque temps avant de décider que le moment était venu de passer à autre chose.

 

Nathalie et Justine se positionnèrent à quatre pattes, l’une en face de l’autre, dans le sens de la largeur, laissant David debout à côté du lit. Les deux femmes échangèrent un baiser sensuel, ce qui eut pour effet d’exciter le jeune homme. Se plaçant derrière Nathalie, il s’enfonça lentement dans son intimité, jusqu’à la garde, avant d’initier une série de va-et-vient à rythme progressif. La cheffe du service Marketing eut beaucoup de peine à garder le contact avec les lèvres de sa collègue tant les coups de butoir de David la faisaient gémir de délectation. En voyant Justine sourire devant cette situation, le jeune homme décida de voir comment elle allait s’en sortir. Se retirant doucement de Nathalie, il contourna le lit pour se positionner derrière la DRH. Comme précédemment, il fit lentement pénétrer sa verge dans l’antre d’amour de la jeune femme. Dès qu’il s’y fut intégralement enfoncé, il effectua des mouvements de bassin d’abords lents puis plus rapides. La difficulté à maintenir le baiser fut la même pour Justine et ce fut au tour de Nathalie de sourire.

 

Après quelques minutes de pilonnage, David se retira de l’intimité de Justine et s’allongea sur le lit, indiquant aux deux femmes qu’il souhaitait changer de position. Nathalie se saisit de sa verge et le chevaucha en s’empalant lentement dessus. Justine l’aida à réaliser un mouvement d’ascenseur en lui maintenant les hanches. Le jeune homme baisa ainsi sa supérieure pendant quelques minutes avant que les deux femmes n’échangeassent les rôles. David fut cependant surpris de constater que Justine ne comptait pas le recevoir à l’endroit escompté.

 

— Tu es une coquine, Justine. Tu veux vraiment prendre dans le cul dans cette position ?

— Pourquoi pas ? Je crois savoir que notre beau ténébreux t’a bien enculée, hier soir. Je n’ai pas encore eu cet honneur aujourd’hui. Considère que je mets la balle au centre.


La DRH s’assit lentement sur le sexe du jeune homme. Lorsqu’elle l’eut totalement enfoncé dans son fondement, Nathalie l’aida en la faisant aller et venir de haut en bas. Justine ne mit pas longtemps pour exprimer sa délectation par un long feulement. De son côté, David ne tarda pas non plus à sentir la jouissance le gagner. Il en informa les deux femmes et Justine le fit ressortir de son petit trou. Le jeune homme se masturba pendant quelques instants avant de répandre l’intégralité de sa semence sur les seins de Justine. Nathalie en profita pour en laper un peu en léchant le téton de sa collègue. La DRH porta un sein à ses lèvres et le lécha également pour goûter le liquide séminal de David.


— Tu as très bon goût, David. Je ne regrette pas d’être venue ce soir.

— Moi, par contre, je ne suis pas très contente de toi : tu as donné tout ton jus à Justine. Ça ne t’a pas effleuré l’esprit que je puisse en vouloir un peu, moi aussi ?

— Désolé… C’est juste que… Avec cette histoire de balle au centre et comme j’ai déjà joui sur tes seins hier soir, je me suis dit que je pouvais faire la même chose avec Justine.

— Je plaisante, David ! J’ai bien vu que tu as pris soin de nous traiter toutes les deux de la même manière. Tu t’en es sorti comme un pro. Pour un gars qui n’a pas de copine, tu as un sacré niveau.

— Euh… Merci.

— Et toi, Justine, qu’est-ce que tu as pensé de la prestation de notre beau ténébreux ?

— Il est au top. Si vous prévoyez encore une autre séance de ce genre, je suis partante.

— Ne t’inquiète pas : j’ai prévu une nouvelle expérience pour mon nouvel employé. Une expérience qu’il n’oubliera pas. Rendez-vous ici demain soir, même heure. Est-ce que ça joue pour toi, David ?

— Euh… Oui, bien sûr !

— Parfait. Sur ce, à demain.

— À demain.


Nathalie et Justine se rhabillèrent et quittèrent l’appartement. Epuisé par ses ébats, David alla prendre une douche et s’endormit en se demandant ce que les deux femmes allaient lui réserver lors de leur entrevue du lendemain.

Diffuse en direct !
Regarder son live