Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 696 fois
  • 99 J'aime
  • 8 Commentaires

David, jeune homme modèle

Chapitre 15

Un couple et deux coaches

SM / Fétichisme

De retour chez Fricounsulting pour une nouvelle journée de travail, David se sentait nerveux à l’idée de révéler ses aventures à Lisa. Allait-elle comprendre les raisons qui l’y avaient poussé ? Si cela se passait mal, allait-elle s’en servir contre lui afin qu’il écopât d’une sanction ? Il passa près d’une demi-heure à fixer l’écran de son ordinateur d’un air hagard. Aux environs de huit heures trente, il reçut un mail de Nathalie. Sa supérieure avait lu les rapports qu’il avait rédigés la veille et lui recommandait d’y apporter quelques corrections mineures avant de les envoyer aux entreprises concernées.

 

Pensant se changer les idées, David suivit les instructions de Nathalie. Au bout d’à peu près une heure, après finalisation de ses rapports, il envoya les documents aux clients. En consultant l’heure affichée sur son écran, le jeune homme s’aperçut qu’il était déjà neuf heures trente. Après avoir verrouillé l’écran de son ordinateur, il descendit en trombe à la cafeteria pour y retrouver Lisa.


— Salut Lisa ! Désolé du retard : j’avais quelque chose à terminer.

— Salut ! Pas de problème. Sinon, tu as beaucoup de travail au service Marketing ? J’imagine que oui puisqu’on n’a pas eu le temps de se voir depuis que tu as changé de service.

— Oui, c’est vrai… D’ailleurs, il faudrait que je te parle. Ça concerne notre relation.

— Comment ça ?

— Je vais tout t’expliquer mais, d’abord, il faut que tu me promettes de me laisser parler jusqu’au bout, sans m’interrompre.

— D’accord.

— Pour être honnête avec toi, il n’y a pas que le travail qui a occupé mon temps, ces derniers jours. Tout a commencé le jour de mon changement d’affectation. Ce jour-là, Mademoiselle Savary m’a souhaité la bienvenue dans son service, à sa manière, comme tu peux te l’imaginer. Elle m’a ensuite demandé si j’avais une copine. Comme on a décidé de garder notre relation secrète, j’ai préféré lui dire que j’étais célibataire. Elle a alors fait le constat que je ne devais pas avoir beaucoup l’occasion de pratiquer et elle m’a dit qu’elle m’aimait bien et qu’elle pouvait me faire découvrir de nouvelles choses. Elle m’a laissé du temps pour réfléchir à sa proposition. J’ai beaucoup hésité. D’un côté, je ne voulais pas te blesser en te trompant. D’un autre côté, j’avais peur que Mademoiselle Savary me punisse si je refusais. Du coup, j’ai choisi d’accepter son offre. Nous avons couché ensemble une première fois chez elle. Ensuite, pour les deux autres soirs, elle a fait venir Mademoiselle Dupont chez moi et nous avons eu des relations à trois. J’espère que tu comprends que je n’ai jamais voulu te faire de la peine mais que j’ai préféré faire preuve de prudence en acceptant la proposition de Mademoiselle Savary.


Lisa demeura silencieuse durant de longues minutes, encore sous le choc des révélations du jeune homme. David ne sut comment interpréter ce mutisme. Lisa finit par reprendre ses esprits.


— Je comprends pourquoi tu as fait ça. J’aurais certainement fait la même chose à ta place. Je t’aime, David, mais je ne veux pas avoir à te partager avec d’autres femmes, même si elles sont cheffes de service ici. Il n’y a que deux options qui s’offrent à nous. La première est de mettre fin à notre relation, purement et simplement. Ce n’est pas ce que je veux mais, comme je te l’ai dit, je ne veux pas non plus avoir à te partager avec d’autres femmes. La seconde est de révéler à Mademoiselle Savary et Mademoiselle Dupont notre relation en espérant qu’elles décident de mettre un terme à vos rencontres.

— Si on leur révèle notre relation, cela risque de me causer du tort. Même si je trouve que Mesdemoiselles Savary et Dupont sont plus gentilles et compréhensives que Madame Karlova, j’ai quand même peur de ce qu’il peut m’arriver si on choisit la deuxième option.

— Ne t’en fais pas : je m’entretiendrai avec Mademoiselle Dupont et Mademoiselle Savary en leur expliquant ce que tu viens de me dire et les raisons pour lesquelles nous avions décidé, au départ, de garder notre relation secrète. Elles ne t’en voudront pas.

— J’espère que tu as raison. D’accord pour la deuxième option. Je t’aime aussi et je ne veux pas te perdre.

— Fais-moi confiance. Tout se passera bien.


David et Lisa se séparèrent et gagnèrent pour gagner leurs bureaux respectifs. Le jeune homme se sentit soulagé, d’une part, et anxieux, d’autre part. Si Lisa avait bien pris la nouvelle de ses infidélités, il craignait la réaction de Nathalie et Justine lorsqu’elles découvriraient la vérité concernant sa situation sentimentale. Désirant ne plus penser à tout cela pendant quelque temps, il vérifia à nouveau ses mails et constata que sa supérieure lui avait envoyé une bonne dizaine de matrices BCG à effectuer.

 

Il s’appliqua à les traiter une à une, en prenant bien le temps de lire les informations fournies par les clients. Il réalisa ainsi un tiers du travail avant la pause de midi. Il s’accorda ensuite une heure pour s’alimenter et revint à son bureau. En travaillant au même rythme qu’en fin de matinée, le jeune homme eut tout juste le temps de finaliser sa dernière matrice BCG et de l’envoyer à l’entreprise mandatrice avant que Nathalie n’entrât dans son bureau. À voir l’expression de son visage, David se dit que sa supérieure ne devait pas avoir encore été informée de sa situation avec Lisa.


— Je ne sais pas pour toi mais, pour moi, la journée a été longue, et j’aurais bien besoin de me changer un peu les idées.

— Pareil pour moi, Nathalie.


David et Nathalie quittèrent les locaux de Fricounsulting puis se dirigèrent vers le domicile du jeune homme. Lorsqu’ils parvinrent devant l’immeuble dans lequel il résidait, David fut surpris de constater la présence de Justine et Lisa. Il en déduisit que sa copine s’était bel et bien entretenue avec les deux cheffes de service, comme elle l’avait promis.

 

— Surpris, David ? Plus on est de fous, plus on rit.

— Trois femmes en même temps, c’est un sacré challenge.

— Il me fallait bien trouver quelque chose à ton niveau, champion.


Le jeune homme guida les trois femmes jusqu’à son appartement. Sur instruction de Nathalie, il alla directement se dévêtir dans la chambre à coucher tandis que Lisa et les deux cheffes de service prenaient la salle de bain. Lorsqu’elles le rejoignirent, quelques minutes plus tard, David constata avec stupeur qu’elles s’étaient toutes les trois équipées d’un gode-ceinture. En voyant l’expression de son visage, Nathalie gloussa en lui lançant un regard amusé.


— Je t’ai un petit peu menti, tout à l’heure. Un peu comme toi, l’autre jour. Je comprends les raisons qui t’ont poussé à me dissimuler ta relation avec Lisa. Sache seulement que si tu m’avais dit la vérité dès le départ, Justine et moi vous aurions pris tous les deux sous notre aile. L’objectif de cette séance de ce soir est double : d’une part, au vu de ce qu’elle nous a raconté, Lisa n’a pas d’expérience dans la domination. Nous allons donc la lui enseigner. D’autre part, considère que le fait que ta copine te domine est en quelque sorte ta punition pour m’avoir menti. Justine et moi allons simplement superviser les choses en donnant des conseils à Lisa si nécessaire. Lisa, à toi.


La jeune femme s’assit sur le lit et lança un regard qu’elle voulut sévère à David. Attendant une instruction de sa part, le jeune homme ne bougea pas. Le coup de genoux qu’il reçut aux bijoux de famille le surprit d’autant plus. Sous l’effet de la douleur, il s’agenouilla au sol en se tenant les bourses.

 

— Pas mal du tout, Lisa, mais un simple ordre aurait suffi si tu voulais qu’il se mette à genoux.


Lisa hocha la tête en signe de compréhension et attendit que David se fût remis du coup qu’il avait reçu. Dès que le jeune homme fut à nouveau en état, elle tendit un pied vers ses lèvres.

 

— Occupe-toi de mes pieds, maintenant.


David massa le pied de la jeune femme puis il en suçota les orteils, un à un, comme il l’avait fait la veille avec Nathalie et Justine. Il répéta l’opération avec l’autre pied de Lisa. La situation, à la fois nouvelle et excitante pour elle, finit par se traduire par un peu d’humidité dans son bas-ventre. Les deux cheffes de service ne manquèrent pas de le remarquer.


— Ça te plaît, Lisa ? Fais-le comprendre à ton mec.


Saisissant l’allusion, la jeune femme se leva du lit et se saisit à deux mains du crâne de David pour plaquer son visage contre son sexe, remplissant ainsi sa bouche de cyprine. Lisa laissa le jeune homme poursuivre son cunnilingus pendant quelques instants avant de le faire s’allonger sur le lit. Faisant mine de vouloir le pénétrer avec son gode-ceinture, elle fut interrompue par Justine.


— Ne va pas trop vite, Lisa. Il y a encore une partie de ton corps dont ton soumis peut s’occuper avant que tu n’attaques le plat de résistance.

 

En souriant, Lisa s’assit doucement sur le visage de David et finit par sentir sa langue titiller son petit trou. Ce chatouillement lui procura rapidement du plaisir et un nouveau flot de cyprine recouvrit le visage du jeune homme. S’agenouillant sur le lit, Lisa ordonna à David de se positionner à quatre pattes. Lorsqu’il eut adopté la posture exigée, la jeune femme s’enfonça lentement en lui, comme si elle craignait de lui faire mal.


— Vas-y à fond, Lisa. Il a pris l’habitude.


Se conformant à cette instruction, Lisa réalisa une série de va-et-vient aussi vite et aussi fort qu’elle le pouvait. Le plaisir ressenti par les coups de reins de sa copine poussa David à se masturber. Au bout de quelques minutes, épuisée par son effort, Lisa finit par se retirer. Faisant allonger le jeune homme sur le dos, elle le masturba pendant quelques instants avant qu’il ne jouît sur son propre ventre dans un râle de satisfaction.


— Bravo, Lisa ! Pas mal pour une première fois ! Tu as aimé ?

— Oui, beaucoup. Je ne pensais pas qu’on pouvait avoir du plaisir comme ça. Merci à vous deux.

— Le plaisir est pour nous, Lisa. Maintenant, puisque vous semblez avoir tout ce qu’il vous faut pour avoir une vie sexuelle agréable et variée, nous allons vous laisser un peu seuls, les amoureux.

— Non ! Attendez ! J’aimerais tester encore une chose avant que vous ne partiez. Prenez-moi toutes les deux, s’il vous plaît ? Je veux pouvoir sentir la différence entre une queue et un gode.

— Eh bien… Pourquoi pas ? Comme ça, on remet les compteurs de l’infidélité à zéro.


David voulut répliquer quelque chose mais la dernière phrase prononcée par Nathalie le fit se raviser. En effet, il avait trompé Lisa en couchant avec sa cheffe de service et la DRH. Il lui paraissait dès lors légitime que sa copine lui rendît la pareille. S’asseyant sur une chaise, il décida de regarder les trois femmes en action.


Lisa se positionna à quatre pattes sur le lit. Nathalie se plaça derrière elle, Justine en face. La cheffe du service Marketing fit lentement pénétrer son sexe factice dans l’intimité de la jeune femme tandis que la DRH lui prenait la bouche. Pendant plusieurs minutes, les deux cheffes de service effectuèrent de puissants mouvements de bassin, pour le plus grand plaisir de Lisa. Nathalie et Justine échangèrent leurs positions et reprirent leurs va-et-vient. Au bout de quelques instants, la DRH décida de faire un test. Se retirant de l’antre d’amour de Lisa, elle introduisit doucement le sextoy dans son fondement. La jeune femme semblant apprécier cette pénétration, Justine la pilonna pendant quelque temps. Lisa finit par jouir une nouvelle fois et les deux cheffes de service mirent fin au rapport.


— Alors, Lisa ? Tu préfères les godes ou les queues ?

— Difficile de choisir. Les deux me remplissent bien et me font jouir. En tout cas, merci à vous deux pour cette soirée et ce que vous m’avez appris.

— Ce fut un plaisir, Lisa. Bon, je crois que, cette fois, nous allons vraiment devoir vous laisser seuls, les amoureux. Comme nous te l’avons promis, Lisa, Justine et moi garderons le secret concernant votre relation. Sur ce, bonne soirée et à demain.

— Merci. À demain.


Nathalie et Justine se rhabillèrent et quittèrent l’appartement, laissant un peu d’intimité à Lisa et David. Le jeune homme décida d’interroger sa copine sur les évènements de la soirée.


— Ça t’a vraiment plu de me dominer ?

— Oui, j’ai beaucoup aimé. Rassure-toi : j’aime aussi quand c’est toi qui me prends. Je pense que nous pouvons varier les plaisirs. Et toi ?

— C’est une bonne idée, ma belle.

— Je ne serais pas non plus contre l’idée d’inviter Justine et Nathalie de temps en temps mais ce sera pour ce que nous aurons décidé ensemble.

— Ça me va.

— Parfait. Je crois que je vais devoir te laisser, moi aussi. Je t’aime, mon amour.

— Je t’aime aussi.


David et Lisa échangèrent un baiser et la jeune femme se rhabilla avant de sortir à son tour. En faisant une introspection de la journée, David s’estima heureux de la façon dont les choses avaient tourné, notamment dans sa relation avec Lisa.

Diffuse en direct !
Regarder son live