Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 417 fois
  • 108 J'aime
  • 8 Commentaires

David, jeune homme modèle

Chapitre 23

Joyeux anniversaire

SM / Fétichisme

Durant les deux jours qui suivirent, David n’eut aucune nouvelle de Lisa. En ce dimanche matin, le jeune homme consulta ses messages. Quelques-uns de ses amis lui avaient écrit pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Il les remercia poliment d’avoir pensé à lui puis il déposa son téléphone sur la table basse du salon. Perdu dans ses pensées, il se demanda s’il avait pris la bonne décision en se soumettant à sa petite amie. Bien qu’elle lui eût assuré le faire par amour pour lui, il ne put s’empêcher de se demander si la situation n’allait pas déraper et entraîner la fin de leur relation ou l’entraîner vers des extrémités non désirées.

 

Vers onze heures, il fut tiré de ses cogitations par le retentissement de la sonnette. Se dirigeant vers la porte, il regarda ensuite à travers le judas et constata que sa visiteuse était Lisa. David s’empressa d’ouvrir.


— Joyeux anniversaire, mon amour !

— Merci, Maîtresse Lisa.


Le jeune homme referma la porte derrière eux puis proposa à Lisa de s’installer au salon mais celle-ci refusa.


— Je vais d’abord me mettre à l’aise dans la salle de bain. Fais-en de même au salon et attends.

— Comme vous voudrez, Maîtresse Lisa.


David regagna le salon et s’y dévêtit intégralement. Désormais nu et agenouillé au sol, il patienta jusqu’au retour de Lisa. Celle-ci réapparut quelques minutes plus tard. Vêtue d’un corset en cuir noir et de talons hauts de plusieurs centimètres, elle s’était également équipée d’un gode-ceinture. En la voyant ainsi, le jeune homme comprit tout de suite ce qu’elle comptait faire avec lui. Il fut cependant interpellé par un foulard qu’elle tenait à la main. Se gardant bien de l’interroger à ce sujet, il la regarda s’avancer vers lui et déposer le foulard sur la table basse.


— Suce-moi.


Obéissant à l’injonction, il prit le sexe factice en bouche et y fit coulisser ses lèvres sur toute la longueur. Jugeant le rythme trop lent, Lisa se saisit de son crâne et le fit aller et venir le long de son engin en lui maintenant fermement la tête des deux mains. David manqua plusieurs fois de s’étouffer en raison des dimensions importantes du sextoy et du rythme de fellation que lui imposait sa copine. Cette dernière le libéra de sa tâche durant quelques instants afin de lui permettre de reprendre son souffle.

 

— On repart pour un tour ou je te baise ?

— …


David n’eut pas le temps de donner une réponse à cette question. La sonnette retentit pour la seconde fois. Jetant un regard interrogateur à Lisa, celle-ci se contenta de lui sourire avant de se diriger vers la porte.


— Je ne suis qu’un tiers du cadeau. Le reste vient d’arriver. Comme il s’agit d’une surprise, mets le foulard que j’ai posé sur la table sur tes yeux. Tu ne pourras l’enlever que lorsque je te le dirai.

— Bien, Maîtresse Lisa.


Le jeune homme attacha le foulard au niveau de ses yeux et s’agenouilla à nouveau sur le sol du salon. De sa position, il entendit de légers rires provenant de l’entrée. Malgré sa vue obstruée par le foulard, il put en déduire que deux autres femmes avaient été invitées par Lisa en se basant sur ce qu’elle venait de lui dire, quelques instants plus tôt. Cherchant à découvrir l’identité des deux invitées, il fut tenté de retirer le foulard durant quelques secondes mais il se ravisa, décidant de ne pas gâcher la surprise. En se rappelant ce que sa copine lui avait déclaré lorsque Nathalie et Justine étaient venues chez lui pour la dernière fois, il se dit que Lisa avait jugé bon d’inviter les deux cheffes de service pour l’occasion et que le fait qu’elle ne lui eût rien dit faisait partie de la surprise.


Il entendit la porte de la salle de bain s’ouvrir et se refermer, signe que les deux femmes mystères étaient en train de se changer. Après quelques minutes, la porte de la salle de bain se rouvrit et des bruits de pas se dirigèrent dans sa direction.

 

— Il vient de me tailler une pipe magistrale. Il doit aimer ça. Si vous aimez la vitesse, je vous recommande de lui bloquer le crâne et de le faire aller et venir sur vos engins.

 

Aucune des deux femmes mystères ne répondit aux conseils de Lisa. Il fut donc impossible pour David de confirmer sa théorie en se basant sur l’écoute de leurs voix. Un gode força l’entrée de sa bouche. Sa propriétaire exécuta une série de lents va-et-vient, le forçant à garder un gros morceau en bouche. Au bout de quelques instants, la femme se retira de sa bouche et s’éloigna de quelques pas. Le répit fut de courte durée. Deux mains s’emparèrent de son crâne et le firent aller et venir le long d’un engin dans un rythme effréné. Bien que cela ne durât qu’une poignée de secondes, David fut soulagé de pouvoir reprendre son souffle.


— Nos queues m’ont l’air d’être bien lubrifiées. Je propose que nous passions à la partie la plus intéressante.


À nouveau, aucune réponse orale ne se fit entendre aux propos de Lisa. En se fiant à son ouïe, David comprit que l’une des femmes s’était assise sur le canapé. Lisa l’entraîna sur quelques mètres puis le fit se mettre à quatre pattes devant le canapé.


— Lèche-la.


David obtempéra une nouvelle fois. En constatant l’absence de poils pubiens sur le sexe qu’il était en train de titiller de sa langue, le jeune homme fut convaincu que la femme qu’il était en train de satisfaire avec ses léchouilles était Nathalie. Un gode s’introduisit dans son fondement, d’une lente mais impérieuse poussée. Les coups de reins subis de la part de sa mystérieuse enculeuse lui rappelèrent la façon dont Justine l’avait sodomisé lors de leur deuxième rendez-vous.

 

Le jeune homme poursuivit son cunnilingus durant quelque temps puis les deux femmes inversèrent leurs positions. Cette fois, tout en encaissant à nouveau les assauts d’un gode-ceinture, il fut surpris de trouver un fessier au lieu d’un sexe au bout de sa langue. Il se dit que Justine aimait certainement varier les plaisirs et il se donna à cœur joie de faire jouer sa langue sur son petit trou et ses globes jumeaux.


Après quelques minutes, les deux femmes s’interrompirent. Lisa aida David à se lever et le guida jusqu’à un mur sur lequel elle lui demanda de prendre appui et de se cambrer le plus possible. Le jeune obéit à l’injonction. Le gode de Lisa ne se fit pas attendre pour le pénétrer. Dès qu’elle se fut enfoncée en lui jusqu’à la garde, la jeune femme réalisa une série de puissants va-et-vient qu’elle n’interrompit qu’après un bon quart d’heure, épuisée par son effort.

 

Un nouvel engin prit le relais dans son fondement. Le rythme des coups de reins se fit plus lent mais tout aussi puissants que ceux de sa copine. Le jeune homme les encaissa avec plaisir durant plusieurs minutes. La troisième femme s’enfonça à son tour en lui. Tout comme Lisa, elle réalisa des va-et-vient à un rythme rapide, à la différence près qu’elle y ajouta quelques claques ponctuelles sur ses fesses. David subit pénétration et fessées pendant près de dix minutes avant que la femme ne s’arrêtât.

 

— Il bande encore ! Je suis d’avis de conclure son cadeau d’anniversaire par une jouissance. Allonge-toi.


David s’allongea en position dorsale sur le sol. Une main s’empara de sa verge et la branla frénétiquement. Sa prostate bien stimulée par les coups de gode qu’il avait reçus pendant près d’une demi-heure, le jeune homme ne mit pas longtemps à répandre sa semence sur son propre ventre, sous les applaudissements des trois femmes.

 

— Prêt à découvrir ton cadeau ?

— Oui, Maîtresse Lisa.

— Dans ce cas, tu peux retirer le foulard.

— Merci, Maîtresse Lisa.

Diffuse en direct !
Regarder son live