Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 29 595 fois
  • 51 J'aime
  • 1 Commentaire

Début de décheance

Chapitre 1

Hétéro

Julien travaille dans ce cabinet d’assurance depuis quelques mois. C’est un garçon de 25 ans tout à fait ordinaire au physique quelconque mais très intelligent et doué pour l’informatique.


Il est au service comptabilité et directement sous les ordres de madame Grenet, la directrice financière. Cette femme d’une quarantaine d’année, plutôt belle, toujours habillée strictement est un cauchemar pour tous les employés du service.


Hautaine et fière, méprisante, personne n’ose la contredire et ses désirs sont des ordres. Julien n’échappe pas à cette règle.


Mais dans le comportement de madame Grenet, il y a une faille. Et Julien l’a trouvée. Il a remarque que chaque vendredi, un compte comptable était débité de petites sommes ne dépassant jamais quelques centaines de francs. Quelqu’un préparait-t-il ses week-ends ?


Après de longues recherches, Julien découvrit que c’était sa directrice financière grâce aux références du compte crédité. Ah l’informatique ! Après avoir réfléchit, Julien décida de ne pas laisser passer une si bonne occasion.


Un matin, il demande à la secrétaire de madame Grenet un rendez-vous, il précise que c’est important et urgent. En entrant dans le bureau, il ressent un moment de jubilation. Madame Grenet est assise derrière son bureau et sans lever la tête lui dit :


’ J’espère que cet important ? - En effet, j’aimerai vous montrer ces documents, puis-je me servir de votre PC ? - Oui ’


Julien introduit une disquette dans le lecteur.


’ Depuis quelque temps, j’ai remarqué des irrégularités qui je crois vont vous intéresser - voyons


Madame Grenet regarde l’écran, son visage blêmit...


— Comment avez-vous ? ... - Par hasard !


Julien commence à savourer son triomphe.


— Au siège de Paris, ils ne vont pas apprécier les fraudes de leur directrice financière. - Nous pouvons nous arranger, dit-elle d’une voie plus douce, je vous donne la moitié des sommes. - L’argent ne m’intéresse pas... - Alors, quoi ? - Obéir, je vais vous punir...

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Julien lance une enveloppe sur le bureau et sans dire un mot sort.


Madame Grenet reste stupéfaite et hébétée durant quelques minutes. Jamais elle n’aura imaginer une telle issue. Que faire ? Si au siège, cela se sait, sa carrière est fichue, sans oublier les éventuelles suites judiciaires.


Machinalement, elle ouvre l’enveloppe :


’ Ce soir, à 20h30 précises, je vous attends chez moi. Tout retard sera sanctionné : 1 coup de martinet par minute. Vous serez habillée en tailleur, jupe droite à 10cm au-dessus des genoux, escarpins à haut talons, bas noirs, porte-jarretelles assortis, soutien-gorge pigeonnant. Maquillée et ongles faits, cheveux coiffés en chignon.


En résumé, je vous veux : bcbg dessus, pute dessous. ’


Julien est tres excite, sa vengeance est commence. A l’heure précise, la sonnerie retentie. Madame Grenet est là.


’ Entrez et donnez-moi votre manteau ! ’


Elle est superbe moulée dans un tailleur noir, ses cheveux en chignon lui donnent un air encore plus sévère.


-Assiez-vous. Je suppose que vous savez pourquoi vous êtes-la -oui, -Que portes-tu sous ta jupe ?


Madame Grenet se surprend à aimer cette situation. Ce tutoiement soudain, ces questions commencent a l’emmouscailler.


-des bas -montre !


Elle remonte sa jupe jusqu’à la lisière des bas.


-bien, maintenant écoutes moi. soit tu m’obéis, soit je vais réfléchir aux suites... je n’ai pas le choix, -alors -j’obéis


— Cela fait longtemps que j’attends ce moment, j’ai souvent rêver de ta bouche, tu aimes sucer ? - Heu... oui, un peu - Avec moi, il va falloir devenir une grande suceuse. Allez, viens !


Madame Grenet s’agenouille entre les jambes de Julien. Elle défait la ceinture et ouvre la braguette du pantalon. Elle sort du slip une verge gonflée de désir.


— Allez, salope, en avant et commence par me donnez des petits coups de langue, comme une bonne bourgeoise. Morte de honte, elle s’exécute. Le gland devient tout mouillé mais Julien ne peut plus résister


-suce-moi à fond


La bouche enroule la verge et commence un long va et viens


-c’est bien, continue, et surtout avales tout. Comme c’est bon de se faire sucer par sa directrice. -ah, madame Grenet est une suceuse, ah ah avales-tout


Julien jouit tres fort et madame Grenet a bien du mal a tout recevoir.

Diffuse en direct !
Regarder son live