Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 1 878 fois
  • 8 J'aime
  • 1 Commentaire

La découvert de Noëlle

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Noëlle a fait la conquête de Denis au cours d’une petite fête d’anniversaire. Il avait un peu bu, elle était sobre. Elle se portait au secours pour le simple plaisir et aussi parce qu’il lui plaisait. Dans le taxi qui les emmenait chez lui, elle n’hésitais pas à l’embrasser. Lui, un peu groggy se lassait faire, même et surtout quand Noëlle a été plus loin. Mue par elle ne sait quel démon, elle masse la bite. Tant pis si le chauffeur regarde. Elle se penche pour le prendre dans sa bouche. Noëlle trouve un peu le goût d’urine ce qui relève la queue. Bien sur que le chauffeur ne perd pas une miette du spectacle. Il commence à bander. Presque encouragé par Noëlle qui le regarde un instant il sort sa pine, commence à se caresser en conduisant. Disons qu’il ne se branle pas tout à fait. Noëlle regarde ce qu’il se fait. Elle en oublie Denis pour essayer d’exciter encore un peu le chauffeur. Peut-être qu’il lui proposera la botte ?

Elle continue à mouiller, cesse de lécher la queue de son ami pour regarder en s’appuyant au siège avant les mouvements de la main sur la queue. Elle aime voir les hommes se branler devant elle. C’est excitant, tellement qu’elle passa sa main sur et dans sa fente en remontant sa jupe évasée. Le chauffeur se gare à un endroit isolé, qu’il connaît. Il descend en ayant sa bite dehors. Même si elle est un peu secouée, elle bande bien. Il ouvre la portière arrière, fait reculer l’occupant pour ne s’occuper que de Noëlle. Il n’a pas besoin de s’asseoir : la bouche de Noëlle est ouverte. Elle l’engame totalement en lui caressant les couilles, Son bas ventre en avant, poussé par le besoin, il la laisse faire une fellation parfaite. Si sa langue est occupée, si ses lèvres vont et viennent sur la queue. Sa main à elle, ne s’occupe que de son plaisir. Il caresse les lèvres du sexe, les ouvre pour passer deux doigts vers son vagin. Elle est à son affaire à se doigter. Miracle d’Onam, elle arrive à jouir en même temps que le chauffeur jute dans sa bouche. Elle nettoie consciencieusement la queue qui rejoint son habitat naturel.

Noëlle n’est pas de celle qui se contente d’un orgasme. Il lui en faut plus. Le chauffeur est hors course. Son besoin la mène dans un bar mal famé où elle sait d’avance qu’elle trouvera de quoi jouir encore. Dès arrivée elle demande où se trouvent les toilettes pour aller enlever son slip trop plein de cyprine.

Elle regarde les hommes qui boivent. Noëlle a envie d’un whisky. Elle déguste tout en évaluant les mâles. Il lui faut un sexe normal, ni trop gros ni trop étroit. Sauf, sauf si elle trouve deux types qui lui plaisent. Quoiqu’un couple à l’autre bout du bar ne lui déplaît pas : elle est à peine un peu plus grande que Noëlle, mais allez juger avec des talons, Lui est grand comme elle aime. A force de regarder le couple, c’est elle qui vient vers elle qui propose de tirer in coup à trois ; Noëlle est surprise sur le moment. Pour elle se serait une découverte que de faire ça en trio. Pour ne pas mourir idiote, elle accepte. Le bar possède des chambres au premier.

Le trio est vite dans la chambre, lui embrasse sa compagne qui se laisse caresser comme il veut. Noëlle se sent presque en trop quand la fille la prend dans ses bras. Là, enfin elle est d’accord, ensemble elle entame la conquête du corps de l’homme en sortant la queue bandée, la caressant à eux mans. Elles arrivent à mettre tout nu cet homme plein de sève. Elles sont de chaque cotés, lui prennent la bite à pleine main, le branle doucement. Elles sont d’accord sans se parler sur la suite. Elles veulent jouir toutes les deux. Lui est un gode de luxe. La fille cherche aussi le corps de Noëlle. Elle caresse les seins lentement, elle passe doucement une main dans le dos. Elle va doucement vers les fesses. Noëlle voudrait bien qu’elle la mette sur son anus. Ce n’est pas une fana de la sodomie, mais ce serait la première fois qu’elle aurait une main féminine sur son fondement. Pour être tranquille elle se débarrasse de l’amant en expédiant de nombreux coups de main sur la queue : elle le fait gicler loin. Elle s’allonge sur le lit, appelle son amante. Elles recommencent à s’embrasser. .Les mains sont sur les chattes. Elles se masturbent comme si elles se connaissaient depuis longtemps. Elle s’arque pour que la main dérape vers l’anus. L’autre comprend la demande non exprimée. Elle passe lentement un doigt mouillé de cyprine. Le doigt s’enfonce à peine dans le cul, il insiste pour entre complètement. Noëlle adore se faire caresse pas normalement un pouce ; mais là elle ne sait même plus par quoi. Le sexe ou le cul complètement affolés par la caresse commencent à jouir. Il lui en faut encore. L’amant sort de son état de mort vivant. Il bande à nouveau. Il vient sur Noëlle, l’embrasse à peine, passe entre ses jambes, pour venir lui enterrer sans ménagements la queue au fond du trou. Même si elle est surprise par l’assaut, Noëlle se laisse aller à l’orgasme. Il la met sur lui, sa pine toujours dans son ventre. L’autre fille affamée par la cyprine vient la lécher de bas en haut. Elle se met en 69, malgré la position délicate pour se faire aussi lécher. Noëlle est enfin comblée de jouissance. Cette expérience la convainc qu’elle demande souvent à faire des trios avec un couple.

Diffuse en direct !
Regarder son live