Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 17 368 fois
  • 180 J'aime
  • 2 Commentaires

La découverte avec Julie

Chapitre 2

Hétéro

Passé ce fabuleux moment avec Julie sur le campus de la fac, elle m’envoie un SMS le soir même après le repas:


[SMS,]


— Tu t’es remis de tes émotions ? Dommage que tu ne sois pas avec moi ce soir pour que je puisse recommencer demain au petit matin...


Pris d’une soudaine érection en lisant ces mots et en m’imaginant me réveiller, voyant cette déesse déguster ma verge, je réponds instantanément: "j’arrive".



En arrivant chez elle, je suis ravi de la découvrir en petite tenue, un grand décolleté me donne une vue plongeante sur sa sublime poitrine, et la longueur de son bas me laisse admirer ses belles et fines jambes. Je ne regrette pas de m’être déplacé.


— Tu as fait vite pour venir petit coquin, me lance-t-elle.

— Tu as su te montrer très persuasive, lui répondé-je.

— Je ne pensais pas que tu aurais été tant marqué par une petite pipe.

— Je ne pense qu’à ça depuis ce midi, je n’avais encore jamais joui dans la bouche de ma copine et je dois avouer: quel kiff !

— Tu vas encore découvrir beaucoup de choses, ne sois pas trop pressé, mais en attendant, si tu veux que je te suce demain matin au réveil, commence par venir me lécher, j’ai trop aimé la dernière fois.



Elle s’assied au bord de son lit en disant cela. Je m’approche alors d’elle, l’embrasse langoureusement, et descends immédiatement vers sa chatte. Je commence par passer mes lèvres par-dessus son string comme j’aime tant le faire, avant de lui retirer rapidement. Elle mouille déjà abondamment, à mon plus grand plaisir. Je passe un doux coup de langue sur ses lèvres, ce qui ne manque pas de la faire réagir. Elle semble déjà s’impatienter.


Bien décidé à la faire languir davantage, je décide de continuer mon petit jeu, ne caressant que ses lèvres, faisant des cercles autour de son clitoris avec ma langue sans jamais le toucher, tout en caressant ses cuisses avec mes 2 mains. Comprenant mon manège, elle me dit:


— Tu vas me supplier de te finir demain matin si tu continues...



Trouvant cela assez excitant, je décide de continuer jusqu’à ce que, n’en pouvant plus d’attendre, elle saisit ma tête de ses deux mains et la pousse vers son clitoris, comme pour me forcer à la lécher. Surpris, mais content de cette prise d’initiative de sa part, je décide alors de lui offrir cette caresse langoureuse sur le clitoris, tout en l’observant, relevant les yeux vers elle. Je peux voir sur son visage qu’elle prend un plaisir intense, les yeux fermés, la respiration forte et rapide. Elle passe ses mains dans mes cheveux, pousse de petits cris de plaisir qui me ravissent et me donnent encore davantage envie de déguster son délicieux sexe trempé de son jus et de ma salive.



En moins de 5 minutes, bien aidée par toute la montée d’excitation que je lui ai fait vivre, elle jouit intensément, saisissant de nouveau ma tête avec ses mains, pour m’empêcher de décoller ma langue de son sexe. Je profite de ce moment que j’adore, lorsque ma copine est à ma merci, et que je peux me rendre compte du plaisir que lui procure ma langue.


Je décide de ne pas lui laisser de répit, étant moi-même très excité, j’ai une terrible envie de la prendre, tout de suite. Voyant mon érection lorsque je me relève, elle me sourit, et s’installe à 4 pattes sur son lit, me montrant comment la pénétrer. Je m’approche d’elle, la saisis par les fesses, et insère ma verge dans sa chatte encore trempée.


Elle se cambre volontiers, pose la tête contre le lit, me cherchant même du regard. Voulant cette fois-ci lui montrer que je décide de ce qu’il se passe, j’attrape doucement, mais fermement sa queue-de-cheval, pour l’inciter à remonter la tête et le buste, je la pousse contre le mur auquel le lit est collé, gardant dans la main gauche sa chevelure et saisissant fermement dans l’autre son sein droit, tout en la pénétrant rapidement.



Je ne mets que peu de temps à arriver au bout, mais sentant que je suis proche de l’explosion, elle me repousse, se lève du lit et s’agenouille devant moi:


— Je veux que tu en mettes partout sur mes seins, dit-elle en tenant sa poitrine entre ses mains.



Je ne prends même pas le temps de lui répondre, je m’approche d’elle, et commence à me masturber sous ses yeux. Je regarde sa poitrine, présentée à moi comme un cadeau, alors qu’elle me regarde dans les yeux. Excité comme tout, je me retrouve quelques secondes plus tard en train d’asperger sa poitrine de puissants et généreux jets de sperme chaud dont elle semble apprécier chaque contact avec ses seins. Elle me regarde fixement dans les yeux, avec un petit sourire en coin qui me déstabilise un peu, mais ne m’empêche pas de profiter de cet instant de jouissance. Après avoir recouvert sa poitrine de toute ma semence, alors que je prends un instant pour fermer les yeux et réaliser ce que je viens de faire, elle approche son visage de ma verge, enveloppe mon gland avec ses lèvres pour aspirer la dernière goutte de sperme, puis part rapidement sous la douche pour ne pas recouvrir le sol de ma semence qui commence à couler le long de son corps.



La soirée se finit sans grabuge, et nous allons dormir dans son lit. Je repense à ce qu’il vient de se passer, et comprends que je viens de réaliser une fois de plus un de mes fantasmes avec cette fille. Je m’endors en pensant au lendemain, et à ce qu’elle m’a promis pour le réveil, mais aussi à tout ce qui pourrait arriver à l’avenir entre elle et moi...

Diffuse en direct !
Regarder son live