Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 55 126 fois
  • 129 J'aime
  • 1 Commentaire

decouverte de ma mere

Chapitre 4

Inceste

le samedi soir au village c’était jour de fête, le soir on était invités chez des amis aux parents et après, il y avait bal au village.

    Comme il faisait beau temps, ma mère avait mis une robe légère avec un beau décolleté, nous sommes arrivés chez les amis, apéro puis repas bien arrosé, tout le monde avait bien bu, même moi 2 coupes de champagne et même ma mère, elle était un peu euphorique après ce repas nous sommes partis tout le monde à pied au village, sur la place pour le feu d’artifice et le bal, les hommes ont été à la buvette et les femmes sont parties voir le feu, alors j’ai accompagné ma mère, elle est venue prés de moi m’a pris le bras, le serrant contre elle et elle me dit au moins j’ai mon petit homme. pendant le feu, j’ai profité des moments sombres pour changer de position, j’ai passé mon bras derrière son dos pour l’enlacer ; ma main gauche serrant sa taille et elle mettait sa tête sur mon épaule, j’étais bien, j’essayais de remonter ma main pour venir toucher le côté de son sein, ce que j’arrivais à faire au bout d’un moment, puis sa main a elle est venue sur la mienne pour la serrer et nos 2 mains croisées étaient presque sur son sein, on aurait dit 2 amoureux.

  à la fin du feu, nous repartîmes sur le bal, les hommes nous attendaient ; mon père demanda à ma mère si elle rentrait, elle lui répondit non, alors il décida de partir avec les autres mecs boire un dernier verre chez les amis et rentrer après, ma mère lui dit que nous rentrerions à pied (car pas loin de chez nous) et que lui coucherait comme d’habitude dans mon lit (car pas mal bu) ; à cette phrase j’étais déjà excité, car je me suis dit, c’est ce soir que je dois tenter quelque chose...

    je restais avec ma mère, elle dansait avec ses copines pendant que moi je jouais avec les potes; je me disais que j’aurais mon moment à moi plus tard ; vers 1H00 du matin il y eut une série de slows et comme ma mère n’a pas le droit de danser avec un autre homme, elle m’a demandé de danser avec elle, à la fin de la première danse ma mère me dit mon petit homme est doué, je lui répondis oh oui et encore t’as pas tout vu, elle m’a regarda et sourit ; puis on a dansé 5 ou 6 slows ,on était serrés je sentais ses tétons mais comme il y avait du monde autour j’ai rien fait.

  vers 2H30 du matin, nous avons dit au revoir aux autres et on est repartis avec ma mère à pied, ma mère me donnait la main, il faisait noir et elle rigolait comme une folle, elle me dit qu’elle était heureuse là avec moi, que dommage que papa soit pas comme moi aussi câlin avec elle. Plus on avançait, plus la discussion était franche ; elle me disait que papa ne la touchait presque plus, normal au bout de 20 ans de vie commune, je lui demandai si elle l’a trompé, non jamais, qui voudrait de moi me dit-elle, alors je lui dis mais maman tu es encore sexy désirable ; ah bon me dit-elle ,oui je lui dis si j’avais pas été là tout à l’heure ça se trouve tu t’aurais fait draguée, mais non me dit-elle, personne ne m’a regardée. SI, dis-je. Elle qui? moi je lui réponds et je t’ai trouvée désirable, arrêtes me dit-elle, non non lui dis-je depuis que je t’ai vue nue, je te trouve très sexy. AH OUI me dit-elle et quoi par exemple tu aimes chez moi, alors je lui réponds tes seins et je dis si j’étais pas ton fils je les aurais touchés, elle s’arrête étonnée se tourne et me dit tu trouves que j’ai des beaux seins, alors il me prend une pulsion, je plaque mes 2 mains sur ses seins, je croyais prendre une claque, mais non pas de réaction alors je me mis à les peloter ma mère a commencé à gémir et à dire c’est bon mon cœur mais faut pas!!! je ne l’écoutais pas et au contraire j’en sortais un de son soutif et du décolleté et le caressais puis j’ai sorti le deuxième, ma mère avait les seins àa l’air dans la rue et moi je les lui léchais suçais, pétrissais, elle gémissait puis elle s’est arrêtée, un éclair de lucidité et m’a dit arrêtes mon cœur faut pas c’est très grave ce que nous faisons, je me suis reculé, elle s’est rajustée mais je les ai encore touchés avant qu’elle ne les rentre, puis on est repartis et on a plus causé jusqu’à la maison, ç l’entrée maman me dit, mon cœur faut oublier ce moment d’égarement et surtout ne rien dire à papa, je lui dis j’oublierai jamais mais personne ne le saura c’est notre secret et je lui dis maman je dors avec toi, bien sûr mon cœur papa est dans ton lit, il cuve.

  je me suis déshabillé et me couchai en slip car il faisait assez chaud, maman est venue me rejoindre après s’être rafraichie, elle avait une autre nuisette mais aussi transparente et à la lumière de sa lampe de chevet, je pouvais voir ses formes, on s’est dit bonne nuit, elle se tourna et ne mit pas longtemps à s’endormir. Au bout d’un moment ; n’y tenant plus, je me suis collé à elle et je lui caressai son sein, il était ferme, je le pétrissais doucement, passai ma paume sur le téton, ce qui l’a fait réagir, elle soupirait à chaque passage, j’arrêtais pour retirer mon slip, je bandais dur, je me recollai contre elle, lui remontais doucement sa nuisette pour que ma bite vienne contre son cul, et je recommençais à la peloter et en même temps je bougeais ma bite ce qui provoqua une réaction de sa part, elle passa sa main entre ses cuisses pour venir prendre ma queue et la guider à l’entrée de sa chatte, elle était humide je le sentais alors j’ai forcé un peu et suis rentré direct dans sa chatte, humm que c’était bon étroit chaud, ça y est, je suis dépucelé me dis-je et avec la femme de mes fantasmes ;ma mère.

  comme j’avais vu dans les films, je commençais à aller et venir dans cette chatte accueillante, ma mère me dit attends chéri, je me retire, elle se met sur le dos, je viens sur elle, je remonte sa nuisette jusqu’au cou et la repénètre d’un coup, ce qui lui provoque un petit cri et je m’aperçois que ma mère dort toujours ;elle doit croire qu’elle fait ça avec papa, alors je la baise doucement pour que ça dure, je savoure mon plaisir mais pas longtemps, ma mère se réveille et me dit QUE FAIS TU OLIVIER RETIRE-TOI, elle essaye de me dégager, mais moi je me serre contre elle, je lui dis non maman j’aime et je sais que toi aussi, elle me répond mais faut pas je suis ta mère e lui réponds doucement mais là je suis ton petit homme qui aime donner du plaisir à sa mère qui en manquait, alors j’ai senti qu’elle desserrait son étreinte et je recommençais à aller et venir en elle, elle gémissait et je ne pus me retenir et pour la première fois de ma vie j’éjaculais dans une chatte, après un petit moment de flottement je me retirais de ma mère et vins me coller à côté d’elle, je lui dis merci maman c’était bon, elle me répondit que faisons-nous ..., je lui répondis que du bien et en même temps je recommençais à la peloter, les 2 seins l’un après l’autre ce qui la fit gémir de nouveau, je les pétrissais, puis je me suis à les lécher, je pris le téton d’un sein et je le suçais, ma mère a alors pris ma bite dans sa main et a commencé à me branler, elle faisait ça bien ce qui me fit bander de suite alors je me remis sur elle et d’un coup je l’ai rentrée dans sa chatte, elle a crié mais de plaisir, je lui donne de grands coups tout en lui pétrissant ses gros seins, mes couilles claquaient contre ses fesses alors je lui dis, tu aimes maman, elle me répondit oui mon cœur vas-y et elle mit ses mains sur mes fesses pour me donner le rythme et elle a fini par jouir une fois puis 2, sa tête dodelinait, elle gémissait ça m’excitait et j’ai pas pu me retenir et fini par jouir une nouvelle fois dans cette chatte, je la remplissais c’était bon!!!!!

  je suis resté un moment sur maman lui léchant ses seins que j’aimais puis je me suis retiré, maman me dit merci mon petit homme pour ce plaisir, je lui dis merci à toi maman je t’aime puis on s’est endormis...

  quand je me suis réveillé le matin, ma mère était déjà levée, je me suis levé, arrivai dans la cuisine, elle était en peignoir face à son plan de travail, alors je me suis collé contre elle, lui dis en l’embrassant dans le cou bonjour maman, elle me dit bonjour mon cœur, il n’a fallu pas longtemps pour que je bande,

Diffuse en direct !
Regarder son live