Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 18 380 fois
  • 52 J'aime
  • 2 Commentaires

Découverte et soumise à mon voisin

Chapitre 1

Travesti / Trans

Je venais de trouver à bon prix cet appartement tres sympa. . Il n’y avait qu’un appart au dernier étage au dessus de moi, et deux autres voisins sur mon palier. Un couple d’age mur, genre très bcbg, monsieur en costume cravate, madame très bourgeoise soignée, et j’avoue avoir vite fantasmé sur ses escarpins de cuirs plutôt hauts, 8cm a mon avis, et ses bas fins… Je me demandais, collant ou jarretelles ? Le dernier appart était occupé par un retraité un poil bedonnant que je n’avais croisé qu’une fois, contrairement au couple j’avais déja salué plusieurs fois.

Pas grand, mais plutôt qu’un F2, les cloisons étaient ouvertes à la façon d’un petit loft. La chambre était surelevée, montée en estrade, ce qui permettait d’avoir des coffres de rangement. Très originale, la salle de bain qui s’ouvrait à moitié sur le coin chambre se trouvait encastrée. J’avais posé juste un matelas sur son sommier, et il y a une grande armoire intégrée au mur, avec 3 grande portes coulissantes… munies de miroirs ! Il y avait un paravent qui isolait un peu que j’ai vite retiré, ce qui permettait de se voir depuis le salon.

Et dès le premier jour, je n’ai pas pu me retenir ! Me regarder dans ce miroir, cambrée sur mes talons aiguilles… me voir m’exhiber dans mes guepieres, remonter mes bas, les fixer aux jarretelles… Bref, une partie de la penderie fut vite remplie de mes dentelles et latex… Mes talons aiguilles bien rangés dans le bas.

En rentrant, j’aime sentir la douce caresse des bas, chausser mes escarpins, choisir une nuisette. La caresse des tenues sur mon corps épilé maintenant m’excitait… et je jouissais souvent a me caresser la fente, l’ouvrir avec mes plugs en gemissant. J’aimais ventouser un de mes godes sur ma table basse et jouer ainsi.

J’avais aménagé simplement mes confortablement mes lieux, et trouvé de discrets éclairages à leds qui me permettaient de créer de douces ambiances chaudes, associées à quelques bougies. Il manquait encore quelques décos, comme des rideaux sur la baie vitrée qui donnait sur mon étroit balcon.

Ce soir, je suis en bas coutures noirs, tendus par les jarretelles d’une guepiere noire et rouge, aux bonnets ¼ de seins qui me permettent de me caresser les tetons. Chaussée de mes escarpins rouges, un string noir fendu sur ma raie et mon clito, je me suis coulée dans une délicieuse robe noire moulante et transparente. Je me sens tres chaude ainsi, exhibée a travers quelques dentelles caressantes. Je me suis glissé mon rosebud dans les fesses après l’avoir bien sucé en me caressant la chatte anale jusqu’à ce qu’elle soit bien humide… En écoutant de la musique, je venais de laver mes godes et vibros dans ma kitchenette.

On sonne. Aie ! On insiste même… Je regarde par le judas, j’aperçois un h, sans plus

« Je suis votre voisin du dessus, il y a eu une erreur de courrier, je viens vous rapporter une lettre a votre adresse

Il est courtois,

« Un instant, j’arrive

Vite je déchausse et glisse mes talons aiguilles derrière le petit bar qui sépare un peu le coin cuisine, et je passe une longue robe de chambre. Zut, on vois mes bas, tant pis, je glisse quand meme mes pieds gainés de nylon dans des mules d’intérieur.

J’entrouvre la porte, ce grand bonhomme me tends sa main. Je le remercie en prenant la lettre.

« J’ai également une chose à vous demander : il y a eu un soucis d’eau chez moi, et j’ai peur qu’il n’y ait une infiltration chez vous. Il serait bon que je jette un œil avant de fermer le dossier d’assurance

Je rougis et tremble, aie je ne peux pas refuser, et il poli, et tout naturellement il entre, me remercie. Bref, il parle tranquillement mais au final il sait ne pas me laisser de choix et me voila à le guider vers la cuisine…. Avec mes gadgets sur l’égouttoir ! Il reste a me regarder, et je tremble en sentant son regard descendre sur mes chevilles voilées : on vois que je porte des bas. J’essaie de cacher les godes, mais il vient s’accouder au bar en me regardant

« oh mais vous avez fait du lavage, c’est bien.

Il sort de sa veste plusieurs photos imprimées : ce cochon a vue partielle chez moi depuis son balcon ! il doit se pencher ou passer l’app photo avant de mater le cochon ! On ne voit pas la partie couchage, mais le bar, le salon devant la baie… et sur les photos on voit une salope en talons aiguilles s’exhiber… Pas hyper nettes mais on me voit bien chevauchant mes godes ventousés sur la table basse ou renversée sur le tapis…

Je suis toute tremblante

« je pourrais diffuser à l’immeuble, ca serait amusant non ?

Me voila toute tremblante de peur, mais excitée en meme temps : s’il vient ainsi c’est que il a une idée vicieuse en tête… je jette mes pantoufles et chausse mes talons aiguilles, je defait la ceinture de ma robe de chambre et j’apparais devant lui…

« oh monsieur, non s’il vous plait, que voulez vous pour me rendre ces photos ?

« tu ne les aimes pas ces photos ma salope ? Pourtant je sais que tu t’appelles Nadine : je t’ai vu t’exhiber en cam sur le net ! et que tu aimes te montrer comme une chienne…

« alors tu ne réponds pas ?

« euh, si monsieur, euuh oui j’aime vos photos volées….

« ne t’inquietes pas j’en referais d’autre de toi salope ! Bien ta robe transparente, ajuste la et tourne un peu sur tes talons, mmh tu a l’air bonne… alors je vais te prendre un peu a mon service. Tu dois m’obeir en tout si tu ne veux pas que je diffuse tes photos a tout l’immeuble ou ton boulot salope. Tu obéiras en tout.

Je ne sais que répondre a part passer ma langue de salope sur mes levres… Je sens qu’il ne ferait pas ca et qu’il veut juste du sexe. Cet h chauve, la cinquantaine, dodu et musclé on dirait m’impressionne ! Et puis ca m’excite de savoir qu’il veut surement me baiser, que mes exhib l’ont fait bander…

« alors comme ca tu aimes te travestir en salope ? mmh tes talons aiguilles sont superbes, et ils te font un beau cul

Me voila toute excitée, humiliée par ses mots crus, et apeurée un peu quand meme… Je marche dans le salon devant lui a sa demande, en faisant onduler mon cul

« et bien, je n’ai rien entendu !

« euh, je suis d’accord …

« mieux que ca, je veux t’entendre dire clairement tous les termes comme une salope que tu es ! Et tu as interet à developper ton texte vu comme tu traines !

Son ton devient un peu énervé, intimidant… Je prends un peu peur et l’excitation me fait bander et mouiller, je m’entends lui répondre

« pardon monsieur vous avez bien trouvé j’aime me faire salope, exhiber mon cul de trav, enfiler des lingeries les plus excitantes

« c’est mieux, continue comme ca, tu veux devenir ma pute ?

« oh oui monsieur, je serai votre pute, votre chienne votre salope, votre bonniche à queue. Je vous promet d’etre obeissante et de satisfaire tous vos désirs comme une bonne femelle. Je suis votre travesti, votre sissy, et je serais heureuse d’etre a vos pieds comme une bonne chaudasse a bite

Je fremis d’excitation en m’entendant dire tout ca… d’autant plus que j’ai accompagné ma confession de caresses sur ma croupe, que j’ai commencé à écarter. Il me fait signe de continuer à parler ! Je gémis a moitié en me pelotant

« oh monsieur

« monsieur antoine

« monsieur antoine, vous me rendez brulante a me parler me traiter comme votre bone chienne trav. Mmmh ma chatte anale mouille monsieur mmm

« exhibe moi ton cul de pute pour commencer et apporte tes godes sur la table basse. Un par un, en les portant dans ta bouche…

Je m’appuie au divan en lui exhibant mon cul…. Il me fait mouiller jamais je n’aurais cru une situation pareille arriver ! mon clito mouille, caressé mar mes jarretières, ma robe…

Je vais a la cuisine, il m’ordonne de garder les mains dans le dos, et je me penche, ma bouche aspire le premier gode, je le serre bien dans mes joues et vais le poser en ondulant du cul. Je refais le voyage pour chacun, me voila humilié comme une salope ! D’autant plus qu’il ne se gene pas pour commenter et me peloter le cul au passage

Il a sorti sa queue. Je la vois enfin, un bel engin déjà dur, longueur normale mais on dirait bien trapue…

« c’est bien, salope, tu aime avoir des godes dans la bouche tu es une femelle a gode

Le gode double me pose plus de problème, et je le laisse tomber ! Il m’oblige à le ramasser avec ma bouche, ce qui m’oblige à me mettre a genoux, a ecarter les cuisses et venir le sucer en tendant mon cul excité en l’air ! Il en profite pour me peloter le cul comme un salaud. Ce pervers m’écarte la raie et commence à me branler la chatte anale. Je l’aide en gémissant, je m’écarte le cul de mes mains. Il me branle la rondelle, la masse et l’ouvre sous mes cris de pute

« oh monsieur antoine ouiii comme vous branlez bien ma cramouille de travesti, mmmh a votre service ooooh c’est boooon

Il m’ordonne de choisir un plug et je le suce le mouille devant lui en gémissant…. Je m’écarte le cul pour masser ma fente anale avec, le resuce viceusement, le salive bien et ma chatte de trav se trouve de plus en plus mouillée. Il me regarde gémir en m’enfonçant le plug dans ma grotte, je le sens passer ma rondelle et le fait tourner lentement, en me caressant la rose contre le gode… Je suis trop excitée par la situation.

Ce salaud s’approche pour mater de près, et tout a coup je sens ses doigts attraper mon gland ! il joue avec la tete de mon clito pendant que je joue avec le plug…

Toujours maniant le plug dans mon cul en chaleur, il passe sur mon coté

« ouvre la bouche en grand salope, et sort ta langue

« oui monsieur antoine

Il prends sa queue et la passe sur mes joues, mon menton, il me gifle avec sa bite

Une paire de gifle mebrule les joues

« je t’ai dis de garder la bouche ouverte, pas de serrer ma queue salope Tu auras le droit de sucer si tu es sage ! pour l’instant je te veux juste comme un trou, compris salope

« oui monisuer, ma bouche est juste un trou a bite pour vous

Les larmes aux yeux, me voila la bouche ouverte, le visage luisant de sa queue, accroupie devant lui sur mes talons aiguilles. Mon plug heureusement reste bien dans mon cul.

« mains dans le dos

Je m’execute, et sa queue penetre ma bouche. Lentement, il decouvre ma bouche en me limant, ressort frotter son gland a mes levres. Je fais bien attention a garder ma langue sorte, et il apprécie mes efforts. Quand j’ai une queue en bouche, en général, mon clito réagit… et je ne peux me retenir de venir me caresser les couilles et mon gros bouton de trav

Une nouvelle paire de claque me fait redescendre ! il ne plaisante pas !

« je ne t’ai pas autorisé a sortir tes mains de ton dos salope !

Il m’attrape par les cheveux et me fait tomber à genoux.

« mains dans le dos j’ai dis salope sinon je m’en vais avec les photos

Je commence a avoir peur… instinctivement, je noue mes doigts dans mon dos,et j’écarte en grand mes genoux. Je sens mon cul s’ouvrir, et monsieur antoine apprécie la vue de mon cul pluggué ! Comme j’ai désobéi, il me donne 20 claques sur le cul, tout en malaxant mes couilles… Le cochon, le vicieux, ca me fait bander comme une chienne ! je remue mon cul un peu rouge maintenant…

« C’est bien, je crois que je vais essayer de te prendre a l’essai. Trouve toi un manteau et met quelques godes dans un sac salope. On va aller chez moi.

Diffuse en direct !
Regarder son live