Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 23 626 fois
  • 181 J'aime
  • 5 Commentaires

Je découvre ma soeur jumelle sous un jour nouveau.

Chapitre 2

Premières rencontres au club.

Inceste

Sirotant une limonade bien fraîche au bar, j’observe de loin la piscine, mon regard caché par mes lunettes de soleil. Le club est divisé en deux, un coin-bar, piscine, restaurant et théâtre/boîte le soir, où on trouve majoritairement les personnes de moins de 30 ans venues pour profiter au maximum de l’open-bar et chassant le sexe opposé.

De l’autre, la plage avec des transats, un coin zen et un restaurant face à la mer, où l’on retrouve plutôt les parents et les retraités venus chercher de la tranquillité.

L’endroit est incroyable, il y a une diversité d’activités : foot, beach-volley, paddle, wake, tennis, ping-pong, pétanque, etc. L’ambiance est folle, avec le matin dès 8h, de la musique pour le cours de fitness, qui continue jusqu’à 3 ou 4h du mat’ le soir. On retrouve pas mal de Français (tous les animateurs le sont ou le parlent tout du moins), des Russes, Allemands, et quelques personnes du Maghreb.


Mon attention est pour le moment focalisée sur une blonde au cul le plus fou que j’ai vu de ma vie. Son string lui servant de bikini m’hypnotise, mais je vois un Dieu grec à ses côtés, son alter ego niveau physique. Je remarque que la plupart des filles autour de la piscine sont vraiment belles et bien foutues, mais que les mecs aussi ont des corps dignes des pubs de parfum Jean-Paul Gaultier.

Cet endroit doit être un vrai baisodrome.


J’ai décidé que le meilleur moyen de faire connaissance est de participer à des activités sportives, il est 15h, il y a beach-volley à 16h et foot à 17h, parfait.

Il me reste une heure pour essayer de glaner des informations sur la vie nocturne du club. Je me dirige vers la piscine où une maître-nageuse surveille d’un il l’eau, l’autre rivé sur son livre.

Je réfléchis rapidement à une phrase d’accroche et me lance :


Salut ! Je viens d’arriver et je suis un peu perdu, il est déjà fermé le resto ?

Salut, bienvenue du coup, ouais il ferme à 14h30, mais si t’as faim, à 16h il y a des crêpes au bar.

Ah super ! J’ai entendu pas mal de rumeurs sur le club, surtout en ce qui concerne les soirées haha, elles sont vraies ? Je dis cela en posant nonchalamment une main sur le rebord de sa chaise.

Ahhh ça dépend de ce que tu as entendu ! dit-elle en rigolant.

Disons qu’apparemment les bains de minuit sont fréquents.

Oui assez, mais je veux pas te gâcher le plaisir de la surprise, tu verras par toi-même dès ce soir, c’est la plus grosse soirée de la semaine.

Ah oui, y a des soirées différentes ?

Yes, des thèmes tous les soirs, ce soir c’est techno/fluo, je te conseille de venir tôt au point de rendez-vous, tu me remercieras plus tard, me dit-elle en souriant avec un clin d’il.


Elle commençait vraiment à m’exciter, je lui donne au moins 26 ou 27 ans, très mignonne, mais j’imagine qu’elle joue avec moi. Je décide de pousser le bouchon un peu plus loin.


Pour te remercier, il faudrait que je connaisse ton prénom, moi c’est Julien, enchanté.

C’est pas faux, Morgane, pour te servir, répondit-elle avec un sourire.

Merci pour les infos Morgane, on discutera des modalités du remerciement ce soir alors, répliquais-je avec un clin d’il appuyé.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Haha petit malin, on verra ça si tu tiens encore debout !


Satisfait, je plonge dans la piscine afin de me rafraîchir et de garder à l’il Morgane. Je savais déjà que chaque soir, il y a une soirée différente. Nous sommes actuellement samedi, et nous savions que c’est la soirée la plus importante ici, ce pourquoi nous sommes arrivés exprès tôt pour être prêts le soir. Nous repartons samedi matin prochain, et mon anniversaire (et celui de ma sur) est mardi, soirée blanche, qui est une des grosses soirées également.


Il est 16h, direction la plage et le terrain de volley. Et merde, ma sur est là, elle va faire exprès de me détruire pour me ridiculiser. C’est du 5c5, je suis avec deux gars ayant la quarantaine qui sont suisse, une fille très mignonne qui est française, et un mec, environ 25 ans je dirais, qui ne m’a pas parlé. En face, ma sur qui me regarde d’un sourire sadique, entourée de quatre mecs ayant je pense la trentaine, tous très bien foutus. Je reconnais avec surprise parmi eux Laurent, le mannequin ayant gagné Koh-Lanta et Danse avec les Stars, qui dévore ma sur du regard.


Le match est serré, ma sur est monstrueuse, mais heureusement, le mec froid avec nous est une machine. J’essaie de faire de mon mieux et l’ambiance est chaleureuse, mais compétitive. Ma sur et moi nous nous retrouvons au filet. Le point est tendu, le ballon vole, je saute pour bloquer le smash de ma sur, la balle devient floue, et je me sens projeté au sol violemment. Ma tête tourne, la balle m’a touché au milieu du front, je suis totalement sonné. Je sens qu’on me porte et me dépose à l’ombre et je reprends petit à petit mes esprits.


Hé ho ! Tu m’entends ? J’ai combien de doigts ? me demande Laurent.

Je vais mieux, ça va, t’en fais pas.

Je t’ai sacrément allumé la gueule en tout cas, ajouta sarcastiquement ma sur.

Tu le connais ? demanda la jolie blonde avec qui je jouais, elle semblait en colère, pour mon plus grand plaisir.

Ouais c’est mon tocard de frère.


La jolie fille se rapprocha de moi, tournant le dos à ma sur, et m’aider à me relever. Elle est vraiment jolie, avec ses yeux bleus et son teint hâlé.


Tu veux de l’eau ? Tu veux que j’appelle quelqu’un pour t’aider ?

Pas de soucis, ça va mieux, merci.


Les autres joueurs repartirent sur le terrain, rejoints par deux autres pour compléter les équipes. J’étais surpris que cette fille reste avec moi, mais très heureux, malgré ce mal de tête qui m’empêchait d’avoir les esprits totalement clairs.


C’est vraiment pas cool ce qu’a fait ta sur, elle s’est même pas excusée.

Ouais, j’ai l’habitude, t’en fais pas. Tu t’appelles comment ?

Julie, et toi ?

Tu vas rire, mais Julien haha.


Nous avons continué à discuter pendant le reste de l’après-midi, j’appris qu’elle était de Nice, là avec ses parents, mais ayant sa chambre toute seule, et qu’elle a 21 ans. Le courant passait bien, elle a beaucoup d’humour, est intelligente, et a un talent certain pour trouver des sujets de discussion.

Vers 18h30, devant rentrer, nous avons échangé nos numéros pour nous retrouver ce soir, le rendez-vous est à 20h, et je repartais vers ma chambre afin de me préparer avant que ma sur ne revienne.

J’ai compris que la soirée fluo signifiait des dessins fluorescents sur la majeure partie du corps, je décidais ainsi de porter un short et un débardeur, ouvert sur les côtés et flottant.


J’arrive au bar et je rejoins ma mère qui se trouve en compagnie d’une plantureuse femme et d’un homme d’une quarantaine d’années, très classe. Nous buvons puis mangeons, puis je rejoins Julie pour commencer à nous mettre de la peinture fluo sur le corps.


Je vois qu’elle ne porte qu’un short très mini-qui contient avec difficulté ses sublimes fesses, et une simple brassière enfermant ses petits seins. Elle s’est fait un chignon qu’elle maintient avec une baguette chinoise, laissant deux petites mèches blondes s’échapper sur le devant, ce qui rend son regard océan encore plus envoûtant, elle est vraiment sublime.


Bon, je te préviens Julien, tu me dessines pas de bite dans le dos okay ?

Haha merde tu m’as cramé. Bon, toi rien non plus sur mon côté précoce au lit on est d’accord ?


Les répliques s’enchaînent pendant que je touche sa peau douce afin de dessiner des motifs plus ou moins réussis. Je lui ai écrit « Jacquie » sur le bras gauche tandis que je suis « Michel » sur le droit, et mon numéro de téléphone sur le bras gauche.

Enfin, nous entrons dans le théâtre, plongé dans la pénombre, où des spots fluo nous permettent d’y voir un peu.

L’ambiance tranquille dégénère peu à peu, des centaines de personnes servent de lampes humaines, on se déchaîne sur la piste en enchaînant les verres. La pratique de la danse a un certain avantage dans ce genre de situation, et je vois plusieurs jolies filles qui me regardent danser et je crois que Julie s’en est aussi aperçue, car elle ne me lâche pas tout en me dévorant du regard.


Vers minuit, nous sortons prendre l’air sur la plage, nos deux corps transpirants et nos pas mal assurés m’enivrent et j’ai très envie de l’embrasser. Nous sommes assis sur un transat, les yeux dans les yeux, sans que quiconque ne parle, notre respiration encore saccadée des mouvements effrénés de notre danse, je me rapproche doucement, ferme les yeux et entrouvre la bouche...


OH BAH T’ES DEJA PARTI PETIT JOUEUR ?!! hurle une voix féminine à deux mètres de nous.


Morgane, une bouteille à la main, titube vers nous, et s’écrase sur notre transat et mes genoux.


Oh hé t’m’as toujours pas donné ma récomp... euh récompense.

Euhh salut Morgane, euh oui c’est vrai, mais là je suis un peu occu...

Nah nah nah je veux ma récompense moi, t’avais promis !


Elle est clairement bourrée, mais son regard est celui d’une prédatrice, elle a faim et je suis sa proie. Julie s’en rend compte et s’écarte de moi, et se lève avec difficulté.


Oulah, ça tourne un peu haha... Bon, bah je pense que je vais rentrer Julien, me dit-elle avec une petite voix.

Ah quoi ? Mais non attends, euh... Julie, pars pas !


A ce moment, je panique un peu, surtout que Morgane est maintenant carrément sur mes genoux, m’empêchant de me lever à mon tour. Julie commence à s’éloigner et nous souhaite la bonne nuit, mais je sens clairement qu’elle est triste. Je me sens mal à ce moment et regarde avec colère Morgane.


Haha putain comment j’ai cassé ton cou, je suis désolée, je suis totalement déchirée, dit cette dernière en pouffant.

Mais non c’est juste une pote, bref je vais pas tarder à rentrer moi aussi.


Je dis ça, mais mes yeux sont perdus dans son décolleté. Elle porte un débardeur très léger avec des inscriptions fluo sur le haut des seins, et sa position révèle la moitié de ses seins et le début de son soutien-gorge noir.


Oh, mais nooon tu peux paaas, il faut que quelqu’un me raccompagne chez moi, je suis trop bourrée, je vais me perdre.

Putain tu fais chier, bon allez on y va.


Je l’aide à se relever et, s’accrochant à mon bras, nous nous dirigeons vers les habitations. Le trajet nous prend trente bonnes minutes au lieu de dix, elle trébuche et moi aussi, de plus, je suis obnubilé par sa poitrine qui ballotte à chaque pas, et chaque prétexte est bon pour la tripoter discrètement.

Arrivés à sa porte, elle se plaque dos à celle-ci et se retourne vers moi :


T’as les mains baladeuses dis donc... Bon maintenant que tu m’as excitée, il faut que tu calmes le feu, ça sera ta façon de me remercier, me dit-elle avec un sourire malicieux.


Je reste planté comme un idiot devant sa porte tandis qu’elle rentre dans sa chambre, je ne pensais pas pouvoir baiser un tel canon le premier soir de mon arrivée.

Je rentre à mon tour et referme la porte, la rejoins sur le lit, et l’embrasse délicatement. Elle ne semble pas de cet avis puisqu’elle force ma bouche avec sa langue et me roule une pelle de folie. Je prends ses gros seins à pleines mains, pinçant les tétons au travers des vêtements, lui arrachant des petits gémissements.

Les habits tombent un à un au sol, tandis que je couvre son corps de baisers. Je découvre une petite chatte lisse trempée que je m’empresse de goûter. Je fais glisser ma langue doucement, titillant son clitoris, avant de l’aspirer en faisant tourner ma langue autour. Apparemment, je ne men sors pas si mal, car elle tire mes cheveux tout en gémissant.

Je continue ce traitement pendant une quinzaine de minutes avant qu’elle ne me demande d’un ton suppliant :


Baise-moi Julien, j’en peux plus, il y a des capotes sur le meuble derrière.


Ni une ni deux je déchire l’emballage, enroule le préservatif autour de mon sexe et retourne pénétrer ma partenaire du soir. Son antre est délicieusement chaud et je pousse un soupir de satisfaction en m’enfonçant. Je la besogne dans tous les sens pendant 30 bonnes minutes, suant goutte et alcool.


Ahhh putain t’es increvable, accélère et pince mes tétons, je suis pas loin de jouuuuiiiiirrr !

Anh ouais t’aimes ça hein ? T’aimes quand je défonce comme ça, répondis-je tout en tordant légèrement ses tétons et en accélérant mes coups de bassin.

OUIIIIIIIII AHHH C’EST BOOOOOONNNNN !!


Son vagin se contracta pendant quelques secondes, tout son corps tendu comme un arc, avant de se détendre. Je me retirais délicatement tout en retirant la capote, mon sexe toujours raide. C’était finalement une bonne idée de m’être déjà branlé aujourd’hui.

Décoiffée, Morgane regarda mon sexe et s’approcha pour le prendre en bouche. Je voyais bien qu’elle était fatiguée, mais déterminée à me faire jouir, sa langue jouait avec mon gland, elle alternait succion, branlette, j’ai même eu le droit à ma première branlette espagnole, c’est divin, si bien qu’au bout de 10 minutes, je sentais la sauce montée.


Je vais jouir Morgane, continue c’est trop bon !

Vas-y, arrose mes seins j’adore ça !

Ahhh putain je viens, je viens, ANNHHHH !


J’arrosais ses seins, son menton et légèrement sa bouche de cinq jets de sperme, j’étais étonné de la quantité sachant que j’avais joui 12 heures avant à peine. Je m’écroulais épuisé, pendant que Morgane allait prendre une douche.


C’était trop bon, tu m’as remerciée comme il faut haha. Je te laisse te rhabiller et partir, je commence le taf dans 6 heures.

Merci à toi c’était fou, vas-y on se voit demain !


Je claque la porte et prends le chemin de ma chambre, je regarde mon portable, déjà trois heures du mat’, et pas de message de Julie. Tant pis, je réparerai les dégâts demain, pour le moment, je suis trop éclaté.

Personne dans ma chambre, j’en avais oublié ma sur avec tout cela. Crevé, je vais pour me coucher quand une pensée malsaine s’infiltre dans mon crâne. J’allume la lumière et vais fouiller dans les affaires de ma jumelle. Je regarde bien et remarque que le plug anal n’est plus là. Je remets tout comme c’était et m’en vais dormir, un sourire sur le visage, et une semi-molle dans le caleçon.

Diffuse en direct !
Regarder son live