Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 17 287 fois
  • 83 J'aime
  • 6 Commentaires

Déflorée par mon frère

Chapitre 7

Inceste

Mon frère et moi étions pour la première fois célibataires en même temps. Évidemment, je désirais être avec lui le plus souvent possible, mais vivant encore sous le toit des parents, il m’était impossible de voir Christophe aussi souvent que je le souhaitais. Mais lorsque nous nous retrouvions, nous n’avions plus à craindre quoi que ce soit et nous pouvions prendre tout notre temps pour faire l’amour, parfois à plusieurs reprises.



Je ne saurais dire si sa frustration de ne pas pouvoir nous voir plus souvent, et donc de ne pas pouvoir faire l’amour avec moi, a joué un rôle important dans la situation que nous traversions, mais finalement, après environ deux mois et demi où nous étions tous les deux célibataires, Christophe retrouva une fille qu’il trompa avec moi dès leur premier jour de relation.



Quant à moi, je mis un peu plus de temps avant de retrouver un partenaire, moins doué que Bastien, mais toujours hautement plus doué que Clément. Et là aussi, je n’ai pas eu envie de lui rester fidèle, car dans ma tête, mon cœur était pour Christophe. Ainsi, chacun des partenaires que j’ai eu depuis Clément n’eurent droit qu’à mon corps et à des "je t’aime" mensongers ne servant qu’à leur faire croire qu’ils étaient tout pour moi.



Il fallut attendre encore deux ans de plus pour que je puisse avoir mon indépendance avec mon premier appartement. Et ma première pensée était tournée vers mon frère. En ne vivant plus chez les parents, nous allions pouvoir nous voir et faire l’amour beaucoup plus souvent.



Et même si j’étais en couple lorsque j’ai eu mon appartement, c’est avec Christophe que j’ai fait l’amour chez moi pour la première fois. Et maintenant que j’étais plus libre, il ne me fallut pas longtemps pour rompre avec mon compagnon de l’époque. J’ai rompu avec lui parce que je voulais être avec mon frère. Quant à mon frère, il rompit avec sa copine de l’époque une semaine plus tard. Et il vint me retrouver juste après. Je me moquais éperdument de savoir si sa copine était triste ou en colère. Tout ce que je voyais, c’est que maintenant, nous allions pouvoir à nouveau passer nos nuits ensemble et faire l’amour aussi souvent et aussi bruyamment que nous le voulions.



Et un soir, après environ huit mois passés quotidiennement ensemble, nous abordions un sujet que nous n’osions pas aborder jusque là.


— Ça te dit qu’on se mette vraiment ensemble ? me demanda mon frère.


— Bien sûr, répondis-je naturellement.


— Non mais je suis sérieux. On quitte tout, on déménage loin et on devient un vrai couple qui n’a plus besoin de se cacher.


— Tu sais que ce serait mon rêve. Mais on ne peut pas. Nous avons notre travail ici. Et nous avons aussi toute notre famille.



Mon frère n’insista pas face à mon hésitation. Aujourd’hui, avec le recul, je sais que j’ai laissé passer notre chance de vivre à deux.



Après environ deux ans durant lesquels nous passions le plus de temps possible ensemble tout en nous cachant de notre famille au maximum, j’eus une envie folle que je ne pus me retenir d’exprimer. Pendant que Christophe et moi faisions l’amour, mon envie fut plus forte que tout.


— Fais-moi un bébé, lui dis-je à l’oreille pendant qu’il était en moi.



Mes propos eurent plus d’effet que je ne l’aurais imaginé puisque seulement quelques secondes plus tard, il atteignit l’orgasme et se déversa en moi.


— Tu es sérieuse ? me demanda-t-il sans s’être retiré.


— Oui, j’en ai envie.



Il ne prononça pas un mot, ce qui m’effraya sur la suite de notre relation. Je ne voulais absolument pas le perdre.


— Tu ne dis rien ? lui demandai-je. Tu n’en as pas envie ?


— Si, bien sûr que j’en ai envie, dit-il. Mais...


— Mais quoi ?


— Si tu veux qu’on fasse un bébé ensemble, soit on quitte tout comme je te l’ai déjà proposé...


— Tu sais que ça me ferait beaucoup de peine de quitter tous ceux qui comptent pour moi.


— Soit tu te trouves un mec avec qui tu te maries.


— Il doit y avoir une autre solution.


— Oui. On peut très bien tout avouer et voir comment tout le monde va réagir.


— Je sais déjà comment ils réagiront. Ils vont nous détester.


— Alors il ne te reste plus qu’à te trouver un mari.



Pour être honnête, aucune des propositions ne me plaisait. Bien sûr, dans un monde idéal, nous aurions pu simplement en parler avec notre entourage et ils auraient tous accepté notre relation. Mais le monde n’est pas parfait et notre relation déplaît à une grande partie de la population.



Je pris encore quelques semaines pour réfléchir et trouver une éventuelle autre solution. Mais n’en trouvant pas d’autre qui me convienne, je dus me résigner. Soit j’abandonnais l’idée d’avoir un enfant avec Christophe, soit je me trouvais un mari.



Et quand ma décision fut prise, j’en parlais avec l’intéressé.


— Je veux toujours et plus que tout faire un enfant avec toi, lui dis-je. Mais...



Il resta silencieux, écoutant jusqu’au bout ce que je lui disais.


— ... Même si ce n’est pas la solution idéale, je préfère me trouver un mari.



La journée n’était plus la même après cette annonce. Je sais que Christophe aurait préféré une autre solution et s’il était possible de revenir en arrière, je ferais un autre choix. Mais, malgré lui, mon frère accepta ma décision. Il mit toutefois quelques conditions à mon mariage. Des conditions que je comptais réaliser sans même qu’il ait besoin de me les demander.



Et quelques mois plus tard, je rencontrai celui qui allait devenir mon mari. Et comme ma relation n’est pas très ordinaire, la demande en mariage non plus, puisque, désireuse de stopper la pilule et de devenir mère, c’est moi qui ai fait la demande.



Aujourd’hui, mère de trois enfants, je sais que mon frère et moi avons quand même réussi à concrétiser notre amour au moins une fois. Car je sais, avec certitude, qu’il est le père d’au moins un de mes enfants.


FIN


Diffuse en direct !
Regarder son live