Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 2 375 fois
  • 14 J'aime
  • 1 Commentaire

Au-delà de la rencontre musicale

Chapitre 6

Pique-nique bi à Vincennes

Orgie / Partouze

Les courses pour le pique-nique sont rapidement faites : rosé, charcuterie et légumes de saison. Nous achetons également de quoi nous étendre dans l’herbe. J’en profite également pour refaire le plein de protections sous le regard entendu de mes accompagnatrices.


Nous nous dirigeons ensuite ensemble vers le bois de Vincennes et plus particulièrement les îles Daumesnil. Les filles sont d’une compagnie très agréable et nous devisons gaiement avec quelques sous-entendus notoires. Arrivés sur zone, nous cheminons pour trouver un endroit au calme. Ce dimanche ensoleillé a fait sortir nombre de familles et je sens que leur présence n’est pas compatible avec les envies des filles. Notamment en termes d’exposition de leur corps. Surtout que la zone naturiste du bois n’a pas encore rouvert. En effet, les filles ont décidé que leur corps mérite une exposition plus ou moins complète au soleil. Cette décision est loin de me déplaire. A force de chercher un endroit tranquille, nous dépassons le lac et nous nous enfonçons un peu dans le bois.


Enfin, nous trouvons une petite clairière éloignée des sentiers, seulement occupée par un couple d’homme occupé à taner leur peau. Le lieu est parfait, car de hautes herbes permettent d’assurer une discrétion relative. Nous apercevons au loin d’autres profiteurs du beau temps, mais nous ne serons pas dérangés. Christelle décide de poser là nos affaires. Décision aussitôt validée par Sandra.


— Cet endroit me semble parfait.

— Je suis d’accord.


J’étends la couverture et y dépose dessus nos victuailles. Cependant, je comprends rapidement que nous avons oublié d’acheter un limonadier pour ouvrir les bouteilles. Christelle propose de demander assistance à nos voisins immédiats.


— Peut-être pourront-ils nous dépanner.


Puis elle se dirige vers eux. Pendant ce temps, Sandra a entrepris de se débarrasser de son top et de son short. Ainsi que je l’avais deviné, sa poitrine est libre et c’est seins nus et en string qu’elle s’allonge sur la couverture. Christelle revient et nous annonce :


— Nos voisins ne peuvent nous aider pour les bouteilles. Va falloir que tu ailles en trouver un au magasin Jean. Ils sont très gentils, donc je leur ai proposé de se joindre à nous.

— Très bonne idée, car le genre masculin était en déficit par rapport à nous les filles.

— Je vais aller chercher un limonadier à la supérette la plus proche.

— Merci Jean ! C’est gentil de ta part. Nous en profiterons pour préparer notre peau à tes prochains assauts.


Puis Christelle ouvre sa robe et nous apparaît entièrement nue. Je lui souris :


— Je comprends ce que tu voulais dire en parlant d’absence de dilemme pour tes sous-vêtements tout à l’heure.


Nos voisins se dirigent vers nous en se tenant par la main, ne laissant aucun doute sur la nature de leur relation. Les deux garçons s’avancent vers nous en short et torse nu avec leurs affaires. Christelle, fièrement cambrée dans sa nudité intégrale, fait les présentations :


— Sandra, Jean, voici Charles et Adam. Charles, Adam je vous présente ma colocataire Sandra et notre amant Jean.

— Enchanté.

— Ravie.

— De même.


Au moins avec Christelle, les choses sont claires dès le départ. Charles est un éphèbe blond au corps fin à la peau blanchâtre. Adam est un black musculeux à la carrure de sportif. J’annonce que je vais chercher le limonadier. Après avoir cherché le shop le plus proche sur mon smartphone, j’annonce que j’en aurai pour un quart d’heure maximum. Puis je pars en direction du magasin pendant que les garçons s’installent à côté des filles en discutant. Je n’oublie pas de noter la localisation de notre pique-nique afin de pouvoir retrouver les filles. Un bon quart d’heure plus tard, je suis de retour vers la localisation des filles. Arrivé à l’orée de la clairière, je n’aperçois que Charles qui semble à genoux en train de regarder mes camarades. En m’approchant, je comprends que celui-ci est en train de se masturber en regardant Adam la tête plongée entre les cuisses de Christelle. Sandra, toujours vêtue simplement de sa culotte, suce avec application la bite de Adam.


Charles utilise sa main libre pour caresser le corps de Adam et Christelle. Cette dernière semble de taille tout à fait correcte si j’en juge par les lèvres déformées de Sandra et la quantité de salive qu’elle doit relâcher pour faciliter sa fellation. M’apercevant, Charles me propose d’un geste de les rejoindre tout en continuant sa masturbation :


— Viens Jean. Viens voir comment ces petits cochons s’amusent. Christelle pense que les gays ne savent pas faire de cunnilingus. Adam s’emploie à lui prouver le contraire et Sandra a souhaité prouver que les femmes sucent aussi bien que les hommes.

— Vous n’avez pas perdu de temps à ce que je vois.

— Oh oui Jean ! Joins-toi à nous ! Viens baiser avec Sandra, Charles, Adam et moi !


Je me débarrasse de mes affaires afin de me mettre au même niveau vestimentaire que mes camarades. Je m’approche de Charles par-derrière et commence à lui caresser les épaules et le cou. Celui-ci tourne la tête pour emboucher mon érection naissante. Délaissant ses caresses sur les corps de nos amis, Charles entame sur mon vit une douce fellation. Il commence d’abord par passer sa langue sur toute la longueur de mon sexe, puis prenant ma bite en main à la base, il exécute de profonds va-et-vient sur mon gland et une bonne partie de ma hampe. Je ne peux réprimer des gémissements de plaisir :


— Oh oh oh oui oui suce-moi bien Charles ! Pompe-moi fort.


La bouche de Charles se fait ventouse et il passe sa langue au bout de mon gland. Cette sensation est fabuleuse et j’ai rarement été sucé aussi bien. Pendant ce temps, il semble que le jeu de langue et de doigts plongés au fond de la chatte de Christelle fasse effet, car celle-ci émet des gémissements rauques et encourage Adam dans son entreprise :


— Hum hum oui ! oui ! c’est bon ta langue ! Elle me rend folle ! Oh oui tes doigts, mets les-moi tes doigts ! Je sens que je viens !


Néanmoins, Adam semble perturbé par Sandra qui lui prodigue une pipe dont je commence à connaître les secrets. De plus, il semble que cette petite garce pistonne l’anus de Adam avec vigueur. Les soupirs de satisfaction d’Adam sont étouffés par la chatte de Christelle, mais ils sont suffisamment explicites pour que nous comprenions la teneur. Aux mouvements de bassin de Adam, je vois qu’il arrive au paroxysme de son plaisir. Adam lance son sexe à la rencontre de la bouche Sandra qui en retour appuie sur ses fesses pour ne pas en perdre une miette. La bouche de Adam quitte un instant le clitoris de Christelle pour nous faire part de sa jouissance :


— Aaah oui ! Je jouis dans ta bouche ma belle ! C’est bon ! Bois mon jus ! Oui ! Oui !


Sandra s’applique à déguster la liqueur séminale de Adam puis termine de le traire en le masturbant entre ses seins. Ce dernier apprécie fortement le traitement tout en continuant d’une main à astiquer le vagin de Christelle :


— Oh oh oui ! C’est bon entre tes seins ! On ne me l’avait jamais fait. Continue.


Sandra l’encourage :


— Donne-moi ton sperme. Jute encore sur moi ! Viens encore !


Une fois calmé, Adam reprend son activité linguale sur le sexe de Christelle. Celle-ci apprécie d’être à nouveau le centre de son attention :


— Humm humm oui ah ah ah ! Lèche-moi encore ! Fais-moi jouir !


De son côté, Charles vient perfidement de saillir mon rectum avec deux de ses doigts. Cela provoque chez moi une décharge d’adrénaline décuplant mes sensations de plaisir.


— Oh oh oui elle est bonne ta bouche Charles ! Je vais gicler dans ta bouche si tu continues !


Après avoir étalé les dernières traces de sperme d’ Adam sur ses seins, Sandra s’approche de moi par-derrière et vient se coller à mon dos. Elle passe une main sous mes couilles et vient les exciter pendant que Charles continue son intromission tout en maintenant mon sexe dans sa bouche. A l’oreille, Sandra me dit :


— Vas-y mon Jean, jute-lui sur la langue à ce petit salaud.

— Humm humm oui ! Je sens que ça monte. Ne vous arrêtez pas. J’encourage mes deux tourmenteurs.


Mon plaisir continue de monter dans ma tige puis d’un coup l’orgasme me foudroie sur place. Je m’enfonce profondément dans la bouche de Charles puis je fais de grands mouvements de bassin. Mon sperme gicle de mon gland et Charles boit le tout sans en perdre une goutte. Mon éjaculation se tarit et Sandra lâche mes bourses. Elle se meut à nos côtés puis vient prendre en main le sexe de Charles. Elle commence une lente masturbation. Elle lui demande :


— Tu as déjà baisé avec une femme ? J’ai très envie que tu me fasses jouir avec ta queue.


Puis elle roule une énorme pelle à Charles. Au bout de quelques instants, Charles décolle ses lèvres et lui répond :


— Adam et moi sommes bi. On adore baiser des petites cochonnes dans ton genre.


Sandra s’allonge sur le dos et écarte grand les jambes. Elle ouvre sa chatte avec ses deux mains et dit :


— Alors viens Charles ! Baise-moi ! Fais-moi voir comment un gay baise les femmes !


Charles s’installe entre les cuisses de Sandra et vient présenter son sexe à l’entrée de celui de Sandra. Charles tourne la tête vers moi et me dit :


— Tu veux bien mettre ma queue dans cette petite chatte trempée Jean ? Et aussi nous protéger ?

— Avec plaisir.


Je récupère un préservatif dans mes affaires. Puis je me place à leurs côtés et j’empoigne le sexe de Charles. Celui-ci pose ses mains à plat au creux des cuisses de Sandra afin de bien les écarter. Je déroule la protection sur la bite longue et fine de Charles. Je passe une main derrière Charles afin de prendre ses couilles rasées dans une main puis je dirige son sexe en face des lèvres du sexe de Sandra. Celle-ci nous encourage :


— Oh oui ! Tu vas bien me baiser ! Et toi Jean tu vas bien l’exciter !


D’une poussée, Charles pénètre Sandra jusqu’au pubis. Celle-ci l’accueille avec joie :


— Humpff oui ! C’est bon ! Je te sens bien. Tu sens comme je suis mouillée ?

— Oui je sens ton jus qui coule sur mes couilles. Tu es très excitée ma belle.

— Viens ! Prends-moi maintenant. Prends-moi fort ! Fais-moi jouir.


Toujours avec mes couilles dans ses mains, Charles entreprend de pistonner le sexe de Sandra. Afin de la faire monter encore plus vite, j’entame de mon côté des caresses sur son clitoris dilaté. Le couple fornique ainsi plusieurs instants, et au son des vocalises de Sandra, je comprends que son plaisir est proche. La vision du couple dans l’amour relance mon érection. Charles s’en aperçoit et il tourne la tête vers moi. Il approche ses lèvres des miennes et m’embrasse goulûment. Lorsque ses lèvres se détachent de ma bouche, il me dit :


— Viens me prendre le cul, Jean, pendant que j’enfile cette petite jouisseuse.


Sandra m’encourage à venir prendre Charles par les fesses :


— Oh oui Jean ! Venez me baiser tous les deux !


Du coin de l’œil, je me renseigne sur la situation de Christelle et Adam. Celle-ci a pris le sexe de Adam dans sa bouche et lui prodigue une vigoureuse fellation. Elle semble décidée à le faire bander à nouveau. Elle a par ailleurs passé une main entre ses cuisses pour s’astiquer le bouton. Adam nous observe, Sandra, Charles et moi en souriant. Il ferme les yeux et rejette la tête en arrière. Je relâche les bourses de Charles puis je passe derrière lui. Charles me dit :


— Il y a du lubrifiant dans mon tote bag. Prépare-moi le cul avec Jean.


Je récupère le gel ainsi qu’un préservatif. J’enfile la protection sur mon sexe. Je pose une noix de gel sur mes doigts puis je viens déposer le produit sur l’anus de Charles. Celui-ci n’a pas cessé de ramoner le con de Sandra qui se pâme sous ses assauts :


— Oui ! Oui ! Oui ! Viens !

— Han ! Han ! Han ! Oui ! Oui ! lui répond Charles.


Une fois l’anus de Charles bien lubrifié à l’intérieur comme à l’extérieur, je présente ma bite devant son sphincter. Charles stoppe ses mouvements dans la chatte de Sandra puis il tourne la tête vers et dit :


— Viens. Mets-moi ta queue dans mon petit trou !


J’acquiesce d’un sourire et croise le regard extasié de Sandra. Celle-ci a posé une main sur son clitoris et a entrepris de se caresser pour maintenir au plus haut son excitation. D’une lente poussée, je prends possession du cul de Charles. Arrivé au bout, je marque un temps de pose pour nous laisser savourer cette intromission. Enfin, je commence à bouger du bassin. Mes mouvements ont pour effet de relancer les mouvements de pénétration dans le sexe de Sandra. Sous la poussée de mes mouvements, Charles se penche en avant et vient coller son torse sur la poitrine de Sandra et l’embrasse. Celle-ci maintient les caresses de sa main passée entre leurs deux corps sur son clitoris. J’accélère mes mouvements et donne plus de puissance à mes pénétrations. Charles et Sandra m’encouragent :


— Ah ah ah oui ! C’est bon ce que vous me faites les garçons ! Continuez !

— Humpff ! Humpff ! Oui ! Oui ! Défonce-moi le cul ! Tu vas me faire jouir dans Sandra ! Oui !


Malgré mon éjaculation précédente, je sens qu’une belle quantité de sperme est en train de monter dans ma bite. Je m’accroche aux hanches de Sandra et pilonne l’anus de Charles. Enfin, un orgasme libérateur gicle de mon gland dans le cul de Charles :


— Aaaaah ! Ouiii ! Je jouis !


Les palpitations de mon sexe dans le cul de Charles déclenchent sa jouissance. Il se lâche dans la capote et dans la chatte de Sandra :


— Oh putain c’est bon ! Je jouis aussi !


Celle-ci agite frénétiquement sa main sur son sexe pour nous rejoindre dans le plaisir :


— Oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Oui !! Moi aussi je jouis les garçons ! Oui !


Nous reprenons pied doucement, toujours enfichés les uns dans les autres. À côté de nous, Christelle et Adam n’ont pas perdu de temps. Christelle chevauche le black avec vélocité en pétrissant ses seins. La vision de derrière nous permet de voir le sexe de Christelle déformé par la large bite de Adam. Celle-ci semble apprécier sa chevauchée et nous le fait savoir :


— Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Oui c’est bon ! Depuis le temps que je voulais me faire prendre par un black. Viens Adam. Défonce-moi !

— Tiens ma belle ! Tiens ! Oui ! Qu’elle est bonne ta petite chatte ! Elle est toute serrée autour de ma queue. C’est bon ! Tu vas me faire jouir !


Soudain, la main droite de Christelle quitte sa poitrine et vient se poser sur son sexe pour une vigoureuse masturbation.


— Hum ! Hum ! Oui ! Je sens que je viens ! Je vais jouir mon beau black ! Ca vient ! Oui !

— Vas-y ! Jouis ! Jouis !


Pour ma part, j’ai déculé des fesses de Charles qui de son côté a libéré le vagin de Sandra. Nous avons tous deux retiré nos protections. Nous nous rapprochons du couple fornicateur. Bonne copine, Sandra vient avec sa main, remplacer celle de Christelle sur le sexe de cette dernière. Sandra branle Christelle, la laissant se concentrer sur son plaisir. Christelle en profite pour l’embrasser avec voracité. De mon côté, j’entrepris de caresser de mes doigts l’anus de Christelle et de lécher sa poitrine. Celle-ci passe une main dans mes cheveux pour m’encourager. Ne souhaitant pas rester inactif, Charles a pris possession des bourses de son mec pour les lui caresser. De son autre main, il a pris la base du sexe de Adam et le branle dans la chatte de Christelle au rythme de ses montées et descentes. Soudain, relâchant la bouche de Sandra, Christelle pousse un feulement de plaisir :


— Ooooooh Ouiiiiii !!! Je viens !


Elle s’allonge sur Adam puis elle entame une série de mouvements rapides du bassin, tant pour prolonger sa jouissance que pour amener Adam au plaisir. Peu de temps après, celui-ci annonce l’arrivée imminente de son orgasme :


— Aaaah ! Oui ! C’est bon ! Je viens aussi !


Il se répand dans la capote à l’intérieur du ventre de Christelle. Lorsque l’orgasme de cette dernière redescend, Charle extirpe la bite de Adam de la chatte de Christelle, retire le préservatif puis se délecte des dernières gouttes de l’éjaculation de Adam en le branlant dans sa bouche. Christelle bascule sur le côté et tombe dans le bras de Sandra. Les filles s’embrassent et Christelle dit à Sandra :


— Je t’aime ma chérie. C’est si bon de baiser avec toi et nos amis.


Charles vient également embrasser Adam pour lui faire goûter son jus. Après cet échange de fluides, Adam dit Charles :


— Merci mon amour. Il y avait longtemps qu’on n’avait pas aussi bien baisé.


Puis à notre adresse :


— Sandra, Christelle et Jean, merci également. Vous êtes démoniaques.

— Tout le plaisir était pour nous. Personnellement j’ai joui comme une folle. Et toi Christelle ?

— Moi aussi.

— Il y avait longtemps que je n’avais pas pris un cul aussi bon que le tien Charles.


Finalement, Sandra se met sur ses pieds et dit :


— Ça m’a donné faim ces galipettes. J’espère que le rosé n’a pas trop réchauffé. Jean, tu l’ouvres ? Les garçons, vous déjeunez avec nous ? Ça ne vous dérange pas que je reste à poil ?


Devant tant de naturel, nous éclatons de rire, nous acquiesçons et nous exécutons. Le pique-nique se déroule dans la bonne humeur et nous restons tous en tenue d’Eve. Une fois le pique-nique terminé, nous passons à une séance de bronzage qui nous fait doucement glisser dans une sieste réparatrice.


A suivre ...

Diffuse en direct !
Regarder son live