Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 14 314 fois
  • 23 J'aime
  • 0 Commentaire

Dépannage à domicile

Chapitre 1

Hétéro

Technicien chez un intégrateur de la région lyonnaise je suis chargé du dépannage à domicile pour nos clients, je vais vous raconter ma dernière intervention.


Lundi après midi, une femme appelle au magasin pour son ordinateur qui se comportait d?une façon anarchique, après les questions rituelles je décide de me déplacer chez elle ayant diagnostiqué la présence d?un virus malfaisant. J?arrive sur le palier de son appartement, après trois coups de sonnette la porte s?ouvre sur une femme d?environ cinquante ans, grande, cheveux noir mi long, yeux verts pas une beauté canon mais un certain charme. Elle avait une silhouette élancée avec des hanches larges, des fesses rebondies qui gonflaient sa jupe large, mais ce qui frappait le plus était son imposante poitrine qui semblait vouloir exploser son chemisier.


Elle me précéda jusqu?au bureau ou trônait l?ordinateur, après quelque manipulations, un formatage en règle s?imposa. Je lui précisais que la réparation risquait de prendre un certain temps et me mis de suite au travail. Elle resta un certain temps à mes côtés à observer mes efforts pour redonner vie à son PC, au bout d?une demi heure elle me proposa un café que j?acceptais bien volontiers. Elle partie dans la cuisine et revint quelques minutes plus tard avec les tasses fumantes, elle me demanda combien de temps durerait la réparation, je répondis que j?en avais encore pour plus d?une heure, elle s?installa dans le petit canapé présent dans le bureau et pris un magasine qu?elle commença à feuilleter. Du coin de l?oeil j?avais une vue imprenable sur ces cuisses gainées de nylon que dévoilait sa jupe et il me semblait qu?à chaque coup d?oeil le tissu remontait de plus en plus haut découvrant le haut de ses bas et la naissance d?un porte jarretelle, au bout d?un quart d?heure je m?aperçu q?un bouton de son chemisier avait sauté découvrant une partie de sa poitrine et au hasard d?un de ses mouvement, la jupe remonta si haut qu?elle découvrit la fine dentelle de sa culotte qui ne cachait guère sa toison noire. Une violente érection commençait à gonfler mon pantalon et me mettais mal à l?aise, malgré la présence du magasine elle avait du se rendre compte des coup d?oeil furtifs que je lançais de plus en plus fréquemment dans sa direction et je la soupçonnait de chercher à m?allumer sciemment, c?est le moment qu?elle choisie pour venir regarder par-dessus mon épaule le résultat de mon intervention dans le mouvement elle appuya sa poitrine contre mon dos, c?est alors que je pu constater la fermeté de ses seins, nullement gênée elle continua son manège augmentant d?autant mon trouble.


Subitement elle passa sa main dans mes cheveux me faisant comprendre qu?elle n?était pas contre un autre genre de dépannage !


Elle me pris la main et la posa sur ses seins que je senti frémir au travers du tissu, sa main se posa sur ma cuisse, glissa jusqu’à mon entre jambe et commença un massage de mon sexe. Nous n?avions toujours pas échangé le moindre mot quand elle me prit la main pour m?entraîner vers une autre pièce de son appartement qui s?averra être sa chambre. Elle me poussa sur le lit et commença un langoureux strip-tease. Elle se débarrassa en premier de sa jupe découvrant un ravissant string blanc transparent cachant une abondante toison noire, puis vint le tour du chemisier, ses seins retenus par un soutient gorges à balconnets blanc étaient énormes. Elle se pencha pour dégrafer mon pantalon pendant que je quittais mon tee-shirt, une bosse impressionnante déformait mon caleçon ce qui lui arracha une exclamation de satisfaction. Elle retira mon caleçon dévoilant mon sexe en pleine érection je vis ses yeux briller devant la taille de ma queue.




— Elle est si grosse, tu vas bien me remplir avec un engin pareil, je vais en prendre plein le cul !


Ce furent ses premiers mots. Elle se pencha bouche grande ouverte pour m?avaler, je sentis mon gland buter au fond de sa gorge c?est la première fois qu?une femme réussissais à me faire une gorge profonde et la sensation était merveilleuse. Elle m?avala jusqu?a toucher mon pubis avec son nez puis ne bougea plus. Soudain je me sentis comme aspiré elle me pompais la queue avec le fond de sa gorge j?avais beaucoup de mal à résister à ce traitement elle du le sentir car elle retira lentement mon sexe de sa bouche pour me permettre de reprendre mes esprits. Elle libéra ses énormes seins de leur prison d?étoffe et glissa ma queue entre ses globes jumeau, après quelques va et vient ponctués par de rapides coup de langue elle me libéra, puis elle se coucha sur le lit, cuisse grande ouverte.




— Vient me baiser, je veux ta grosse queue au fond de mon ventre, défonce moi !




Je ne me fit pas prié plus longtemps, je m?allongeais sur elle et rentrais ma bite lentement au fond de sa chatte trempée, je m?arrêtais quelques instant pour savourer se délicieux contact puis j?entamais un lent va et vient, j?accélérait progressivement pour finir par la pilonner comme un sauvage, ma queue sortait complètement de sa chatte avec un agréable bruit de succion puis rentrait puissamment jusqu’à buter contre le fond de son sexe, elle criait comme une folle me demandant de la baiser encore plus fort, de lui faire mal. Pendant ce temps ses mains ne restaient pas inactive, elle se branlait le clito comme une folle pour accélérer sa jouissance, puis je sentis son sexe se contracter par saccade, son bassin s?arquer pour enfoncer ma queue au plus profond de son ventre, soudain elle poussa un grand cri de jouissance qui déclencha mon éjaculation. J?avais l?impression que ma jouissance serait sans fin tellement les contractions de son vagin m?aspirait jusqu’à la dernière goutte. Enfin elle se calma et retomba inerte sur le lit, je m?allongeais à ses côtés laissant la tension retombée, j?avais jouis comme jamais, elle me confirma qu?elle aussi avait prit un pied d?enfer.



En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Elle se leva au bout de quelques minutes pour aller dans la salle de bain prendre une douche je la suivie des yeux et admirait son corps superbement conservé pour une femme de cinquante ans. Son cul dansait de droite à gauche appelant inévitablement à l?amour, je la retrouvait sous la douche et l?aidait à se savonner le dos. Je me collais contre elle et pris ses seins dans mes mains pour titiller ses mamelons qui ne tardèrent pas à durcir, je m?agenouillais dans la douche et collais ma bouche à son sexe, elle écarta les jambes afin de me faciliter la tâche puis je me mis à la lécher goulûment, son clitoris dardais comme un petit sexe je l?aspirais, ses jambes se mirent à tremblées elle gémissait de plus en plus fort, au bout d?un quart d?heure de ce traitement elle jouie une seconde fois en plaquant violemment ma tête contre se chatte. Elle pris ensuite ma main pour me diriger de nouveau vers le lit ou elle m?allongea. Sa bouche dansa une nouvelle sarabande sur ma queue qui prit des proportions impressionnantes. Quand elle jugea mon érection suffisante elle m?enjamba et s?empala brutalement sur mon pieu, elle commença une danse du ventre qui m?arrachait des cris de plaisir elle montait et descendait sur ma queue à l?allure d?un cheval au galop. Soudain elle me libéra pour se mettre à quatre pattes me présentant son imposant postérieur, elle glissa ses mains sur ses fesses pour les écarter et me présenter ainsi son petit trou d?amour.




— Encule moi, je veux que tu m?éclates la rondelle, j?ai envie de ta grosse queue au fond de mon cul, n?ais pas peur de forcer j?aime ça !




Je me présentais donc contre son anus et y présentais mon gland, je commençais à pousser doucement ma queue au fond de son cul pour lui permettre de s?adapter au diamètre de mon engin, quand elle poussa son bassin violement en arrière afin de faire pénétrer mon sexe jusqu’à la garde. A mon grand étonnement je rentrais très facilement jusqu?au couilles démontrant par la même sa grande habitude devant se type de pénétration, j?entamais un lent mouvement de va et vient lui ramonant le cul, puis elle entrepris de régler le rythme de son enculade par des mouvements de plus en plus frénétiques de son bassin qui faisaient sortir et rentrer entièrement ma queue avec un bruit de bouchon de champagne ce qui augmentait fortement mon excitation. Soudain elle cessa ses mouvements me faisant sortir du doux fourreau de son cul, elle se coucha à plat dos et mis un coussin sous ses fesse elle me demanda de l?enculer dans cette position car elle voulais voir mon visage quand j?allais jouir. Cette nouvelle position augmenta encore mon excitation car je pouvais lui caresser les seins pendant que je lui ramonais l?anus, ce que je m?empressais de faire lui arrachant des cris de plus en plus fort. Au bout d?un long moment je ne pus retenir ma jouissance, je me plaquait contre ses fesse et fusait à long jet au fond de son cul, le foutre débordait sur ses fesses et coulait sur le lit, elle jouie en se tortillant dans tout les sens au risque de me faire sortir de son fourreau si accueillant. Je restais un long moment au fond de son cul avant que le resserrement de son anus ne m?expulse avec un petit bruit très caractéristique.


Nous nous sommes allongés sur le lit pour nous remettre de ces jouissances successives, sa main négligemment posée sur mon bas ventre jouait avec ma queue, la mienne ne restait pas inactive et jouait avec sa toison glissant par moment sur ses lèvres intimes effleurant au passage son clitoris. Avec se traitement ma queue commença à se redresser, son sexe s?humidifia. Elle se redressa sur le lit et m?enjamba tête bêche pour un 69 très tendre, mais malgré toute sa science de la fellation elle ne parvint pas à obtenir une érection suffisante pour me faire jouir, sûrement la fatigue consécutive à nos dernières joutes amoureuses, elle me procurais juste de très agréables sensations. Par contre l?action conjuguée de ma bouche sur sa fente et son clito ainsi que mes doigts pénétrant son anus lui procura un nouvel orgasme aussi puissant que les précédentes preuves en étaient : la mouille qui me coula sur les lèvres.




Après un repos bien mérité retour sous la douche. Elle savonna ses seins puis s?agenouilla et emprisonna ma verge entre ses globes de chairs fermes, se traitement fini par faire grossir mon sexe, elle me gratifia d?une cravate de notaire mémorable sa langue léchait mon gland dès qu?il passait à sa portée. La douceur de cette caresse me mis dans un état tel que ce que je croyait impossible à cause de la fatigue arriva, je joui a long jets sur sa poitrine la maculant de sperme laiteux qu?elle lapait à grand coup de langue.




Nous nous sommes rhabillé, puis avons pris un café pendant que je finissais mon dépannage.


Puis vint l?heure du départ, elle me dit avoir passée un moment extraordinaire et qu?elle était sur que son ordinateur ne tarderait pas à tomber de nouveau en panne !!!!




Ce qui ferra, l?objet d?un futur récit.




Mister XXX

Diffuse en direct !
Regarder son live