Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 4 147 fois
  • 42 J'aime
  • 2 Commentaires

Dépasser nos limites

Chapitre 4

Ma semaine de congés (1/2)

Orgie / Partouze

Dans ce quatrième chapitre, je vais vous raconterles évènements marquants qui se sont passés durant ma semaine de congés, fin août 2019.


Le mercredi après-midi, Julie et moi sommes allés dans un sex-shop. Nous avons acheté pas mal d’objets, comme des godes et des plugs de différentes tailles et des déguisements sexy pour elle.

Aussitôt rentrés chez nous, nous sommes allés dans la chambre essayer tout ça. Ma femme m’a sodomisé avec un gode vibrant de 15 centimètres. Au début, elle faisait des va-et-vient, puis elle a mis en marche la vibration, de plus en plus fort. Alors que j’étais allongé sur le dos, les jambes relevées, j’ai commencé à ressentir quelque chose de différent, un plaisir qui m’était jusque-là inconnu. A un moment, elle appuyait avec le gode sur ma prostate. Spontanément, j’ai lancé :


— Ah ouais là ! Ne bouge pas !

— Qu’est-ce qu’il y a ?

— C’est trop bon !


Quand elle a encore augmenté la vibration, j’ai senti comme une onde de choc dans mon corps. Je suis resté au moins deux minutes à gémir très fort et en continu. J’avais perdu tout contrôle, mon corps n’était plus que plaisir.

Au moment où ma femme a retiré le gode, je me suis senti vide, mais presque soulagé. Elle me regardait avec un grand sourire et m’a dit :


— Eh ben ! On dirait que ça t’a plu !

— C’était trop bon mon cœur !


J’avais du sperme sur le ventre. Mon gland était très humide. Julie m’a sucé, mais j’ai joui très rapidement. Elle m’a embrassé en gardant mon sperme dans la bouche. Ce jour-là, j’ai passé un très bon après-midi !


Vendredi matin, Julie et moi étions nus chez nous, comme à notre habitude. Quelqu’un a donné à la porte. C’était le livreur. Je n’avais pas de vêtements près de moi. Ma femme a pris son kimono et l’a enfilé rapidement. Elle était encore en train de la nouer quand elle a ouvert la porte. Je me suis caché dans les escaliers, ce qui m’offrait une vue sur ce qu’il se passait.

C’était un jeune d’une vingtaine d’années. Elle l’a fait entrer puis a pris le colis pour aller le poser sur la table du salon. Le livreur n’en perdait pas une miette, ses yeux étaient scotchés sur ma femme.

Le jeune homme lui a demandé une signature. En se penchant pour signer, un de ses seins s’est échappé. Elle s’en est rend tout de suite compte et a dit "oh pardon" en se rhabillant. Le livreur était tout rouge.

Quand elle a fermé la porte, je lui ai dit :


— Alors, tu montres tes seins aux petits jeunes ?


Elle était beaucoup plus amusée que gênée. Nous avons fait l’amour tout de suite après.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Le vendredi soir, ma femme et moi prenions l’apéro au bord de la piscine. Allongés nus sur nos transats que nous avions mises côte à côte, nous nous câlinions et même un peu plus. La température commençait à monter. A un moment, alors que nous nous caressions tendrement, elle m’a demandé :


— Mon cœur, tu as des fantasmes ?

— Qu’on n’a jamais fait ?

— Oui.

— Non, comme ça je vois pas. Et toi ?


Je sentais qu’elle voulait me dire quelque chose, mais qu’elle n’osait pas. J’ai pris sa main et lui ai dit :


— Tu peux tout me dire.


Le visage rouge, elle s’est forcée pour me répondre :


— D’accord, mais promets-moi de ne pas me juger...

— Dis-moi.

— Bon, voilà... Il y a deux ou trois semaines, je suis tombée sur une vidéo... Et je crois que j’aimerais bien faire la même chose...

— C’est quoi ?

— Eh bien... Attends, je vais te montrer.


Elle est partie chercher sa tablette. Elle est allée dans ses favoris et a lancé une vidéo porno.

Pour vous parler rapidement de la vidéo, on y voyait deux filles dans une petite piscine gonflable, l’une en robe blanche, l’autre en robe rouge. A genoux dans la piscine, un mec s’approche et leur pisse dans la bouche directement. Elles se recrachent alors toutes l’une sur l’autre. L’une le suce même pendant qu’il pisse. La robe blanche devient totalement transparente. Au total, au moins 15 ou 20 mecs leur pissent dessus. Les filles en ont partout, même dans les cheveux. Elles avalent de plus en plus. J’étais très excité en regardant ça. Je m’imaginais Julie à la place de celle à la robe blanche. Je lui ai demandé :


— Tu veux faire ça ?

— Attends. Regarde jusqu’au bout s’il te plaît, et on en parle après.


Elle était toute rouge et visiblement assez gênée.

Dans la vidéo, les filles se faisaient prendre dans la piscine, baignant dans la pisse. Elles aspiraient avec leur bouche le fond de la piscine pour tout se recracher l’une sur l’autre. Elles se sont même fait pisser dessus pendant qu’elles s’embrassaient très langoureusement. C’est la scène qui m’a le plus excité, je crois. Les filles se sont essoré plusieurs fois leurs robes l’une sur l’autre.

A la fin de la vidéo, elles ont sucé les mecs et ils ont joui sur elles. Les deux filles étaient recouvertes de sperme et de pisse. C’était vraiment très excitant. Je bandais très dur. J’ai rompu le silence qui venait de s’installer en disant :


— Tu regardes souvent ce genre de vidéos ?


Elle m’a dit que c’était pour trouver des idées de choses à faire avec moi, mais que depuis qu’elle a vu cette vidéo, elle ne pensait plus qu’à ça.

Je lui ai demandé :


— Pourquoi tu ne m’en as pas parlé avant ?

— Bin c’est... c’est un peu bizarre, non ?


Je l’ai rassuré en lui disant que tout le monde avait le droit d’avoir des fantasmes, quels qu’ils soient. J’ai cherché à savoir ce qui lui plaisait tant dans cette vidéo, mais elle n’a pas su réellement me répondre.

Je lui ai dit :


— Tu veux qu’on essaye déjà tous les deux, voir si ça te plaît ?

— Euhhh... tu en as envie ?

— Oui et toi ?

— Oui...


Elle semblait embarrassée. Sans lui laisser le temps de réfléchir, je me suis levé et j’ai essayé de lui pisser dessus. Vu comme je bandais, ça a eu un peu de mal à venir. Quand c’est sorti, j’ai commencé par arroser ses seins, puis son ventre, ses jambes et ses pieds. Je lui ai pissé partout sur son corps, sauf le visage. Je n’ai pas osé.

Une fois que j’ai fini, je me suis allongé auprès d’elle et à voix basse, je lui ai demandé :


— Alors, tu as aimé ?

— Oui, beaucoup.

— Tu voudras recommencer ?

— Oui !


Elle est venue sur moi s’empaler directement sur ma queue. C’est entré tout seul dans sa petite chatte.

Elle était encore recouverte de ma pisse. J’ai caressé tout son corps. Je lui ai même léché les seins. Tout cela m’a beaucoup excité, à tel point que j’ai joui rapidement en elle.

Après une bonne douche bien méritée, nous avons parlé à nouveau de son fantasme. Cette fois, Julie était plus à l’aise. Elle m’a dit qu’elle ne s’imaginait pas forcément vivre ça avec une autre fille, que d’être avec une dizaine de mecs lui suffirait, mais que de toute façon ce n’était qu’un fantasme.

Elle avait peur que je la juge (pourtant nous avions déjà fait des choses assez poussées, mais bizarrement, elle avait du mal à assumer son fantasme). Ce jour a marqué le début de jeux entre nous.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder