Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 9 837 fois
  • 90 J'aime
  • 1 Commentaire

En déplacement

Chapitre 1

Erotique

Je vais vous raconter ce qui m’est arrivée il y a environ 6 mois, je suis employée depuis 2 ans dans une compagnie d’assurance d’une ville au sud de Paris. En début d’année ma DRH m’a informé que je devais suivre une semaine de formation sur les nouveaux produits que nous aurions à vendre prochainement. Plusieurs cessions étaient proposées et j’ai choisi de suivre celle du mois d’avril qui était prévue à Toulouse.

Pour me situer, je peux vous dire que j’ai 26 ans, petite brune (1,66m) avec des cheveux courts, une silhouette qui a l’air de plaire, je suis en couple depuis 4 ans avec un homme que j’aime et j’adore faire l’amour je dirai même que je suis accro… pas une seule journée ne se passe sans que mon homme ne me possède car ce que j’aime avant tout c’est de sentir son sexe me pénétrer, là je deviens une chatte en chaleur, je me donne complètement à lui, il peut faire ce qu’il veut de moi ! Et quand je sens les spasmes de sa jouissance en moi, que je sens ses jets de semence se répandre en moi là je perds pied j’atteins une jouissance extrême….

J’ai eu plusieurs amants avant de connaitre mon homme et à chaque fois qu’ils me pénétraient je partais dans des délires inouïs… même la première fois où je suis faite dépuceler par le père d’une copine. Il m’a prise dans sa voiture un soir où il me ramenait chez mes parents après une journée passée avec sa fille. Je me suis laisser faire, je voulais savoir. Cela faisait quelques années que mes doigts avaient découvert mon sexe et ses plaisirs mais il me manquait quelque chose et j’étais toujours insatisfaite malgré mes jouissances.

Il faisait nuit, il s’est garé dans ma rue, l’endroit était sombre. Il m’a simplement dis que j’étais belle et qu’il avait envie de moi, je n’ai rien fait pour le repousser, il a glissé sa main sous ma jupe, je me sentais déjà toute mouillée, il a enlevé ma culotte, il a ouvert son pantalon et là j’ai vu son sexe, je l’ai trouvé énorme. Je me suis mise sur lui et il m’a pénétré sans plus de préliminaires, nous étions tellement excités.

J’ai ressentie cette pénétration comme une révélation, c’était ça qu’il me manquait, ces va et vient de ce sexe d’homme dans mon ventre c’était irrésistible et quand j’ai senti son sperme se répandre en moi j’ai jouit comme jamais. Cette sensation d’être soumise à un mâle et d’être prise comme une femelle c’est ce que je recherche depuis ce soir là.

Mais revenons à mon récit, je suis donc arrivée à Toulouse le lundi matin, direction le centre de formation. Accueil très sympa, nous sommes une trentaine, en provenance des différents centres régionaux de notre compagnie. On se retrouve autour d’une grande table, différents intervenants se relais pour nous présenter les produits.

Je suis à un bout de table au fond de la salle, mon unique voisine est une femme noire qui je le saurai plus tard est originaire du Sénégal et en poste à Paris.

La journée se passe sans rien de très particulier, le midi un repas pris tous ensemble et à la fin de l’après midi chacun se dirige vers son hôtel. Comme plusieurs de nous ma voisine est dans le même que moi. Comme on a un peu sympathisé au cours de la journée elle me propose de diner ensemble.

Après une bonne douche, on se retrouve dans le hall et elle m’emmène dans sa voiture, en tant que responsable elle a droit à une voiture de location.

Au cours du repas on se raconte notre vie, elle s’appelle Sophia, elle est arrivée du Sénégal avec ses parents, elle a 34 ans mariée, 2 enfants et elle est responsable de son secteur.

On se sépare dans le hall de l’hôtel et je regagne ma chambre. Un appel à mon homme pour lui souhaiter une bonne nuit seul dans notre grand lit.

Je dois dire que j’ai eu du mal à m’endormir sans faire l’amour, malgré mes doigts qui ont essayé de me satisfaire mais ce fut long et pas très satisfaisant.

Le lendemain matin, je prends mon petit déjeuner en face de ma nouvelle amie,

« Tu n’as pas l’air très en forme ce matin, tu as mal dormie ? » me demande t’elle.

« Tu sais j’ai l’habitude de dormir avec mon homme et sa présence m’a manqué… »

Elle me regarde dans les yeux avec un sourire et elle me dit :

« Ah, C’est ton homme ou son sexe qui te manque ??? »

En riant je lui réponds : « Les 2 bien sûr, l’un ne va pas sans l’autre, j’aime trop le sentir en moi… et je ne sais pas si je vais tenir toute la semaine ?? »

Je lui ai dis ça comme si on se connaissait depuis longtemps et que nous étions très proche.

« Ah, tu penses faire quoi ce soir ?? » me demande t’elle.

« Je ne sais pas, tu proposes quoi ? »

« Je vais voir ça dans la journée, ce soir je te sors ! »

Ce n’était ni une question ni une proposition mais presque un ordre. Je n’ai rien répondu juste un sourire pour lui faire comprendre que j’étais d’accord.


A la pause du matin et lors du repas, elle n’a cessé d’utiliser son Smartphone, je pensai qu’elle était en liaison avec son bureau pour gérer ses affaires. Mais en fin d’après midi elle me tend une feuille de papier :

« J’ai trouvé ce que je cherchais, ce soir je t’emmène dans un resto africain et après on est attendues dans une boîte Afro. Il faudra se faire belles…. »

Je suis surprise et j’hésite à lui répondre… je la regarde et devant mon air inquiet elle reprend la feuille, écrit dessus et me la retend :

« T’inquiète, tu appelles ton homme, tu lui dis que tu es fatiguée et que tu te couches tôt… après tu te laisse faire je te guide. Tu as une robe pour ce soir ? »

J’écris sur la feuille « Non je n’ai pas de robe ! » comme si le reste était ok et que je la suivrais.

« T’en fais pas, m’écris t’elle, j’en ai plusieurs et on doit faire la même taille ».


Voilà c’était parti, à la fin de la journée, au retour à l’hôtel, elle m’entraine dans sa chambre pour choisir une robe.

Elle ouvre son armoire et là effectivement il y a plusieurs robes.

Elle prend la première, la pose sur le lit en disant :

« On va essayer celle là déjà pour la taille et après tu choisiras »

Sur ce elle m’enlève ma veste, déboutonne mon corsage, dégrafe mon pantalon et je me laisse dévêtir. Je me retrouve en culotte et en soutien gorge.

Elle m’aide à passer sa robe qui se trouve bien à ma taille !

C’est une robe noire assez courte qui moule parfaitement toutes mes formes.

« Elle te va à ravir celle là, tu vas la garder ! »

Comme j’y suis habituée maintenant je la laisse décider pour moi.

Aller, va vite appeler ton homme, après tu te douches, tu changes de culotte et tu reviens me voir avec cette robe vers 20h !

Je réponds « Oui madame… » Et je sors avec un grand sourire.

Elle ne manque pas de me taper sur les fesses quand je passe près d’elle.


Arrivée dans ma chambre, je tire les rideaux, je me fais couler un bain et j’essais de me relaxer dans un nuage de bulles.

Je ne sais pas ce que Sophia a prévu pour ce soir, je suis un peu inquiète surtout qu’elle a pris de l’ascendant sur moi et que je ne saurai rien lui refuser.

Je sors du bain un peu plus calme, je me passe de la crème sur le corps, quand mes mains passent sur mes fesses, je me dis que si ça tourne mal ce soir et comme je suis incapable de me retenir, il vaut mieux prévoir. J’écarte mes fesses pour découvrir mon petit trou, je m’enduis un doigt d’une bonne dose de crème et j’introduis le tout dans mon rectum pour aider à une probable future sodomie… Mais un doigt ça ne me suffit pas, je sors mon plug qui est caché au fond de mon sac et me l’introduit dans le cul. Il est suffisamment gros pour m’élargir, je vais le garder en moi jusqu’au resto…

Ainsi équipée, il est temps d’appeler mon homme, il est surpris que je lui téléphone si tôt mais je lui fais bien comprendre que je suis fatiguée et que je veux dormir. Je ne sais pas s’il me croit mais je ne me pose pas longtemps la question… Pendant qu’il me parle je suis à 4 pattes sur le lit, je fais aller et venir le plug dans mon cul, ma jouissance commence à monter, je serre les dents pour ne pas crier, il y a un blanc sur la ligne…

Voilà mon homme est rassuré et moi j’ai déjà jouie. Je m’accorde une petite sieste avant de rejoindre ma nouvelle amie.

A suivre….

Diffuse en direct !
Regarder son live