Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 25 942 fois
  • 74 J'aime
  • 0 Commentaire

Dépucelage médical

Chapitre 1

Lesbienne

Je suis âgée actuellement de 38 ans, cette histoire m’est arrivée l’année de mes 18 ans.

    J’étais pensionnaire dans une institution religieuse de Bretagne et un matin, après de terrible maux de ventre, je me présente à l’infirmerie pour que la soeur infirmière me donne quelque chose pour calmer ces douleurs.

    Après une demi heure d’attente soeur Dominique me fait entrer dans la salle .

    - Alors Evelyne qu’est ce qui ne va pas ? Tu es toute pâle ce matin.

    - Oui ma soeur j’ai un mal de ventre qui m’a empêché de dormir cette nuit et cela ne se passe pas.

    - Tu as été aux toilettes ce matin?

    - Oui

    - Cela te brûle quand tu urines?

    - Un peu mais ça me lance dans le ventre.

    - Bon écoute je ne peux rien faire pour toi mais je vais prendre rendez vous chez le docteur Pasquier, elle pourra voir ce que tu as.

    Elle appela donc le médecin qui lui dit de me faire venir de suite car elle est normalement en congé mais elle était à son cabinet pour la matinée.

    J’arrive donc chez le médecin tant bien que mal avec toujours ce mal de ventre mais qui, je ne sais pourquoi, s’estompe au fur et à mesure que j’avance vers la porte d’entrée. Je sonne, une dame d’un certain âge me fait rentrer, elle est habillée d’un tailleur strict, elle a les cheveux d’un blanc parfait, des mains fines avec de très grands doigts terminés par des ongles longs et durs un peu jaunis par la fumée de cigarette. Il y a une odeur de tabac froid quand je rentre qui me prend les narines.

    - Bonjour jeune fille c’est soeur Dominique qui vous envoie, elle m’a expliquée que vous souffriez de maux de ventre c’est cela ?

    - Oui mais je ne sais si c’est le fait de marcher pour venir mais je n’ai pratiquement plus mal.

    - Nous allons voir tout ça . A quand remonte votre dernière visite chez le médecin ?

    - 5 ans environ c’était pour un test cutti.

    - Oui pas depuis ?

    - Avez vous été chez un gynécologue pour vos problèmes féminins?

    - Non jamais pourquoi

    - Bon nous allons contrôler tout ça. Déshabillez vous... en slip seulement.

    Je me déshabille prestement et me retrouve en slip.

    - Levez les bras .

    Elle me palpe les aisselles et le côté des seins que j’ai assez volumineux mais fermes avec des tétons très long.

    - Penchez vous

    Elle me suit la colonne avec ses deux mains pour voir si je n’ai pas de scoliose.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

    - Bon tout me semble parfait pour cela.

    - Allez vous allonger sur la table.

    Je me couche donc sur la table.

    Elle me palpe le cou puis prend ma tension et avec son stéthoscope écoute mon coeur qui bat la chamade .

    Elle a dû s’apercevoir de mon émoi car elle commence par me palper les seins doucement puis fermement en me demandant si je sens quelque chose. Je réponds que ? non ? malgré la légère douleur que je ressens.

    - Et là ? en serrant fortement mes seins

    - Non

    - Bizarre pourtant...

    Elle prit la pointe de mes seins entre son pouce et son index et les fit rouler en serrant

    - Eh là...

    - Un peu

    Elle serra d’un coup en tournant et je laisse échapper un cri.

    - Ah tout de même..

    Elle descend ses mains et me palpe le ventre qui est tout dur.

    - C’est bien dur tout çà, vous êtes allée aux toilettes ce matin ?

    - Oui mais je n’ai fait qu’un petit peu..

    - Cela se voit, vous êtes encombrée, c’est pour ça que vous avez mal mais continuons. Retire ton slip et mets les pieds dans étriers.

    Je retire mon slip et place mes jambes sur les supports et mes pieds dans les étriers. Me voici ouverte devant cette femme, elle doit voir mon bouton qui est très gros et long il ressemble à un petit cornichon en plus je ne suis pas poilue du tout du minou.

    - Hum c’est bien lisse en passant ses doigts.

    Elle écarte mes lèvres et aperçoit mon clito.

    - Et ben on dirait une petite bite c’est tout dur ça madame, en le pinçant en ses doigts ce qui me fait gémir aussitôt.

    - Tu mouilles ma cochonne, en essayant de rentrer un doigt dans mon vagin qui bute de suite sur mon hymen tendu.

    - Mais elle est vierge en plus je parie que tu te touches la nuit hein dis-moi...

    - Non jamais

    - Elle avait raison la soeur en me disant que tu étais très sage. Mais on va remédier à tout ça.

    Voyons ta rosette si elle est aussi....

    - Oui quel bonheur, toute serrée, dit-elle en essayant de rentrer son doigt.

    Je vais ma fille te faciliter le passage par tes deux orifices qui pourront recevoir ensuite de gros calibre de mâles. Mais tout d’abord je fais te faire un lavement pour évacuer tout cela.

    Elle appuya sur un bouton et parla dans un interphone

    - Claude amenez-moi le nécessaire à lavement 1 litre et demi suffiront.

    5 minutes plus tard je vis rentrer Claude, une femme du même âge que le médecin avec dans ses mains un bock et un tuyau terminé par une canule souple.

    - Claude tu vas lui administrer le lavement pendant que je regarde son clito qui est très développé, tu vois

    - Oui madame oh il est gros et long...

    Claude enduit la canule de pommade et me la rentre sans ménagement dans l’anus puis lève le bock très haut et ouvre le robinet . L’effet est immédiat une chaleur m’envahit le ventre et me déclenche des coliques . Il faut le garder me dit elle.

    Au bout de 20 minutes elle me prie d’aller me vider dans les cabinets. Une fois vidée je reviens me mettre en place sur la table mais là mes jambes sont remontées sur ma poitrine et mon cul écarté au maximum.

    - Claude tu vas pénétrer son anus avec un doigt puis deux et ainsi de suite pour bien l’ouvrir et quand sera le moment d’y rentrer la main je lui rentrerai ce beau gode dans sa chatte en même temps.

    Claude ne se le fit pas dire deux fois et aussitôt elle me mit deux doigts bien graissés et ainsi de suite.

    Je criais à chaque doigt de douleur au début puis de plaisir au bout d’un certain temps. Puis arrivée à la main elle se releva et dit qu’elle était prête pour la main.

    - Bon voilà ma petite ce qui va te roder ton conduit , il est très gros mais à ton âge on est très souple de ce côté là aussi. Je vais écarter tes lèvres badigeonner ta chatte avec de la pommade et je vais le rentrer pendant que Claude te rentre sa main dans ton cul. Je ne te dis pas que tu n’aura pas mal, il est évident que tu vas gueuler mais je vais aussi te pincer ton clito comme ça tu ne sauras pas où tu as mal et moi j’en mouille d’avance .Bon on y va allez un deux trois...

    Je sentais la grosse queue me pénétrer sans retenue et la main m’éclater le cul. Les doigts me pinçaient si fort le clito que je décollais de la table et j’hurlais de douleur puis, quand tout fut rentré, sous l’effet des va et vient, je commençai à jouir...

    (Suite au prochain numéro)


Evelyne

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder