Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 16 392 fois
  • 26 J'aime
  • 0 Commentaire

Dépucelage par ma patronne

Chapitre 1

Divers

Cette histoire se déroule l?été dernier. J?avais à l?époque des faits 23 ans et j?étais encore puceau. Cela faisait 5 ans que j?étais jardinier à plein temps chez le même patron car il possède une propriété de plus de 10 hectares. C?était au mois d?août il faisait très chaud et j?était en train de tondre la pelouse du verger. Mon patron était parti travailler et ma patronne se faisait bronzer derrière chez elle, et des que je pouvais, je l?admirais. Depuis cet été elle se laisser bronzer en enlevant son soutien-gorge. J?admirais ses beaux seins généreux et bronzés. Elle avait une poitrine naturellement magnifique. Je tondais machinalement mais mes yeux étaient rivés sur ce corps de rêve. Le pire c?est qu?elle est jeune et marié avec un homme qui pourrait être son père. Au bout d?un long rêve interdit sur elle, je me rendit compte que ma braguette subissait une poussée assez forte. Je continuais à la regarder mais détournait vite mon regard des qu?il croisait le sien. Au bout d?un moment elle compris que je la regardais. Elle se leva, prit le petit chemisier qui était auprès d?elle et vint me trouver. J?étais très honteux, elle avait remarqué mon regard insistant. Elle me fit signe d?arrêter de tondre, ce que je fis dans la seconde. Elle vint alors à coté de moi. Son chemisier presque transparent me laissait entrevoir deux magnifiques seins libres qui rebondissaient à chaque pas. Je bandais très fort. Elle me demanda pourquoi je la regardais.


— Excusez moi, madame, je ne voulais pas vous embêter mais c?est plus fort que moi.

— Tu les trouve beaux ? A ce moment elle défit l?unique bouton qui tenait son chemisier et le laissa glisser le long de ses bras.

— Heu.... Ils sont magnifiques, madame.

Elle me répondit qu?elle s?appelait Cathy.

Elle remarqua que ma braguette était gonflée et m?adressa un beau sourire.

— Viens prendre un rafraîchissement tu en as besoin.

— Oui, madame.

— Non, je t?ai dit de m?appeler Cathy.

— Oui, Cathy.


Elle m?entraîna sur la terrasse où elle se faisait bronzer et me servi un vers de jus d?orange. Elle me regardais avec insistance et me demanda si j?étais puceau. J?hésitais un moment puis lui dis la vérité : Oui. Elle me demanda si je voulais y remédier. Je lui dis que ça m?intéresserait. Elle me prit alors par le bras et m?entraîna dans la maison, jusqu’à la chambre. Alors elle commença a me déshabiller. Elle commença par mon t-shirt, elle m?embrassait fougueusement et me caressait le sexe à travers mon bermuda qu?elle descendit très vite. Mon caleçon affichait une bosse énorme qui témoignait de mon plaisir. Elle enleva son maillot et je vis une chatte superbe et très entretenue. Nous étions à ce moment tous les deux nus et elle me caressais à présent la verge avec insistance. Ace moment ou je m?y attendais le moins elle commença à me sucer. Elle releva la tête et me dis qu?elle voulais goûter mon sperme et qu?elle le boirais jusqu’à la dernière goutte. Elle fit des va et vint de plus en plus rapidement et ses seins tapais contre mes cuisses et m?excitait beaucoup. Je finis par éjaculer. Sept ou huit long jets de sperme se déversèrent dans sa bouche et elle avala tout. Elle releva le tête et m?étendit sur le lit. Elle se coucha sur moi. Nos corps se touchais, c?était bon, puis elle s?assit sur mes cuisses pour venir finalement s?empaler sur mon sexe lubrifié par sa salive. Elle fit plusieurs va et vient puis s?arrêta brusquement et me demanda de l?enculer.


Surpris je lui demandais de répéter et elle me dit que son mari ne voulait pas lui faire et qu?elle voulait absolument que je lui fasse. Elle se mit à quatre pattes sur le lit et me dit d?y aller. Mon sexe encore humide entrait en elle cm à cm assez facilement. Je commençais mais va et vient et elle hurlais de bonheur. Elle mouillais comme une vraie salope et je jouis en elle et elle jeu en orgasme au même moment. Elle m?invita alors à aller prendre une douche ensemble, ce que nous fîmes dans la seconde qui suivit. Après une bonne douche nous étions tous les deux nus dans le salon et elle me dit de me coucher par terre. J?exécutais sans savoir ce qui allait m?arriver. Elle s?allongea sur moi et me dit que le 69 était son plus grand fantasme te qu?il fallait que j?assure. Elle se suçait et je la léchais avidement en prenant soin de jouer de ma langue sur son clito tout excité. Elle eu un autre orgasme et le fait de la voir jouir me fit jouir aussi et comme la première fois elle avala jusqu’à la dernière goutte.


Elle regarda alors l?heure et me dit de vite retourner à mon travail car son mari allait rentrer. En effet il est rentré 5 minutes après.


Elle vint me voir une autre fois et me dit que pour un débutant je me débrouillait pas mal. Depuis ce temps là une fois par semaine elle continue mon éducation pour son plus grand plaisir et le mien.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder