Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 30 244 fois
  • 172 J'aime
  • 0 Commentaire

j'ai depucelé ma femme et sa copine

Chapitre 1

Hétéro

Lorsque j’ai fait la connaissance de Véro elle allait avoir 20 ans dans quelques mois.

C’était lors d’une soirée en plein air ou on avait été invités par une amie commune. Elle n’était pas un super canon, mais tout de suite il y a eu un déclic entre nous et je me suis dit : « je vais la draguer histoire de tirer un coup. » chose dite chose faite. Elle se laissa draguer et répondit à mes avances. Super ! j’allais pouvoir me la faire. On est sortis ensemble le même soir et j’ai pu lui masser ses gros seins à travers son pull tout en lui donnant baiser sur baiser. Elle me paraissait alors comme une fille facile. Tant pis il fallait que je la saute. Je lui donnai donc rendez vous pour le lendemain, et elle y fut.

C’est donc dans ma voiture que j’ai pu la peloter après lui avoir défait pull et sous-tif. Elle avait des seins gros et fermes. Elle se laissait faire en me rendant mes baisers. Cette scène fut reconduite pendant quatre ou cinq jours. Jusqu’au jour ou elle vint vêtue d’une jupe. Je me suis dit qu’il fallait à tout prix que je la saute ce jour, ayant toujours un préservatif prêt à l’emploi.je l’ai conduite dans la maison de ma grand mère, sachant qu’il n’y avait personne. Je lui ai fait visiter les lieux. Une foi dans la chambre, je lui donnai des baisers et, tout en m’asseyant sur le lit, je l’attirai contre moi.son pull défait tomba à terre et fut rejoint par son sous-tif. Je lui pris la main pour qu’elle la mette sur la bosse de mon pantalon, et je vis qu’elle aussi avait envie mais avait peur de prendre des initiatives. J’aventurai alors ma main sous sa jupe relevée et, d’elle-même elle me facilita le passage en ouvrant les cuisses. Je lui ôtai alors son collant, sa jupe. Elle avait ouvert ma braguette afin de mieux me caresser. Je quittai alors mon pull, mon maillot et mon pantalon et je me retrouvai en slip. Elle semblait terrorisée et n’osait pas regarder mon sexe bandé qui sortait de mon slip.

Ma main s’aventura dans sa culotte que je finis par faire glisser et par enlever. Elle a alors pris sa main pour ce cacher le sexe. La je fus vraiment surpris, car de plus elle me dit : « tu sais, je suis vierge et tu es le premier à me voir ainsi. » moi qui la croyais fille facile ! Elle vit ma surprise et sortit d’une main mon sexe. Je fis alors glisser mon slip. Je la mis en travers du lit tout en plaçant ses jambes sur mes épaules de façon à ce que son sexe ce retrouve en premier plan et ouvert. Ma queue toute proche commença à toucher son minou. Elle serrait les dents. Ma queue vint buter contre son hymen et elle me dit d’y aller doucement. Je poussai alors, et un « aie » sortit de sa bouche. Elle n’était plus pucelle, ma queue venait de la perforer. Restant immobile un moment, je commençai mes vas et viens dans ce sexe serré, tout neuf. Elle ne disait rien et se laissait faire, immobile. Je ne suis pas étais long a gicler en elle n’ayant pas mis la capote c’est dans ce ventre que personne d’autre que moi avez éjaculé, que je déposer une bonne dose de semence. Elle n’avait pas joui mais semblait heureuse. Il fut temps de se rhabiller et de partir. En chemin elle me dit qu’elle s’était offerte car elle m’aimait et avait peur de rester vierge toute sa vie, elle était timide et peu de garçons s’intéressaient a elle. J’étais le premier qui avait voulu la sauter hormis un copain de sa mère qu’elle avait rejeté alors qu’il l’avait déjà mise nue. Les jours qui ont suivi on les a passés à faire l’amour, et je lui tout appris ; sodomie fellation… quelques mois plus tard elle est devenue ma femme. Moi qui la trouvais moche et qui voulais juste tirer un coup avec elle !

Elle fut rapidement enceinte de notre premier fils et un jour avec son gros ventre elle me dit : « j’ai ma copine qui est vierge et qui aimerait que tu l’inities. » elle insistait vraiment et je finis par lui dire oui. Elle invita sa copine qui devint de plus en plus intime avec nous jusqu’au jour ou elle coucha chez nous car il était trop tard. Apres l’avoir bien excitée, c’est ma femme qui a guidé ma queue à l’entrée du vagin étroit et humide de Nathalie. Je l’ai dépucelée avec douceur en lui mettant aussi ma semence au fond du ventre. J’ai passée ces derniers mois de la grossesse à vero à lui faire découvrir toutes les joies du sexe. Elle fut une très bonne élève comme sa copine. Une foi que vero à accoucher d’un petit garçon Il fut ensuite convenu que je pouvais les sauter à tour de rôle, et c’est ainsi que nous avons fait ménage à trois, étant donné qu’elle vient de prendre une chambre à coté de notre appartement. Je regrette un peu qu’elles ne veuillent pas s » aimer entre elles.

Peut être un jour.

Diffuse en direct !
Regarder son live