Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 59 264 fois
  • 119 J'aime
  • 1 Commentaire

Dépucelée à 19 ans

Chapitre 1

Divers

Bonjour,


Je m’appelle Delphine et je vais vous conter ma première expérience. Il se trouve qu’il y a 4 ans j’etais étudiante en droit sur Paris. Mes parents n’étant pas aisés, je devais travailler dans un Mac Do. Entre les études et le travail je n’avais pas beaucoup de temps à moi. A 19 ans la vie dans la capitale ne s’annonçait pas vraiment terrible. J’avais lié amitié avec une fille de la fac qui se trouvait un peu prés dans le même contexte que moi. Un soir je l’invitais à manger chez moi (Une chambre de bonne). Nous parlions de nos problèmes financiers respectifs. Elle me dit qu’elle avait une solution pour arrondir ses fins de mois. Au fil de la discussion, je réalisais qu’elle travaillait pour une agence qui proposer les services de jeunes femmes. Elle me jura que c’était en tout bien tout honneur, juste accompagné un homme au restaurant ou au spectacle et c’est tout.


Elle me présenta donc à la gérante de cette agence. L’entretien avec Madame X se passa dans un premier temps normalement. On me posa des questions bateaux du genre : parlez-vous anglais ? Avez vous eu votre bac avec mention ? ... Après une demi-heure, Madame X me dit que mon salaire pouvait être plus important si je laissais le client se permettre des petits excès. Elle me dit que cela était de mon libre arbitre et que je pouvais tout à fait refuser. Mais elle me demanda comment j’envisageais une relation sexuelle. Je lui répondis que je n’en savais rien car j’etais encore vierge ! A partir de la elle me dit qu’il fallait que je prenne la pilule et que la décision me revenait. Mais j’etais accompagnatrice elle m’avait engagé. J’avais refusé sa proposition d’aller plus loin.


Je suivis ses conseils et j’allais chez un gyneco pour me faire prescrire la pilule. Le médecin ne m’ausculta même pas et je fut très surprise de ce fait.


Durant 2 mois j’accompagnais 3 hommes différents dans des endroits très en vue à Paris. Les soirées etaient merveilleuse et je n’eu aucun rapport. Madame X m’avait acheté une superbe garde robe que je lui remboursais petit à petit sur chacune de mes soirées d’accompagnement.


1 mois plus tard, j’avais des problèmes d’argent je ne pouvais plus payer mon loyer et les soirées ne me rapportaient pas assez. Je ne pouvais pas demander de l’aide à mes parents. Prise de doutes de remords et surtout de honte je téléphonais à Madame X que j’acceptais une soirée plus spéciale. Elle me demanda si j’étais toujours vierge et me convoqua le lendemain matin à son bureau. J’arrivais à 9 heures à l’agence et elle me reçu tout de suite. Elle renouvela sa question. Je répétais que je n’avais pas perdu ma virginité et que c’etait pour cela que je voulais qu’elle me choisisse quelqu’un de doux. Elle promis de m’appeler dans la semaine.


Son coup de fil ne se fit pas attendre. Elle me proposa un rendez-vous dans un bar. Lorsque j’arrivais elle était déjà là. Elle m’expliqua que ses clients étaient un couple d’une quarantaine d’année bourgeois qui voulaient s’offrir une jeune fille pour tout un WE. Cela me choqua. Faire l’amour avec un homme pour de l’argent n’était déjà pas chose évidente mais en plus avec une femme. Elle me dit qu’elle allait me les présenter tout de suite. Elle fit un signe et un couple assis derrière moi s’installât à notre table. L’homme avait une belle allure, les cheveux poivre et sel. Il avait de la classe. Sa femme était grande belle brune et joliment habillée. Lui s’appelait Yves elle Sandrine. Ils avaient tous les 2 de très bons emplois. Yves était PDG d’une entreprise de travaux publics, Sandrine était gynécologue et avait son cabinet chez eux. Ils mirent en évidence que faire l’amour la 1? fois avec des gens expérimenté était vraiment un avantage. Ma situation financière ne me permettait pas de faire la difficile et nous prime rendez-vous pour le WE suivant.


Yves et Sandrine sont venus me chercher en voiture chez moi et m’emmenèrent dans une ville de banlieue bourgeoise. Sandrine m’expliqua durant le voyage qu’elle voulait m’ausculter avant toutes choses pour être sur de ma virginité. Je lui répondis : ’d’accord mais c’est la premiere fois que je serais nu devant quelqu’un. Sandrine: Ne t’inquiètes pas, Delphine cela sera professionnel et il n’y aura que moi. Madame X nous a parlé de tes craintes. Yves: Ce matin je vais vous laisser entre femme et si tu es toujours d’accord nos relations deviendront plus intimes à partir de ce soir. Cette apres midi nous iront faire du shopping tous les 3. Cela pour ne pas te brusquer. Cela me mit un peu en confiance. On arriva chez eux et Yves repartis tout de suite. Sandrine: On va boire quelque chose et aprés j’irai t’osculter, ok? Moi: D’accord! Aprés un verre de jus de fruit, nous allames dans son cabinet. Sandrine: Comme tu est vierge je ne te mettrai pas de speculum mais j’ecarterais legerement tes levres pour voir ton hymen. Ne pouvant pas passer par les voies vaginales pour te palper, je serais obliger de passer par le rectum mais ne t’inquietes pas tu ne sentiras rien. Moi: Tu sais j’ai vraiment trés peur. Promets moi d’etre douce. Sandrine: Ne t’inquietes pas. J’enleva mes vetements et je m’allongeais sur la table de son cabinet. Je mis les pieds dans les étriers. Sandrine: Je vais deja sentir tes seins. Tu n’as pas de grosseur c’est deja cela. Maintenant j’ecarte doucement tes levres. En effet tu as un hymen même qu’il est assez conséquent. Tu risques d’avoir mal quand tu vas le perdre je dirais à Yves de faire attention. Mais si tu preferes cela pourra être moi qui te deflore. Moi: Comment veux tu faire cela tu n’as pas de sexe d’homme. Sandrine: Tu est charmante et encore bien innocente Delphine je t’expliquerais cela plus tard. Maintenant je vais voir si tu n’as pas de problèmes aux ovaires. Elle enfila un gant et le lubrifia. elle me conseilla de ne pas me contracter et commenca a me mettre un doigt dans l’anus. Je ressentis une petite douleur et poussa un petit cri. Sandrine arreta de pousser son doigt une fois que celui ci fut bien a l’interieur. Elle me demanda si cela aller. Je lui avoua que cela me donnait envie d’aller aux toilettes.


Sandrine: C’est normal, je sens tes sels qui ne sont pas trés loin mais ne t’inquietes pas cela ne va pas durer tres longtemps. Maintenant je te palpe le ventre. Voila je retire mon doigt et c’est fini tu n’as aucun problémes ma puce. Vas aux toilettes et soulages toi. Et lorsque tu auras remis tes vétements on discuteras.


Une fois rabillée, je trouvais Sandrine dans la cuisine. Sandrine: Ecoutes Delphine, je vais t’apprendre 2 ou 3 choses pour le WE. Avant tout rapport sexuels il faut aller aux toillettes tu dois essayé de faire pipi et d’aller a la selle. Cela est un confort de propreté pour tes partenaires. Ton hymen sera un peu douloureux a enlever mais je te jures que cela sera trés court. Par contre ton anus est trés serré et quand Yves va vouloir te sodomiser... Moi: Mais je ne veux pas je croyais que... J’eclatais en sanglot. Sandrine me prit dans ses bras. Sandrine: Ecoutes moi jusqu’à la fin, je vais convenir avec Yves que lui aura le droit de te deflorer et moi je m’occuperais de ton anus. Je serais plus douce que lui et tu ne sentiras rien et tu auras même du plaisir.


Moi : Tu me le promets? Sandrine : Mais oui mais pour ce soir nous allons partir tous les 3 t’acheter de la lingerie et des vetements. Yves et moi nous avons convenus que tu serais super belle. Mais par contre nous voulons une jeune fille innocente donc tu seras habillée en conséquence et même je vais te raser le pubis.


Sandrine me fit enlever mon pantalon et mon slip de coton blanc et m’epila entierement. Elle me rasa même l’entre fesse.


L’apres midi fut vraiment agréable, nous fimes beaucoup de magasins et une relations de confiance commençait à s’établir. A la fin de la journée, j’avais un ravissant pull noir une jupe plissée noire et de superbe petite chaussure vernies. Une lyceene modele. Mais en dessous j’avais Un ensemble soutien george slip porte jartelle blanc hyper sexi et une paire de bas couleur chaire. Nous passames à table vers 21heures. Yves: Ecoutes Delphine, nous souhaitons te faire découvrir tous les plaisirs que le sexe peut offrir. Pour cela il faut nous faire confiance. Tu as ton lundi et ton mardi de libres. Tu pourras rester avec nous jusque la et nous te payerons bien. Madame X n’en saura rien. Mais en sortant de chez nous tu auras tout vecu. Acceptes tu? Moi: je peux vous donner ma réponse Dimanche. Sandrine : pas de problemes.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Notre discussion commenca à porter sur le sexe lors du repas et juste apres le café Yves me dit: Maintenant Delphine tu vas devoir te lancer. Nous avons choisis moi et Sandrine plusieurs choses pour commencer ton education sexuelle. Tu vas tirer ces bout de papiers. Il y en a 2 tu devras faire ce qu’il y a ecris dessus dans l’ordre de ton tirage et tu prete? Moi: Oui mais j’ai quand meme peur! Sandrine : Vas y je suis la pour t’aider vas y prends un bout de papier. Moi: C’est écris fellation. Yves: Tu vas devoir me faire une fellation. Sandrine restera la au debut pour que tu n’ais pas peur. Sandrine : Sors le sexe d’ Yves de son pantalon et mets le dans ta bouche. Et essayes d’etre la plus douce possible en le suçant et en le léchant.


Je m’executais et pour la premiere fois de ma vie je voyais un penis. Yves n’etait pas en erection j’hesitais. Finalement je pris sa verge toute entiere dans ma bouche et commenca a sucer. Sandrine m’arreta de suite. Sandrine: Tu dois d’abord decaloter le gland regardes je le fais a ta place.


Je continuais donc apres cette intervention. Je sentais le sexe d’Yves grossir dans ma bouche et j’entendais le bruits de plaisirs d’Yves. Apres 20 minutes de ce traitement, je vis le corps d’Yves se contracter et je recus 3 grandes giclé de son sperme au fond de la bouche. Sandrine me dit d’avaler ce que je fit sans discuter car je trouvais ce gout agréable.


Sur le deuxieme papier, il était ecrit gode. Je ne compris pas ce que cela voulait dire. Non pas que j’etais bete au point de ne pas savoir ce qu’etait une bite en plastique mais je ne voyais pas ce qu’il fallait faire. Sandrine: Delphine maintenant cela va etre a toi d’avoir du plaisir. Es tu aller aux toilettes? Moi: non Sandrine Tu vas y aller et nous te regarderons cela est vraiment excitant de voir une jeune fille aux WC.


J’allais donc aux toillettes je soulevais ma jupe et baissais mon slip. Yves apercut mon sexe rasé. Il m’en fit un compliment. J’ ai eu vraiment beaucoup de mal a me soulager car j’etais génée par leur presence. Il me laisserent m’essuyer en intimité. Quand je revins il etaient dans le salon. Sandrine: Tu vas aller avec Yves dans la salle de bain pour te laver entierement. Il te montrera comment utiliser le pommeau de douche pour cela. Moi je prépares les instruments.


Yves et moi allames dans la salle de bain. Yves : tu prend le pommeau de douche et tu te l’appliques sur l’anus je reglerai l’eau. Ce n’est pas douloureux voir meme agreable.


Je retirais mes vetements et je me penchais en avant dans la baignoire. J’appliquais le pommeau entre mes fesses. Je sentis un petit filet d’eau rentrer dans mon anus. L’eau etait tiede et il est vrai que cela etait agréable. Je sentais un trouble naitre en moi. Yves arreta l’eau. Yves : Serres les fesses, retiens l’eau en toi et vas sur les wc pour la faire partir.


Je me soulageais et remis mes vetements sauf mon slip. Nous redescendimes dans le séjour.


Sandrine: Delphine maintenant je vais te dilater l’anus et te sodomiser avec ce dildo de taille moyenne. Mets toi en position de levrette sur le canapé, releves ta jupe et maintenant fais moi confiance.


Je fis ce qu’elle me dis et elle commenca a me lecher l’anus. Cela dura vraiment un cour moment. Elle s’arreta pour me mettre une sorte de petite ventouse reliée a un petit fil electrique sur le clitoris. La petite ventouse se mit à vibrer. Je sentis tout de suite une sensation jusqu’alors inconnue. Sandrine continua à me lecher l’anus puis me passa du lubrifiant dessus. Elle pris une sorte de petit piston me l’enfonca dans l’anus et appuya dessus. Une grande quantité de lubrifiant s’ecoula en moi. La ventous me procurais de plus en plus de plaisir.


Sandrine: Tu mouilles vraiment beaucoup du vagin, ta cyprine coule le long de tes cuisses maintenant. Je crois que tu vas aimé maintenant. Je ne te promet pas que cela va se faire sans douleur mais cela passera vite.


Elle pris le gode me le placa a l’entré de l’anus et appuya un grand coup. Je vis des etoiles, mon sphincter s’ecarta et le god rentra dans mon anus environ de 15 cm. Sandrine le fit vibrer et me laissa dans cette position. Je ne sais pas comment mais au bout de 30 secondes j’atteignais un orgasme. Yves et Sandrine m’enleverent la ventouse et le gode de suite. Il me dirent maintenant que tu as eu ton premier orgasme on va se calmer un peu et on va aller se promener un peu sur Paris. Nous reviendrons vers 4 heures du matin. Ne remets pas ta petite culotte ma puce. Tu vas voir comme tu est jolie et comme tu excites les hommes.


Delphine

Diffuse en direct !
Regarder son live