Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 29 319 fois
  • 419 J'aime
  • 7 Commentaires

Dérapage à l'hopital

Chapitre 2

Suite

Lesbienne

La porte s’ouvre brutalement sur un appel d’air me faisant perdre l’équilibre et tomber de ma hauteur face aux petits pieds de Lucie.


— Aie !

— Tu veux que je t’aide Pauline ?

— Je... je...


Le souffle saccadé, j’ai énormément de mal à m’exprimer.


— Je... je voulais juste... fermer la por...

— Non mais Pauline, ne cherche pas d’excuses, j’ai bien vu ce que tu faisais. Je te demande si tu veux que je t’aide pour te relever.

— Je... Euh.


Elle n’attend plus, se baisse et me prend par le bras pour me relever.


— Aïe... je crois que je ne me suis pas loupée.


Je sens mon genou douloureux du choc et vois une petite tache de sang sur mon pantalon.


— Effectivement, tu as l’air de saigner un peu, viens t’asseoir sur le lit.


Elle m’accompagne, m’assoit, va fermer la porte et se dirige à la salle de bain.


— Ne t’inquiète pas Pauline, il me reste des pansements ici.

— Désolé pour...

— Arrête, ne t’en fais pas.


Impossible pour moi de vouloir me justifier, après tout, comment pourrais-je le faire, j’étais prise la main dans le sac... dans tous les sens du terme...


Lucie revient de la salle de bain avec une compresse et du sparadrap. Elle se met devant moi à genoux.


— Tu veux bien m’aider à enlever ton pantalon s’il te plaît ?

— Euh... oui, oui bien sûr.


Je me dandine assise sur le matelas pour faire descendre à l’aide de mes mains mon pantalon jusqu’aux chevilles, laissant apparaître une petite plaie sur mon genou gauche.


— Bon ça va, ça n’a pas l’air d’être grand-chose, enfin je te dis ça, c’est toi l’infirmière. dit-elle en rigolant.

— Oui c’est clair, répondis-je en souriant.


Je la regarde me soigner délicatement de ses mains encore chaudes me donnant de nouveaux frissons.


— Je te fais mal ?

— Non non du tout, tu peux y aller.


Elle pose le sparadrap sur la compresse en caressant plusieurs fois les bords de celui-ci. Elle lève la tête, me regarde droit dans les yeux et continue en me caressant la jambe délicatement.


Mon regard est plongé dans le sien comme hypnotisé par ses profonds yeux verts. Ses caresses me font frissonner.


Sa main gauche remonte à chaque caresse un peu plus près de mes parties intimes. Ma respiration devient plus forte.


Elle me fixe toujours avec insistance, plongée dans mon regard, elle arrive à la rencontre de mes deux cuisses, j’écarte celles-ci lentement pour lui laisser le passage libre. Elle me sourit, satisfaite de mon approbation. Ses bouts de doigts viennent toucher ma culotte trempée.


— J’en étais sûr... dit-elle en me chuchotant.


Elle se lève d’un coup, me saute dessus, me faisant tomber sur le matelas. À califourchon sur moi, elle m’agrippe les joues et m’embrasse sauvagement.


— Lucie !!!


Nos langues s’entremêlent, je l’entoure de mes bras pour la rapprocher au plus proche de moi. Elle agrippe mon sein gauche, me faisant pousser de petits gémissements de plaisir par le nez.



Elle se relève, retire son haut et me regarde en souriant.


— T’es prête Pauline ?


Je fais un hochement de tête, acquiesçant sa demande.


Elle sort du lit, me relève rapidement et déboutonne ma chemise en tirant sur les boutons d’un geste ferme.


Je suis torse nu debout devant elle, mes sens sont en pleins éveils.


Elle colle son corps contre le mien, ma forte poitrine vient caresser la sienne et je sens la chaleur de son torse me réchauffer les tétons. Puis elle me pousse de nouveau sur le lit pour nous installer convenablement. Elle m’agrippe les hanches et m’embrasse tendrement. Je passe mes mains sur son bassin, ne les contrôlant plus, elles descendent comme manipulées par mon plaisir vers sa petite culotte noire. J’agrippe celle-ci et laisse glisser le long de ses cuisses.


— Dis donc ma petite Pauline, tu ne perds pas de temps, dit-elle en m’aidant à la retirer.


Je continue de nouveau à l’embrasser, ne passe pas par quatre chemins et pose ma main sur son jardin secret. Un cri s’échappe de sa bouche.


— OH OUII Pauline !!!!


Je tourne son clitoris gonflé d’excitation, il n’attendait que ça.


Sa tête se pose à côté de mon oreille.


— Ne t’arrête pas... Me susurre-t-elle.


Mes deux doigts sur son bouton glissent vers son vagin terriblement chaud, je les insère en elle, la faisant se redresser d’un coup sec droite sur moi.


— OUIIIIII !!!


Je caresse son point G d’avant en arrière, la faisant se dandiner sur mes doigts tel un pantin. Elle se cambre dans tous les sens. Mon corps est en extase, cette expérience féminine est terriblement intense pour moi.


— Stop stop stop !


Je m’arrête sec à ses mots, pensant lui faire mal.


— Ne me fais pas venir tout de suite s’il te plaît.


Elle relève le bassin de quelques centimètres afin de se dégager de mes doigts, vient me donner un baiser et descend le long de mon corps en posant sa langue humide du haut de mon buste jusqu’à mon pubis. Des spasmes s’échappent de mon corps chaque seconde, la voyant se rapprocher de mes parties intimes jusqu’à présent uniquement visitées par la gent masculine.


Je lève les yeux au ciel, sentant son souffle chaud sur mes lèvres humides, un premier coup de langue me fait cambrer tandis que ma main vient caresser les cheveux courts de ma partenaire.


— Oh OUI ! Ne t’arrête pas s’il te plaît !


Elle se lève d’un coup, à peine ai-je eu le temps d’en profiter.


— Attends ! J’ai une idée !


Elle se contorsionne sur moi, se retourne, me retrouvant face au sexe de Lucie, son visage également plongé dans mon intimité, le 69 est imminent.


— Ça te plaît de...


Je ne la laisse pas continuer sa phrase et agrippe ses fesses, faisant descendre sa magnifique fleur vers ma bouche et roule ma langue salivante sur elle.


— PAULINEEEE !!!!!! dit-elle en gémissant.


Elle ne perd pas plus de temps et retourne goûter ce qu’elle avait commencé.


Nous gémissons mutuellement de nos échanges buccaux un bon moment jusqu’à ce que Lucie m’enfonce deux doigts dans le vagin tout en continuant à tourner mon bouton sous sa langue. Cela me fait cambrer davantage, laissant partir une expiration de plaisir vocale.


— OH PUTAIN LUCIE ! Merci !


Je continue mon opération buccale en imitant son geste, d’un doigté maîtrisé, j’enfonce également deux doigts profondément en elle, son expiration de souffle saccadé me fait comprendre que l’opération est un succès.


— Oui... oui... OUI !!

— J’aime... ce... Que... continue !!!


Elle ralentit alors que je suis au bord de l’orgasme, attrape en se cambrant mes deux doigts encore dans son vagin, les retire, puis les place devant son petit trou bien fermé et presse légèrement pour me faire comprendre ce que je dois faire.


Mon corps est en ivresse, cette fille m’extirpe de mes peurs et les transforme vers un plaisir pur... je n’attends pas plus et enfonce délicatement mes deux doigts remplis de la cyprine de Lucie dans son anus serré.


— Oohhh... Oui... Vas-y... encore plus...


J’insère un troisième doigt et mène d’une allure soutenue des va-et-vient.


— Continue !!! Lèche... lèche-moi en même temps s’il te plaît !


Je sens son corps trembler et se raidir, l’orgasme n’est pas loin... pour moi non plus.


Ses deux doigts sortent de mon vagin et viennent tourner autour de mon anus huilé de cyprine et de salive. Puis elle enfonce un doigt dans mon petit trou encore vierge, me faisant jouir par sa pénétration et ses à-coups de langue.


— Je viens... je viens !! OUIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!


Mes yeux se dressent vers le ciel de plaisir, mes spasmes brutaux donnent de gros va-et-vient à mes doigts toujours présents en elle, et elle vient de suite dans un retour de contraction musculaire retirant mes doigts.


— Ohhh OUIIIIII Paulineeeee !!!!!! MERCIII !!


Moite et à bout de souffle, elle se retourne comme elle peut et vient s’allonger près de moi.


— Lu... Lucie ?

— Ou... i ?

— Je... je t’aime.

—... Moi aussi... je t’aime Pauline.



Lucie termina son traitement avec succès et depuis ce jour, nous vivons ensemble, heureuses que nos chemins se soient croisés.



J’espère que ce petit récit vous a plu, n’hésitez pas à laisser des commentaires et n’oubliez pas de mettre un j’aime si l’histoire vous a plu afin de me conforter sur de nouvelles écritures.


Bisous !

Diffuse en direct !
Regarder son live