Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 883 fois
  • 225 J'aime
  • 18 Commentaires

Des changements inhattendus

Chapitre 1

Travesti / Trans

Je me présente, Victor, jeune homme de 28 ans, 1m75 pour 68kg. Je vis en couple avec ma conjointe Anissa depuis plusieurs années maintenant. Nous possédons une petite maison de ville. Ma femme et moi sommes un couple très amoureux, qui partageons énormément de chose, dont de très excitantes parties de jambes en l’air régulière. Anissa est infirmière à domicile et travaille beaucoup. Elle part le matin assez tôt et ne rentre le soir que vers 18h00 au plus tôt. Quant à moi je travaillais dans un bureau, à gérer des dossiers toutes la journée... Cependant, suite à la pandémie, j’ai commencé à exercer à la maison, en télé-travail. Cela fait donc 3 ans que je bosse depuis chez nous 4 jours sur 5.


Ce nouveau train de vie ne m’aide pas à m’épanouir dans mon emploi, malgré tout, il a changé le déroulement de mes journées. En effet, j’ai la particularité d’être très attiré par les vêtements féminins. J’adore voir ces femmes porter de belles tenues tel que les robes légères l’été avec de petites sandales à talons, ou encore des pantalons moulants parfaitement le corps (surtout le cul)... Évidemment j’ai un gros faible pour tous ce qui touche à la lingerie, allant de la plus simple culotte aux portes-jarretelles extravagants.


Durant des années je me suis imaginé dans la peau des femmes, portant ces jolies tenues, toutes aussi variées qu’attirantes. Mais un beau jour, seul à la maison en télé-travail, ayant bien avancé dans mes dossiers, je décide de faire un petit tour sur l’un de mes sites pornographiques afin de prendre du bon temps en solitaire. Mais une autre idée, plus originale me vient à l’esprit : Pourquoi pas me masturber avec une des culottes d’Anissa ? Je file en direction de la chambre, ouvre son tiroir de lingerie à la recherche de mon bonheur. Je choisi un string rose et alors que j’allais repartir à mon bureau, la texture du string me fait frissonner et notamment au niveau de l’entre-jambes. Ni une ni deux, je retire mon pantalon, mon boxer et tous les autres vêtements que je porte afin d’enfiler ce petit morceau de tissu. Quelle découverte j’avais fait ! Mon sexe s’est immédiatement mis à gonfler tenant difficilement dans le tissu.


Je me branle et éjacule en quelques secondes en ressentant une nouvelle sensation merveilleuse.


Depuis ce jour, je porte de plus en plus régulièrement un culotte en travaillant toute la journée à la maison et finit ma journée de travail pour une branlette afin d’évacuer les sensations absorées depuis le matin. Plus récemment, j’ai commencé à essayer ses jupes, ses robes, ses jeans... A tel point que je travaille maintenant habillé dans les vêtements de ma femme tout le temps.


Aujourd’hui, mardi, je porte une petite robe de soirée noir moulante avec un petit string à frou-frou accompagné d’un soutien-gorge rembourré pour me donner l’impression d’avoir une poitrine. Alors que la fin de ma journée approche, j’entend un bruit qui me fait froid dans le dos. Quelqu’un est en train d’ouvrir la porte d’entrer de la maison. Ça ne peut-être que ma femme. Malheureusement, pour fuir dans la chambre et me changer en vitesse, je dois obligatoirement passer par l’entrée... L’inévitable arrive et je me retrouve en tête à tête avec ma femme, dans l’une de ces robes...


— Salut chérie... Je peux tout t’expliquer ! lui dis-je.

— Mais qu’est-ce que tu fais habillé comme ça ?

— Non mais j’avais juste envie d’essayer, j’ai vu un reportage sur les hommes qui porte des jupes et du coup j’ai voulu voir la sensation... Tu es arrivée pile à ce moment là... ai-je inventé.

— Tu voulais savoir ce que ça faisait de porter une jupe ? Alors pourquoi tu as des seins ? Tu as mis un soutif aussi ?

— Euh, bah je voulais pousser l’expérience pour que ça soit réaliste.


Elle s’approche de moi, je suis complètement paralysé, je n’ose pas bouger. Elle fait le tour et me regarde de haut en bas. Puis ajoute :


— Relève ta robe !

— Pardon ? dis-je très surpris.

— Relève ta robe, fait moi voir ce qui se cache là-dessous !


N’ayant d’autre choix, je lève la robe dévoilant son petit string à frou-frou, cachant difficilement ma bite en érection...


— Et le string c’est aussi pour connaître toutes les sensations j’imagine ?

— Bah, tant qu’à faire je me suis dis que...

— Et pourquoi tu bandes ? Ça t’excite d’être habillé de la sorte ?

— Non non, enfin c’est la situation qui fait que...

— La situation ? A mon avis t’aime surtout ça porter des fringues de femme ! Et tu fais ça souvent ?

— Mais non, je t’ai dis que j’ai vu ce reportage et que j’ai essayé juste là avant que tu rentres... Bon je vais me rhabiller.

— Pas si vite, tu vas pas t’en sortir si facilement. Alors dit moi, comment te sens-tu dans une robe ? C’est ce que tu voulais savoir non ?

— Euh oui, bah c’est bizarre, je me sens assez nu.

— Et tu aimes ? Tu es confortable ? Tu te sens à l’aise.

— Non pas du tout, dis-je !


Mais c’était faux, j’adore être dans une petite robe, sentir la ficelle du string bouger entre mes fesses, regarder mes faux-seins me dessiner un corps féminin... Je ne peux pas lui avouer, pas si facilement, elle me prendrait pour un fou et je ne veux pas la perdre, je l’aime à la folie.


Elle me regarde, sans répondre, refait le tour en m’inspectant et pars vers la chambre en ajoutant :


— Je vais à la douche, va finir tes dossiers !


Et elle s’enferme dans la chambre, où se trouve tous mes vêtements d’homme. Je n’ai pas le choix que de rester ainsi vêtu. Je retourne finir mes dossiers, l’esprit ailleurs en imaginant ce qu’il va se passer ensuite, lorsqu’elle aura fini sa douche.


Une demi-heure plus tard, alors que je n’ai toujours pas fini ce fichu dossier, j’entends la porte s’ouvrir et Anissa en sortir. Je continue de travailler afin de me débarrasser de ça. De plus, je ne sais pas trop quoi faire, ni quoi dire pour me sortir de cette situation. Anissa me rejoint finalement dans le bureau et commence à me parler de sa journée comme si de rien n’était. Elle m’explique qu’elle est rentrée plus tôt car l’un de ses patients à annulé son dernier rendez-vous de la journée. Ayant évité le regard d’Anissa, je n’ai pas fait attention, mais elle s’est habillée d’une tenue similaire à la mienne. Elle porte une petite robe noir aussi, aussi moulante mais plus longue que la mienne. Il faut dire que la mienne couvre juste mes fesses, d’où mon choix de la porter je l’avoue. Je la regarde plus attentivement quand elle me dit :


— Comment me trouves-tu ?

— Tu es magnifique chérie ! Cette robe te va superbement bien.

— Oh merci beaucoup, mais la tienne te va très bien aussi. On est comme des jumelles là.

— Euh oui c’est vrai que nos robes se ressemblent.

— Sauf que la tienne est plus sexy ! C’est pour ça que tu l’as mise ?


Mon érection a repris de l’ampleur. Je ne peux pas mentir. Surtout qu’Anissa à l’air assez détendu, elle ne semble plus en colère contre moi.


— Oui c’est vrai je t’avoue, lui répondis-je.

— Et sans me mentir, c’est la première fois ?

— A vrai dire ça m’arrive de temps en temps... J’aime la sensation que ça procure.

— Les robes ? Ou tous les vêtements féminins ?


Pendant près d’une heure elle me questionne sur mes goûts, ce qui me plait, les vêtements que j’affectionnent plus que les autres...etc Puis vient des questions davantages portées sur le sexe. Si je me branle habillé en femme (Oui !), si je suis gay (non seul les femmes et plus particulièrement ma femme m’attire)... Après cette mise au point, Anissa me demande d’aller faire à manger, c’est toujours moi qui cuisine, et me précise de rester comme je suis pour le moment. Je cuisine donc dans ma petite robe moulante, chose que j’ai fait ce midi même d’ailleurs, puis nous passons à table où nous discutons de tout et de rien. On se regarde un épisode de notre série du moment avant d’aller se coucher.


Une fois dans la chambre, je commence à me déshabiller mais au moment d’enlever mon string pour mettre mon boxer pour dormir Anissa me stoppe :


— Que fais-tu ? Tu as voulu essayer de te mettre dans le peau d’une femme va jusqu’au bout !

— Tu veux que je garde le string pour dormir ?

— Bah oui, je fais pareil tous les soirs, et là aussi je vais me coucher comme ça.

— Oui mais tu mets un short et ton haut de pyjama aussi, ai-je dis un peu perdu.

— Je peux te prêter un pyjama si tu veux ? Il me reste mon short blanc et le haut gris ?

— Euh oui, enfin je ne sais pas, je préfèrerai dormir en boxer...

— Non, pour la peine je te donne pas de pyjama, tu dormiras juste en string !


Elle a employé un ton assez strict comme lors de nos disputes, et souvent elle a le dernier mot. Je n’ose pas répondre, j’ai peur qu’elle le dise à nos amis ou autre donc je préfère ne pas résister et me glisse rapidement sous la couette. Il est assez tard, Anissa se lève tôt demain, elle s’endort donc très rapidement. Pour ma part, je peine à trouver le sommeil. D’autant plus que cette ficelle et quasi nudité me gêne. Je songe à aller mettre un boxer, mais si Anissa s’en aperçoit demain, je ne sais pas ce qu’elle va dire...


Le lendemain matin, je me réveille après ma femme qui est déjà parti travailler. Je me lève et attrape un short dans mon armoire pour aller prendre mon petit déjeuner. Dans la cuisine, se trouve un mot, je commence à le lire :


— Bonjour, j’espère que ta nuit a été bonne et que ta recherche de sensation te plait toujours. Après avoir pris ton café, tu vas aller te doucher. Je t’ai préparé tes affaires pour la journée. Tu as jusqu’à 9h00 pour m’envoyer une photo comme quoi tu portes bien la tenue. Évidemment tu la gardes jusqu’à ce soir. Bisous ma chérie ! Anissa.


Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Ma tenue ? Que m’a-t-elle encore préparé ? Je bois mon café rapidement, étant impatient de voir ce qu’il m’attend. Une fois dans la salle de bain, je remarque une pile de vêtement avec un autre petit mot : "Tu devrais adorer cette tenue, à ce soir ! Je t’aime."


J’inspecte donc les vêtements préparés : une culotte en dentelle rouge avec un soutien gorge de la même couleur, puis il y a un pantalon assez clair et un petit chemisier blanc. Je n’avais jamais porté ces habits là encore. Je décide donc de me doucher et de jouer le jeu. En sortant de la douche, je m’habille et constate que le pantalon se ferme sur le côté et moule assez bien mes fesses. J’attrape ensuite mon téléphone, prend un photo pour l’envoyer à ma femme quand je remarque qu’il est déjà 9h15. Anissa m’a dit avant 9h00, j’espère qu’elle ne se souvient plus de ce détail.


Quelques minutes après, je reçois un SMS d’Anissa :


— Cette tenue te va très bien, on dirait presque une secrétaire ! Par contre tu es en retard de 15 minutes !


Je lui répond tout de suite :


— Oui ça change de la robe d’hier, désolé je n’ai pas vu l’heure passer.

— On règlera cette histoire de retard à mon retour, maintenant va travailler, je rentre à 18h00, tu as intérêt d’avoir boucler tout tes dossiers.


La suite si cette histoire vous plaît...

Diffuse en direct !
Regarder son live