Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 10 443 fois
  • 72 J'aime
  • 3 Commentaires

Des collègues entreprenantes

Chapitre 5

Avec plusieurs femmes

Grosse journée aujourd’hui. J’ai quelques dossiers qui passe en cour de l’enfance. Je suis dans le bureau réservé au travailleurs sociaux et je pioche sur mes préparations d’orientation.


Quelques collègues arrivent dont la magnifique Catherine. Si elle était célibataire, il y a longtemps que je l’aurais dragué elle, mais elle est en couple depuis des lunes.


La journée passe. Je vais voir la juge à 3 reprises. En fin de journée, il me reste un dossier à régler. Je suis seul dans le bureau car les autres sont partis. La porte s’ouvre et je vois ma chère Valérie qui entre. Elle me regarde avec le sourire et me dit qu’elle a été convoquée d’urgence.


Nous attendons et elle me dit qu’Isabelle lui a parlé de ce qui s’est passé dans mon bureau il y a quelques semaines. Elle s’avance alors vers moi, me prend par les "sentiments" et me caresse par-dessus mon pantalon. Elle ouvre ma braguette et joue avec ma queue. Je bande instantanément. Le risque de se faire prendre est élevé. Elle sort ma queue et me masturbe allègrement et embrasse même mon gland. Je suis dans tout mes états lorsqu’une voix provenant du haut parleur la convoque en salle de cour. Elle doit y aller et me dit que ce n’est que partie remise.


La queue au garde à vous, je suis un peu désemparé. Je ne suis pas pour me présenter devant le juge avec la trique que j’ai, que va t’il penser?. Je commence alors à me masturber pour faire passer cet état.


Je suis dans le sommet de mon plaisir quand la porte du bureau s’ouvre et Catherine entre en vitesse. Elle s’arrête et me voit la queue entre les mains en plein action. Elle regarde à l’extérieur du bureau, me regarde à nouveau et entre en fermant la porte. Elle me sourit en coin et me dit qu’elle aussi se masturbe parfois avant d’aller devant le juge pour faire baisser la tension.


Elle s’approche et me prend la queue dans sa main pour poursuivre la branlette. La surprise passée je savoure le moment. Comme je disais, Catherine meublait le fond de mes fantasmes depuis quelques années. Une rousse d’environ 1m60 avec une poitrine dans les 38c. Elle a des yeux verts perçants et une bouche fine que j’avais très souvent imaginé embrasser mon gland.


Catherine me masturbe et je vois qu’elle a l’habitude. Elle utilise sa langue pour me titiller le gland. Des frissons me parcourt le corps et le plaisir m’envahit.


Je sens qu’elle n’aura pas long à sucer pour me faire exploser. Me sentant sur le point de lui remplir la bouche, elle s’arrête, descend son bas collant et relève sa jupe. Elle me présente sa chatte à la hauteur de ma bouche. Elle sent bon et je vois déjà des gouttelettes apparaître sur son fin duvet.


Je cherche de ma langue son clitoris et je me met à la lécher. Des petits soupirs étouffés sortent de sa bouche. Elle danse pratiquement sur ma langue, j’ai à peine besoin de la remuer. Je sens qu’elle mouille de plus en plus.


Elle vient doucement, alors tout doucement pour s’asseoir sur moi. Elle prend ma queue et la dirige doucement vers sa chatte. Une fois ma queue entrée, elle dirige le mouvement. D’abord lentement, elle augmente la cadence rapidement. Je sens le plaisir monter en moi et qu’elle n’en ai pas loin non plus. Elle accélère le mouvement en c’est en nous serrant les lèvres que nous explosons de plaisir. Elle ouvre alors les yeux, ralentis le rythme m’embrasse sur la bouche en me remerciant de cette pause détente. Elle rajuste ses vêtements et me dis qu’elle doit me quitter car son copain l’attend dans le corridor et elle me quitte!


Diffuse en direct !
Regarder son live