Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 15 275 fois
  • 25 J'aime
  • 0 Commentaire

Des retrouvailles très chaudes

Chapitre 1

Hétéro

J’avais l’habitude de passer mes vacances dans des clubs. Suite à la fermeture de mon club préféré, j’ai dû changer de destination pour mes vacances l’année où s’est passé cette histoire. Il se trouve qu’une employée que je connaissais et qui me plaisait m’indiqua le club dans lequel elle travaillait. Je le choisi donc. Natalie est une jeune femme d’une vingtaine d’années (j’en ai dix de plus), blonde, de taille moyenne avec une jolie poitrine ni trop grosse ni trop petite et des fesses comme je les aime. Le jour de mon arrivée je ne la vis pas. C’était son jour de repos (je l’appris le lendemain). On se vit donc le lendemain après-midi. À voir son visage et la manière dont elle me serra dans ses bras, je sentais qu’elle était très contente de me voir. Surtout depuis la dernière fois qu’on s’est vu elle était devenue célibataire. Le soir même, On dina ensemble. Elle portait une t-shirt moulant qui mettait en valeur sa jolie poitrine, un petit short tout aussi moulant qui mettait en valeur son joli petit cul et des chaussures à talon.


Elle m’expliqua que l’ancien club lui manquait un peu mais qu’elle se plaisait dans celui-là. Pendant tout le repas mes yeux n’arrêtaient pas d’aller de son visage à sa poitrine. Je ne savais pas si elle l’avait remarqué. Si c’était le cas, elle n’en a rien dit. Elle me faisait de grands sourires. Sourires que je lui rendais. J’en profitai pour lui faire plein de compliments sur son physique comme sur sa personnalité. Même si à ce moment-là, la seule chose qui m’intéressait était son corps. Après le dîner et le spectacle du soir auquel elle participait, nous nous retrouvâmes pour prendre un verre au bar. Nous continuâmes notre conversation où nous l’avions laissé. Elle m’avoua qu’elle était célibataire depuis plusieurs mois, et si elle avait été en couple avec un collègue de travail, elle ne voulait plus renouveler l’expérience. Je lui proposai d’aller faire une promenade sur la plage (le club était en bord de mer). Elle accepta tout de suite. La nuit était claire en raison de la pleine lune.


Alors que l’on se promenait sur le bord de l’eau elle me demanda si j’étais célibataire. Je suis répondis que oui avec un grand sourire. À ce moment-là, elle me demanda ouvertement si elle me plaisait. Elle me dit ensuite qu’elle m’avait vu regarder souvent sa poitrine pendant le repas. Je pensais qu’elle ne l’avait pas remarqué mais je me trompais. Voyant que je ne savais pas quoi répondre, elle me dit que cela ne la gênais pas de ma part, car elle était contente que je sois là. Tout en se rapprochant de moi, elle me demanda si je la désirais, si j’avais envie de coucher avec elle. Sa question me surpris mais je répondis presque machinalement que oui. Elle me dit que c’était la réponse qu’elle attendait et passa ses bras autour de mon cou et commença à m’embrasser. Tout d’abord juste avec les lèvres, puis rapidement notre baiser se fit beaucoup plus chaud en y mettant la langue. Elle collait sa poitrine contre mon corps, ce qui en plus du baiser enflammé, me fit avoir une érection. Comme elle était collée à moi elle senti bien la bosse dans mon pantalon.


Elle se décolla, baissa les yeux vers la bosse qui s’était formée et me dit en relevant les yeux vers mon visage : "on peut dire que je te fais de l’effet. C’est réciproque, crois-moi". On se mît à rire tous les deux. Elle me dit ensuite qu’elle en voulait plus, mais que cela ne pouvait pas se faire pour le moment. Elle devait travailler jusqu’à minuit, mais qu’ensuite elle pourrait me rejoindre dans ma chambre. Il était 23h, ce qui voulait dire que je devais patienter une heure avant que l’on passe aux choses sérieuses. Alors qu’elle se dirigeait vers le bar en dandinant son joli cul, Je remontai dans ma chambre, impatient qu’elle m’y rejoigne. À minuit passé elle tape à ma porte. Lorsque que je lui ouvris, elle me poussa à l’intérieur et commença à m’embrasser à pleine bouche encore une fois. On reprenait où on en était resté tout à l’heure. Mais rapidement elle ouvrit mon pantalon et glissa une main dans mon caleçon et sorti ma bite qui était déjà en érection. Après m’avoir branlé quelques secondes, elle me regarde et me dit : "tu en as une grosse.


J’aime ça" Elle se mit à genoux devant moi et commença à me sucer. Et à la manière dont elle s’y prenait je sentais que ce n’est la première fois qu’elle faisait cela, loin de là. Au bout de quelques minutes, elle se relève, enlève son t-shirt et son short puis ses chaussures à talons aiguilles. Elle se dirige alors vers la salle de bain sans se retourner. Elle me dit alors qu’elle allait prendre une douche car il faisait très chaud. C’est vrai que la température montait en flèche à ce moment-là. Arrivée sur le pas de la porte, elle enleva son soutien-gorge et le jeta en arrière dans ma direction et s’engouffra dans la salle de bain. Avant que je n’entende l’eau couler, je l’entends me dire : " tu peux me rejoindre si je veux". Je n’allais pas me faire prier. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, je suis à poil et dans la salle de bain. La cabine de douche est grande et la vitre transparente. Je reste quelques secondes à admirer l’eau qui s’écoule sur ce corps magnifique. Elle me voit et me fait un grand sourire.


Je rentre dans la cabine de douche, me place dans son dos et commence à lui tripoter les seins. Elle passe une main dans son dos et me branle pendant que je continu mon tripotage. Une de mes mains descend ensuite à son entrejambe et je commande à lui titiller sa chatte. Rapidement je lui introduis plusieurs doigts. On reste plusieurs minutes dans cette position avant qu’elle se retourne et qu’on se roule une pelle super chaude. Ensuite je me baisse et commence à lui faire un cunnilingus. Elle aime ça la coquine. Elle gémit de plaisir et m’encourage à continuer. Une fois que je la sens prête, je me relève, je pose mes mains sur ses fesses et la soulève. Elle passe ses cuisses autour de ma taille et je la plaque contre le mur de la douche. J’ai envie de la pénétrer avec ma queue mais je n’ai pas mis de capote. Elle s’en rend compte, me demande de la baiser et si j’ai un préservatif. Je lui réponds évidemment que oui. Je sors de la douche et file dans la chambre pour aller en chercher un.


À mon retour, elle s’est assise sur le meuble entre les deux lavabos et écarte les cuisses. Elle me demande de lui donner le préservatif. Elle l’enlève de son étui et me l’enfile rapidement. Je ne tarde pas à lui introduire ma queue dans sa chatte qui n’attend que ça. Mes coups de reins, mes vas et viens sont de plus en plus rapides, mais je ne veux pas éjaculer trop vite. Je la fait descendre, la retourne et la fait se pencher en avant pour que je la prenne en levrette. Je l’attrape par les hanches et lui donne de nouveau des coups de reins de plus en plus rapides après lui avoir réintroduit ma queue. Super excitée, elle me demande de lui défoncer le cul. Elle ne semble avoir aucune limite. Je commence à lui introduire un doigt, puis deux et trois dans le cul. Je procède en douceur à ce moment-là pour ne pas la faire souffrir. Mais au lieu de cela, au moment où ma queue commence à rentrer, elle donne un grand coup de rein en arrière et ma queue pénètre d’un coup. Là aussi cela ne semble pas être sa première fois.


Elle gémit de plaisir. Après quelques minutes dans cette position de sexe anal, elle me dit qu’elle veut continuer cela sur le lit. Je sors ma queue de son cul, elle se retourne et me saute dessus. Elle passe ses bras autour de mon coup et ses jambes autour de la taille. On va ainsi jusqu’au lit. Une fois dessus je la prends en missionnaire. Mais rapidement, elle me propose de changer de position. Apparemment elle trouvait cela trop classique. Elle me fait m’allonger sur le dos et viens me chevaucher et s’empaler sur ma queue. C’est elle qui maintenant imprime le rythme. Pendant ce temps, je lui tripote la poitrine. Et au bout d’une minute environ elle a un orgasme. Je suis également sur le point d’éjaculer. Elle le sens, se retire, m’enlève le préservatif et me branle. Me sentant venir, elle ouvre la bouche et je me vide à l’intérieur. Après avoir avalé mon sperme, elle me dit alors que j’ai été géniale. Compliment que je lui retourne. Elle se rhabille rapidement et quitte la chambre sans oublier de me dire qu’elle a envie que l’on remette cela rapidement et que cela doit rester notre petit secret.


Diffuse en direct !
Regarder son live