Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 24 118 fois
  • 140 J'aime
  • 7 Commentaires

Des soirées bien remplies

Chapitre 2

Suite avec le chien Oscar

Zoophilie

Quelque temps après, Pierre m’appelle pour me proposer de le revoir, lui et Oscar, mais comme nous sommes en automne avec des soirées courtes, il me propose un rendez-vous chez lui, après mon travail en fin d’après-midi. On décide du jeudi, jour où je finis un peu plus tôt.  Le jour venu, je m’habille déjà avec mes dessous sexy, n’ayant pas le temps de rentrer me changer le soir : sous ma jupe des bas noirs et un porte-jarretelles sexy et bien enveloppant pour protéger ma taille au maximum et bien évidemment, je ne mets pas de culotte. La veille, j’avais reçu des directives de Pierre me demandant de venir avec un rosebud de bonne taille, j’en glisse donc un moyen dans mon sac avec une petite poire à lavement et un peu de gel. Je pars donc ainsi vêtue à mon travail et cela m’excite de croiser mes collègues en pensant « s’ils savaient ! ».



Un quart d’heure avant de partir, je me dirige vers les toilettes avec mon sac. Remplissant au lavabo une petite bouteille d’eau, je rentre dans un wc libre et après avoir  rempli d’eau la poire je l’ introduit dans mon anus pour faire un lavement et je l’ai fait plusieurs fois pour être sûre d’être bien propre. Après avoir  bien évacué tout ce liquide j’enduits le rosebud de gel et avec un doigt, j’en introduis un peu aussi dans mon anus. Je rentre assez facilement le rosebud puis, je  sorts des toilettes et j’ attends l’heure pour partir.



Dès mon arrivée,  Pierre m’embrasse longuement et tout en restant debout,  commence à mettre sa main sous ma jupe et à remonter doucement, il  arrive jusqu’à ma louloute et se met à la caresser. Très excitée, je mouille abondamment, ses doigts s’introduisent à l’intérieur et il me dit : « bravo pour le rosebud, je le sens bien ». Puis il  commence à me déshabiller, d’abord mon chemisier, puis mon soutien-gorge et ma jupe,  pendant que moi aussi je le dénude : en peu de temps, nous nous  retrouvons nus, n’ayant conservé, pour ma part, que mes bas et porte-jarretelles. Il me fait asseoir sur le canapé et s’agenouille devant moi pour me lécher les petites lèvres et le clito puis remonte pour sucer alternativement mes seins et s’assoit à côté de moi pour que je puisse prendre en bouche sa queue qui ne demande que ça.



Pendant ce temps, attiré par mes effluves, Oscar vient se placer entre mes jambes pour me lécher les lèvres et le clito, c’est divin et je me laisse transporter. Pierre dispose un tapis au pied du canapé et  me fait mettre en levrette.  Oscar,  habitué,  me grimpe dessus, plusieurs fois avant de commencer à me pénétrer,  et je sens sa queue s’introduire petit à petit dans mon sexe et là, je me rends compte que j’ai toujours  le rosebud, mais  après quelques va-et-vient, le chien donne un coup de reins plus fort, son nœud rentre  difficilement et il doit forcer un peu plus pour le rentrer :  le rosebud appuyant sur son nœud.  Heureusement, étant  très excitée et donc bien lubrifiée,  il arrive à tout rentrer et commence à me limer vaillamment.



Puis,  son nœud commence à gonfler, je le sens  car il appuie sur le rosebud, me forçant, me remplissant. Mais c’est  une sensation plutôt agréable et je sens  quelques gouttes de sperme couler entre mes cuisses, j’ai  un orgasme très fort, violent et quelques minutes plus tard, Oscar commence à dégonfler et glisse de mon sexe, me laissant les cuisses pleines de sperme. Cette nouvelle expérience a été encore plus forte, plus violente que la première fois, du fait du godmiché sans doute.  



Pierre  très excité, m’embrasse puis, introduit un doigt dans mon sexe,  le porte à mes lèvres pour que je le suce,  je l’embrasse aussitôt  pour qu’il  goûte  lui aussi  au sperme d’Oscar. Nous sommes encore très excités tous les deux et Pierre me dit qu’Oscar est sans doute capable d’une deuxième saillie et comme j’ai toujours au fond fond mon vagin  le rosebud, il me propose de me faire  enculer. Un peu réticente d’abord,  Pierre  réussit à me convaincre et commence  a bien  bien me préparer.



Il commence par retirer le rosebud, l’introduit dans mon anus pour lui faire faire quelques va-et-vient et le remplace dans mon vagin. Il se saisit d’une bouteille de rosé vide qui était sur la table (il  avait bien préparé son coup !) et l’ introduit doucement  par le goulot d’abord dans mon sexe  pour l’enduire du sperme du chien et pousse doucement dans mon anus : après plusieurs minutes de va-et-vient, il réussit quasiment à faire entrer la bouteille jusqu’à la partie la plus grosse. Puis je me mets en levrette sur le tapis et après m’avoir  lubrifiée avec un peu de gel,  il siffle Oscar, qui me voyant dans cette position, recommence à tourner autour de moi et me saute sur mon dos.

 

Oscar  essaye d’introduire sa queue et avec ma main, je le guide vers mon anus, il rentre sans problème tant mon trou est bien préparé et il commence à me ramoner, mais dans un coup de reins plus violent, il enfonce son nœud dans mon anus, ouah ...  c’est  la première fois, qu’un chien m’encule profondément. J’ai mal pendant un court instant, mais l’excitation prend vite le dessus : il me ramone vigoureusement, pleinement, puis son nœud gonfle à nouveau : le chien commence à évacuer son sperme, de façon saccadée, dans mon anus, je sens maintenant la chaleur du liquide qui se répand dans mes entrailles, il finit par éjaculer avec puissance.



Je ne pensais pas qu’un chien puisse produire autant de sperme en si peu de temps. J’ai ressentis un orgasme très puissant et quand Pierre me présente sa queue , je ne réfléchis pas, je la gobe et la suce très fort, tant et si bien qu’il éjacule encore un peu dans ma bouche et me dit : « continue à sucer, c’est bon et avale tout »en tenant ma tête : je n’ai pas d’autre choix que de tout avaler, ce que je n’avais jamais fait auparavant, pas même à mon mari.



Quand Oscar se retire, Pierre remet le godmiché en place pour que je garde le sperme du chien le plus longtemps possible. Remis de nos émotions,  assis sur le canapé l’un à côté de l’autre, Pierre nous sert un rafraîchissement bien mérité et tout en buvant, il caresse mes seins et de temps en temps m’embrasse.  Oscar qui s’était rapproché  me nettoie,  léchant  mon sexe pour enlever toute trace de sperme .



De retour à la maison, je  raconte en détail ma fin de journée à mon mari : il commence à  bander. Défaisant la ceinture de son pantalon, je le prends   en bouche pour le sucer, il  me retourne,  relève ma jupe, enlève le rosebud et m’encule ! Ouah, que c’est bon de retrouver son mari après toutes ces sensations. Mon anus encore lubrifié, il me pénètre sans difficulté et au bout de quelques va-et-vient et très excité par l’histoire que je viens de lui raconter, il éjacule dans mon fondement, son sperme allant se mêler à celui du chien puis, il se dégage et, chose inhabituelle vient positionner sa queue devant ma bouche : je n’hésite pas un seul instant pour l’avaler et pour finir d’extraire les dernières gouttes de sperme et  sentir à la fois le goût  d’Oscar et le sien : finalement, c’est plutôt agréable !



Après un passage aux toilettes, une bonne douche, fatiguée et repue, je m’endors comme souche. 

Diffuse en direct !
Regarder son live