Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 137 fois
  • 206 J'aime
  • 4 Commentaires

Des triplées puis leur mère dévergondent un puceau.

Chapitre 1

La somnanbule se couche dans le lit du puceau

Hétéro

Des triplées puis leur mère dévergondent un puceau.

 

Des fois la vie apporte son lot de bonheur et de galères. Cette famille a connu les deux. 

La naissance des triplées en a été l’un des plus beaux moments. Bien sûr, la vie n’a pas été facile les premières années car c’est un énorme engagement d’élever trois enfants d’un seul coup. Mais le mari a une très bonne situation ce qui a permis à sa femme d’avoir de l’aide. Les filles sont de grandes adolescentes magnifiques maintenant mais le mari, lassé du manque d’attention de sa femme, a cédé et trouvé ailleurs où se consoler.

Comme souvent, ça s’est terminé par un divorce. Il lui a laissé la grande maison mais malgré la pension qu’il lui verse, elle n’arrive plus à joindre les deux bouts. La seule solution cette année, c’est de louer deux des chambres des triplées et elles se partageront la chambre de Jade au rez-de-chaussée. 

Lucie, Aude et Jade ne sont pas contentes de perdre leur indépendance mais sont assez matures pour comprendre que leur mère n’avait pas le choix. Elles ont décidées elles même avec leur mère des deux locataires : des filles qu’elles connaissent bien. Mais un mois après la rentrée, l’une d’elle a dû suivre ses parents qui ont déménagés. La chambre est libre et difficile à relouer maintenant, mais Ella leur copine et locataire de l’autre chambre a trouvé la solution. Son frère Julien pourrait occuper la chambre libre car ce qu’il a trouvé pour se loger vient de subir un dégât des eaux et n’est plus disponible pour au moins deux mois. Ça lui permettrait de le dépanner et peut-être même de finir l’année scolaire s’il fait l’affaire malgré que ce soit un garçon.

-Mon frère Julien est un garçon hyper timide, précise Ella, vous ne le remarquerez même pas.

 

Effectivement, Julien est un garçon effacé au visage poupin et il faut que les filles le poussent un peu pour qu’il participe ne serait-ce qu’à la conversation. On lui donnerait facilement quatre ou cinq printemps de mois que son âge. 

Un mois a passé avant que ne se produise un évènement qui chamboule le train-train de cette maison. Aude à qui ça n’était plus arrivé depuis longtemps, a eu une crise de somnambulisme, elle est allé aux toilettes du premier et à regagner « sa chambre ». Une chance sur deux…Mais c’est dans celle de Julien qu’elle entre, se dirige vers le lit et s’y couche.

Ses sœurs, ne la voyant pas revenir partent à sa recherche. Ne la trouvant pas, elles montent à l’étage et voient la porte de la chambre d’Aude, (de Julien) entrouverte. Elles s’y glissent en silence et découvrent à la lumière du couloir les deux occupants couchés dans le même lit. Elles se regardent avec un petit sourire puis s’approchent du lit, retirent le drap qui les recouvrent et découvre que le garçon si timide dort complètement nu. Elles arrivent à faire lever leur sœur sans même la réveiller, cachent la nudité de Julien et ramènent leur sœur dans la chambre de jade puis la recouche.

Le lendemain, elle ne se souvient de rien, et Julien non plus… Ouf !

Trois jours après ; rebelote… Jade et Lucie vont immédiatement dans l’ancienne chambre d’Aude et réussissent une nouvelle fois l’exploit de sortir leur sœur du lit sans réveiller Julien, mais cette fois elles ont une vue bien meilleure sur l’entrejambe du garçon où une belle nouille repose mollement sur sa cuisse gauche.

-Tu as vu Jade, murmure Lucie, pas mal, hein ?!

-On dirait que le vilain petit canard est en fait un beau cygne, confirme Jade.

 

Un problème se pose au troisième incident. Jade et Lucie retrouvent comme d’habitude Aude couchée dans le lit de Julien mais quand elles retirent délicatement le drap ; stupeur…

Aude est couchée sur le coté son bras droit repose sur la cuisse gauche de Julien et sa main emprisonne un formidable tisonnier. Est-ce que, sans même s’en rendre compte, la main d’Aude a rencontré cet énorme boutefeu en pleine érection comme ça arrive à chaque homme plusieurs fois dans leur sommeil, ou bien ? Ça peut aussi être une réaction de Julien, même dans son sommeil, quand Aude s’est saisie de sa verge encore flasque ? Le fait est que Jade et Lucie se trouvent devant un sacré problème…

Elles essaient de desserrer les doigts de leur sœur sur ce chibre de bonne taille sans être pour autant d’une longueur exceptionnelle, mais cette teub est massive, très massive…offrant un drôle de contraste avec ce garçon gracile. Jade doit prendre elle aussi en main ce sexe dressé pour permettre à Lucie de desserrer doigt après doigt de la main d’Aude. Elle constate que son pouce ne peut même pas toucher son majeur vu le diamètre impressionnant de ce chibre. Une fois l’opération effectuée, elles réussissent à sortir du lit leur sœur et reposent le drap sur le corps dénudé de Julien. Prise d’une envie et d’une drôle d’idée, Jade redresse la verge de julien à la verticale et la maintient avec le drap. On dirait maintenant le mat central d’un marabout, vous savez ? Ces tentes avec un piquet au centre…

 

Sa sœur Lucie a les yeux comme des boules de loto en voyant le culot de Jade, admirant quand même la scène avant de quitter la pièce.

Julien, lui, est en plein rêve érotique, trois nymphes sont autour de lui, autour de sa pine, qui à tour de rôle s’occupent de son organe. Il émerge à peine de son sommeil, hébété de voir le drap flotté à vingt centimètres de son bas-ventre, repoussé par une formidable érection. Comment sa verge peut être à la verticale et non couché passivement sur son ventre ? Il glisse la main sous le drap, se saisit de son manche pour lui faire retrouver une position plus logique et se rendort, repartant dans des rêves encore plus chauds.

Comme vous vous en doutez, ça ne pouvait pas durer éternellement. Mais contrairement à ce que vous supposez, les choses se sont passées autrement. Cette fois-ci c’est Jade qui a découchée, s’est rendue dans la chambre de Julien, a retiré le drap pour se saisir de son sexe au repos. Délicatement, elle commence à branler cette chose molle qui prend très-très lentement de la consistance, elle se demande même si elle va arriver à lui faire retrouver la dureté ferrugineuse de la veille. Elle décide alors de le prendre en bouche mais le gourdin est si gros qu’elle ne peut en goûter que la gueule. 

-Mais ! Que fais-tu dans mon lit ? S’exclame Julien.

Aussitôt Jade stoppe la fellation mais ne lâchant pas pour autant le manche. Julien la distingue à peine dans la pénombre de la chambre à peine éclairée par la lampe du couloir.

-Oh non ! Continue ! C’est trop booonnn !

Rassurée, Jade reprend son activité mais Julien, pas habitué à de telles gâteries, décharge sans la prévenir dans la bouche accueillante. Jade est surprise et déçue qu’il n’ait pas pu se retenir plus longtemps mais doit faire face devant l’abondance. Comme souvent, les premières éjaculations des garçons, par leur jeune âge et par manque d’habitude et de contrôle, sont très fournies. Mais elle doit reconnaître que Julien est encore au dessus du lot.

Elle avale comme elle peut la semence du garçon puis met un doigt dressée sur ses lèvres et murmure :

-Chhuuttt…  Si tu veux que je revienne, puis quitte la chambre.

 

Julien est aux anges. Chaque soir, il attend avec impatience le retour d’une des triplées, attente souvent déçue, mais laquelle est-ce ? Il voudrait que ça aille plus loin mais elle n’accepte au mieux qu’il lui caresse les seins aux pointes dressées. Ça fait bien maintenant une dizaine de fois qu’il se vide dans cette bouche, entre ces lèvres pulpeuses, la verge tenue fermement à deux mains. Chaque jour, il essaie de savoir laquelle est-ce par un regard, une attitude, mais le mystère demeure…

Elle vient d’entrer dans la chambre, Julien avait déjà repoussé le drap et s’était branlé en espérant que ce serait une nuit avec…

Elle se saisit de la hampe au niveau des bourses, ouvre la bouche, écarte au maximum les mâchoires et gobe petit à petit son jonc vigoureux, mais…mais ? Contrairement à son habitude, la fille ne se contente plus du gland et de quelques centimètres supplémentaires. Il voit ébahi, disparaître la totalité de son vit entre les lèvres de la fille, comment a-t-elle pu ? Et pourquoi seulement maintenant ? Il découvre d’autres plaisirs, cette sensation d’être le roi du monde. Bien qu’il arrive maintenant à mieux contrôler ses éjaculations, il ne peut résister à cette gorge profonde. Les mains posées sur la nuque de la fille, il se vide, ne se rendant même pas compte de ce qu’il fait subir à son amante d’un soir. Elle tousse, le sperme lui ressort par les narines. Quand enfin elle reprend ses esprits après avoir craché sperme et poumons:

-Ça va pas, non ! 

Il s’excuse :

-Oh ! Je ne sais pas se qui m’a pris… Comment as-tu fais-ça ? 

Mais elle ne lui répond pas, lui saisissant la main droite pour la guider vers une chatte dégoulinante.

-Tu me fais de l’effet comme tu peux le constater, petit vilain. Dommage que je doive repartir pour ne pas éveiller les soupçons de mes sœurs.

 

Julien est un peu perdu. Elle revient plus souvent maintenant s’abreuver à la source, variant suivant les nuits les gorges profondes ou bien  ne titillant du bout de la langue que le gland à la peau si délicate.

Une nouvelle nuit, une nouvelle visite de sa « tourmenteuse ». Julien est déjà prêt, le sabre au clair. 

La bouche accueillante enfourne sa teub, la langue joue avec son gland et Julien découvre une nouvelle sensation. Une boule de métal frotte sur la peau innervée, un piercing ??? Il n’y a qu’Aude à en avoir un, se serait donc elle sa « tourmenteuse » ? Il faut dire aussi que c’est sa chambre. La sensation est incroyable et il ne peut résister bien longtemps avant de se vider les couilles entre les lèvres de la fille. Comme d’habitude, elle s’éclipse prestement. Le lendemain matin, Julien essaie par des moyens détournés d’amener Aude sur le sujet mais elle ne réagit pas, comme si ça n’avait aucun intérêt.

 

 

Ps : Si vous voulez voir de quoi est capable Julien, lisez : « Le gourdin de tonton » du même auteur et vous y trouverez comment visionner une vidéo très explicite sur les performances éjaculatoires dont s’inspire l’auteur. Et si vous réfléchissez un peu en approfondissant votre recherche, vous découvrirez que……

 

A suivre…

Diffuse en direct !
Regarder son live