Le site de l'histoire érotique

Des vacances agitées

Chapitre 1

192
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 21 572 fois

192

5

Cet été, j’ai eu l’occasion de partir un mois en vacances à la plage avec ma famille. Mes grands-parents nous ont prêté leur maison sur la côte basque, et mes parents ont décidé d’organiser des vacances à quatre. Je viens d’avoir 19 ans, je ne suis pas très grand mais assez musclé (suffisamment pour attirer les regards des femmes sur la plage), et j’ai une petite soeur de 5 ans. Autant vous dire que ces vacances ne me réjouissaient pas, et je craignais de passer un mois à m’ennuyer et recevoir des notifications de mes amis dans des endroits paradisiaques avec leurs petites amies. Mais ces vacances ne se sont pas passées comme prévu ... et j’en garde un assez bon souvenir ...

" Les enfants, on y va ! " C’est parti pour de longues heures de route. J’enfile mon casque, mets ma musique et réfléchis aux quelques occupations qui pourraient animer mes journées là-bas. De nature assez sportive, j’ai pris mon ballon de rugby avec moi en espérant trouver quelques partenaires. J’ai aussi rompu avec ma petite amie il y a un mois et je vous avoue que mon entre-jambe commence à me titiller, et que rencontrer des filles sur la plage fait partie de mes projets. J’étais resté près d’un an avec cette copine, et nous avions une vie sexuelle assez épanouie : nous étions assez complémentaires dans nos fantasmes, et il nous suffisait parfois d’un regard pour que, quelques minutes plus tard, nous soyons en train de faire l’amour sauvagement dans le premier recoin que nous trouvions. Mais elle avait décidé de partir étudier au Canada et il me semblait impossible de maintenir une relation à cette distance. Je suis donc libre pour ces vacances... Je regarde sur mon téléphone s’il y a des endroits où sortir le soir et je remarque qu’il n’y a qu’une seule boite de nuit là où nous nous rendons, mais qu’elle est assez proche de la maison.


Je vais verrouiller mon téléphone quand une publicité apparait qui attire mon attention. C’est une publicité pour l’application Tinder, que je n’ai encore jamais utilisée puisque j’avais ma copine. C’est exactement ce qu’il me faut ! Une fois téléchargée, je me crée un profil, en mettant une photo en maillot de main prise aux dernières vacances, et je commence à faire défiler les profils. Un profil attire mon attention. Elisa, 20 ans, une jolie blonde aux yeux bleus qui se décrit comme "sportive et mystérieuse". Que cache-t-elle derrière ces mots ? Je like son profil d’un coup vers la droite et ferme l’application car nous sommes arrivés. Il est déjà 19h, et l’installation et le dîner me font oublier cette découverte furtive, et je m’endors assez rapidement, fatigué par le voyage. Au réveil, comme tous les matins, j’allume mon téléphone et consulte mes notifications. J’ai à mon grand plaisir plusieurs notifications de matchs sur Tinder, et je vais vérifier les profils des filles auxquelles j’ai plu.


Sans étonnement, aucun match avec Elisa. Mais j’ai toutefois une dizaine de matchs et je pense pouvoir y trouver mon bonheur. J’ai même reçu un message : Sam,  22 ans, une brune pas spécialement jolie mais qui semble incroyablement bien foutue : elle est habillée en short et débardeur et la simple vue de ses jambes me fait frétiller. Son message est toutefois assez banal, et je me demande si elle ne l’envoie pas à tous ses matchs. Je réponds et nous entamons une discussion. Elle n’est pas très intéressante, mais semble assez ouverte. Je lui explique ma situation et elle me dit que c’est une fille d’ici, et qu’elle peut me faire découvrir un peu la ville. Mes parents ayant compris que ces vacances ne m’enchantaient pas, ils font tout pour les rendre plus agréables et m’ont donné carte blanche pour sortir ou inviter des amis. J’ai même le droit à une chambre dans la dépendance, avec ma porte d’entrée et ma salle de bain ! Nous nous fixons donc rendez-vous à 20h sur la plage, et elle me dit qu’elle sera avec des amies.


19h45. Je commence à me préparer, enfile un maillot et un t-shirt, une casquette et me voila parti. J’arrive 10 minutes plus tard à la plage, et j’aperçois un groupe de filles. L’une d’elles se lève et s’avance vers moi. C’est Sam. Elle est encore mieux foutue que je ne l’imaginais, mais il ne faut pas que j’y fasse attention ou mon maillot pourrait me trahir. Elle me dit bonjour et me présente à ses amies : Clara, Jeanne et Manon. Seule Manon attire mon attention. Elle est allongée sur le ventre, et porte un petit maillot de bain rouge qui met en valeur ses fesses bien formées. Elle n’est pas particulièrement jolie mais dégage un charme fou. Je m’assois et nous discutons une demi heure, puis nous décidons d’aller nous baigner. Les trois filles partent les premières, et Sam me demande de lui étaler de la crème sur le dos. Elle s’allonge sur le ventre et défait son haut de maillot. Je sens qu’elle me provoque, et je veux lui faire comprendre : je l’enjambe et m’assoit sur elle légèrement en dessous de ses fesses.


 J’aperçois un petit rictus sur son visage ... mais je fais mine de ne pas y prêter attention. Je lui étale donc la crème sur les épaules, le dos et je descends jusqu’au commencement de ses fesses. D’un regard, elle m’incite à continuer, ce que je fais avec plaisir. Les massages ont toujours été un de mes fantasmes, et j’ai eu l’occasion de l’exploiter à maintes reprises avec ma petite amie. Je malaxe donc tendrement ses fesses, puis avec plus de poigne, et en les écartant légèrement je remarque un anus totalement épilé. Elle me semble vraiment très ouverte d’esprit. Je me place à côté d’elle et étale de la crème sur ses jambes, mais j’en profite pour légèrement les écarter, ce qui m’offre une jolie vue sur ses lèvres moulées à travers son maillot. Je remonte alors progressivement mes mains, et masse l’intérieur de ses jambes en observant ses réactions. Comme je m’y attendais, je vois se former de légers gémissements sur son visage, et ses mains se crispent sur sa serviette. Je continue alors ma remontée jusqu’à ses fesses, et les malaxe bien plus fermement, en tirant son maillot de bain pour qu’il s’enfonce dans son vagin.

ceubrouu


La voyant pousser un petit gémissement, j’écarte légèrement son maillot, et risque un doigt dans son jardin secret. Je découvre avec amusement qu’elle est toute humide. J’entame alors des aller-retours dans son vagin qui s’humidifier et s’ouvre progressivement. Mais les voix des trois filles qui reviennent de l’eau nous ramènent vite à la réalité. 


"Vous êtes pas venus vous baigner finalement ! Vous aviez mieux à faire ?" nous lance Jeanne. Sam s’est retournée, et la rougeur de ses joues fait rapidement comprendre aux filles ce qui nous retenait sur la plage. Sam dit alors aux filles que nous allions partir car elle devait me fait visiter les environs. Je fais la bise aux filles pour rejoindre Sam qui m’attend, mais il me semble que la main de Manon a effleuré mon pénis, qui, il est vrai, est devenu assez visible. Cela doit être le fruit de mon imagination, stimulée par la tension toujours présente avec Sam. Elle m’indique un endroit plus loin sur la plage, une crique assez recluse où l’eau est magnifique et la plage souvent déserte. Nous marchons quelques minutes, discutant de nos vies respectives comme si rien ne s’était passé, puis nous arrivons à cette crique, sur laquelle nous sommes seuls. Il est 20h, le soleil commence à se coucher et Sam me propose, cette fois-ci, d’aller se baigner. J’accepte avec plaisir et nous nous approchons de l’eau, puis, la voyant hésitante à entrer dans l’eau, je l’attrape par les hanches et saute dans l’océan.


Elle se retourne, me fixe, et alors que j’approche mes lèvres pour l’embrasser, elle me stoppe en posant son doigt sur ces dernières. Face à mon incompréhension, elle me fixe, puis s’accroupit progressivement. Elle descend alors mon maillot de bain, me le retire et le jette sur le sable. Elle fixe ma verge déjà bien dressée, à hauteur de son visage, puis passe un coup de langue sur toute sa longueur, avant de gober mes testicules. Elle empoigne alors ma verge d’un main, et titille mon gland de sa langue, avant de la prendre en bouche. Elle entame les vas-et-viens, puis accélère le rythme. La tension ne tarde pas à monter, et j’attrape ses cheveux d’une de mes mains pour accompagner son mouvement. Lorsque je me sens venir, je lui fais signe de la main, mais elle accélère la cadence et prend tout en bouche, avant d’avaler mon sperme d’une gorgée gourmande. Elle se relève alors, et me susurre à l’oreille qu’elle me devait bien ça en redevance de mon massage. Son côté mystérieux me plait, et je décide de rentrer dans son jeu.


Je la prends donc par la main, l’emmène hors de l’eau et m’approche d’un recoin entre deux rochers. Je dégrafe son haut de maillot, en profite pour mordiller ses tétons puis retire d’un coup son bas. Je la retourne dos à moi, la positionne les mains contre un rocher et pénètre son vagin d’un coup. Elle pousse un gémissement de surprise, puis écarte légèrement ses jambes pour me faciliter l’accès. J’accélère alors mes vas-et-viens, en empoignant ses fesses à deux mains, puis donne des coups de reins de plus en plus puissants. Elle ne gémit plus, elle crie, et bientôt je plaque une main sur sa bouche pour que l’on ne se fasse pas déranger. J’accélère mes coups de reins et dans un râle de plaisir, j’éjacule sur ses fesses. Elle s’accroupit alors pour nettoyer ma verge avec sa langue, puis m’embrasse langoureusement. Nous remettons alors nos maillots respectifs, et sur le chemin du retour, nous parlons de nos expériences sexuelles. Comme je le pensais, elle a eu de nombreuses aventures et semble avoir une vie sexuelle assez épanouie.


Je lui dis que je n’ai eu qu’une partenaire, et que j’ai donc surement beaucoup moins d’expérience. Du coin de l’oeil, elle me fait comprendre que ce problème trouvera vite solution ... A suivre !

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire, c’est ma première histoire mais j’ai déjà plusieurs idées de chapitres en tête :-)