Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue {{{NB_VUES}}} fois
  • 200 J'aime
  • 8 Commentaires

Deux couples dans la chaleur de l'été

Chapitre 3

Discussion

Erotique
*   *   *
Voici le troisième chapitre de l’histoire.
*   *   *
Nous sommes quatre amis de longue date, étudiants, et nous avons 25 ans. Marie et son copain Rémi sont ensemble depuis cinq ans. Caroline et moi sommes en couple depuis deux ans.C’est l’été, Marie et Rémi passent une semaine dans la maison de vacances des parents de Marie, au bord de la mer. Ils nous ont invité à venir quelques jours avec eux. Je décide d’y aller sans attendre Caroline, qui passe quelques jours en famille et nous rejoindra en milieu de semaine.
*   *   *
Dans le chapitre précédent, en fin de soirée, j’ai surpris Marie en train de faire une fellation à Rémi, et j’ai observé la scène...avant de retourner dans la piscine pour me remettre de ces émotions. Je suis ensuite rentré dans la maison, et au moment de me diriger vers ma chambre, la porte du couloir à commencé à s’ouvrir...
*   *   *
La porte s’ouvre et Marie entre, d’un coup, ne s’attendant pas à ma trouver là.Elle à un sursaut de surprise.— Tu m’as fait peur !— Toi aussi !Marie entre dans le salon, vêtue seulement d’une culotte.Elle cache par réflexe ses seins dans ses mains.Je suis complètement nu...j’ai le réflexe de cacher mon entrejambe derrière mes mains.Marie se retourne et allume une petite lampe posée sur un meuble du salon.J’attrape un coussin et le place devant moi, entre mes jambes.Marie m’interroge.
— Qu’est ce que tu fais ici...dans cette tenue ?— J’étais dans la piscine...— Depuis tout à l’heure ?— Oui...Elle baisse les yeux, regardant au niveau de ma taille avec un petit sourire. — Et tu as décidé de te baigner nu...— Oui...
Je lui pose également des questions.— Et toi ?— Rémi dort...je suis venue boire un verre.— Tu dors en culotte...c’est trop mignon...— Oui...j’avais chaud...— Tu peux arrêter de te cacher tu sais...j’ai déjà vu tout à l’heure...— Tu aimes bien me regarder décidément...Marie découvre sa poitrine...et prend un petit air de défi.Elle semble plus à l’aise sans Rémi.— Toi aussi tu pourrais arrêter de te cacher...— Tu es sûre ?— Oui...pourquoi ?— Je vais être nu devant toi...— On s’en fiche...tu voulais bien me voir nue tout à l’heure...J’hésite et reste immobile.Marie s’approche et tire un peu sur le coussin. Je ne sais pas quoi faire, surpris par son petit jeu plutôt osé...
J’essaie de la raisonner.— Arrête...si Rémi débarque ?— Tu parles, il dort comme un bébé...on l’entend d’ici...Effectivement, un bruit de ronflement régulier provient de la chambre...Marie reprend.— Tu fais moins le malin...tu es timide ?— Non...— Alors ? C’est plus facile quand c’est les autres...J’hésite encore...— Ok...après tout...si tu veux !
Intimidé et surpris, mais excité à l’idée d’être nu devant Marie, je me retourne et pose le coussin sur le canapé.Je sens que mon sexe est encore légèrement gonflé après le spectacle offert leur insu par Marie et Rémi.Je me retourne vers Marie.Marie a une réaction de surprise puis me regarde de la tête au pied...en s’attardant sur mon entrejambe.— Dis donc...c’est la piscine qui te fait cet effet ?— Quoi ?— On dirait que tu es tout excité...Je ne réponds rien, un peu gêné par la remarque de Marie...— Caroline doit bien s’amuser avec ça...Marie continue.— Caroline m’avait dit qu’elle aimait le sexe avec toi...mais pas que tu avais...un si bel objet...quelle cachotière...je comprends mieux pourquoi elle aime tant ça...Je suis gêné mais amusé par la réaction de Marie...apprendre que Caroline explique à Marie qu’elle aime le sexe avec moi n’est pas pour me déplaire. Je la laisse poursuivre.— Alors qu’est ce qui te mets dans cet état ?La situation devient excitante...— C’est toi...— Comment ça ?— Tu te promènes en petite culotte...avec tes petits seins à l’air...juste devant moi...— Menteur...tu étais déjà comme ça à l’instant quand je suis arrivée...— Non, pas du tout...— Tu étais en train de de toucher tout seul ?— Non...Marie s’amuse...et continue.— Avoue...promis ça restera entre nous !— Non...— Allez...tu pensais à Caroline ?— Non...— Bien sûr que si...tu l’imaginais dans ton lit...et tu te caressais en pensant à elle...— Pas du tout...— Tu faisais ça dehors ? Dans la piscine ?— Non...— Allez raconte...c’est trop mignon de t’imaginer faire ça...
  *  *  *
J’ai envie de m’amuser également...j’imagine sa réaction si elle savait pourquoi je suis dans cet état. Je décide de me lancer.— Tu veux vraiment que je te dise ?— Oui !— Seulement si ça reste entre nous...— Ok !— Tu promets ?— Oui !
Je marque une pause...puis me lance.— C’est à cause de toi...— Pourquoi ?— Quand je suis sorti de la piscine, quelques minutes après vous...j’ai remarqué que tu avais laissé le store ouvert...— Quoi ?— Le store de ta chambre...il est resté ouvert.
Marie blêmit...— C’est une blague ?— Non...crois-moi...— Et ? demande-t-elle, l’expression de son visage montrant qu’elle connaissait probablement déjà ma réponse...— C’était très excitant votre affaire...— Tu veux dire que...tu nous as vus ?— Oui...quand je suis sorti de la piscine j’ai remarqué qu’il se passait quelque chose dans votre chambre...Marie reste bouche bée.— Après j’ai même du aller me baigner dans l’eau fraîche pour me calmer...— Tu nous a regardés ?— Oui...— C’est trop gênant...— Pourquoi ?— T’es pas censé...nous voir faire ça...— Tu sais, je me doute bien que vous avez une vie sexuelle...— Hé...mais c’est pas un spectacle !— Si...c’était même un beau spectacle !— Et quelle idée de regarder ?— J’ai pas pu m’en empêcher....mets-toi à ma place !
Marie semble toute penaude à l’idée d’avoir été surprise en plein acte sexuel.Je m’amuse de la situation et continue, plein de mauvaise foi.— C’est vous qui avez laissé la lumière allumée...et aussi la porte ouverte !Marie va de surprise en surprise.— Comment ça ?— Vous aviez laissé aussi la porte de la chambre entrouverte...— Tu veux dire que tu es venu devant la porte ?— Oui...j’ai pas pu résister...— Tu exagères...— Devant la fenêtre il y avait le petit rideau...et puis tu étais de dos...— T’es gonflé !— Désolé...c’était tellement excitant...j’ai pas pu résister...je voyais pas bien de dehors !— J’ai trop honte...— Mais non...tu devrais pas...au contraire, tu devrais être fière de toi !— Arrête...— En plus je suis sûr que tu aurais fait pareil à ma place...— Non...— Sûre ? - J’en sais rien...et d’ailleurs tu voyais quoi pas bien ?— Tu sais bien...— Dis-moi...— Ton visage...quand tu lui faisais une fellation...Marie est maintenant toute rouge.— C’est trop gênant que tu m’ait regardé faire ça...— Tu sais je me doutais bien que tu suçais Rémi...— Oui bon ça va...— En plus on voit que tu aimes ça...J’ai adoré te regarder...— Hé...— Tu le fais trop bien...il a de la chance !
Marie rougit de honte...et baisse les yeux, lançant au passage un regard à mon entrejambe.J’ai maintenant un début d’érection à l’idée d’évoquer histoire.— Attends...Je sors et vais chercher la serviette, puis reviens devant Marie, la serviette nouée autour de la taille.Marie ne peut pas rater la belle bosse entre mes jambes...
Je continue.— Et puis j’ai adoré quand tu as été sur le coussin...— En plus tu nous as regardés jusqu’au bout ?— Oui...impossible d’arrêter...C’est excitant de faire comme ça...trop sexy de se mettre dans cette position...— Arrête j’ai honte...et elle dirait quoi Caroline si elle savait ?— Je sais pas...— Tu vas lui dire ?— Non ! et toi ?— Non, ça va pas !— Mais tu sais elle doit bien se douter elle aussi que tu suces Rémi...— Oui évidemment ! Elle le sait...— En plus tu lui a déjà dit ?— Oui...— Vous vous racontez tout entre filles !— Non...pas tout...— Je suis sûre que vous parlez de sexe entre vous...— Oui...— Quand vous êtes dans la douche à la piscine ?— Oui ça arrive !— En fait vous en parlez tout le temps !— Non...— Mais presque je suis sûr !— Bon, oui c’est souvent...en plus c’est un des seuls endroits où on est tranquilles toutes les deux...— Alors elle a bien dû te dire qu’elle me suce elle aussi ?— Oui...— J’en étais sûr...— Si tu veux tout savoir je sais même que vous le faites souvent...et que tu aimes particulièrement ça...
Je m’amuse de la remarque de Marie, faisant semblant de m’offusquer des révélations faites par Caroline.— Quelle peste cette Caroline...Je suis excité à l’idée d’imaginer Caroline raconter nos ébats à Marie...Marie reprend de l’aplomb.— Par contre elle m’avait pas dit que tu en avais une si grosse...elle avait gardé ça pour elle cette petite cachotière !— Et toi tu lui dit pas tout non plus j’imagine....Marie prend un air de défi ?— Qu’est ce que t’en sais ?— Elle sait par exemple que Rémi il te demande de le sucer à genoux ?— Hé...on rentre pas dans ces détails là...— Et...elle sait que tu le laisse éjaculer sur toi ?Marie rougit.— Non...en plus on fait pas ça souvent... - Tu parles...Je continue, ravi de cette conversation impromptue et terriblement excitante avec Marie.— J’ai adoré tout à l’heure...c’était trop mignon...— Arrête...— D’ailleurs c’est pour ça que tu es en petite culotte...il en a mis plein sur ta nuisette...Marie rougit, et baisse encore les yeux.— Ne sois pas gênée de faire ça...tu sais moi aussi j’éjacule sur Caroline...Marie prend un air outré en me regardant à nouveau.— Hé ! Je veux pas savoir !— En plus on le fait souvent...elle a bien du t’en parler !— Non...on se dit pas tout quand même !— En fait j’adore vous imaginer toutes les deux nues dans la douche en train de parler de sexe...
  *  *  *
Marie tente de changer de sujet.— Bon...tu veux bien me servir un verre d’eau maintenant ?— Avec plaisir...Marie boit un verre. Moi aussi.
J’ai terriblement envie de sexe...et la vue de Marie en culotte devant moi n’arrange rien. Je la revois encore à genoux devant Rémi...je l’imagine venir m’enlever la serviette que je porte autour des hanches, la poser par terre devant moi pour s’y agenouiller, et m’offrir une fellation magnifique...Je reste gonflé sous la serviette, excité par tous ces événements et par cette discussion. Marie ne peut pas s’empêcher de regarder vers mon entrejambe.Elle se retourne pour poser son verre dans l’évier et le rincer, m’offrant à nouveau une belle vue sur ses petites fesses cachées dans sa culotte. Je m’imagine venir derrière elle, et lui baisser sa culotte...regarder son postérieur devant moi, la culotte baissée...Marie se retourne à ce moment là et surprend mon regard.
Je reprends la discussion . - C’était juste frustrant que tu gardes cette culotte tout à l’heure... - T’es gonflé ! - Tu pourrais peut-être l’enlever avant de retourner dormir ?Marie joue le jeu. - Oui, évidemment...quand je rentrerai dans ma chambre, je l’enlèverai...je ferai tout doucement, lentement pour ne pas réveiller Rémi...et je me glisserai toute nue dans le lit...— Tu pourrais peut-être l’enlever ici ? Comme ça tu ferais encore moins de bruit dans la chambre...et j’aimerais vraiment les voir tes petites fesses...— Non ! en plus tu les as assez vues comme ça...— Non...— Arrête...je sais bien que si...— Pas du tout...j’ai bien vu que ta culotte était baissée mais j’étais du mauvais côté...— Comment ça ?— Quand tu t’es mise à genoux tu étais face à moi...— Tu les as bien vues...avant.— Par la fenêtre ?— Oui...— Non...de la fenêtre je t’ai seulement vue assise dans le canapé...
Marie semble soudain étrangement soulagée.Je reprends, intrigué.— Quand j’ai regardé tu étais assise dans le fauteuil...Marie de répond rien...je commence à comprendre.— Attends...tu veux dire que j’ai raté le début ?
Marie semble soulagée de ma réaction. Je la questionne de plus belle.— Et...vous aviez fait quoi avant ?— Avant quoi ?— Avant le fauteuil...— Rien, rien...— Vous aviez forcément fait d’autres trucs...— Non, rien !— Menteuse...je suis sûr qu’il t’avait fait un petit truc avant...— Je ne dirai rien...— Ok...Je vais devoir essayer de deviner alors...Je regarde Marie, qui semble me défier de trouver ce qui s’était passé avant.— Il t’a fait un cunnilingus...Marie répond d’un air faux.— Peut-être...— Et toi tu étais dans le fauteuil, les jambes écartées sur les accoudoirs ?— Va savoir...— Non c’est impossible en fait...— Pourquoi ?— Tu avais encore ta culotte après...il aurait du te l’enlever pour faire ça.— C’est vrai...cherche encore...— Vous avez forcément fait autre chose...et j’aurais vu tes fesses si j’avais regardé à ce moment là ?— Oui !— Vous avez fait l’amour et ensuite tu as remis tes sous vêtements avant de t’occuper de lui ?— Tu peux tout imaginer...— Ou alors vous avez fait l’amour en gardant tes sous-vêtements ? Il n’avait pas la patience de te déshabiller tellement il était pressé ? Je le comprends...moi aussi, à sa place...Marie s’amuse de mes interrogations.— Tu en as de l’imagination...— Ou alors il t’a demandé de remettre des vêtements juste pour éjaculer dessus ? Excitant...— Hé ! Non !— Si j’avais regardé plus tôt je t’aurais vue à quatre pattes sur le lit ? Non...il aurait été derrière toi et je n’aurais pas vu tes fesses...à genoux sur le fauteuil peut-être ? Il aurait juste baissé ta culotte ? Intéressant...Marie me nargue avec un grand sourire, semblant soulagée de découvrir que je n’ai pas tout vu...— Je te laisse imaginer...tu as toute la nuit !
Marie tourne les talons et disparaît dans le couloir, me laissant admirer une dernière fois ses petites fesses, bien cachées dans sa culotte...

  *  *  *
Merci pour vos votes et commentaires si vous aimez cette histoire !Le prochain chapitre arrive bientôt.
Diffuse en direct !
Regarder son live