Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 19 913 fois
  • 38 J'aime
  • 4 Commentaires

Deux jeunes passants

Chapitre 1

Gay

C’était vendredi soir, il y avait pas mal d’animation dans le village grâce à une festivité locale. J’étais tranquillement chez moi en train de m’affairer à des tâches ménagères et suis à un moment sorti pour aller déposer ma poubelle dans l’abri en face de la maison. En revenant vers ma porte, deux jeunes se dirigeaient vers moi et m’ont interpellé. L’un des deux m’a expliqué qu’il devait aller aux toilettes d’urgence et n’avait pas le temps de retourner chez lui tellement c’était pressant. Ils avaient l’air plutôt inoffensifs et je les ai autorisés à entrer. J’ai indiqué le chemin des toilettes à celui qui en avait besoin.


Ils étaient tous les deux grands et très minces, l’un les cheveux foncés et l’autre blond et devaient avoir environ 20 ans. Pendant que le blond était aux toilettes, je demandais à son pote s’ils étaient du village, il m’a répondu qu’ils vivaient bien ici mais à la limite du village voisin à environ 2 kilomètres. Il semblait un peu éméché par l’alcool mais n’en était pas moins sympathique et souriant.


Le blond est ensuite revenu dans la pièce, la ceinture défaite et la braguette ouverte et m’a directement dit qu’ils savaient que j’étais gay et qu’ils aimeraient se faire sucer. J’étais forcément surpris et ai vite compris que leur excuse avait servi d’entrée en matière. Je dois bien reconnaître que j’en avais très envie mais je bredouillais quelques hésitations verbales.


Le blond m’a regardé et m’a dit « Allez fais pas genre, on sait que tu en meurs d’envie, mets-toi à genoux ». Ce ton directif m’a excité et j’ai obéi. Pendant ce temps-là, celui aux cheveux foncés a attrapé un essuie que son ami avait piqué dans la salle de bains et m’a bandé les yeux en serrant fort. J’ai ensuite senti une queue traîner le long de mes lèvres et ai ouvert la bouche. Il l’a rentrée profondément et j’ai vite senti qu’il bandait déjà bien fort. Sa queue était assez fine mais semblait fort longue, et apparemment sans aucun poils. J’ai commencé à le sucer comme j’aime et j’ai vite entendu des petits gémissements de plaisir. Il m’a ensuite pris la tête et a commencé à faire des coups de reins énergiques. Il disait que c’était bon et qu’il sentait bien que j’aimais ça. Il a ensuite enchaîné un « n’est-ce pas salope ? ».


J’aimais évidemment ça mais n’étais quand même pas trop rassuré d’avoir deux inconnus chez moi, ne sachant en plus pas ce que son ami faisait pendant que j’avais les yeux bandés. Comme je ne répondais pas, il a insisté avec un second « N’est-ce pas salope ? » encore plus directif et puissant. J’ai bien été obligé de répondre que j’aimais ça en effet. Sa queue a quitté ma bouche et l’autre a inséré la sienne à la place. Son sexe était beaucoup plus gros mais sans doute moins long car je sentais ses poils sur mes lèvres lorsqu’il l’enfonçait au fond de ma gorge. Le blond a pris ma main gauche et l’a posée sur son sexe en m’ordonnant de le branler pendant que je suçais son pote. Je dois avouer que j’appréciais vraiment le moment.


Il se sont ensuite placé de part et d’autre de moi, une bite à gauche et une bite à droite et j’alternais mes succions entre les deux queues tout en branlant l’autre en même temps. L’alternance entre les deux calibres était agréable et les deux semblaient bien apprécier ce que je leur prodiguais.


Le blond m’a ensuite demandé de me lever. Il a arraché mon short vers le bas, je ne portais pas de caleçon et j’étais déjà bien bandé. Il m’a mis quelques claques sur les fesses en continuant à m’insulter. Il m’a dirigé vers le divan en poussant sur mon dos vers le bas pour que je m’y installe à quatre pattes. Son pote s’est placé derrière le fauteuil et m’a remis sa queue en bouche en faisant des grands va et vient qui poussaient sa queue à frotter ma glotte à chaque passage. En même temps, le blond me crachait sur le cul et dilatait un peu l’entrée en y introduisant un de ses fins doigts. Ses gestes étaient malgré tout assez brusques et je redoutais la suite. Lorsqu’il a posé sa queue sur ma rondelle, j’avais un peu peur et j’avais raison car il s’est introduit d’un grand coup sec à l’intérieur. Heureusement que c’était celui au membre le plus fin mais malgré tout j’ai hurlé un grand cri de douleur. Il m’a ordonné de me taire et a demandé à son pote de continuer à bien me fourrer la bouche.


Le blond a ensuite entamé des va-et-vient assez amples et prenait un malin plaisir à bien rentrer sa queue au fond de mon antre en faisant claquer mes fesses à chaque butée. Je sentais mon anus se dilater et je commençais à y prendre du plaisir. Une bite dans chaque orifice, je passais un moment finalement très agréable. Le mec aux cheveux foncés a ensuite prévenu qu’il allait bientôt jouir. Le blond lui a alors dit de retirer mon bandeau et de me gicler au visage. Il n’a pas fallu trente secondes pour que je reçoive plusieurs saccades de sperme bien épais sur la gueule pendant que le blond continuait à me limer le fion de plus en plus vite. J’ai entendu qu’il commençait à s’essouffler, a quitté mon derrière et s’est également placé devant moi pour faire jaillir tout son jus sur ma tête. Je sentais que ça coulait de partout et il a utilisé son sexe pour ramener petit à petit tout le jus traînant vers ma bouche en me disant d’avaler à chaque fois.


Je pensais qu’ils partiraient ensuite mais sans me laisser de répit, il m’a dit qu’ils comptaient encore profiter un peu de moi et que j’allais devoir les masser. Je me disais qu’ils étaient plutôt culottés mais comme j’étais bien chaud, je ne me suis pas fait prier et les ai menés jusqu’à ma chambre. Ni une ni deux, ils se sont installés à plat ventre contre mon lit, leurs deux petits culs en face de moi, ce qui ne diminuait pas mon excitation. J’ai sorti l’huile de massage de ma table de nuit et ai commencé à alterner mes gestes de corps en corps.


Arrivé à leurs fesses, le blond, complètement imberbe, m’a surpris en me demandant de lui lécher l’anus. Il devait déjà avoir vécu ça pour savoir que ça lui ferait du bien. Je me suis exécuté et ai vu la surprise dans le regard de son pote. Comme j’étais à quatre pattes en train de bouffer l’arrière-train du blond, son ami s’est placé derrière moi et a commencé à me bouffer le cul à son tour. J’étais à nouveau en pleine extase. Allant de surprise en étonnement, le blond m’a demandé ensuite de le doigter, ce qui a encouragé son ami à faire pareil avec moi. Il m’a ensuite demandé si j’avais un gode, j’ai tendu le bras pour le prendre également dans ma table de nuit et sans qu’il n’en dise plus, j’ai commencé à le pénétrer avec le gode. Lui qui semblait le plus mâle des deux était en train de gémir à ressentir le jouet le pénétrer. Le foncé de cheveux en a profité pour me pénétrer à son tour. Son membre plus large a eu un peu de mal à passer vu qu’il était plus délicat mais patiemment il s’attelait à faire bouger son bassin doucement ce qui en tarda pas à me dilater encore plus.


Le blond a ensuite interrompu les pénétrations pour nous placer comme il le désirait. J’ai dû me mettre sur le dos, les fesses au bord du lit, il a ensuite dit à son ami de prendre mes jambes sur ses épaules et de continuer à me baiser. Lui a ensuite dirigé sa bouche vers mon sexe bien tendu pour me sucer quelques minutes. Il s’est ensuite placé à califourchon sur moi, et en me regardant s’est planté sur ma queue fièrement dressée. Je n’en revenais pas, j’étais en train de baiser un bon cul pendant que le mien se faisait limer par son partenaire. Le blond ondulait son bassin sur ma bite ce qui me procurait des sensations bien agréables. Je ne pouvais plus tenir, toute mon excitation avait envie d’exploser et je l’en ai prévenu. Il m’a dit de jouir en lui ce que je ne me suis pas fait prier à faire aussi vite. Il a ensuite relevé son bassin pour me mettre sa queue en bouche pendant que son pote continuait à me pénétrer. J’ai senti à ses mouvements de bassin rapides qu’il allait jouir lui aussi et m’a inondé le derrière d’une décharge de sperme. Le blond n’a ensuite plus tardé à jouir à son tour au fin fond de ma gorge. Nous nous sommes étalés tous les trois sur mon lit, épuisés par le plaisir qu’on venait de se procurer. Aucun de nous ne disait quoi que ce soit.


J’en arrivais à me demander si les deux compères comptaient remettre le couvert une fois de plus mais le foncé de cheveux a tout à coup dit à son pote qu’il serait temps d’y aller désormais car leurs copines les attendaient avec d’autres potes. Un peu soulagé malgré tout, je les ai alors observé se relever et se rhabiller. Le blond est revenu vers moi et m’a donné une dernière fessée en me promettant qu’ils reviendraient. J’ai répondu que j’en serais ravi.


Diffuse en direct !
Regarder son live