Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 750 fois
  • 74 J'aime
  • 0 Commentaire

Deux pères pour le prix d'un

Chapitre 1

Hétéro

Hello toi le lecteur,


tu ne me connais pas alors je me présente. Je m’appelle Léa et j’ai 18 ans. Je suis blonde et mesure 1m65 pour un poids d’environ 56kg. Et comme je sais que ma poitrine t’intéresse déjà, je te donne ma taille de soutif qui est 95C.


Voila, maintenant qu’on se connait un peu mieux (enfin, juste un tout petit peu), je vais pouvoir te raconter ce qu’il m’arrive. Ce qui se passe en ce moment dans ma vie me plait beaucoup et j’ai envie de le partager avec toi. En plus, je suis sure que tu n’attends que ça ;-)

Je vais raconter au présent, comme ça tu te sentiras bien dans le récit.


Mois d’août 2015, il fait chaud mais ça va. Je suis sur l’ordi dans ma chambre. Je passe le temps en chattant avec des mecs sur des sites de discussions. Beaucoup de lourds, mais ça m’amuse de les prendre pour des crétins.

En bas dans le jardin, mon père et mon beau père parlent. Mes parents sont séparés, mais allez savoir pourquoi, mon père géniteur et mon nouveau père sont devenus amis. Ils ont à peu près le même âge, quarantenaires, et partagent la même passion pour la bière.


Je les entends rire aux éclats alors je vais voir à la fenêtre. Elle est ouverte pour laisser passer un peu d’air, je me penche.

"- Eh oh les hommes, vous faites beaucoup de bruit.

— Tu ne vas pas nous faire croire qu’on te dérange pendant tes devoirs Léa, on est en vacances !" s’exclame Thierry mon premier père.

"- Mais non, je taquine", je lui réponds.

"- Ne te penche pas trop, tu vas faire tomber tes seins", me dit Frédéric, mon beau père.

"- Haha, ils sont bien accrochés ne t’inquiète pas".


Je rentre la tête dans ma chambre et vais m’asseoir sur mon lit. J’ai l’habitude de petites remarques comme celles-là, surtout quand ils ont bu quelques bières. Cela ne me gêne pas, ça montre que je plais. D’ailleurs je les entends qu’ils continuent de parler de moi. Notamment du fait que je n’ai pas de copain.

Célibataire, mais cela ne me dérange pas, les mecs qui m’entourent sont plutôt bêtes.


J’éteins mon ordi, j’ai eu ma dose de débiles pour la journée, et je descends rejoindre mes pères.

Ils sont dans le salon, Frédéric salue Thierry qui s’en va. Voyant la scène je vais dans les bras de mon père, qui me promet qu’il reviendra bientôt.

Ensuite nous allons dans le jardin avec mon beau père. Comme ma mère est sortie avec une amie et que nous sommes donc seuls, Fred me donne une bière, car il sait que j’aime bien malgré que maman ne soit pas d’accord.


"- Tu n’as toujours pas de copain c’est ça ?" engagea mon beau père.

"- Non, ceux que je rencontre sont trop bêtes.

— Ça viendra.

— J’espère, j’aimerais faire autre chose que des jeux de gamins.

— C’est à dire ?

— Ben, découvrir le sexe quoi.

— Oui je comprends. Tu es suffisamment grande maintenant, ça ne me choque pas."


Sous l’effet de l’alcool surement, il ajouta en fixant mon décolleté :

"- Et très bien formée.

— Merci p’pa. Mais me regarde pas comme ça, c’est quand même gênant.

— Tu n’as pas à être gênée, c’est normal qu’on te regarde, tu es une belle jeune fille."


En baissant les yeux, je remarque que son sexe forme une bosse sous son short. La chaleur lui monte à la tête. Ou plutôt à la bite.


"- Tu sais, vous les femmes je vous connais bien, et en plus comme tu ressembles à ta mère, je te connais déjà un peu plus."

Je ne réponds rien mais il reprend :

"- Tu dis que les mecs de ton âge sont bêtes, mais ce n’est pas le cas d’un adulte comme moi. J’ai même beaucoup de connaissances qui pourraient t’être utiles.

— C’est malsain ce que tu dis, tu es mon père quand même.

— Je ne suis rien pour toi, je ne suis même pas marié à ta mère. On ne peut rien nous reprocher."


Il n’a pas tort. Je regarde à nouveau la bosse de son short. C’est vrai que cela fait quelques temps que j’ai envie de découvrir la sexualité autrement que par des photos ou des cams, et qu’il n’est pas mon vrai père.


"- On ferait quoi alors, je n’y connais pas grand chose pour l’instant.

— Tu connais la fellation j’imagine, c’est bien pour commencer."


Je sais que ce n’est pas la première chose qu’on fait, et que c’est surtout pour faire plaisir au mec, mais ça m’amuse.

Fred se met devant moi, assise sur une chaise, baisse son short puis son caleçon. Il prend dans sa main son sexe assez gros mais mou.

Quelques va-et-vient et celui-ci devient beaucoup plus dur.

Mon beau père s’approche encore et me dit d’ouvrir la bouche, je m’exécute. Il rentre ce qu’il peut à l’intérieur puis ressort. Il me sourit.

Je prends sa bite et la lèche de tout son long. Je lèche ses boules, puis revient au gland que je suçotte.


"- Et bien, tu n’es pas si novice on dirait.

— C’est ce que j’ai vu sur internet, mais je ne l’avais jamais fait.

— Je vais te guider alors."


Il prend ma tête pour la maintenir, et enfonce sa queue à l’intérieur de ma bouche. Il fait quelques va-et-vient en poussant des râles. Il aime ça on dirait. Je le laisse continuer, et accompagne même ses mouvements pour que ça aille plus vite. Il va de plus en plus vite et essaye d’enfoncer le plus loin sa bite. Son sexe est raide et très chaud. Je le sens même grossir encore, alors que mon beau père va le plus vite qu’il peut pour le rentrer et sortir de ma bouche.

Fred s’arrête, pousse un râle bien plus fort que précédemment et je sens un liquide envahir ma bouche. Sa queue prend déjà pas mal de place, alors je suis obligée d’avaler. Il fait quelques va-et-vient à nouveau, ce qui fait sortir quelques gouttes blanches de son gland, que j’avale elles aussi.


"- Voila ma chérie, ta première fellation.

— Merci p’pa, mais tu as surement d’autres choses à me montrer.

— Oui, je te montrerai une autre fois si tu veux.

— Mais, maman n’est pas assez bien pour que tu sois si excité ?

— Oh si, elle est très bien t’inquiète pas", dit-il en souriant, "mais tu lui ressembles en beaucoup plus jeune, alors ça plus l’alcool, ça m’a donné envie."


Quelques minutes après maman rentre du shopping avec quelques paquets, et nous nous installons dans le salon pour qu’elle me montre ses fringues de la nouvelle collection automne-hiver.

Diffuse en direct !
Regarder son live