Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 42 393 fois
  • 92 J'aime
  • 2 Commentaires

Devenu chienne pour une trans

Chapitre 1

Gay

Il est 21:30 en semaine, un soir comme un autre. Je m’ennuie et je suis sur un site de rencontre pour passer le temps, discuter. Soudain je reçois un message qui attire mon attention.

— Salut, tu veux t’amuser ?


Curieux mais suspicieux je visite son profil. Des photos d’une femme plutôt ronde, pas moche en petites tenues qui n’est visiblement pas là pour une relation sérieuse. Un peu excité je réponds dans le vague pour évaluer le sérieux.

— Ça dépend de ce que tu appels s’amuser ?...

— Je suis une Trans seul dans ma chambre d’hôtel je m’ennuie et j’ai envie de sexe.

— Tu veux te faire prendre ou … ? demande ai-je

— On fera ce que tu veux


Waouh, c’est direct et ça m’excite. J’ai toujours fantasmé sur la bite mais j’ai de l’appréhension avec un homme. Une Trans c’est un de mes fantasmes ultimes. J’hésite un peu avant de répondre et je me lance finalement.

— Je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer un Trans et… j’ai envie d’essayer de nouvelle chose...


Sa réponse est on ne peut plus claire.

— Haha je vois, on va bien s’amuser je pense... Voici l’adresse, tu as 20 minutes pour venir.


Je me prépare rapidement et je pars tout excité. Apres 20 minutes de voiture j’arrive au motel. Je bande comme un dingue en cherchant la chambre. Je frappe à la porte et la…. Elle m’ouvre la porte en petite tenue, bas résille noir, corset noir et string noir. Elle me fait entrer. J’ai à peine le temps de dire quoique ce soit qu’elle commence à m’embrasser fougueusement en me caressant à travers mon pantalon. Elle s’arrête soudainement fait un pas en arrière et me dit :

— Tu es en retard, je t’attendais et je n’aime pas attendre. Déshabille toi je veux voir ce qu’il y a la dessous.


Son ton autoritaire contraste avec le léger sourire en coin. Je m’exécute sans dire un mot et me retrouve donc nu au milieu de cette chambre, ma bite dressé devant cette Trans.

— Bien… Pas mal... Je pensais que ça serait petit mais non.


Puis elle s’approche et commence à nouveau à m’embrasser. Elle me branle plutôt fort cette fois et me plaque contre le mur. Je commence à gémir un peu. Elle se colle à moi et je sens sa queue frotter contre ma cuisse. Je commence à la toucher fébrilement puis un peu plus énergiquement. A ce moment elle s’arrête et me regarde dans les yeux.

— Met toi à genoux


Voyant mon hésitation elle appuis sur mes épaules et me fait descendre, je ne réagis pas et me laisse faire. Je me retrouve alors dos au mur, face à ce string gonfler quand elle ajoute :

— Maintenant fait ce pourquoi tu es la


Je fais descendre son string est découvre une belle bite, pas énorme mais pas non plus ridicule. Avec hésitation je la saisie et commence à branler cette queue. Elle m’arrête et me biffle. Je suis surpris puis elle me dit :

— Non je ne crois pas que tu aies compris. Pourquoi est tu la ?

— Pour avoir du sexe avec vous


Elle me met alors une second biffle plus violente et adopte un ton beaucoup plus sévère.

— Ce n’est pas ce que tu m’as dit. POURQUOI ES-TU-LA ??

— Pour… me faire baiser... pour être soumis…


Je comprends que la deuxième phrase est de trop lorsque qu’elle affiche un large sourire sur son visage et répond d’un air moqueur :

— Moi qui pensais avoir à faire a un petit curieux en fait c’est une petite salope qui est à mes pieds. Tu veux être soumis ? Alors tu vas commencer par t’occuper de ma queue ma salope.


J’acquiesce d’un geste de la tête pour dire oui et en baissant les yeux en signe de soumission. J’ouvre la bouche et d’un geste du bassin elle pousse en avant me forçant à engloutir la queue qui se trouve devant ma bouche. La sensation est bizarre au début, je suce et lèche, puis je la sens grossir, se durcir et là c’est l’extase. Ce membre dur et chaud dans ma bouche me donne envie de pomper de plus en plus vite. Je m’applique à sucer, à lécher et à branler cette bite sous les insultes de ma nouvelle maîtresse qui fait ce qu’elle veut de moi. Les « grosse pute, t’aime ça sucer ma bite hein ? T’était qu’une petite chienne en manque et maintenant tu vas plus t’en passer. » Me stimule et me font bander comme jamais.


Je me lâche petit à petit, je pompe goulûment cette queue et je me surprends à dire des choses comme « j’aime votre bite maîtresse » ou encore « baiser moi la bouche je suis une pute ». Autant dire qu’elle ne se fait pas prier et me bourrine la bouche, ma tête coincer entre le mur et la bite qui tape au fond de ma gorge à chaque fois.


Apres avoir était accroupis pendant une dizaine de minutes elle m’ordonne de m’allonger sur le dos, jambe écarter.

— Maintenant je vais m’amuser avec mon nouveau jouet me dit-elle.


Elle me surprend alors quand elle commence à me sucer. Apres quelques secondes je suis complètement dur et je sens ses doigts à l’entrée de mon cul, elle ajoute alors :

— Tu ne pensais quand même pas que je faisais ça juste par plaisir ?


Et m’enfonce directement un doigt… puis deux… puis trois… Je n’en peux plus, je me fais doigter le cul et sucer en même temps. Je pousse des gémissements qui en disent long sur mon état et mes envies. Elle me bourre le cul avec ses doigts, je couine de plus en plus et mon cul est complètement ouvert quand elle s’arrête, s’approche de moi et me dit dans l’oreille :

— Maintenant je vais te baiser. Je vais te défoncer comme une pute et tu sais pourquoi ? Parce que j’ai tout de suite su quand je t’ai vue que t’étais une vraie salope qui voulais se faire prendre par une queue. Alors maintenant mes toi à quatre pattes et supplies moi

— S’il vous plait maîtresse prenez moi le cul


Je sens sa bite toucher ma rondelle, pousser un peu puis elle arrête et ajoute.

— Tu ne croyais quand même pas que ça suffisait ? Je suis sûr qu’une traîné comme toi peux faire beaucoup mieux.

— Pitié maîtresse, enculez moi. Je suis une vraie petite pédale qui a envie de se faire défoncer par une grosse bite. Détruisez moi le cul je suis votre jouer.


Je la sens alors pousser un grand coup en avant. Sa bite rentre complètement et m’arrache un petit cri de surprise. Ça y est, je me fais enfin baiser. Elle commence son vas et viens dans mon cul et je la remercie lorsqu’elle m’insulter de tous les noms.

— Merci maîtresse de me dépucelé le cul, baisez moi plus fort


Sous mon excitation elle fait de qu’elle veut de moi. Elle me démonte le cul de plus en plus vite, de plus en plus profond. Elle s’amuse à me fesser et à me prendre les cheveux. Je suis devenue ce à quoi j’aspirai depuis longtemps. Je suis devenu une petite pute, une suceuse de bite, une chienne…

Elle change de position et me fait m’allonger sur le dos.

— J’ai envie de voir ta gueule de chienne honteuse quand je te baise.


Elle me démonte ainsi le cul pendant plusieurs minutes en me branlant. Elle s’amuse à me cracher de la salive au visage et me met des claques en m’insultant de catin, de pute et de grosse chienne. Elle me bourrine toujours à un rythme soutenue quand elle commence à gémir et m’ordonne de me mettre à genoux.

— Je vais jouir sur ta gueule de pute et après tu va jouir dans ta bouche. Me dit-elle


Elle a alors déchargé son foutre sur ma gueule, j’en avais dans les cheveux, son sperme chaud dégoulinait sur mon visage. Elle m’a mis le cul en l’air pour me baiser à nouveau pendant que je me branlais, la bite au-dessus de mon visage. J’ai joui partiellement dans ma bouche et sur mon visage.


Apres m’avoir gratifié de quelques insultes elle a ouvert la porte et jeter toutes mes affaires dehors et m’a ordonner de sortir.

Je me suis alors retrouver nue dehors dans ce motel, heureusement personne n’était la a 1 :30 du matin. Je me suis rhabiller comme ça devant la porte et je suis rentré chez moi, le sperme encore coulant sur mon visage, le cul ouvert et amoureux de la bite…


J’espère que cette histoire vous a plus, si vous voulez me faire quelques chose de similaire, homme ou Trans, je suis toujours partant…

Diffuse en direct !
Regarder son live