Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 248 fois
  • 27 J'aime
  • 4 Commentaires

Dick et Marianne

Chapitre 1

Zoophilie

En rentrant d’une longue promenade en forêt, je rentrais chez moi très troublée par le spectacle aperçu en longeant un sentier forestier touffu et désert au bord duquel, à peine dissimulée par les taillis, j’avais vu une jeune femme d’une trentaine d’années, assez belle, mais curieusement allongée sur le côté, dans les fougères avec la jupe remontée jusqu’au nombril! . Mais que je croyais seule entrain de se masturber. Envahie de pulsions lesbiennes depuis le départ de mon mari, je m’étais arrêtée, sans faire de bruit pour la regarder faire et sentant ma petite culotte s’inonder de désir! Si je me manifestais je pouvais rencontrer en elle une compagne de plaisir pour la soirée prochaine dans mon lit!

Mais ce que je n’avais pas vu,à cause de la végétation assez dense, c’était qu’elle n"était pas seule et qu’allonger tout contre elle se trouvait un grand chien noir du genre Berger allemand ! En me déplaçant un peu et sans bruit, je vis que la tête du chien était plongé entre les cuisses de la femme et semblait faire grand usage de sa langue, alors qu’il était allongé tête-bêche et que la femme tenait entre ses doigts la longue flèche rouge sortie de l’étui velu du chien ! Et qu’elle avait l’extrémité de cette tige à la fois entre les doigts et les lèvres! Je vis même , une fraction de seconde la tige sortir de sa bouche et un long jet blanc jaillir de la queue de la bête!! De plus en plus troublée, je me reculais un peu et assistais à ce long échange entre la femme et la bête qui à plusieurs reprises inonda le visage de la femme des giclées de son sperme!

De plus en plus troublée et de plus en plus mouillée entre les jambes, je me reculais encore de plusieurs pas avant de reprendre ma route! Au moment où j’arrivais à la hauteur de la femme, je la vis sortir du taillis et venir vers moi avec un sourire et me dire:-"Je suis Solaine, je sais que vous m’avez vue avec Dick et je l’ai fait un peu exprès pour avoir une chance de vous parler et de vous connaître, car je suis lesbienne, je vis seule avec Dick et j’ai très envie de remplacer Mylène, qui vient de me quitter pour se mettre en ménage avec uns noire splendide qui était son intendante!!"

Je me présentais comme étant Maud et lui fit part de mon trouble en la voyant et en lui avouant que j’avais, moi aussi des penchants lesbiens depuis le départ de mon mari, mais pas d’expérience dans ce genre de pratiques ! Mais ma fille Marianne est très plongée dans ce contexte dans son environnement d’étudiante et si vous voulez, nous pouvons nous retrouver toutes les trois ce soir chez moi, nous pourrions dîner ensemble!

Rendez-vous fut pris pour l’heure de l’apéritif de l’avant dîner! Je rentrais chez moi très perturbée les reins fourmillant de désir et la petite culotte insérée en ficelle dans ma raie!

En arrivant chez moi j’allais dire bonsoir à ma fille,dont la nudité me faisait toujours mouiller quand je l que je trouvais nue, allongée sur son lit les cuisses ouvertes et entrain de se masturber avec, à la main la photo d’un superbe setter irlandais sa flèche bien visible,entrain de chevaucher une fille à quatre patte sur son lit le regard tourné vers l’objectif comme une starlette de magazine!

:-"C’est ma copine Suzy et son chien, me dit elle, et elle m’a promis de me laisser faire l’expérience de ses talents si, en même temps je m’allongeais sous elle pour lui manger le clitoris!"

:-"Arrête Marianne tu vas me faire jouir! Figure-toi que je viens de rencontrer dans la forêt une fille superbe qui se faisait lécher par son chien et qui m’a abordée en me disant qu’elle aimerait me connaître! Alors avec mes penchants et connaissant les tiens, je l’ai invitée à dîner avec son chien!"

En entendant ces mots, Marianne se dressa d’un bond, entoura le cou de sa mère lui prit ses lèvres pour un baiser profond en disant :"Oh Merci maman!" branle-moi et fais moi jouir il y a des heures que je pense à toi entrain de me branler et j’ai tout autant envie de te manger la chatte et d le clito! On a bien le temps de se faire jouir ensemble avant que ta copine ne vienne avec son chien! On aura toute la nuit pour çà!

L’instant d’après, Marianne et Maud était nues, enlacées et se couvraient de baisers de caresses et de doigts naviguants sur leur clitoris tendus et leur cramouille béante, clapotante et en fusion! des grattements furieux se faisaient entendre contre la porte de la chambre! Marianne cria:-"Arrête Dick ! tu sais que tu es puni et privé de caresses jusqu’à ce soir!

Diffuse en direct !
Regarder son live