Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 257 fois
  • 13 J'aime
  • 1 Commentaire

On dirait le sud

Chapitre 4

Jeunes filles en fleur

Divers

Le lendemain après le petit déjeuner, Jean-Marc propose d’aller faire des courses s’ils veulent pouvoir manger le midi. Mélissa et Nathalie l’accompagne tandis qu’Alex, dont ça n’est pas l’activité favorite, préfère rester à la maison. Une fois les autres partis, il s’installe sur une chaise longue au bord de la piscine pour bouquiner. Au bout d’un petit moment, Alex voit apparaitre Rachel et sa copine Alice, la petite blonde qu’il a à peine aperçues depuis qu’elles sont rentrées la veille. Elles lui adressent un bonjour en l’apercevant puis elles se préparent un petit déjeuner sans s’occuper de lui et s’installe à table.


Les deux jeunes filles n’apparaissent que pour les repas et le reste du temps, elles le passent dans la chambre de Rachel. Alex est curieux de savoir ce qu’elles y font car ils se doutent qu’elles ne passent pas leur temps à parler de la pluie et du beau-temps. Quand elles arrivent sur la terrasse, elles ont encore les yeux bouffis de sommeil et elles ne sont pas coiffées. Elles sont vêtues chacune d’un long t-shirt qui leur arrive à mi-cuisse et d’une culotte.


Alex, qui essaye de se concentrer sur sa lecture, les écoute discuter. Elles semblent bien s’entendre toutes les deux, et Alex remarque leurs regards et de petits gestes complices entre les deux jeunes femmes, qui le laisse penser qu’elles sont plus que de simples amies. Une fois leur petit-déjeuner pris, elles repartent en direction de la chambre. Alors qu’Alex s’est replongé dans sa lecture depuis un petit moment, il les entend qui reviennent à nouveau sur la terrasse. Elles se sont changées enfilant chacune un maillot deux pièces et à peine arrivées, elles se glissent dans l’eau fraiche de la piscine.


Les deux jeunes filles nagent un moment puis elles viennent s’appuyer sur le bord de la piscine à quelques mètres d’Alex qui ne les quitte pas des yeux sous ses lunettes de soleil. Soudain, les deux jeunes femmes s’enlacent, et Rachel qui est beaucoup plus grande qu’Alice, se penche sur celle-ci et lui tend ses lèvres. Alice répond à son baiser, sa langue s’insinue doucement entre les lèvres de Rachel et elles échangent un long baiser sensuel.


Alex les observe le souffle coupé. Il se doute que le spectacle lui est spécialement réservé et que c’est Rachel qui mène le jeu. Les deux jeunes femmes s’écartent l’une de l’autre et sortent de la piscine, ruisselantes d’eau. Lorsqu’elles passent devant lui, Rachel qui suit Alice se tourne vers Alex et lui dit :

— La proposition est toujours valable, puis elle continue son chemin sans même attendre la réaction d’Alex.


Alex se demande s’il a bien compris ce qu’elle entendait par là et il se sent un peu perdu. Lui qui n’avait jamais trompé sa femme, voilà qu’à peine arrivé chez son oncle, il couche avec la compagne de celui-ci. Et voilà que la fille de celle-ci, semble lui proposer une partie à trois avec sa petite amie. Ca fait quand même beaucoup en deux jours et si Mélissa est une femme ouverte, il n’est pas sûr qu’elle apprécie qu’il couche aussi avec sa fille.


Il reste encore un petit moment sur sa chaise longue perdu dans ses pensées, incapable de se décider. Enfin n’y tenant plus, il se lève et se dirige vers la chambre de Rachel. Quand il arrive devant la porte, il constate que celle-ci est restée entrouverte et il se demande si c’est volontaire. A travers l’ouverture, il aperçoit les deux jeunes filles installées sur le lit. Elles se sont changées après leur baignade. Alice est allongée sur le dos, et elle ne porte qu’une petite culotte en dentelle. Sa peau de blonde est très blanche et il distingue les larges aréoles rose foncé qui se détachent bien dessus. Comme le soupçonnait Alex, elle est un peu grassouillette. Rachel est assise sur le lit à côté d’elle dans la même tenue et sa main caresse doucement les seins de sa compagne, qui frémit légèrement chaque fois qu’elle effleure la pointe d’un sein.


Comme si elle avait senti qu’il les observait, Rachel lève la tête et l’aperçoit. Leurs regards se croisent mais il n’ose pas bouger. Rachel se lève alors et ouvre la porte en grand. Elle lui prend la main et le guide vers le lit où elle le force à s’asseoir. Alice qui s’est redressée le regarde approcher en lui souriant. Rachel s’assied à son tour et pose la main sur la cuisse d’Alex et remonte doucement vers le haut.


Alice la regarde faire. Rachel fait basculer Alex en arrière sur le lit et tire sur son short de bain pour le lui retirer. Sa queue commence à durcir aussitôt. Il sent une main se poser sur son sexe et le masser doucement pour le décalotter. La main continue ses mouvements lents, se contentant de frôler la tige raide. Alex sent une autre main, plus petite que la première, s’emparer de sa queue et la masser de manière un peu plus énergique. Il se redresse sur ses coudes pour pouvoir regarder ce qui se passe et il voit Alice occuper à masser sa queue pendant que Rachel caresse doucement ses couilles d’une main.


Elle se penche alors vers lui et sa bouche s’empare de sa queue, ses longs cheveux venant frôler son ventre. La sensation est délicieuse mais elle devient encore plus intense quand il voit Alice se pencher à son tour et que sa bouche vient également lui prodiguer des caresses, prenant la place de Rachel. Les deux jeunes filles alternent à tour de rôle sur la queue d’Alex qui se laisse faire. Il ne peut s’empêcher de pousser de petits soupirs à chaque fois qu’il sent une bouche remplacer l’autre.


Souvent, les bouches des deux copines se frôlent sur la queue d’Alex et parfois une langue pointe pour venir lécher les lèvres de l’autre. Leurs bouches finissent enfin par se trouver et elles échangent un long baiser langoureux semblant presque oublier la présence d’Alex qui les regarde faire.


Rachel et Alice commencent à se caresser devant lui pendant qu’il se branle en les regardant. Les deux jeunes filles enlèvent prestement leur culotte et Alice s’agenouille devant Rachel qui s’est allongée sur le lit à côté d’Alex. Alice lui écarte doucement les cuisses et plonge son visage humide de sueur dans le sexe de sa compagne. Rachel arbore un petit triangle de poils brun foncé juste au-dessus de son sexe qui lui, est vierge de toute pilosité. Alex se tourne légèrement sur le côté et sa queue se retrouve devant la bouche de Rachel. Celle-ci s’en empare et se met à le sucer plus fort que précédemment, si bien que la queue d’Alex se retrouve rapidement dégoulinante de salive.


Puis tandis qu’Alice continue de lécher Rachel, il va se mettre à genoux derrière elle. Quand elle comprend ce qu’il veut faire, Rachel lui dit : dans le tiroir de la table de nuit, y’a un paquet de préservatifs. Alex va chercher le paquet et en fait sortir un emballage qu’il déchire fébrilement. Il enfile rapidement le préservatif et revient se placer derrière Alice qui continue à s’activer dans le sexe ruisselant de Rachel. Le cul d’Alice est volumineux et il est très blanc.


Il approche sa queue de la chatte d’Alice et la pénètre doucement. Sa chatte est délicieuse. Complètement inondée et brûlante. Il se met aussitôt à la baiser sans ménagement et sa queue glisse incroyablement bien dans ce large fourreau si bien qu’Alice se met rapidement à gémir de plaisir et qu’elle est obligée d’arrêter de s’occuper de Rachel. Alex continue à la baiser en la tenant par les hanches pendant que Rachel qui s’est assise sur le lit tient les mains d’Alice.


Alex continue ses va et vient et Alice se met à crier qu’elle va jouir. Il accélère alors ses mouvements et il sent qu’elle jouit sur sa queue. Il laisse les contractions de la jeune chatte se calmer avant de retirer sa queue et de s’asseoir sur le lit pour reprendre son souffle. Alice en fait autant et tout trois restent silencieux un moment puis Rachel prononce les premiers mots depuis qu’il est entré dans la chambre

— Viens, j’ai envie de toi.


Elle l’attire vers lui et se laisse tomber sur le dos, cuisses écartées. Alex aperçoit son sexe rose brillant de mouille et de salive après le traitement que lui a prodigué Alice. Il vient se placer entre ses jambes et d’une main, guide sa queue dans ce sexe brûlant. Les deux mains en appui de chaque côté de la tête de Rachel, il se met à faire de lents mouvements de bassin, sa queue s’enfonçant inexorablement dans la chatte de Rachel. Celle-ci passe ses mains autour du cou de son amant et approche sa bouche de la sienne. Elle glisse sa langue entre les lèvres d’Alex qui répond à son baiser en mêlant sa langue à la sienne, sous le regard amusé d’Alice.


Après un moment passé ainsi, Rachel fait basculer Alex sur le côté et le force à s’allonger sur le lit. Elle vient se placer au-dessus de lui et d’une main, glisse la queue d’Alex dans son sexe. Elle se met à monter et descendre sur la tige raide. Alex voit ses petits seins qui dansent devant ses yeux. Il les prend doucement en main et sent leur chaleur se diffuser dans ses doigts. La sueur coule dans le sillon qui les sépare et Alex se penche en avant pour y passer la langue. La peau de Rachel est délicieusement salée. Quand elle sent la langue d’Alex, elle accélère ses mouvements et celui-ci aimerait lui dire de ralentir mais il n’en a pas le temps.


Alors que Rachel s’empale une nouvelle fois sur sa queue, il sent des spasmes la secouer et il éjacule, enfoncé dans la jolie chatte de Rachel. Il donne encore un ou deux mouvements avant de ressortir sa queue et de s’asseoir sur le lit. Il se tourne un peu dépité vers Rachel et lui dit :

— Désolé j’ai pas pu me retenir.

— C’est pas grave, ça fait du bien quand même.

Rachel enlève la capote de sa queue ramollie et fait un nœud avec. Elle la pose au pied du lit et vient s’allonger contre Alex. Elle prend sa queue d’une main pour la masser en lui disant :

— T’as une jolie petite queue.


Alice vient se coller à lui toute moite de sueur, elle passe un bras en travers de son torse et tous les trois restent ainsi à reprendre leur souffle. Puis Rachel lui dit qu’il ferait mieux de partir avant que tout le monde ne rentre pendant qu’elles vont prendre une douche.


*

Rachel prend du gel dans le creux de sa paume et commence à se laver. Sa main se glisse entre ses cuisses pour faire sa toilette intime. Alice attend son tour à l’extérieur de la douche et Rachel lui demande :

— Alors tu en as pensé quoi ?

— C’était pas mal oui un peu rapide mais on a connu pire non ?

Rachel sourit et dit :

— Oui c’est vrai. En tout cas, j’aime bien sa queue. Elle est juste comme j’aime. Et je crois que ma mère aussi l’a apprécié.


Alice passe la tête par le rideau de douche.

— Déjà ? Elle n’a pas perdu de temps dis donc. Je croyais qu’il était arrivé il y a deux jours.

— Oui mais elle n’en a fait qu’une bouchée, le pauvre.

— Et alors ? Elle t’a raconté ?

— Non mais je la connais. Hier quand elle est revenue de la plage avec lui, elle est allée directement dans la salle de bains et regarde dans le bac à linge.


Alice trouve rapidement le string que Mélissa portait la veille et qu’elle a pris dans la panière de linge sale. On distingue des traces sèches sur le tissu.

— C’est bien du sperme au cas où tu te poserais la question fait Rachel sous la douche.

— Tu n’es pas jalouse de ta mère quand même ? demande Alice.

— Bien sûr que non mais j’en ai marre qu’elle se jette sur tous les mecs qui se présentent y compris mes petits copains. Alors pour une fois que je peux lui en piquer un je ne vais pas me gêner.


Rachel écarte le rideau de la douche et Alice admire son joli corps élancé tout ruisselant d’eau. Alors que Rachel s’apprête à sortir de la douche pour laisser sa place à Alice, celle-ci plaque sa compagne contre le mur de la douche et ses lèvres viennent se coller à celles de Rachel. Elle y glisse une langue vorace qui descend aussitôt après dans le cou de la jolie brune. Alice lui murmure :

— Tu es trop tendue, je suis sûre que c’est parce qu’Alex ne t’a pas fait jouir.


Elle s’agenouille dans la douche et sa bouche vient se coller contre le sexe parfumé au savon de Rachel. Sa langue se met aussitôt à farfouiller et Rachel se met alors à onduler du bassin en gémissant. Elle prend la tête d’Alice à deux mains pour mieux enfoncer son visage dans son sexe. Alice la dévore à pleine bouche, tandis que Rachel glisse une main entre ses cuisses pour caresser son clitoris gonflé. Alice recule un peu sa bouche du sexe de sa compagne et plonge un doigt dans la cavité brulante. Deux autres suivent peu après et commencent leur va et vient dans le sexe détrempé de Rachel.


Le souffle de cette dernière se fait de plus en plus lourd sous les caresses et alors qu’elle sent qu’elle va jouir, elle attrape à nouveau la tête d’Alice pour la plonger à nouveau dans son sexe béant. Celle-ci joue frénétiquement de la langue tandis que Rachel continue ses mouvements frénétiques sur son clitoris et elle jouit enfin dans un long râle rauque.


Une fois les spasmes de son sexe calmé, elle relève Alice et les deux femmes s’embrassent tendrement :

— Merci ma chérie, je t’adore tu sais.

— je sais fait Alice en caressant légèrement le sein droit de Rachel. Allez lave toi vite les autres vont bientôt rentrer.


*


Le midi pendant le repas sur la terrasse, Alex se dit que ça fait bizarre de penser qu’il a couché avec toutes les femmes autour de la table. Il n’en revient toujours pas de ce qui lui est arrivé depuis deux jours. Lui qui n’avait jamais trompé sa femme, le voilà qui d’un coup se met à sauter sur tout ce qui bouge. Il ne manquerait plus que Jennifer pour compléter le tableau mais là franchement il n’y croit pas trop. La miss est franchement canon et il ne voit pas pourquoi elle s’intéresserait à lui. Surtout que son oncle a l’air de déjà bien s’en occuper et vu l’engin qu’il a pu apercevoir, il se dit que cela doit largement la satisfaire.


Quand il regarde Nathalie, il se sent un peu gêné, il éprouve même pas mal de remords mais d’un autre côté il se dit que la vie est courte et il a parfois l’impression qu’elle file entre ses doigts, et il ne veut pas avoir de regrets dans quelques années quand il repensera à tout ça.


Il a remarqué que son oncle se place systématiquement à côté de Nathalie et lui fait la conversation tout du long des repas, ce qui l’arrange bien car lui n’est pas d’un naturel très causant. Nathalie semble apprécier l’attention que Jean-Marc lui porte. Elle sourit souvent à ce qu’il lui raconte et lorsqu’il pose une main sur son bras tout en lui parlant, elle ne fait rien pour le lui retirer. Cela trouble Alex de voir sa femme se faire draguer par son oncle. Car comment appeler cela autrement ? Mais il se voit mal lui faire des reproches après ce qu’il vient de faire depuis deux jours. De toute façon, il sait que Nathalie saura remettre son oncle en place s’il le faut.


*


Après manger, pendant que tout le monde est occupé, Jean-Marc se dirige vers la maison de Jennifer. Il lui a envoyé un SMS pour être sûr qu’elle sera bien chez elle et seule. Quand Jennifer lui ouvre après qu’il ait frappé à la porte, elle porte un tshirt et une culotte en coton blanche qui la font paraitre presque innocente mais Jean-Marc sait qu’il ne faut pas se fier aux apparences avec elle.

— Salut tu voulais me voir c’est urgent ?

— Urgent non répond-il en entrant mais je voulais te demander un petit service si ça ne t’ennuie pas.

— Ok tu veux que je fasse quoi ?


Jean-Marc vient se coller contre Jennifer et plaque ses deux mains sur les fesses bien fermes de la demoiselle.

— Comme je te disais c’est pas vraiment urgent je te raconterai ça tout à l’heure.

Jennifer glisse sa main sur la bosse qui déforme le pantalon de Jean-Marc qu’elle sent presser contre son ventre.

— Ca serait dommage que je ne profite pas de cette grosse queue, j’ai à peine eu le temps de l’apprécier l’autre jour tellement tu étais pressé.

— J’ai tout mon temps, là, je vais bien m’occuper de toi comme tu aimes ma petite Jennifer.


Celle-ci fait demi-tour en souriant et se dirige vers sa chambre. Jean-Marc suit le balancement de ses fesses à travers la culotte et l’accompagne jusqu’à sa chambre. Jennifer s’assied sur le bord de son lit et se laisse tomber en arrière sur le matelas. Elle relève les jambes et fait glisser sa culotte avant de l’enlever. Jean-Marc s’approche à son tour du lit et s’agenouille devant le matelas entre les jambes de Jennifer qui pendent à présent le long du lit. Il écarte délicatement les cuisses douces de Jennifer et glisse un doigt dans la fente déjà humide de la jeune fille.

Celle-ci pousse un petit soupir de contentement avant de relever ses jambes et de mettre ses deux pieds en appui sur le matelas pour mieux dévoiler son intimité.


Jean-Marc glisse un deuxième doigt dans le sexe humide de Jennifer et commence à faire de lents va et vient dans son intimité. Son pouce vient parfois frotter le clitoris qui se gonfle sous ses caresses. Puis il écarte les lèvres du sexe de Jennifer et se penche pour plonger sa langue dans la caverne moite qui l’attend avec impatience.


Quand sa langue commence à s’activer, Jennifer lui dit :

— Oui comme ça j’adore ta langue dans ma chatte.

Jean-Marc s’active un petit moment dans ce sexe délicieux puis il se redresse et lui répond :

— Je sais que tu aimes ça ma petite salope, et je sais que tu aimes aussi avoir autre chose entre tes jolies cuisses et je vais te donner tout ce que tu aimes.


Jean-Marc force Jennifer à se relever et lui présente sa queue. La jeune miss s’en empare d’une main experte et la décalotte avant de la prendre à pleine bouche. Elle fait de longs mouvements d’allers retours sur cette longue tige raide puis la relâche avant de descendre s’attarder sur les couilles. La langue passe le long du sillon qui les sépare et les écarte légèrement avant que la bouche de Jennifer ne vienne en sucer une délicatement.

— Oh bon sang t’es vraiment la reine des suceuses fait Jean-Marc en fermant les yeux pour laisser Jennifer s’occuper de lui.

Jennifer reprend la queue en bouche tout en la branlant. Jean-Marc qui sent qu’il ne va pas pouvoir se retenir s’il la laisse continuer ainsi, décide de l’interrompre.


Il la fait mettre à genoux devant lui au bord du lit. Il se penche et sa langue remonte lentement le long du sillon rose humide puis vient s’attarder sur son anus contracté. Elle s’enfonce légèrement dans la petite rondelle toute serrée puis il se redresse et plonge la main dans la poche de son pantalon pour s’emparer d’un préservatif. Il fait ensuite glisser son pantalon et son boxer le long de ses cuisses avant d’enfiler le préservatif.


Il passe plusieurs fois sa queue le long de la fente de Jennifer avant de s’enfoncer en elle très lentement. Il sent la petite chatte s’écarter doucement sur sa queue et Jennifer se tourne vers lui avec un petit sourire de satisfaction. Jean-Marc l’attrape fermement par les hanches et commence à pilonner cette jeune chatte. Jennifer commence à gémir doucement et son souffle s’accélère. Ses mains agrippent plus fermement le drap.


Jean-Marc écarte les fesses de Jennifer à deux mains sans arrêter ses mouvements. Il laisse son pouce s’enfoncer doucement dans l’anus ainsi découvert et le titille légèrement.

— Y’a longtemps que j’ai pas profité de ton joli cul j’avoue que ca commence à me manquer.

Jennifer se tourne vers lui et lui fait :

— Ca me manque aussi. J’ai très envie que tu baises bien fort mon petit cul.


Jean-Marc extrait sa queue du sexe brulant de Jennifer et vient le presser contre son anus. Il appuie légèrement et sent celui-ci se dilater un peu. Il continue à s’enfoncer lentement, sentant sa queue fortement comprimé par le cul bien serré de Jennifer.

Jennifer se tourne à nouveau et dit :

— Oh oui comme ça je la sens bien qui s’enfonce c’est trop bon. Baise-moi s’il te plait.


Jean-Marc ne se fait pas prier. Il attrape fermement Jennifer par les hanches et se met à s’enfoncer sans pitié dans ce cul si gentiment offert. Ses mouvements se font de plus en plus rapides et Jennifer ne peut retenir des cris dont on ne sait s’ils sont de plaisir ou de douleur.

— Tu aimes sentir ma queue dans ton cul ma jolie salope ? fait Jean-Marc sans ralentir le rythme de ses mouvements


Jennifer n’arrive plus à répondre et se contente de crier, entièrement concentrée sur son plaisir. D’une main, elle caresse frénétiquement son clitoris et Jean-Marc sait que la petite cochonne va se faire jouir comme ça. Il se penche en avant et prend les seins de Jennifer à pleine main pour en pincer la pointe.


Alors qu’il continue à malaxer la poitrine de Jennifer, il sent son anus se contracter sur sa queue. La main de Jennifer se crispe entre ses cuisses et elle jouit en poussant un long gémissement de plaisir. Jean-Marc sent sa queue complètement enserrée par l’anus contracté de Jennifer. Il se retire lentement et enlève la capote.


Il fait pivoter Jennifer face à lui et prend sa queue en main pour la branler fortement. Jennifer, allongée sur son lit le regarde faire en souriant. Jean-Marc accélère les mouvements sur sa queue et il sent le sperme monter dans sa colonne au moment où il éjacule sur la poitrine de Jennifer qui peine à reprendre son souffle après son orgasme. Ses petits seins fermes se soulèvent régulièrement et quand le sperme gicle dessus Jennifer passe une main pour l’étaler sur ses seins et son ventre.


Elle regarde ensuite Jean-Marc droit dans les yeux et lèche lentement chacun de ses doigts couverts du sperme encore tiède de son amant. Jean-Marc lui sourit et lui fait remarquer qu’elle est sacrément gourmande. Quand il s’assied sur le bord du lit, Jennifer lui demande :

— Alors ce service que tu voulais me demander ?


*


Après lui avoir expliqué ce qu’il attendait d’elle, Jean-Marc se rhabille et en sortant de la chambre il se tourne vers Jennifer et lui dit :

— Bon on fait comme on a dit. Tu as vu mon neveu, il est plutôt pas mal physiquement. Ca ne sera pas une expérience trop horrible. Et puis j’ai cru comprendre qu’il était plutôt doué avec sa queue. Tu devrais bien t’éclater.

Diffuse en direct !
Regarder son live