Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 10 362 fois
  • 33 J'aime
  • 0 Commentaire

Dog-Sitter

Chapitre 2

Zoophilie

Voilà deux jours que mes parents sont partis. Et voilà deux jours que Storm est à la maison. Je ne peux pas prendre les deux à la maison. Mes parents me l’ont interdit. 

Storm dort sur mon lit, car comme son maître me l’avait dit, il n’aime pas le carrelage froid. Cela m’arrange car il me tient chaud et ça me permet de faire ce que j’aime avec lui. Quand je vais voir Black, celui ci a l’air un peu jaloux car il ne vient pas me voir pendant 5 minutes quand je viens m’occuper de lui. Et pour me faire pardonner je le laisse me démonter le trou comme à une chienne en période de grosse chaleur. Je vous dis pas la douleur que je ressens quand je marche après. Je les promènes souvent ensemble, et la ferme est notre lieu de pause habituelle. Le fermier m’avait laisser les clés de chez lui pour régler le chauffage, m’éteindre au cas où, ouvrir et fermer les volets, et récupérer le courrier. Mais je ne m’en servais pas que pour ça. Avec Black et Storm, on eu plusieurs plan dans chaque pièce de la maison. 

Mon répertoire se remplissait de plus en plus vite, et j’avais bientôt deux giga de vidéos de cul avec mes deux gros toutous. Le soir, c’était Storm qui me ruinait l’arrière train, sur mon lit ou j’avais posé une serviette pour empêcher que le sperme n’aille sur mes draps. 

Un vendredi, j’ai invité Bastien à venir à la maison pour un week-end. Il fut d’accord à mon plus grand bonheur. Comme il aime bien boire, j’avais acheté quelques alcools qu’il aimait beaucoup (je faisais tout pour lui plaire). Et j’étais allé mettre Storm et Black ensemble pour passer le reste de ma soirée avec Bastien. J’avais bien l’intention de faire en sorte qu’il soit bien bourré à la fin du repas pour qu’on fasse tout ensemble. Bien sûr je sais ce que feront Black et Storm pendant ce temps. Les coquins je les envie car je ne suis pas sûr de finir dans le lit à coté de Bastien...

Je me préparais et allais dehors, juste avant de voir un chat sur le toit du garage. Je pris une échelle et l’installais pour récupérer le chat, mais l’échelle tomba et je fis de même. J’avais le chat dans les bras, et quelqu’un m’avait dans ses bras. Je peux vous dire à quel point j’ai rougis en découvrant qui était mon sauveur. Bastien en personne! (oui ça fait cliché mais ça c’est réellement passé.)

"Tu fais attention à rien abruti...

-dé....désolé...

-bah...c’est pas grave... Allez, tu me fais visiter?"me demanda t’il en me faisant un petit clin d’oeil.

Je lui fis oui de la tête, posais le chat par terre, et lui fit faire le tour de chez moi.

"C’est chouette ici dis donc. J’aime beaucoup la déco.

-c’est ma mère qui l’a faite...

-je m’en doute bien.

-... Tu veux... Boire quelque chose?

-oui...allez pourquoi pas. Tu as quoi? Vodka? Rhum? Pastis?

-Tout ^^’

-Oooooooh... L’alcoolo.....

-c’est pas moi c’est mes parents ^^’. Tu veux quoi en premier?

-n’importe."

J’avais l’impression d’avoir un rendez vous avec lui, vous savez comme dans tout ces films romantiques à l’eau de roses hétéro, ou le mec est un canon et la fille une bombe. 

Au bout de trois bouteilles de vodka-rhum, Bastien commença à être bourré. Cela me fis bien rire et je l’encourageais à en finir une troisième. Autant vous dire qu’a la fin de la journée il était complètement cuit et chantait faux des chansons horribles avec un accent tout à fait déplacé.

Je m’amusais bien moi. Vers 22h16, je m’approchais de lui et il m’attrapa à ma grande surprise les mains et m’embrassa après m’avoir tiré vers lui. Quand ses lèvres eurent touchées les miennes, je me mis à rougir et mon cœur battais tellement vite que je croyais qu’il allait s’arracher.

"voilà. Tu as ce que tu veux, déclara t’il en enlevant son haut. Regarde bien comme je suis gros.

-....mais mec regarde toi! T’es pas gros t’es parfait.... Ni trop musclé, ni trop fin, ni trop gros! Tu es vraiment, l’homme parfait...

-tu exagères....

-...je ...le pense vraiment..."

Je lui caressais le torse et regardais ses tétons. J’en léchais un et massais l’autre. Je l’entendis râler et ronchonner. Apparemment ça lui plaisait et ne lui plaisait pas en même temps. Je me mis au dessus de lui et me jurais de faire en sorte qu’il apprécie énormément cette soirée. Je l’embrassais à nouveau, tout en commençant à lever sa ceinture, avant qu’il ne m’arrête.

"qu’y a t il?

-... On va pas le faire ici... 

-ou alors?

-dans...ton lit?

-ça marche ^^"

Au lieu de me laisser marcher, il me prit dans ses bras et m’amena dans la chambre. Il me posa sur le lit et enleva sa ceinture totalement. 

"Attend... Je peux...m’en occuper?

-Comme tu veux"

Je dégrafais les boutons du pantalon de Bastien avant de le lui enlever. Il bandait déjà. Son caleçon moulait sa pine incroyablement. Elle était vraiment énorme.

"wow.... Impressionnant.... 

-?

-ta bite est très grosse ^^’

-tu vas avoir du mal à tout mettre dans tes fesses hein?

-ça oui.... Mais je ne renonce pas." 

Je pris un préservatif dans le tiroir.

"j’espère que ça suffira.... 

-oui je pense."

Il prit le préservatif que je lui tendais et commença à me déshabiller.

"Chauffe moi salope.

-hmmm.... C’est d’accord."

J’arrivais vers lui, et commençais à lui enlever son caleçon tout en lui massant les fesses. Ça il avait l’air d’apprécier. Je l’entendais respirer plus fort, et plus rapidement pendant que lui enlevais complètement ses sous vêtements. Sa bite était plus grande et grosse qu’elle ne le paraissait. J’avalais ma salive et la pris dans ma bouche pour la sucer avec passion. 

"hmmm...oui salope c’est ça continue...."

Je crois que tout les mecs gay passif aiment entendre leur dominant les insulter pendant qu’ils couchent ensemble. 

Très vite, une première giclée de sperme sortit de sa pine et alla au fond de ma gorge. Je suffoquais un peu, sous la surprise.

"désolé...c’était trop rapide...non?

-hmmmm....ça dépend. Mais dis moi Bastien... Tu serais pas puceau par hasard?

-... Non pas avec ce que nous faisons là.

-mais sinon avec une fille t’as jamais rien fait?

— non...

-.... J’ai bien fais de t’inviter...." 

Bastien me fit me lever et me serra dans ses bras.

"...j’ai toujours voulu te faire un câlin

-tu dis ça parce que t’es bourré...

-non... Je dis la vérité...

-..."

Il m’embrassa encore une fois. Il me déshabilla complètement et me leva les fesses pour me les lécher afin que mon trou soit assez dilaté. Je ne pouvais pas lui dire que ce matin j’avais déjà fait des choses avec les chiens...

Il mît la capote, et m’enfonça lentement et gentiment sa pine de géant. Je poussais un petit cri de surprise, avant de jouir tellement s’était bon et intense. Il m’attrapait les hanches et allait de plus en plus vite, en prenant bien soin à chaque fois d’enfoncer sa pine entièrement. Ses couilles frappaient sauvagement les miennes, ce qui me faisait pousser des cris de douleur mêlés de plaisir. On entendit deux grognement derrière nous. On se retournait et vit Black et Storm grognant après Bastien.

"ce sont... Tes chiens?

-non. Je les garde parce que leur maîtres sont en voyage.

-tu es dog-sitter alors?

-ouais.

-pourquoi ils grognent?"

Un peu honteux et hésitant, je lui expliquais tout. Je n’osais plus le regarder dans les yeux. Il me frotta la tête et me dit:

"chacun ses passes temps. Mais là t’es à moi. Pas à ces chiens. T’es ma chienne.

-...oui..."

J’eu un léger sourire. J’allais remettre Black et Storm dans leur pièce à eux.

"je peux pas avec vous ce soir... Demain je vous promet que je serais votre chienne."

Je leur caressais la tête et retournais voir Bartien.

"... Et si on s’amusait un peu?

-quel genre d’amusement?"

Je lui fis un sourire coquin et sortis des vêtements en latex. 

"Viens m’habiller beau gosse.

-...avec plaisir."


Quelques minutes après j’étais enchaîné au lit habillé en bondage. Lui en latex.

Nous étions sur le point de nous amuser sérieusement et on avait hâte de commencer


A suivre

Diffuse en direct !
Regarder son live