Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 27 378 fois
  • 81 J'aime
  • 4 Commentaires

Dogging avec blacks

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Nous sommes un couple libertin, mariés depuis de longues années. Pour cette soirée, j’ai décidé de concrétiser une idée que j’avais en tête depuis déjà longtemps, un nouveau dogging avec quelques hommes blacks.

Durant la semaine, je passe une partie de mon temps à recruter sur Internet des hommes noirs, ils sont très nombreux à répondre à mon annonce, j’en choisis douze, je connais très bien ce type de rencontre, hélas bien souvent sur le nombre d’hommes contactés, il en manque toujours deux ou trois à l’appel le jour J.

Rendez-vous est pris pour samedi vingt-deux heures précises sur un parking discret de l’Est parisien, à l’écart de toutes habitations et des regards indiscrets.



Comme à mon habitude, je ne préviens mon épouse qu’au dernier moment :


— Chérie ce soir on sort prépare-toi !


J’ai prévu pour elle une tenue des plus simples, une paire de bas blancs, ses cuissardes rouges et son long manteau, rien d’autre si ce n’est deux tatouages éphémères achetés sur le Net pour cette occasion le superbe logo des Queen of Spades ces femmes qui aiment jouer avec de beaux hommes ébènes.

Sortie de la douche, je lui pose le premier tatouage juste au-dessus du sein droit et le second entre le bas du dos et son magnifique cul que les blacks adorent tant.

La voilà enfin prête pour jouer son rôle de salope des parkings. Trente minutes avant l’heure prévue, nous voici en route pour ce rendez-vous nocturne mon appareil photo en poche.

Nous arrivons en vue du lieu du jeu, il fait déjà nuit noire, seuls huit véhicules sont garés, un groupe d’hommes discutent et fument à la lumière un candélabre.


Je me gare à l’endroit prévu un peu à l’écart et j’allume le plafonnier de la voiture. A ma très grande surprise, tous les hommes prévus sont là, et même quatre noirs supplémentaires sont de la partie, j’appendrai plus tard dans la soirée qu’un des participants n’étant pas véhiculé avait moyennant le voyage proposé à trois amis de son foyer de venir regarder, et qui sait avec un peu de chance participer.

Les voilà qui se dirigent vers notre voiture. Madame a déjà écarté son imper et glissé ses doigts sur son sexe brillant d’humidité, elle est très excitée de voir tous ces jeunes blacks qui ne perdent pas une miette de ses doigts qui s’activent sur son clito.

Je l’entends pousser de petits cris de plaisir et je vois les doigts de plusieurs mains différentes la pénétrer, je calme un peu le jeu


— Attendez, pas trop vite et chacun son tour les gars !


Je demande à mon épouse de sortir pour être plus à l’aise, elle ouvre la porte, retire son manteau et sort, des dizaines de mains la caressent, elle écarte légèrement les jambes pour faciliter le doigtage des hommes de plus en plus pressants.

Je sors un plaid de la voiture et le place sur une place vide sous la lumière d’un réverbère, d’un coup d’œil, ma femme a compris, elle se place devant le plaid et se met à genoux. Comme par magie, une forêt de bites bien noires et dures se presse autour de son visage et la voilà qui branle, suce, lèche chaque queue qui lui est présentée, la voilà même qui enfourne deux bites en bouche.


Au bout d’une quinzaine de minutes qu’elle suce, je me dirige vers celui qui possède le sexe le plus impressionnant de la soirée, et lui glisse un préservatif dans la main, pas besoin de parole, il comprend ce que j’attends de lui, il place l’emballage entre ses dents et en déchire l’emballage, l’enfile sur sa très grosse queue toute dure. D’un geste, il passe derrière elle, d’une poussée dans le dos, elle se retrouve à quatre pattes et en un seul coup de reins, le voilà au plus profond de ma femme, ce qui a pour effet d’envoyer la queue qu’elle suçait dans le fond de la gorge.


Moi qui la connais bien et je sais qu’elle prend son pied très fort, je m’étonne qu’elle soit déjà dans cet état avec la première pénétration, mais en m’approchant un peu plus de mon black à grosse queue, je découvre que ce n’est pas dans sa chatte qu’il est, mais qu’il lui prit directement le cul et voilà pourquoi elle est déjà en pleine jouissance.


La voilà maintenant sur le dos des queues autour de son visage un black entre ses cuisses. Ils se succèdent en elle, dans sa bouche, dans sa chatte et son cul. Au bout d’une heure trente comme convenu, je stoppe les mecs, mon épouse est allongée sur le dos, un sourire sur les lèvres, mais exténuée par autant de vigueur des nos jeunes amis.


Après une petite pause méritée, je sors une bouteille d’eau et verre pour qu’elle reprenne ses esprits.

Jusqu’ici, le petit groupe a tenu toutes ses promesses, interdiction de jouir dans les capotes. Maintenant la voilà qui s’assoit, cuisses grandes ouvertes et face à eux, elle se caresse devant les blacks qui se branlent afin de fournir le maximum de sperme sur son visage.


La voilà au milieu des blacks, queue en main, elle glisse ses doigts dans sa chatte déjà bien ouverte par toutes ces pénétrations, se caresse le clito et pousse de petits cris pour le plus grand plaisir des spectateurs.


Le premier à jouir lui envoie une belle dose de sperme, il est très blanc et bien épais, les suivants viennent déverser leurs semences tour à tour sur le front, le nez, la bouche, certains lui déversant quelques gouttes, d’autres de belles et puissantes giclées.


Et voilà madame engluée de foutre chaud et gluant qui lui coule sur les seins le ventre. Elle a reçu en tout seize éjaculations, certains la gratifiant de deux éruptions et comme toujours elle prend la pose devant mon objectif, spermée, heureuse, mais exténuée.


Après un petit nettoyage sommaire, nous remontons en voiture non sans avoir remercié les généreux donateurs.

Diffuse en direct !
Regarder son live