Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 28 975 fois
  • 180 J'aime
  • 7 Commentaires

Je dois obéir à ma mère

Chapitre 1

Inceste

Je me prénomme Vladimir, j’ai tout juste 18 ans et ma mère Tatiana, 41 ans, est très jolie, une belle blonde aux yeux bleus, avec un corps de rêve.

Nous vivons tous les deux dans un vaste appartement, et mon père a refait sa vie avec une autre femme.

L’autre jour, pour fêter mes 18 ans, nous sommes allés au restaurant, puis en fin de soirée, nous sommes revenus chez nous. J’ai eu la grande surprise d’avoir la dernière console de jeu, avec plusieurs jeux vidéos. J’étais aux anges, mais en réalité, j’étais loin d’imaginer ce qu’elle me réservait ensuite...

J’allumais la télévision, et installais la console et commençais à jouer. Tatiana était assise à côté de moi sur le canapé et me regardait.

Elle était vêtue d’une robe de soirée noire, elle ne s’était pas changée depuis notre retour du restaurant. J’étais tellement concentré sur le jeu que je ne remarquais pas ce qui était en train d’arriver.


— Alors chéri, tu aimes ton cadeau ? dit-elle.

— Oui maman, c’est parfait, j’adore.


Elle mit soudain ses pieds sur mes genoux, sans doute pour se détendre. Puis elle glissa sa main sous sa robe. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me douter de quelque chose. Le jeu ne me captivait plus, et je regardais Tatiana.


— Chéri, est-ce que je peux te poser une question indiscrète ? dit-elle.

— Oui si tu veux.

— Est-ce que je te plais physiquement ?

— Oui, tu es la plus belle maman.


Je voyais clairement que sa main s’activait sous sa robe. C’était vraiment mignon, et mon sexe a réagi aussitôt dans mon pantalon.

Tout à coup, elle remonta sa robe, et je constatais qu’elle ne portait même pas de petite culotte. Ma mère me montrait volontairement sa chatte.


— Mon chéri, j’ai besoin de me masturber ici et maintenant, ça ne te dérange pas ?

— Heu non maman, ça ne me dérange pas.


Mon zizi était maintenant bien au garde-à-vous, ma mère se faisait plaisir en faisant de petits gémissements excitants. Malheureusement, elle me repoussait quand j’essayais de la toucher.


— Non, tu regardes c’est tout, tu as compris ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— D’accord maman.


J’étais très déçu évidemment. Mais finalement, j’ai trouvé ça très excitant. Elle me fixait avec un visage de salope en se mordillant la lèvre inférieure. Ses doigts faisaient de petits ronds sur sa chatte, puis rentraient quelquefois à l’intérieur.


— Alors tu aimes ce que tu vois chéri ?

— Oui maman, c’est sublime !

— Je vais bientôt jouir, approche ta tête près de ma chatte.

— Mais pourquoi ?

— Ne discute pas, fais ce que je te dis.


Je dirigeais alors mon visage juste devant le vagin de ma mère. Soudain, elle m’éclaboussa fortement le visage avec une sorte de pipi très clair, tout en criant très fort. C’était très intense, il y en avait partout et moi j’étais trempé.


— Voilà, c’est fini fils, tu as aimé le spectacle ?

— C’était super, j’ai adoré maman.


En effet, c’est un anniversaire que je ne suis pas près d’oublier. Depuis ce jour, Tatiana n’hésite plus à se masturber devant moi à la maison. C’est même devenu une habitude depuis quelques jours.

Le problème, c’est que dès qu’elle voit que je commence à sortir mon sexe et à me branler, elle se fâche.


— Non chéri, ne fais pas ça, dit-elle.

— Mais pourquoi ?

— Tu dois fantasmer sur une fille de ton âge.

— Oui, mais tu m’excites trop maman.

— Branle-toi plutôt dans ta chambre, c’est mieux.

— Pourquoi toi tu as le droit de te masturber devant moi et pas l’inverse ?

— Parceque je suis ta mère et tu dois m’obéir.

— D’accord maman.


J’espère qu’avec le temps, la situation évoluera. Quand je me branle en pensant à ma mère, j’ai vraiment envie de lui mettre au fond de sa chatte.

J’aimerais la lui mettre dans le cul, et qu’elle me suce la bite. Peut-être que ça sera possible pour mon prochain anniversaire.

Heureusement, ma mère parle librement de sexe avec moi depuis ma majorité.


— Est-ce qu’il te reste assez de mouchoirs, chéri ?

— Non maman, la boîte est presque vide.

— Déjà? Mais combien tu en utilises à chaque branlette ?

— Au moins trois.

— Tu as toujours eu autant de sperme ?

— Non, c’est depuis que je t’ai vue te caresser la chatte pour mon anniversaire.

— Je t’ai bien excité alors.


Cette discussion excita ma mère, qui recommença à se masturber devant moi. Cette fois-ci, elle mit sa main dans sa culotte, et atteignait l’orgasme comme ça, simplement assise sur sa chaise. Nous étions à table, et elle devait ressentir le besoin impérieux de se soulager la minette.

A force de regarder ma mère ainsi, ma verge était tellement dure dans mon boxer, que je finis par libérer du sperme dedans. C’était trop excitant. Une fois que ma mère avait joui, elle retira son string mouillé et le déposa sur la table. Je me dirigeais vers lui pour le renifler quand ma mère me stoppa.


— Non chéri, c’est les affaires de maman.

— D’accord, mais je voulais juste sentir.

— OK tu peux.


Je sentis les effluves vaginaux de maman, et je rebandais aussi sec. J’ai même quitté le repas en catastrophe, pour pouvoir aller dans ma chambre pour me branler. Mon sperme est sorti d’une violence, c’était inouï, j’ai même repeins les murs.

Je suis redescendu dans la salle à manger.


— C’était bon ? dit ma mère.

— Oui je me suis branlé et j’ai giclé.

— Tu as eu combien de jets de sperme ?

— 6 ou 7 je crois.

— Tu es vraiment un cochon toi, je me demande de qui tu tires.


Elle me fit un clin d’œil, puis nous allâmes nous coucher tranquillement.

Diffuse en direct !
Regarder son live