Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 58 360 fois
  • 119 J'aime
  • 0 Commentaire

Ce dont une grande sœur a besoins.

Chapitre 1

Inceste

Librement Traduite de "Big Sis Gets What..." écrit par Sonic0075


PARTIE 1

Mes parents n’ont toujours eu qu’une règle : "Tant que l’on vas à l’école, on peux rester à la maison." Dès que j’ai obtenu mon bac, ne voulant pas aller à l’université, j’ai quitté la maison familiale pour aller vivre ma vie avec une amie. Je faisais tous les soirs la fête. Vous ne pouvez pas imaginer comment deux filles peuvent prendre du plaisir avec un ou deux garçon et même sans. Et en parlant de garçons! J’en ai connu un certain nombre. En réalité, c’était cela le plus amusant! Mais à 22 ans, j’ai commencé à réaliser que j’avais fait une erreur et je voulais retourner à l’école et obtenir un diplôme afin que je puisse gagner ma vie. Mais il m’était impossible d’aller travailler à temps plein et d’aller en même temps à l’université. Alors, j’ai parlé à mes parents et ils ont dit que leur offre était toujours d’actualité. J’ai avec plaisir accepter et suis revenu à la maison. On m’a dit que je pouvais avoir le sous-sol pour moi, moins l’immense salle familiale. J’avais un bureau, une chambre et ma propre salle de bain. Je devais partager la salle familiale (avec billard, salle de jeu, télé...) avec mes deux frères, qui étaient déjà au lycée. Il l’utilisait très souvent avec des amis pour jouer au billard et regarder le sport tels que le foot ou le Hockey. De temps en temps, cela me dérangeait pour étudier.


A ce niveau, une présentation de ma personne s’impose : 1 mètre 73, 58,5 kilo, long cheveux blonds, yeux bleus, un joli cul, un ventre plat avec des abdominaux biens dessinés (parce que je les travaille tous les jours !), bronzée et des seins ronds et fermes (85C). J’ai toujours su utiliser mon corps pour me sortir de certaines situations. Mais aujourd’hui, j’étais déterminée à utiliser mon cerveau pour obtenir mon diplôme. Je savais que je pouvais le faire. Et si je voulais réussir grâce à mon intelligence, je devais faire abstinence ou du moins me concentrer uniquement sur les études donc pas de petit copain. Ne pas avoir de petit copain n’a pas été la chose la plus difficile car je n’étais jamais resté avec quelqu’un très longtemps. Mais après deux mois seulement, j’avais tous les soirs envie d’un sexe en moi. Je me suis donc acheter un vibromasseur que j’utilisais pour pouvoir me libérer et me concentrer sur mes devoirs.

Un vendredi soir, j’étais dans ma chambre essayant d’étudier mais je n’avais qu’une idée en tête: avoir au fond de moi une bonne bite. J’avais réellement besoin d’une vraie bite ce truc en plastique ne me suffisait plus. J’allais devenir folle. Mes parents n’étaient pas là ce Week-end mais malheureusement mes deux petits frère occupaient la maison. Il est vrai qu’à mon retour j’ai trouvé mes frères très mignons et je dois admettre que je les regardais un peu plus comme des jeunes hommes ces derniers temps.

Jeff, le plus jeune, est en première au lycée et fait partie du club de lutte de notre ville. Il est très grand et costaud! Mon autre frère, Hunter est la jeune star du club de football. Ce n’est pas le plus adroit, mais c’est une vraie boule de nerf. Ils sont très mignon tous les deux. Je suis humide rien qu’en pensent à eux!


Revenons à ce vendredi soir, j’étais seuls à la maison essayant d’étudier quand tout d’un coup j’ai entendu un cri et une engueulade dans la salle familiale. J’ai lentement ouvert la porte de mon bureau et j’ai vu mes frères jouant XBOX. Je suis resté scotché car mon frère était tout nu ! Je ne pouvais pas m’empêcher de regarder son énorme queue qui se balançait entre ses jambes. J’appris plus tard que mon frère Jeff avait battu Hunter à un match de football. (Cela est très rare, compte tenu que mon frère Hunter est un grand gourou de tout ce qui touche au football.) Et qu’ils avaient fait un pari: le perdant devait jouer le match suivant nu. Je sais que j’aurai du retourner discrètement dans ma chambre mais je n’ai pas bougé. J’étais tellement excitée que j’en ai oublié qui ils étaient. Je voulais cette grosse bite en moi!


Discrètement, je me suis mis derrière Hunter et l’ai entouré dans mes bras en lui disant : " On dirait qu’il t’a mis une raclé, hein petit frère? "

    - Qu’est-ce que tu fous ici ? A-t-il dit en sursautant.

    - Et bien, vous avez crié si fort que je ne peux étudier. Je suis venue voir la raison de tout ce boucan.

    - Nous jouons au jeu de foot et je viens de perdre un pari stupide c’est pour cela que je suis nu et dans l’embarras maintenant!

    - Je ne pouvais pas le deviner! Mais je ne suis pas déçu de te voir ainsi et tu n’as aucune honte à avoir bien au contraire!

Après cette déclaration, j’ai remarqué que sa grosse bite augmentait en longueur et en épaisseur! Je ne pu m’empêcher de la regarder et en même temps de me lécher les lèvres. Ce qu’il a bien sur remarqué et il a dit:

    - Cela fait longtemps pour toi, n’est ce pas?

    - Oh que oui! Ai-je répondu

    - Vraiment? Nous pourrions nous aider alors?

    - Je ferais tout ce que vous voulez, suffit de me le demander gentiment et je le ferais!

Sur ce, Jeff s’est levé, a détaché son pantalon et à son tour a fait surgir de son boxer une épaisse et longue queue à demi bander. Mes deux frères avaient vraiment les deux plus grosses bites qui m’avait été permis de voir. Ma bouche m’en est tombée, je ne savais plus quoi dire. Petit à petit, son érection prenait de la vigueur et finalement, sa queue était encore plus grande et plus épaisse que celle d’Hunter. Je n’ai pas pu me contrôler plus longtemps et sans aucune indication de mes petits frères, je me suis mis à genoux entre Hunter et Jeff et j’ai pris profondément la bite de ce dernier dans ma bouche. Enfin quand je dis profondément, j’ai pris ce que j’ai pu, c’est à dire à peine plus que le quart. Tout en les branlants avec ma toute petite main qui n’arrivait pas à en faire le tour, j’alternais ma pipe de l’un à l’autre. Il était si grand et épais que je n’imaginais pouvoir faire autre chose que de leur sucer leur gland et leurs couilles ce qui semblait déjà bien leur plaire. Mais je sais qu’ils en voulaient beaucoup plus! Car Jeff m’a demandé de me mettre debout et de me déshabiller pour pouvoir profiter eux aussi de tout mon corps.

Malgré les interdits, j’étais heureuse de leurs propositions. Je me suis levée et doucement j’ai retiré mon petit short puis je le leur ai lancé à leurs pieds. Je ne suis retournée. Pour qu’ils voient mes jambes et mes petites fesses musclées juste séparées par mon String noir. Doucement, j’ai retiré mon T-shirt et me suis remis face à eux. Ils n’en croyaient pas leurs yeux en me voyant là justes à porter de main seulement vêtu d’un petit String et d’un soutien-gorge assortis légèrement trop petit qui mettait en valeur ma belle poitrine. Je passe doucement mes mains dans mon dos ce qui a pour effet de me cambrer et d’accentuer encore ma grosse poitrine. D’un coût, je retire mon soutien-gorge ce qui laisse retomber un peu ma poitrine. Ils ont tous les deux commencés à caresser leur bites et je les ai vus se lécher leurs lèvres. Je me suis retourné et doucement je descendis mes mains le long de mes jambes pour toucher mes doigts de pieds. J’ai regardé leur tête à travers mes jambes. J’ai vu dans leurs yeux qu’ils n’avaient qu’une idée: " me baisser ". Hunter est venu se placer à genoux, à poser ses mains sur mon cul et a commencé à me lécher ma petite chatte. J’ai gémi jusqu’à ce que Jeff essaie de m’enfourne ses 25 cm de bites dans ma bouche. Hunter continua à me lécher mon clito, j’ai immédiatement joui.

Au bout d’une petite minute, mon orgasme commençait à diminuer. Hunter est toujours à genoux derrière moi en train de me lécher ma chatte et mon cul. Jeff m’attrapa les cheveux des deux mains et essaya de me faire rentrer une plus grosse partie de sa queue dans ma bouche. J’étais tellement excité que je réussis presque à mettre les trois quarts de sa très longue bite dans ma petite bouche. Il a commencé à gémir et à violemment éjaculer à cinq reprises au fond de ma gorge. Je n’ai jamais eu autant de sperme d’une seule bite, une vraie fontaine. A telle point que çà commençait à couler le long de mon menton. Je me suis retourné pour sucer la queue d’Hunter, mais il avait une autre idée en tête. Il m’a traîné par le bras jusqu’au canapé, je m’y suis assise. Il souleva mes jambes en les écartant afin de faire apparaître ma chatte humide. Il présenta sa bite (moins grosse et longue que son frère, mais tout de même bien 20 cm, à l’entrée de ma chatte en manque et d’un coup l’enfonça jusqu’à la garde. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu une vraie queue en moi, que pour la deuxième fois en moins de 5 minutes j’avais et un organe foudroyant qui a été suivi par une multitude de petits autres. Hunter, à son tour et en moins d’une minute éjacula au fond de moi une quantité de sperme aussi importante que son frère.

A peine Hunter s’est retiré, que Jeff qui n’avait pas débandé malgré son éjaculation, s’est présenté à son tour à l’entrée de ma chatte et doucement m’a pénétré. La sensation était merveilleuse, je sentais mes parois être écartelées et heureusement que mon autre frère était passé avant car sinon malgré mon excitation maximum, j’aurai certainement dégusté. Il avait à peine rentré les 3/4 de sa queue qu’il touchait déjà mon col de l’utérus ce qui électrisait tout mon corps. Puis tout en me martelant tèl un métronome, il me murmurait: "oh oui, ma grande sœur que s’est bon. Que tu es étroite, Oh putain..." Je savais que cela allait durer longtemps car il avait déjà éjaculé et quel plaisir de sentir la grosse bite de mon frère au plus profond de moi, je n’avais qu’une envie que ce moment dure le plus longtemps possible. Hunter, avec se spectacle son et lumière qui lui été offert, a repris tout sa vigueur mais au lieu de venir avec nous, il nous annonça qu’il allait faire un tour et qu’il reviendrait. Et nous dit de bien en profiter.


Après un temps indéterminé mais qui me paru une éternité de bonheur et plusieurs orgasmes tellement mon plus petit frère me baisait bien, Hunter est revenu avec une bouteille d’huile d’olive à la main. Et à dit à Jeff de lui laisser la place. Obéissant, il a retiré son énorme bite, j’ai eu un sentiment de vide bien déplaisant.

A peine s’était-il assis sur le canapé à coté de moi que je me suis jeté sur lui en me réempaler sur sa queue si fièrement dressée, ne voulant pas m’arrêter en si bon chemin. J’ai commencé à monter et descendre sur ses 25 centimètres. Pendant ce temps, il a attaqué mes seins, en les mordants, les léchant, les caressants. Je n’avais jamais eu mes seins si fermes et mes tétons étaient en totale érection. Quand tout d’un coup, j’ai senti Hunter derrière moi, me poussant contre la poitrine de Jeff et mettre ses mains contre mes hanches. J’ai senti sa langue contre mon petit trou juste au dessus de la bite de notre frère, j’avais le sentiment qu’il me léchait autant moi que son frère. Et bizarrement, cela m’a excité encore plus. J’ai gardé mon cul un peu en hauteur pour permettre à Jeff de reprendre les mouvements de son pieu qui me perforait. Et j’ai de nouveau joui. La chose suivante que j’ai réalisé, c’est qu’Hunter qui était en train de me verser de l’huile sur mon trou du cul, puis il a commencé à le travailler avec ses doigts. J’avais déjà été enculé (mais que par des bites de taille normale) alors Hunter réussi à me mettre deux doigts dans le cul mais c’était loin d’être l’équivalent de sa bite et en plus j’avais déjà la plus grosse bite que j’ai vue dans ma chatte. J’avais donc un peu d’appréhension lorsqu’il a enlevé sa main et que j’ai senti sa grosse queue se présenter à la petite porte. Il a glissé lentement son énorme gland dans mon cul et j’ai crié de douleur mais aussi un peu de plaisir. Régulièrement, il s’est enfoncé en moi et rapidement je me suis retrouvé avec Hunter dans mon cul serré et Jeff dans ma petite chatte. Je pense qu’ils l’avaient déjà fait avant parce qu’ils sont presque instantanément tombés sur le même rythme de martèlement. Cette double pénétration avec deux énormes chibres au plus profond de moi me donnait des frissons de bonheur sur tout mon corps. J’étais à la limite de la crise cardiaque avec tous les orgasmes que j’avais déjà eus, je pensais ne plus avoir suffisamment de force pour jouir de nouveau. Mais là, prise en sandwichs par mes petits frères, de nouveau je sentais venir au plus profond de moi, une nouvelle vague de jouissance et j’ai crié de plaisir sans discontinuer. Après plusieurs minutes qui me paru une éternité de bonheur, Jeff a commencé à gémir de plus en plus fort jusqu’à se déverser dans ma chatte. Son éjaculation était aussi importante que la première, il ne devait plus lui rester une goutte de sperme. Ses spasmes ont conduit et, quelques secondes plus tard, Hunter, au bord de l’orgasme et dans un dernier mouvement, s’est enfoncé au plus profond dans mon cul pour me déverser une autre charge géante, s’arrêtant enfin de me marteler. J’étais dans un tel état que, durant quelques secondes, impossible de reprendre mon souffle et de bouger. Ils se sont mis à rire de mon état d’épuisement dans le quel j’étais, mais aussi du leurs.


J’étais enfin satisfaite et non pas grâce à une mais deux bites, non pas une fois, ni deux, mais quatre fois dans mes différents orifices! Hunter a glissé lentement sur le côté sa bite commençant enfin à diminuer. Je senti le surplus de sperme couler le long de mon trou du cul béant. Je me suis lentement soulevé pour faire sortir la grosse pine de Jeff. La encore, son sperme coula de ma chatte. Ils ont juste regardés les deux trainé de sperme coulé puis ont sourit! J’avais tellement été bien baisée par mes deux petits frère, jouis temps de fois, subie ma première double pénétration et avait mes deux trous complètement explosé par leurs grosses bites que je ne pouvais pas me levée, j’ai donc rampé à quatre pattes jusqu’au bord du canapé. Ils ont ri encore plus. Je les ai regardés et dit: "Eh bien, Vous avez encore tout le week-end pour me donner votre sperme. " Puis je me suis difficilement levée et j’ai rejoint ma chambre.

Diffuse en direct !
Regarder son live