Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 8 498 fois
  • 4 J'aime
  • 1 Commentaire

Doux Adultère

Chapitre 1

Hétéro

Depuis presque 8 ans que je suis avec mon copain, jamais je n’aurais pensé le tromper. Mais ce printemps, ma meilleure amie m’a présenté le frère de Don Juan, et j’ai craqué. Très certain de son pouvoir sur moi, mon beau blond ne s’est pas gêné pour me faire une cour assidue. Charmée irrisistiblement par son expérience, malgré ses 24 années, je redemandais sans cesse sa bouche gourmande. Son regard, à la fois empreint de vice et de désir, me rendait folle.


Le diable au corps, je me réveillais la nuit et mon copain dormait trop bien pour se douter que je mouillais pour un autre que lui. Après quelques soirées torrides à se sussurer notre désir réciproque, et après quelques visites interdites mais délicieuses à mon appartement, n’y tenant plus, il m’invite à l’hôtel. Comme un automate, j’accepte son invitation Mon corps trop crispé par un désir longtemps retenu n’en peu plus. Je ne me possède plus. J’invente un mensonge à mon chum et je part rejoindre mon amant dans un luxueux hôtel. Après un copieux repas, long et aussi agréable qu’une baise, j’attendais avec impatience le moment où il terminerait son Brésillien pour m’emmener dans une chambre. Quelques caresses sous la table nous mettent en haleine et c’est le diable au corps que nous quittons le restaurant pour nous réfugier dans notre chambre.


À quelques reprises déjà j’avais fait connaissance avec les mains habiles de cet homme. J’anticipais avec délice le moment où il me désabillerait. Ce moment fût de courte durée. Nus comme Adam et Eve à l’Enfer, nous étions sur le lit à nous embrasser comme deux condamnés. ?tant, selon lui, un merveilleux caveur, il voulait me faire goûter les délices de son art. Ne refusant aucune de ses caresses, c’est avec soumissions que, couchée sur le dos, j’écarte les jambes et je le laisse déguster mon vin. Sa bouche, si merveilleuse collée sur mes lèvres, était née pour vivre sur mon sexe. Nourrit de ses lèvres, mon sexe devenait plus chaud, dangereusement chaud et scandaleusement humide. Jamais je n’avais été dévorée de cette manière. Taquin même en faisant l’amour, mon amant remplace sa bouche par ses doigts.


Vivement explorée par des doigts habiles, à bout de souffle j’admirais l’incroyable talent de mon amant, mais aussi sa vigueur et son infatiguable désir de me faire l’amour. Je désirais le moment où il me pénètrerais de sa queue en feu. Il était mon premier amant, le premier avec qui je trompais mon chum de toujours. Ce moment comptait pour moi. C’était ma première baise avec un autre homme que mon éternel chum. C’était ma première baise avec Don Juan. Véritable bête, son corps couvert d’une sensuelle sueur, il me pénétrait vigoureusement. Infatigable, jeune, fougueux et si beau, j’aimais le regarder me faire l’amour. Quatre heures. Quatre heures de baise intense, quatre heures de bonheur fou et de douces jouissances. Cette expérience sensorielle fait partie de mon jardin secret. Nul autre que vous , moi et mon amant n’est au courant de cette douce aventure....

Diffuse en direct !
Regarder son live