Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 4 157 fois
  • 15 J'aime
  • 0 Commentaire

drole de rencontre

Chapitre 1

Hétéro

Un vendredi soir au cours d’une soirée arrosée avec des copains, j’ai fait la rencontre de Sophie belle brune de 36 ans.

J’ en ai moi même 32 et je suis l’archétype de l’homme viril (grand, musclé et torse velu).

A la fermeture du bar, je quittais mes amis pour finir la soirée chez Sophie, nous nous étions bizouiller et il ne faisait aucun doute que nous allions finir au lit.

Dans la cage d’escalier menant à son appartement, j’essayais en vain de la coincer pour entamer les préliminaires, mais peine perdue, Sophie me fuyait.

Avant d’ouvrir la porte, Sophie me demanda d’aller directement dans la chambre et de l’attendre, elle avait terriblement envie de moi, quoi demander de plus??

Je me rendais donc dans sa chambre, quittais mes vêtements ne gardant que mon boxer et l’attendais.

Je tamisais la lumière en recouvrant la lampe de chevet, je me caressais le sexe afin qu’il prenne un peu de volume.

Sophie apparue dans l’encadrement de la porte vêtue d’une nuisette mauve, un large sourire aux lèvres. Elle vint s’asseoir au bord du lit et posa sa main dans les poils bouclés de mon torse, alors que je posais la mienne sur sa cuisse la remontant à la recherche de sa chatte, elle me la retira, me demandant de la laisser faire.

Le rêve, une femme entreprenante, quoi de mieux pour faire connaissance, j’acceptai donc d’être passif et de laisser Sophie prendre l’initiative.

Cette situation m’excitait énormément et me faisait bander un maximum. Sophie me chevaucha, repoussa mes bras au dessus de ma tête à la rencontre des barreaux de la tête de lit, et elle me caressa la poitrine tout en me roulant un gros patin, de temps en temps elle n’hésitait pas à me pincer les tétons et même à me les mordre lorsqu’elle entrepris de faire descendre ses baisers.

Lorsqu’elle arriva à hauteur de mon boxer, celui ci était déformer par mon érection, elle me fit languir en enserrant mon sexe et en le branlant au travers du tissus, cela ressemblait à un agréable supplice. Enfin je la sentis faire glisser mon boxer libérant mon sexe trop longtemps congestionné, elle fut surprise de le découvrir sans poils, elle me dit quelle les préférait comme cela.

A genoux entre mes cuisses Sophie promena sa langue le long de mon sexe, le branlant légèrement de la main, elle lécha le tour de mon gland, alors que je n’attendais plus que le moment ou elle le prendrait en bouche, elle redescendit une nouvelle fois à la base de celui ci pour poser sa langue chaude sur mes boules lisses. J’étais déjà à deux doigts de jouir, elle le sentit marquant une pose et enserrant mes testicules dans sa petite main.

Quand la tension redescendit, elle goba mon sexe et entama des aller retour sur ma bite, que sa bouche était bonne, elle s’avérait être une très bonne suceuse et il ne faisait aucun doute qu’elle y prenait un réel plaisir, elle me suca un bon moment avant de reprendre un léchage de couilles en règle me laissant une nouvelle fois au bord de l’explosion, lorsque je la sentis descendre encore plus bas que mes couilles j’écartais au mieux mes jambes.

Sophie marqua un temps d’arrêt et me demanda "tu as envie que je te lèches? tu aimes par là?"

"oui j’adore, vas y" c’était la première fois que je tombais sur une femme qui acceptait ce genre de baiser et c’était pour moi un de mes fantasmes.

Quelques instants après je me retrouvais les fesses au bords du lit et sophie à genoux en train de me bouffer le cul tout en me branlant, je sentais la pointe de sa langue me forcer l’anus.

Elle me fit jouir ainsi, la décharge fut très forte éclaboussant mon torse de foutre blanc et épais, Sophie s’était redressée et continuait à branler ma queue mollissante et gluante.

Les yeux clos tout à mon plaisir, je sentis à peine lorsque Sophie m’introduisit son majeur dans l’anus jusqu’à la dernière phalange, elle le fit aller et venir plusieurs fois avant qu’il ne soit rejoint par un deuxième, le rythme augmenta, m’arrachant des gémissements de plaisir. Sophie était entrain de me baiser le cul, elle me fit jouir de nouveaux libérant les dernières gouttes de sperme qu’il devait me rester dans les couilles.

Sophie s’allongea à coté de moi me demanda si c’était la première fois, je lui avouais que "oui" ,elle me demanda si j’avais aimer comment le cacher?

Le reste de la nuit je m’appliquais à donner le plus de plaisir possible à Sophie, je me suis délecté de ses sucs intimes une bonne partie de la nuit, avant de la prendre tendrement et longuement.

Aujourd’hui cela fait 8 mois que nous entretenons une relation ensemble et même si nous ne nous voyons que rarement(2 a 3 fois par mois)j’éprouve toujours autant de plaisirs à offrir mon corps aux caresses de Sophie et nous partageons volontiers les sextoy’s ensembles.

Nous avons même en projet de faire entrer un homme dans nos ébats pour notre plaisir à tous les deux.

Sophie nos secrets ne sont que le reflets de notre respect mutuel...kiss

Diffuse en direct !
Regarder son live