Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 504 fois
  • 94 J'aime
  • 0 Commentaire

ma dure vie de prof !

Chapitre 2

Hétéro

Je reste impuissant quand ses mains s’attaquent à ma ceinture de pantalon, mes bras reste le long de moi, impossible d’avoir une réaction positive, je devrais la repousser violemment, et … rien, mon pantalon tombe lamentablement à mes chevilles, je suis conscient que mon gland dépasse de l’élastique du boxer

Sa tête se décolle de ma poitrine pour regarder vers le bas.

  - Hoooo! C’est beau …C’est gros! C’est long!, j’ai trop envie …

Agnès se baisse lentement agrippant mon slip pour l’entraîner lui aussi vers le bas …son souffle chaud caresse ma bite, puis sa bouche s’en empare, je lève les yeux au ciel la bouche ouverte, je ne peux qu’apprécier la caresse, mes mains se posent de chaques cotés de sa tête pour imprimer un mouvement de va et vient, elle se recule juste un instant pour dire:

  - Viens! Donne moi tout, j’ai l’habitude, avec les copines on s’amuse à faire des concours dans les chiottes du bahut!

Puis elle me lèche savamment, peut être mieux qu’une vraie femme, la gamine me taille une pipe d’enfer, ses seins fermes frottent sur mes cuisses … je vais jouir……. j’essaie de me retirer mais elle me cramponne par les couilles, voilà les soubresauts … la première giclée la fait hoqueter, mais courageusement elle avale, aussitôt la deuxième encore plus fournie passe mieux que la première, je suis plié en deux par la violence de cette jouissance, les autres fusées sont littéralement tétées comme un petit veau le ferait!

Lorsqu’Agnès relève la tête elle a du sperme sur le menton!

    - HAAAAA!! Quelle dose! Je comprend pourquoi mon slip était trempé!! Rassure toi mes copines ne sauront jamais ce qui vient de se passer, au fait, même si tu ne me crois pas, je suis vierge!

Soudain dehors, un crissement de pneus sur le gravier nous rappelle à la réalité

    - Mon dieu c’est maman! je te laisse, je vais sous la douche!

Je me retrouve seul comme un con, juste le temps de réajuster mon froc et la mère entre

  - Bonjour monsieur, ha je vous reconnais, vous êtes le prof d’Agnès!

  - Bonjours madame Martinez, effectivement je suis son prof

  - Mais elle vous a laissé tout seul? C’est bien elle çà!

  - Elle vient de partir prendre sa douche m’a-t-elle dit

  - Prendre sa douche? Il ne s’est rien passé au moins?

  - Que voulez vous dire?

  - Tout simplement que je là connais! je vais vous mettre à l’aise … pour le slip mouillé par votre sperme…. Rassurez vous je ne vous en veux pas! cette gamine est une provocatrice, je l’ai surprise hier soir alors qu’elle allait faire tremper sa culotte, entre nous très amidonnée! …je la lui ai retirée des mains, pour tout vous avouer, je l’ai moi même reniflée en me caressant cette nuit …. Si je vous disais qu’elle a fait fuir mon dernier compagnon qui n’en pouvait plus de supporter sa nudité, et même plus! elle minaudait devant lui comme une chatte en chaleur, j’en étais à un tel point que j’étais prête à le partager avec elle, ce qui fait qu’elle est toujours vierge

  - Elle m’a dit çà ….

  - Vous pouvez le croire, elle ne ment pas, du moins pour des choses graves!mais, demain elle a rendez vous chez notre gynéco pour qu’elle prenne enfin la pilule, car je sens que sa virginité lui pèse maintenant … et, je ne sais comment vous dire … vous êtes un excellent prof.

  - Vous me flattez!

  - Du tout, et quand je vois les femmes détailler votre pantalon et surtout quand je les entends parler de vous lors des réunions de parents ….elle a jeté son dévolu sur vous ….il n’y a plus qu’une solution …

  - C’est-à-dire madame?

  - Je veux que vous fassiez de ma fille une femme, c’est elle qui vous a choisi, cent fois vous plutôt qu’un petit con qui va la rater et s’en vanter deux minutes après dans la rue

  - Vous vous rendez compte de ce que vous me demandez?

  - Tout à fait, mais il serait vraiment bête que des bruits courent au lycée sur vous….

  - Ha, je vois ….

  - Non, ce n’est pas du chantage, mais vous savez comment sont les ados! si elle reste sur un échec…

Sur cet entrefait Agnès entre vêtue d’une sortie de bain très courte est une serviette nouée sur la tête

  - Vous parliez de moi?

  - Ha te voilà ma chérie, oui, nous avons parlé avec Georges, et je pense qu’il va être d’accord pour faire de toi une femme, ne rougis pas, c’est un homme qui connaît tout de la vie, demain tu as rendez vous chez notre gynéco pour la pilule.

  - Haa, chez ce vieux vicieux?

  - Voyons c’est un vieux monsieur, certes, mais il est de grands services, il a eu ta grand mère, il m’a eu, et il va t’avoir … comme cliente j’entend!

  - Demain mercredi, l’après midi vous êtes libre Georges?

  - Bien que çà m’ennuie profondément de passer pour un sextoy décapsuleur sur pattes, je ne vois pas comment y échapper!

  - Très bien! Encore une chose, il n’est pas question d’amour entre vous, quelques préliminaires avant le passage à l’acte, mais c’est tout

  - C’est bien comme çà que je le vois, à demain mesdames!

Quelle galère, en même temps la petite chatte de cette jeune vierge me fascine, tant pis pour la moralité, je viendrais!

Le lendemain malgré ma réticence personnelle je suis là, la mère me reçois en peignoir, d’àprés la quantité de chair que j’aperçois elle est nue dessous, j’espère que ce n’est pas un coup monté uniquement pour baiser la mère!

  - Agnès n’est pas encore arrivée de chez son gynéco, elle ne va pas tarder mettez vous à votre aise…

  - Merci, vous êtes charmante madame!

  - Merci! Appelle moi Hortense! j’aurais quand même bien voulu voir ce que ma fille va recevoir en elle, car tout compte fait, nous nous basons sur des ‘on dit ‘

  - Vous voulez voir … mon sexe??

  - Sil vous plaît… baissez votre pantalon ….

Je me lève elle reste assise sur le canapé, sans slip dessous l’affaire est vite faite!

  - Bien! Voilà la bête … çà vous va?

  - Mon dieu! Elle est comment en érection?

  - Flattez là de la main elle va vous répondre!

Sans hésiter Hortense prend mon chibre dans sa main, presque instantanément son volume augmente à une vitesse grand V!

  - Mon dieu! Jamais Agnès ne va pouvoir prendre çà pour une première fois?

  - Voyons, Hortense vous savez bien qu’une chatte vierge ou non, se dilate en fonction de ce qu’elle veut avaler!!

  - C’est vrai, mais vous ferez doucement n’est ce pas?? Je veux que ma fille profite de la ‘première pressée’ si j’ose dire! sinon j’aurais volontiers testé cette queue!!, je ne vous cache pas je mouille en ce moment!

  - Hé bien nous verrons ce que je peu faire pour vous après le sacrifice!

  - Ha! Voila Agnès …. Alors ma fille chérie comment çà c’est passé??

  - Je ne m’étais pas trompée, c’est un gros cochon!!, tu veux tous les détails??

  - Il ne t’a pas …

  - Baisée? Non! Mais ce n’es pas l’envie qui lui manquait! j’ai l’impression qu’il est au courant de ce qui va se passer ici non??

  - Oui, c’est vrai je l’ai mis dans la confidence …ceci dit à ta prochaine visite il t’examinera plus en profondeur ….

  - En clair, il me baisera! aujourd’hui il m’a examinée à la loupe! Comme il ne pouvait pas enfoncer ses doigts dans ma chatte, il m’a fait mettre à quatre pattes, graissé le trou du cul … trois doigts dedans! mon boyau est encore plein de gel, par contre il m’a passé délicatement une lingette sur ma moule! je suis prête!! C’est maintenant?? Je vois que Georges est en pleine forme! Tu t’en es servie maman?

  - Non, je te laisse la priorité, je voulais seulement voir à quoi tu t’exposais… si nous allions dans la chambre?? Le lit est prêt, j’ai mis une alèse c’est plus prudent.

Arrivés au pied du lit les deux femmes sont très près de moi, d’une voix tremblante la mère me dit:

  - Je vous enlève la chemise Georges?

  - Allez y je n’ai plus que çà sur moi …

Diffuse en direct !
Regarder son live