Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 38 921 fois
  • 61 J'aime
  • 1 Commentaire

L'école des femmes - Première journ&

Chapitre 1

SM / Fétichisme

’ Bonjour mesdames, je suis très heureux de vous accueillir dans mon école. Nous allons rester ensemble pendants deux semaines durant lesquelles vous n’aurez aucun contact avec vos maris. Je vous rappelle que vous avez signé un contrat ou vous acceptez de plein gré d’être dressées jusqu’à devenir de parfaites épouses. Je vous rappelle aussi que vous pouvez arrêter le stage à tout moment mais dans ce cas nous appliquerons la clause libératoire. Vous serez alors redevable auprès de l’école de la somme de un million de francs.

Je vous rappelle aussi que votre séjour ainsi que les cours sont gratuits. Notre école ne vit que par les dons que nous font les partenaires qui vous servent d’éducateurs lors des nombreux travaux pratiques.

Je vous rappelle enfin que vous n’avez pas le droit dire non. Pendant les deux semaines à venir tous les hôtes de cette maison pourront profiter de vous autant qu’ils en auront envie. Toute rebuffade de votre part entraînera des sanctions. A la fin de votre séjour parmi nous, nous remettrons à vos maris respectifs les cassettes vidéo de votre formation. Le diplôme de fin d’études sera tatoué sur le coté gauche de votre cou. Cela permet ainsi à nos membres bienfaiteurs dont feront parti de droit vos maris a l’issue de la formation, de vous reconnaître en toutes circonstances et de pouvoir ainsi jouir de vos corps.

Je vous rappelle que cela fait aussi partie du contrat et que là aussi tout refus pendant les cinq ans à venir entraînera une rupture de contrat sanctionné par une pénalité de 1 MF.

Voilà j’en ai fini avec ce discours d’ouverture Je vous demande de vous mettre entièrement nue et de remettre tous vos vêtements à vos maris respectifs. Vous trouverez une garde-robe complète dans vos chambres.

Messieurs. je vous laisse dix minutes pour faire vos adieux à vos femmes ’

Il y a alors quelques instants de flottement. Sur les douze femmes présentes, trois commencent à se déshabillé aussitôt, cinq ou six après quelques hésitations se déshabillent aussi. Les maris des trois dernières doivent les sermonner pour qu’elles se décident timidement à ôter leur vêtement.

La moyenne d’âge des femmes tourne autour de 30 ans alors que celle des hommes avoisine les 45 ans.

De toute évidence, a la façon qu’on les maris de lorgner les autres femmes, on peut penser qu’ils aimerais bien servir d’éducateur a certaines d’entre elles, mais ils ne pourront devenir formateurs que lorsque leur femme aura eu sont diplôme

Lorsque toutes les voitures quittent le château, Marc le directeur du centre rejoint les stagiaires.

’ Il y a plusieurs ateliers prévu au cours de ce stage. Je vous en donne la liste rapidement

_ Servir à table

_ L’art d’être coquine ’

_ Les objets de plaisir

_ La fellation.

_ La sodomisation ’

_ Les Soins du corps

_ Homosexualité et hétérosexualité

_ L’amour à plusieurs

Chacune d’entre vous passera par ces ateliers. Plus ou moins longtemps en fonction de votre facilité à assimiler les connaissances.

Pour ce qui est de l’atelier soin du corps, deux esthéticiennes vont s’occuper de vous avec au programme épilation complète. Je veux des chattes lisses comme la peau de vos fesses.

Vous trouverez dans le placard votre garde-robe pour les deux semaines à venir. A partir d’aujourd’hui vous devrez toujours avoir un porte-jarretelles et des bas.

Le repas du soir se déroule en couple. Vous aurez un nouveau partenaire chaque jour. Il sera votre maître et pourra exiger de vous ce que bon lui semble. A table le service sera fait par les stagiaires de l’atelier ’ Servir à table ’

Chaque soir nous ferons un debreffing dans la salle ? du debreffing évidemment

Mais pour commencer, je vais procéder à une première évaluation.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Mettez-vous à genoux. ’

Aussitôt les 12 femmes s’agenouillent avec un bel ensemble.

’ On ne s’assoit pas sur ses talons et on écarte les genoux. Vous ne devez jamais avoir les genoux qui se touchent. Tirez vos épaules en arrière. Mettez vos mains derrière le dos. Voilà ce n’est pas mal pour un début.

Désormais quand on vous dira à genoux c’est ainsi que vous devrez pour positionner. Si vous portez une de jupe, vous devrez la remontée à deux mains jusque sous vos seins. Vous devez regarder vers le sol. Ici n’importe qui peut vous donner des ordres’

Le directeur s’approcha de la première femme

’ Comment tu t-appelles?

_ Caroline

_ Caroline, monsieur le directeur corrige-t-il

_ Caroline, monsieur le directeur se reprit-elle ’

Marc se penche pour explorer la chatte de Caroline puis ses seins. Il baisse la fermeture éclair de son pantalon sort son sexe et le présente à aux lèvres de Caroline. Celle-ci comprenant le message avance la tête pour le prendre en bouche.

’ Non, tu ne bouges pas. Tu te contente d’ouvrir la bouche. ’

Elle reprend sa position initiale et ouvre grand la bouche. Marc s’amuse a caresser les joues de Caroline avec son sexe,puis s’enfonce profondemment dans sa bouche. A ce jeu, son sexe a pris toute sa dimension et est devenu bien raide.

’ J’ai dit : on ne bouge pas !

_ Mais je ne peux pas? ’

Il retire sa queue de la bouche de Caroline il lui donne une claque

’ Vous n’avez pas le droit de refuser ou de dire non. La prochaine fois çà ne sera pas une claque mais le martinet. C’est compris ?

_ Oui monsieur

Il fronçe les sourcils et aussitôt Caroline se corrige

_ Oui monsieur le directeur

_ Bien. A la fin de vos deux semaines vous serez toutes capable d’avaler complètement mon sexe de 20 centimètres. De gré ou de force, à vous de choisir. ’

Il s’approche de la femme suivante

’ Comment t-appelles tu ?

_ Michelle monsieur le directeur

_ Joli cul ma fois ! Dit-il en lui glissant l’index dans l’anus. Il a déjà servi, je suppose ?

_ Non jamais monsieur le directeur

_ Nous rattraperons donc le temps perdu

_ Mais monsieur le directeur mon mari m’a dit que je ne serais pas sodomisé si je ne le voulais pas

_ Il t’a raconté des bobards ! Tu as signé un document où il est écrit que tu acceptes inconditionnellement de donner du plaisir a tous les hommes et femmes qui te seront présentés par tous les moyens dont t’a doté la nature.

Ceci dit si tu n’est pas d’accord tu peux toujours rompre le contrat. En contrepartie je déposerai le chèque de caution à la banque’

Michelle se mord les lèvres. Elle commence à regretter de ne pas avoir lu en détail le contrat et d’avoir fait confiance à son mari.

Comme pour Caroline, Marc approche son sexe de la bouche de Michelle. Après avoir joué de la meme façon, il passe à la suivante, Céline puis c ’est au tour de Catherine, Elodie, Joëlle, Sophie Brigitte Anne-Sophie Sabine, Françoise et Nora

Pour chacune c’est le même rituel. Il recherche la fiche correspondante et note ces appréciations.

Arrivé à la dernière, il refermé son pantalon.

’ Relevez vous je vais vous emmener jusqu’à vos chambres ’

Elles se lèvent toutes et le suivent dans le couloir les unes derrière les autres, toujours entièrement nues.

A l’étage, sur chaque porte, une étiquette est collée avec le nom de chacune.

’Vos vêtements pour la journée sont préparés sur votre lit. Sur la table il y a une feuille avec votre emploi du temps de la journée . Quand vous serez prête rejoignez les ateliers prévus. Vous avez une demi-heure pour vous préparées. ’

Marc suit Michelle dans sa chambre.

’ Lors de chaque stage j’ai toujours une petite préférée. Pour cette cession ça sera toi. Tu vas voir, je vais m’occuper avec beaucoup d’attention de ta formation. Dans 2 semaines tu regretteras d’avoir passé 40 ans de ta vie sans t’être jamais servi de ton cul ?. Aller habille-toi, juste un soutien-gorge bas et porte-jarretelles.

_ Monsieur le directeur je voudrais d’abord aller aux toilettes dit-elle embarrassé

_ Habilles toi d’abord et vas-y ensuite! elles sont justes derrières toi

_ Mais c’est qu’il n’y a pas de porte ! ’

Effectivement seule une cloison de verre sépare la chambre de la salle de bain et des toilettes

’ Ca je le sais ! C’est moi qui ai fait le plan des chambres. Figure-toi que j’adore regarder les filles faire pipi !

Aller! Je te suis. ’

Michelle s’habille et va s’asseoir sur le siège.

’ Aller écarte les genoux ! Encore plus. Voilà c’est bien. Maintenant caresse-toi les seins. Regarde moi dans les yeux.

_ Je n’y arriverais pas si vous me regardez dit-elle

_ Cela te fait honte ?

_ Oui répondit-elle d’une toute petite voix

_ Suis-moi alors’

Ils sortent tous les deux de la chambre pour se rendre dans une sorte de salon.

Six hommes sont assis dans de profonds fauteuils.

’ Je vous présente Michelle. Elle a honte de faire pipi devant moi. Alors je vous l’amène. Peut-être aurez vous plus de chances que moi ! ’

L’assistance s’esclaffe tandis que Michelle devient toute rouge. Tous sont habillés, elle seule est nue ou presque.

L’un des hommes se lève, prend un verre, le remplit d’eau.

’ Tu peux compter sur nous Marc !

_ J’en doute pas ! Je vous la laisse je la reprendrais dans une heure. ’

L’un des homme se leve, va au bar, rempli un grand verre d’eau et revient vers Michelle.

’ Tiens bois tout ça. Après ça sortira tout seul. ’

Elle prend le verre et commence à boire sous les quolibets de tous les hommes présents

’ Prends ce seau a champagne, tu écartes bien les jambes et tu pisses dedans. ’ Lui ordonne son interlocuteur.

’ Alors ça ne vient toujours pas ? . Je vais te faire un petit massage ’

Il s’installe derrière elle, glisse sa main entre ses cuisses de façon à ce que tout le monde puisse bien voir ce qu’il fait, et commence à la caresser.

’ Apportez-lui un autre verre d’eau ’

Vingt minutes plus tard, quelques gouttes s’échappent de son corps sous les hourras de l’assistance.

’ On est sur la bonne voie. Quelques verres encore et nous aurons droit à une jolie fontaine. ’

Effectivement dix minutes plus tard, Michèle a juste le temps de positionner correctement le seau

’ Ouvre les yeux et regarde nous ’

Elle a l’impression que cela ne s’arrêtera jamais. Différents sentiments l’agitent Bien-être après s’être si longtemps retenu, fierté d’avoir réussi à passer cette étape, d’un autre côté un zeste de honte assez troublant.

’ A partir de maintenant tu devras toujours faire pipi devant quelqu’un. C’est compris ?

_ Oui monsieur.

_ Bien à genoux maintenant. ’

Michelle s’agenouille comme Marc lui a appris les épaules en arrière, les genoux écartés, les fesses hautes.

Les six hommes sortent leur sexe et commença se caresser en s’approchant de Michelle.

Un premier force sa bouche, un autre se place à côté de lui et en fait autant. Chacun se dispute les faveurs de sa bouche. Tour à tour, chacun vient jouir dans sa bouche. La synchronisation est extraordinaire : dès que l’un crache ses dernières gouttes, un autre prend la place pour jouir aussitôt sans qu’elle ai même le temps d’avaler.

Une partie coule sur son menton.

’ N’en laisse pas perdre une goutte, va chercher avec ton doigt les gouttes perdues et essuie le avec ta langue. C’est bien. Tu as jouis ?

_ Non, Monsieur.

_ Bon tu es la aussi pour apprendre à jouir. Va chercher un gode sur l’étagère derrière le bar. Prend celui que tu veux

_ Oui monsieur’

Michelle obéit et revient avec un gode très réaliste de bonne dimension ma foi.

’ Assied toi dans ce fauteuil et montre nous comment tu te fais jouir. Sans fermer les yeux ’

Elle s’installe ainsi qu’ordonné et commence à ce caresser. Excitée par ce qu’elle avait vécu, il ne lui faut que quelque instant pour accéder au paradis.

’ Tu peu retourner dans ta chambre. Attend d’abord va me chercher le tube de gel et met en sur mon doigt. ’

Elle étale une couche de gel sur l’index de celui qui a pris la direction des opérations.

’ Tourne-toi ! ’

Aussitôt il lui enfonce le doigt dans son cul sans aucune douceur.

’ C’est juste pour le préparer. Je crois que Marc a prévu une petite séance d’initiation a la sodomisation. ’

A suivre

imagines@infonie.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live