Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 647 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Ecole de sexe

Chapitre 1

Trash

Le Danemark est connu pour sa dépendance au sexe. Plus que l’on le croit. J’ai pu le vérifier. Une école particulière existe : elle apprend aux jeunes femmes à faire l’amour : Un jury féminin surveille les faits et gestes de demoiselles en apprentissage. Avant de participer à ce genre d’examen, les jeunes femmes font d’abord des études particulièrement poussées. Elles doivent tout connaitre des amours hétéro et homo. Des cours spéciaux sont donnés pour l’amour en groupe. Je le sais bien, ma chérie est passée par là.

Il faut remonter plus haut. Celles qui se sentent attirées vers les futures personnalités, vers des destins hors du commun suivent ses cours haut de gamme. D’abord ils ne sont pas pour tous les revenus. Ensuite il faut que filles soient jolies, désirables.

Les premières épreuves ont lieux dès le premier mois : être présentables, sexys. Il faut montrer ses possibilités en orgasme, d’où l’obligation de se branler devant le jury, ce qui n’est pas toujours commode en excitation. Bref, ma chérie ajoute que le jour de son examen probatoire elle regardait une vidéo mettant en scène deux couples fort sexy. Voir la queue de l’un enculer la femme de l’autre qui lécher les couilles du dernier l’avait mené vers un orgasme dont elle se souvient encore.

Les cours théoriques commencent en expliquant comment le plaisir se transmet. La partie pratique est la plus suivie. Il s’agit de démontrer que le plaisir fait parti de leur existence.

Ainsi, comme me l’explique ma femme, elles doivent, avec plaisir se branler. Ce n’est pas très difficile de mettre une main sur la chatte, de la chatouiller. Ma femme a gardé de ces moments un bon souvenir, elle se masturbe souvent. Ensuite il leur faut apprendre à donner du plaisir. C’est plus compliqué que ça en a l’air : il fait connaitre à fond le fonctionnent d’une bite, apprendre à la domestiquer, la caresser doucement, ne pas la faire juter trop vite ; c’est compliqué d’arriver au résultat souhaité, même si l’éjaculation met un terme à l’exposé. Je profite de ses conseils : elle me branle comme uns spécialiste.

La plus part des étudiantes savent se masturber, chose courante, savent masturber des copines, et parfois savent et aiment branler les garçons. Une des parties les plus dures est l’apprentissage de la fellation.

Elles doivent maîtriser l’usage des doubles godes et de godes ceintures. La plus part aiment leurs godes avec double sexe, le premier pour l’amante, le deuxième pour elle même. Il est certain qu’elles préfèrent baiser une amie et jouir en même temps de la même façon.

Si les candidates au diplôme se donnent du plaisir sans crainte il en est de même pour les examinatrices. Si dessus elles portent de quoi recouvrir leur poitrine, le bas est nu. Elles se caressent pendent les épreuves, se donnent beaucoup de plaisir, se font jouir sans honte.

Ah : J’oubliais de dire que ma femme après avoir été élève est passée au stade supérieur, elle juge les autres. C’est-à-dire qu’elle est plus ou moins excitée selon les prestations. Elle aime surtout voir les candidates se masturber entre elles. Elle garde un souvenir de ses premiers amours avec ses copines aussi dévoyée qu’elle. D’ailleurs, encore maintenant elle trouve toujours des camarades prêtes à jouir avec elle, surtout en cunnilingus. Elle adore lécher et se faire lécher.

Moi je la lèche toujours, particulièrement l’anus : elle adore ma bite quand je la lui mets non pas dessus, mais dans l’anus.

Diffuse en direct !
Regarder son live