Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 399 fois
  • 156 J'aime
  • 12 Commentaires

L'éducation de Sylvain

Chapitre 1

Prise de Contact

Erotique

Sylvain se levait ce matin, d’une humeur maussade, ça fait plusieurs semaines que sa dernière petite copine est partie. Avait-il fait l’abrutit, pour ne pas utiliser un autre mot, encore plus péjoratif ? Ou est-ce qu’ils s’étaient mal compris, mal assortit, et que depuis le début c’était voué à l’échec ? Ce serait facile de se dire ça, et de ne pas se remettre en question. De se dire que c’est la faute du destin et qu’on n’y peut rien. S’il peut faire quelque chose, devenir moins c*n, voilà c’est dit. Mais concrètement, comment on fait ? Comment on fait pour changer sa personnalité, pour devenir quelqu’un d’autres. Maintenant qu’il y pense, la jeune femme passait ses soirées seule, dans la chambre, pendant qu’il riait avec ses copains dans le salon à regarder un match de foot. Et ensuite, lorsqu’il se couchait, il essayait de la toucher pour faire … l’amour. Il avait envie. Mais elle, se refusait à lui. Sans la violer, il insistait lourdement, et elle finissait par le laisser faire. Qu’elle soit restée pendant un an avec lui, était du miracle. Mais cela ne résout pas son problème, même en avoir conscience, était certes le début, mais ça ne fait pas tout, parce que c’est bien connu que le naturel revient toujours au galop.


Le jeune homme avait fait des recherches sur internet, de sites en sites, il était tombé sur un site de « dressage ». Bon, ce n’était pas pour le dressage canin, il avait parcouru les lignes. L’administratrice était une certaine « Anora ». Elle proposé un programme en huit leçons pour devenir un autre homme. Elle promettait qu’il serait plus serviable, plus gentil, plus attentif… Enfin l’homme qu’elle décrivait, semblait être l’homme parfait. Est-ce qu’elle pouvait faire de lui un homme comme ça ? Il avait cliqué sur le lien s’inscrire. Un formulaire d’inscription se présenta. Il y avait quelques questions à répondre, et sa motivation à suivre le programme. Pourquoi voulait-il suivre ces leçons ? Il fit au mieux pour répondre à toutes les questions. Il soupira et hésita, mais finit par cliquer sur le lien « envoi » en fermant les yeux.


« Votre demande va être étudier par l’administratrice. Vous recevrez un lien pour la suite, dans quelques jours, à l’adresse mail que vous nous avez communiqué. Merci de votre patiente ».


Oui, forcément, il y avait sans doute beaucoup de demandes, ou alors très peu. Il ne savait même pas vraiment dans quoi, il s’embarquait. Et puis de toute façon, il n’avait jamais de chance, il allait avoir un refus. Il ferma son ordinateur portable, dépité. De toute façon, c’était n’importe quoi, cette histoire. Dresser un homme comme … un chien^ !


 

—     Tu as encore une demande ? fit William dans le dos d’Anora.

La jeune femme était assise à son bureau, elle avait créé ce site, il y a quelques mois avec son amie Catherine. Et proposé de suivre un programme de dressage pour les hommes, ou les femmes. Elle avait eu cette idée, en discutant un soir avec Fatnat, un black d’une quarantaine d’années. L’idée n’était pas tant de se faire de l’argent, elle avait bien assez pour vivre une dizaine de vie, bien à l’abri. Mais de rendre les hommes meilleurs et les femmes. Bien qu’elle considérait qu’il y avait moins de travail de ce côté-là. Fatnat avait bien dressé Yasmine en quelques jours. Alors qu’il y lui avait fallu des mois pour dresser William, son père. Mais bon c’est une autre histoire.

—     Oui ! Il va falloir faire une réunion avec les autres.


Quelques heures plus tard, elle se trouvait au « donjon » avec les autres. Il y avait Fatnat et son frère Alexandre, Elizabeth, une femme dominatrice, Sara, qui était plutôt soumise, mais cela lui arrivait d’être autoritaire. Ensuite, il y avait Manon, une jeune nouvelle dans leur équipe, mais pas en ce qui concerne le reste. Et Catherine qui était la secrétaire, la gestionnaire du groupe.

—     Ce soir, nous sommes là, parce que parmi les nombreuses demandes, une, est sortie du lot. C’est un homme. Désolée Fatnat.

—     Qu’est-ce qu’il a de particulier ? demanda Elizabeth

—     En gros, il explique que sa copine l’a quitté parce qu’il regardait trop de match de foot à la télévision.

—     Tu résumes vraiment en gros, là. Commenta Elizabeth

—     Oui.

—     Je me charge de ce petit bonhomme, fit la jeune recrue avec le sourire.

—     Très bien. Je t’enverrai les informations dés que je les ai reçus. Merci Manon. Bon courage, ça à l’air d’être un … sacré morceau.

—     Je hais le foot !

—     Ah !


Le groupe passa le reste de la soirée, à rire et à s’amuser. Puis tard dans la nuit, ou tôt le matin, ils rentrèrent chez eux pour y dormir bien au chaud, avec un petit coup dans le nez.


Quelques jours plus tard, Sylvain ouvrit pour regarder ses mails et tomba sur une réponse du site de dressage. Il ouvrit par curiosité, persuadé qu’il avait une réponse négative. Il dut le relire plusieurs fois, pour être certain. Il avait été sélectionné pour faire partie du programme. Et un lien était ajouté au mail pour terminer l’inscription. Il se leva et faisait les cent pas devant son ordinateur. Devait-il cliquer ? ne pas cliquer ? Si ce programme était efficace, il deviendrait un autre homme, un homme meilleur. Que risquait-il dans le fond ? On n’allait pas le tuer, ou le clouer au pilori. Le jeune homme termina son inscription. Et un mail lui répondit que Manon, entrerait bientôt en contact avec lui. Il soupira et se dit qu’il se lançait quand même dans une drôle d’aventure. Il allait faire la connaissance d’une femme qui va le « dresser » pour faire de lui un meilleur homme. Il ne savait pas s’il devait s’en réjouir ou craindre le pire.



Dans la journée, il reçut un SMS de Manon, qui lui donnait rendez-vous dans un parc de la ville, à 18h. Étant au chômage, il avait le temps. Il accepta la rencontre, de toute façon, avait-il le choix ? Oui, il l’avait sans doute. Mais en même temps, s’il n’essaie pas, rien ne changera jamais. A 18h10, il se présenta dans le parc. Une jeune femme était assise sur un banc, elle était vraiment très jolie. Au moins, il gagnerait à faire connaissance avec une belle femme. Manon avec de longs cheveux coiffés dans un élastique pour faire une queue de cheval, bien serrée. Elle avait les jambes croisées et portait des chaussures à talons hauts. Vêtue d’un tailleur pantalon-chemise, elle était penchée sur son téléphone. Elle portait un foulard rouge autour du cou, le signe distinctif qu’elle lui avait indiqué.


—     Manon ?

—     Bonjour ! fit-elle en levant la tête.


Manon croisa le regard d’un jeune homme d’une trentaine d’année, il était de bonne taille sans doute, aussi grand qu’elle. Il avait les cheveux bruns, et les yeux marrons.


—     Tu es retard ! fit-elle en regardant sa montre.

—     Euh…  oui… c’est à cause du métro. Il y a du monde à cette heure-ci.

—     Mmmh ! Veux-tu qu’on aille boire un verre pour que je t’explique le contrat et le programme de la formation.

—     Formation ?

—     Tu préfères que je dise dressage ?

—     Non, formation, c’est bien.


Sylvain marcha à côté de Manon, juchée sur ses talons, elle était plus grande que lui. Ils entrèrent dans le premier bar, commandèrent leurs boissons, puis s’installèrent à une table dans un coin du restaurant. La jeune femme l’observait, elle le détaillait sous tous les angles. Sylvain ne se sentait pas vraiment à l’aise, sous son regard aussi inquisiteur. Elle ouvrit son sac et sortit quelques documents, bien classés dans une pochette en plastique.

—     Donc voici le contrat, et le programme de formation. Tu as le droit de prendre le temps de lire, avant de te décider, expliqua Manon.

Elle poussa les documents vers lui, elle se recula dans son siège et son verre de soda entre les mains, elle sirota sa boisson avec sa paille, en le fixant du regard. Sylvain avala de travers et ouvrit la pochette.



CONTRAT

0 - Définition des termes :

Élève : l’élève a cédé le contrôle de son corps au professeur.

Professeur : La femme qui détient le contrôle du corps de l’élève.


1 - Clauses communes :

1.1 Cet accord prend effet à compter de la date de la signature par les deux parties.

1.2. Il lie l’élève à son Professeur pour une période de … Semaines. Sous réserves des conditions d’annulation énoncées à la section Dissolution du présent protocole.

1.3. Le contrat BDSM ne peut être modifié qu’en accord des deux parties.


2 - Droits et Obligations du Professeur :

2.1 Il s’engage à tenir compte des exigences professionnelles et financières de son élève.

2.2 Il dispose de tous pouvoirs sur l’élève tant sur son physique, son sexe et son intellect. Il peut se jouer de toutes pratiques sexuelles ou non, chasteté obligée, punitions et humiliations.

2.3 Il respecte les limites physiques de son élève.

2.4 Il doit se tenir informé de l’état physique et psychologique de son élève et en tenir compte lors des jeux BDSM.

2.5 Il peut filmer ou photographier son élève.

2.6 Il peut rompre le pacte sans préavis


3 - Droits et Obligations du élève dans le contrat BDSM:

3.1 l’élève comprend et accepte la Domination de Son Professeur et devient Sa propriété exclusive.

3.2 l’élève sait que Le corps du Professeur est sacré et qu’il ne peut le toucher sans son autorisation. Toute infraction serait punie et l’élève pourrait même être répudié(e) assortie d’une rupture du protocole de soumission. L’élève devra prendre soin de lui, et de son corps.

3.3 l’élève comprend et accepte les désirs et plaisirs du Professeur. L’élève obéira à tous les ordres du Professeur.

3.4 En qualité d’élève, il renonce à sa liberté et à ses droits en remettant son corps et son âme entre les mains de son protecteur.

3.5 L’élève doit considérer son plaisir, et sa jouissance comme un luxe, et remercier son Professeur avec respect et gratitude.


4 - Le contrat BDSM impose :

4.1 l’élève s’engage à accepter toutes les pratiques sexuelles ou non et humiliations que ce soit en public ou en privé.

4.2 l’élève s’engage à porter tout accessoire sexuel ou tenue imposée en tout lieu et à tout moment.

4.3 l’élève laisse l’accès et le contrôle total de sa sexualité et de son intimité à son Professeur.

4.4 l’élève n’a aucun secret pour son Professeur et a obligation de vérité dans ses réponses.

4.5 l’élève a droit à un Safe Code. Tout manquement implique une punition ou la résiliation du présent traité.


5 – Safe Code :

5.1 Un Safe Code est prévu pour être utilisé lors des séances. Si l’élève ne peut parler, un Safe Code alternatif est choisi.

5.2 S’il est employé, La Professeur interrompt la séance et écoute l’élève.

5.3 Si l’élève l’utilise, il doit être en mesure d’expliquer pourquoi.

5.4 Il ne sera utilisé que dans les cas extrêmes. Utilisé sans motif valable, il oblige une punition exemplaire.

5.5 Safe Code choisit est « Orange » pour se calmer un peu. « Rouge » pour tout arrêter, et discuter sans motif valable, l’élève recevra une punition exemplaire.


6 – Activités Particulières.

6.1 Chasteté :  Le détenteur de la clé convient que la femme en cage aura droit à au moins 2 libérations par semaine.  L’élève s’engage à satisfaire son professeur par tout moyen qu’elle juge nécessaire pour la satisfaction de ses besoins sexuels. Lorsqu’il est dans la cage, l’élève doit demander l’autorisation pour aller uriner. Le retrait non autorisé de la cage ou la ceinture de chasteté, ou la masturbation entraînera une période de verrouillage sans libération durant 10 jours pour l’encager. Le Professeur donnera volontairement une clé à l’encagée en cas d’urgence. (Rendez-vous chez le médecin, forte douleur, etc) mais il ne devra pas se libérer sans une « bonne » raison, sinon l’élève sera puni.  Le Professeur reconnait qu’une libération peut être autorisée pour des raisons médicales ou d’inconfort extrême. Toutefois, pendant cette libération, aucune masturbation n’est autorisée et l’élève accepte qu’une fois le problème réglé, le verrouillage de la cage sera immédiat.

6.2 Nettoyage : L’élève sera responsable de l’entretien et du nettoyage de tous les jouets sexuels utilisées lors des séances. Toutefois le Professeur est responsable du nettoyage régulier de la cage de chasteté.

6.3 Limites strictes : L’élève indique deux activités sexuelles qu’il veut exclure du contrat.

Limites strictes de l’élève : Scatophilie – Emétophilie


 


7 - Dissolution :

7.1 La Professeur peut dissoudre le contrat de soumission en libérant l’élève sans aucune justification.

7.2 l’élève peut en demander l’annulation en cas de non-respect de la présente convention ou s’il n’y a plus d’entente entre les participants.


7.3 Ce contrat peut aussi être rompu s’il devient impossible de continuer les séances et pratiquer la relation BDSM.


J’ai pris connaissances du présent contrat BDSM et c’est librement que je m’engage à le respecter dans son intégralité.


Date :                                                                         à :


Signature du Professeur                                                                   Signature de l’Élève.

(Ajout de la mention « lu et approuvé »)                  (ajout de la mention « lu et approuvé »)


 


Sylvain venait de lire le contrat, en gros il devait la « chose » de Manon pendant … un certain nombre de semaines. L’idée de se soumettre à quelqu’un ne lui plaisait pas tant que ça. Mais devenir moins c*n, était le but. Et puis cette femme n’était pas si moche, elle était même canon, et le sexe avec elle, ça devait être quelque chose. Sylvain, jeta un coup d’œil sur le deuxième document, il détaillait le programme de la « formation ».



PROGRAMME

Leçon 1 : Découverte : Qu’est-ce qu’un homme ? Qu’est-ce qu’une femme ? Comment créer l’alchimie, et entretenir le feu de la passion ? (Jour 1)

Leçon 2 : Relooking & Présentation : L’élève accepte de se faire relooker : vêtement, coiffure. Un défilé intimiste sera réalisé en présence de son professeur.  (Jour 2)

Leçon 3 : Politesse et Serviable : L’élève apprendra à dire merci, bonjour, pardon… Il devra se montrer serviable avec son professeur, mais aussi les autres. (Jour 2)

Leçon 4 : Intelligence et Savoir : L’élève devra développer sa culture générale, son savoir, sa façon de parler et son vocabulaire en présence de son professeur, en privé et en public. (Jour 3)

Leçon 5 : Partage : L’élève devra connaître et apprendre les tâches quotidiennes. Il doit savoir tenir une maison, cuisiner, bricoler et jardiner. (Jour 1 à 6)

Leçon 6 : Entretien - Courage et dépassement de soi : L’élève devra apprendre à se dépasser avec de nouvelles activités et entretenir son corps avec des cours de sport. (Jour 1 à 6)

Leçon 7 : Les vertus d’un homme Partie 1 : Chasteté et Fidélité, Patiente et Tempérance (Jour 2 à 5)

Leçon 8 : Les vertus d’un homme Partie 2 : Charité et Générosité, Humilité et Modestie (Jour 2 à 5)

L’élève a le droit de choisir un jour de repos par semaine, attention de bien le choisir.


 

Sylvain était presque déçu de ne pas voir le mot « sexe » dans son programme. Et cela lui semblait tellement simple comme programme. Il savait dire bonjour, quand même, il savait tenir une maison, bon à peu près, et il ne comprenait pas très bien ce programme.

—     Ce sont des leçons que je connais !

—     Ah bon… pourtant, tu n’en as pas appliqué une seule depuis la demi-heure qu’on se connait

—     Comment ça ?

—     Pas un bonjour, pas une excuse pour être en retard, à part une justification bancale. Tu n’as dit ni bonjour, ni merci au serveur. Tu ne t’es pas montré serviable non plus. Ton look laisse un peu à désirer, et il y a un manque d’entretien, pour un homme qui aime le foot, je m’attendais à plus … sportif. Tu veux que je continue ou pas …

—     Non, je crois que j’ai compris.

—     Donc, je te propose de suivre le programme pour apprendre à être un homme meilleur. Tu es encore libre de refuser. Mais une fois signé, tu t’engages à suivre ces leçons pour une… semaine. Je pense que ça devrait suffire.



Sylvain relu le contrat, le programme, observa la jeune femme. Recommença plusieurs fois, il finit par prendre le stylo qui se trouvait dans la pochette et signa le contrat. Il devait être fou, mais bon c’est quoi une semaine dans une vie. Si ça pouvait l’aider à être meilleur, à devenir un homme… presque parfait. Pourquoi hésiter ?

—     Trés bien ! fit Manon en reprenant le contrat qu’elle signa à son tour et le glissa dans sa pochette pour le remettre dans son sac. Je te laisse le programme.

—     Merci ! fit-il.

Manon lui fit un sourire pour cet effort, elle lui demanda son adresse et lui dit qu’elle serait là demain à huit heures pour commencer la première leçon. Étrangement, Sylvain avait hâte d’y être.

Diffuse en direct !
Regarder son live