Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 919 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

elle cachait bien son jeu

Chapitre 5

Inceste

Après nous être douchés et avoir mit un caleçon, nous allons dans la cuisine pour nous faire un en-cas et installés à table, nous passons un moment à discuter. Christian me dit :

« oh j’en reviens pas ! quelle partie de baise !!! »

« ouais t’as vu ? »

« en plus vu comment elle était habillée et tout ça on aurait dit qu’elle voulait nous allumer la salope !!! »

« ben elle aime se faire tirer je te l’ai dis ! et Annie lui avait ordonné de faire gaffe à sa tenue !!!»

« A propos elle vient à quelle heure ? »

« je sais pas, sans doute dans l’après midi, mais Marie n’est pas au courant alors chut ! »

« ah ok je comprends ! encore une surprise ? »

« oui ! ma mère aura 3 bites pour elle toute seule !!! »

Nous rions rien qu’en imaginant la scène. Puis nous entendons du bruit dans le salon, comme quelqu’un qui bouge, et nous la voyons tituber vers les escaliers pour monter lentement à l’étage, et nous entendons l’eau dans la salle de bains. Nous nous regardons et je dis :

« eh bé ! elle a du mal à marcher presque on dirait!!! »

« qu’est ce que ça va être ce soir alors ? »

« ben je crois que depuis le temps elle a du en recevoir du chibre ! »

« ah bon ? ça fait longtemps à ton avis ? »

« la première fois que je l’ai vu j’avais 15 ans !!! »

« sérieux ? mais qu’est ce qu’elle a du s’envoyer alors ? j’imagine même pas!!!»

« tu es sur que ta copine voudra bien participer ? »

« oh oui t’inquiète ! elle est libre le prochain week end ! »

« 2 jours avec ma mère ? il va lui falloir un déambulateur après !!! »

Nous rigolons à nouveau. Nous l’entendons redescendre les escaliers et son pas a l’air plus rapide, elle nous rejoint et elle vient s’asseoir avec nous. Elle est drapée dans une grande serviette de bains et ses cheveux sont mouillés.

« coucou maman ! ça va mieux ? »

« ouais ! »

Christian lui dit :

« mouais mais pas plus hein ? »

« j’ai plus votre âge, je ne récupère plus aussi vite ! »

je lui dis :

« ok ! alors pourquoi tu cours après les petits jeunes qui sont infatigables ? »

Je n’eus aucune réponse. Je rajoutais :

« allez va passer quelque chose de plus sexy ma beauté ! »

« non s’il te plait je suis trop crevée !!! »

« c’est un ordre ! tu sais que tu dois obéir ! »

Elle se leva et tandis qu’elle sortait de la pièce je lui dis :

« et tu nous attendras dans ta chambre on arrive ! »


Nous la rejoignons 10mn plus tard. Elle est assise dans un fauteuil dans sa chambre et elle a les yeux fermés mais elle ne dort pas car elle se lève quand nous rentrons dans la pièce.

Elle porte un petit bustier léopard qui dévoile ses épaules, moulant ses formes et laissant deviner sa magnifique poitrine par un décolleté encore une fois vertigineux, elle a une mini jupe noire, des bas résilles et des petites bottines noires également, et ses cheveux sont épars sur ses épaules !

« t’es trop canon maman ! »

« ah ouais, je dirais même bandante !!! »

« écoutez mes chéris ! je ferais tout ce que vous voudrez mais pas aujourd’hui ! s’il vous plait… »

Sans même l’écouter, je l’interromps en la muselant avec ma bouche, ma langue glissant pour s’enrouler autour de la sienne dans un baiser torride. Je glissais mes mains autour d’elle je sentais ses seins sur moi, tandis que mon sexe déformait mon caleçon. Je me frottais tout contre elle et je dis :

« tu sens ? tu sais comme tu m’excites ?

« oui je sens mais arrête ! »

« tu feras tout ce qu’on te dira de faire ma salope !!! tu vas nous obéir !!! »

Christian était passé derrière elle, il avait glissé ses mains dans le décolleté et il lui avait empoigné les seins pour les caresser. Elle était serrée entre nous, j’avais pris une de ses mains pour la poser sur mon caleçon et elle me malaxait au travers du tissu. Christian avait posé ses lèvres sur les siennes et l’embrassait à pleine bouche. Je glissais mes mains sous la jupe et empoignais les fesses charnues pour les pétrir vigoureusement. Il la débarrassa de son haut qu’il jeta au sol et engloutit un nichon. Il semblait lui aussi apprécier cette grosse poitrine charnue et arrogante. Marie avait glissé une main dans nos caleçons et nous astiquait le chibre. Je lui dis :

« enlève les nous et viens nous branler sur le lit !!! »

Elle s’exécuta et les fit glisser au sol, puis elle s’assit sur le lit et nous branlait tout en nous suçant à tour de rôle. Je rajoutais :

« on va encore te baiser ma salope !!! on va te faire encore hurler de plaisir!!! »

Elle ne disait rien, continuant à masturber avec vigueur. Christian se baissa, lui ôta sa jupe, écarta la fente avec 2 doigts et glissa 2 doigts de son autre main dans la chatte offerte et déjà trempée. Il dit :

« oh putain ! elle mouille encore la cochonne !!! »

« t’inquiète je me doute c’est une gourmande !!! »

Il allait et venait en elle et elle m’avait prit tout entier dans sa bouche pour me sucer comme jamais.

« dis moi Christian, ça te dirait de lui péter sa rondelle à cette grosse salope ? »

Elle ouvrit de grands yeux.

« ah ouais carrément !!! »

« ok ! attends un peu et tu vas te faire plaisir ! »

Je me dégageais, m’étendant sur le dos et prit mon sexe dans la main :

« Allez viens là ! viens me baiser !!! viens te le fourrer bien profond !!! »

Elle se mit à califourchon sur moi et s’assit sur mon dard qui coulissa dans sa chatte trempée de cyprine.

« oh t’as raison elle coule comme une fontaine !!! »

De son côté il s’était rapproché et elle avait prit sa queue dans la bouche. Il lui dit :

« vas y mouille la bien ! n’hésite pas ma salope !!! je vais te la mettre dans le cul tu vas la sentir passer !!! »

Puis il passa derrière elle, présenta son gland devant son petit trou et la pénétra jusqu’à la garde. Elle eut un long râle en sentant cette bite entrer en elle. Elle était appuyée sur les mains et elle avait nos 2 queues qui la possédait. Immobile, il ne donnait plus aucun mouvement à nos corps, comme s’il voulait faire durer le plaisir. Je lui dis :

« vas y ! commence à la limer doucement, tu vas voir c’est royal !!! »

Il se mit à bouger en elle ce qui faisait que ma bite la taraudait aussi. Prise à nouveau entre nous comme dans un étau, elle gémissait en bougeant son bassin, les yeux fermés.

« ahhh ! ahhhhhhhh ! aaaaahhhhhhh !!! mais vous ne serez donc jamais fatigués ? vous êtes insatiable !!! »

Sans répondre, nous continuons à la baiser, et Christian donnait maintenant des coups de reins qui la défonçait. Elle hurlait à chaque coups qu’il lui mettait et ses seins gonflés sautaient devant moi.

« oohhhhhhh je jouis encore !!! RRRRHHHHHHAAAAAAAAAA !!!!!!!! »

Satisfait, il poursuivait ses mouvements et elle était explosée de toute part. Son corps était couvert de sueur et elle tremblait, et ses globes semblaient durs comme jamais. Il la pilonnait de plus en plus fort, sourd à ses suppliques. Il dit :

« je vais venir !!! putain c’est trop bon !!! tu vas tout prendre ma cochonne !!! je vais t’inonder ton gros cul de salope tu veux ? »

Elle criait sous ses assauts et je dis :

« ouais c’est bon je vais gicler moi aussi !!! »

Nos 3 corps furent saisis d’un orgasme simultané, nos bites se vidant dans ses trous, la faisant déborder, et sa jouissance était si sonore que je me demandais comment les voisins n’étaient pas encore intervenus. Nous n’en finissons plus de déverser notre sperme dans ses orifices, et il fallut un moment avant que le calme se rétablisse. Marie s’était écroulée sur moi, sa poitrine sur la mienne, et elle avait du mal à reprendre sa respiration !!!

Nous restons ainsi, plantés en elle, quand j’entendis quelqu’un monter l’escalier. C’était Annie qui nous avait rejoint. Elle souriait et dit :

« salut mes chéris !!! »

Diffuse en direct !
Regarder son live