Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 28 784 fois
  • 70 J'aime
  • 0 Commentaire

Elle découvre l'amour avec son fils et le prend par voie anale

Chapitre 3

Inceste

Je commençais à être vraiment dans l’idée du fantasme. Maintenant, j’étais assise et regardais le corps nu de mon fils, l’idée de le baiser rend ma chatte, toujours cachée par le gode-ceinture très humide. J’ai levé les yeux et été assez impressionnée par ce que je vis. Je ne l’avais jamais vu nu dans sa vie d’adulte et il avait certainement grandi avec un morceau assez impressionnant de sa virilité. Son corps était mince mais bien tonique, il était grand avec de longues jambes musclées et entre elles pendait une gentille, pas trop longue et épaisse, bite qui devenait de plus en plus dur .


Je me levai, mon fils se tourna vers moi et je l’ai tiré vers moi, alors même que Jennifer le poussait de la même façon. Je l’ai pris dans une étreinte, comme je l’avais fait avec lui tant de fois auparavant, mais cette fois quand je l’ai embrassé ce n’était pas le baiser d’une mère. C’était le baiser d’une amante avec toute la passion que j’ai pu gérer, la caresse de ma main dans ses cheveux et dans son dos nu, tirant son corps contre le mien, en appuyant les courbes de mes seins contre sa poitrine.


"Ohhh, maman, c’est bizarre, c’est bon", gémit Claude , comme je lui fermais la bouche avec un autre baiser, de sentir sa langue caresser ma langue "Mmm, c’est mal, mais je ne peux pas arrêter.

’’Si tu n’étaient pas ma mère, je te baiserais ....."


Jennifer, quant à elle, était venu se tenir à côté de lui et faisait courir les mains et les lèvres sur tout le corps de mon fils, comme pour s’assurer qu’il ne cessait de penser qu’avec sa bite plutôt que toute autre chose, elle a commencé à caresser le cul de Claude. Comme je me suis assise dans le canapé , Jennifer l’a poussé vers moi son visage était à niveau avec mes gros seins qui se balançaient.


«Non, chéri, je pense que c’est encore plus chaud parce qu’elle n’est pas juste une femme sexy anodine, mais bien ta mère réelle, qui t’a aimé et soigné dorloté," lui dit Jenny: "C’est un peu méchant mais tellement vrai en même temps. Regarde ces seins magnifiques, ils t’ont nourris quand tu es né et maintenant que tu est un adulte, tu peux réellement apprécier ces biens qui te sont destinés. Profite en et suce les encore une fois. "


Je dois dire, Jennifer a été très convaincante, gère la situation et l’amène tous doucement à l’endroit ou elle le voulait et afin qu’elle puisse jouer et faire ressortir ses propres désirs. Après tout, je n’aurais jamais été dans cette position si elle m’avais pris dans ses pouvoirs de persuasion et il est clair que ça a très bien fonctionné aussi sur son petit ami, car sans ses paroles séduisantes, je doute qu’il aurait été nu en face de moi, son visage à quelques centimètres de mes seins, sa bite nue et dure: avec sa pensée clairement pleine de désir de sucer les mamelons de sa propre mère.


Comme si désireux de lui montrer ce qu’il faut faire ou de lui montrer combien de divertissement qu’elle pourrait avoir, Jennifer se pencha à côté de lui, prit mon sein gauche dans sa main, le portant à ses lèvres. Elle a commencé à embrasser et lécher mes seins me faisant soupirer de plaisir. Pris par l’excitation, Claude prend avec une main plus ferme mon sein droit et a commencé à le lécher comme Jennifer me le fait si bien.


Depuis longtemps mes seins, sont toujours à mon esprit la chose de mon corps dont je suis la plus fier, ça me donnait beaucoup d’amour et d’attention et je me sentais vraiment bien.

Juste la vue de ce jeune couple attrayant, mon fils et sa copine, à la fois en s’inclinant vers le bas pour adorer mes courbes mammaire et mes tétons en érection suffisait à me rendre humide et chaude, et encore moins la façon dont leurs lèvres effleuraient ma peau avec douceur, ils se sont embrassés et ont recommencés à me sucer.


Claude me regarda dans les yeux avec de la convoitise et de l’adoration.

Jennifer, de voir comment son petit ami s’occupait avec tendresse des seins de sa mère, fait un pas de côté et cela lui a permis d’avoir une vue général. Le visage de mon fils était presque entré dans mon décolleté, les mains et la langue, il me pelote à travers le soutien-gorge en dentelle pourpre qu’il admire tant. Je devenais plus humide et: plus de plaisir d’une sorte de soulagement que mon fils se plaisait à sucer mes seins.


"Oh oui, chéri, tu est incroyable avec ta mère," gémit Jennifer dans l’oreille de son petit ami: «J’aime te voir adorer ta mère, comme un petit gentil petit garçon."


"Mmmm, je soupire en réponse:" Ouai tu es un bon petit garçon, Claude tu es l’amour de ta mère continu comme ça. Tu aimes sucer les seins de maman? "


"Ahhh - ohhh Dieu, oui - mmmm", est venu le grognement sourd de mon fils, comme il eut le souffle coupé et a continué à sucer la chair ample de ma poitrine, "Ooooh, c’est incroyable. Tes seins sont incroyables, maman!"


Comme prévu toute l’attention de mon fils est sur moi, Jennifer avait sa main sur le cul de Claude. Comme il se penchait pour jouer avec mes seins, sont dos voûté vers l’avant, donc contraint de se pencher vers le bas, son cul musclé et nu bien en l’air avec ma belle-fille derrière lui. Il est évidemment très alléchant pour Jenny et elle ne pouvait pas s’empêcher de donner une claque ludique sur ses fesses nues et exposées, que son petit ami ne se retourna même pas, toute son attention était sur les gros seins de sa mère.


Puis elle a commencé à le caresser, elle commence enfin à glisser un doigt de la main droite entre les fesses et dans son cul ouvert. Cette surprise lui fit perdre sa concentration sur moi par un apport aigu de souffle: dit à la fois son étonnement et sa satisfaction d’avoir le cul exploré comme ça. Jennifer m’avait dit à quel point mon fils aime qu’elle joue avec son cul et je vois bien maintenant l’air ravi de l’expression sur son visage. Cela semblait le début de notre signal pour la prochaine étape de notre plaisir prévu.


"Et ce n’est pas tout», dit Jennifer, le vilain petit sourire sur son visage tout autant dans le ton de sa voix: «Nous avons une autre petite surprise en réserve pour toi, chéri."


Sur ce, elle dégrafe sa minuscule mini-jupe et la laisser tomber sur le plancher, la laissant juste nue comme son petit ami. Tout comme lui, cependant, elle avait aussi ce qui semblait être un long et épais morceau de viande qui pend entre ses jambes. Bien sûr, la sienne était plus grande, ainsi que le caoutchouc étais rose brillant, mais il semblait tout aussi prêt à l’action que le sien


Au début, Claude ne remarque pas vraiment ce que son amie lui avait révélé, tellement son attention était focalisé sur mes seins, mais après un moment, Jennifer l’a tiré loin de moi et embrassé ses lèvres, le poussant jusqu’à ses genoux. Avec ses yeux vifs et brillant de plaisir elle a attiré son attention sur son doux et petit corps de jeune fille avec un gode-ceinture, elle le tenait à la main, en l’agitant au visage choqué et surpris de Claude.


"Ouais, comment fait tu déjà ??? comme ça, bébé ?" Jenny se mit à rire: «Une petite surprise pour toi. Veut tu te joindre à nous car nous sommes toutes les deux équipées pour faire les choses exactement comme tu aime!


"Quoi... quoi ?" bégayait Claude !!!!!! équipées?


Comme il fût atterré en regardant Jennifer, choqué sans aucun doute à par les révélations dites devant moi du secret qu’il entretenais avec ma future belle-fille, c’est le signal pour moi, je fait glisser ma jupe le long de mes jambes. Maintenant, je me tenais devant lui habillée avec seulement ma lingerie rouge foncé et des bas noirs. Seule ma petite culotte de dentelle a du mal à contenir le monstre en caoutchouc qui pendait entre mes jambes. Son attention se tourna vers moi, j’ai tiré ma culotte d’un côté et déclenché ma bête prothétique, en l’agitant à droite de son visage, tout comme Jennifer.


"N’est-ce pas ce que tu veux, mon fils?" Je le taquine, agitant ma bite étrangement convaincante devant lui,

«Les femmes avec un équipement phallique qui ne demande qu’à prendre ton petit cul sexy ,tu n’as pas envi ?"


"Écoute Claude, ta maman sait que tu aimes être pris comme une femme dans notre chambre," ricana Jennifer «Pourquoi ne pas admettre que tu préfère te faire prendre par des femmes phalliques plutôt que l’inverse? Peut être que si tu en aurais parler plus tôt, de se sujet, alors nous pouvons répondre à tes fantasmes en ce moment. Imagine comment tu te sentirais si ta mère prenait ton joli cul! "


"Ohhh, d’accord alors, dit Claude en poussant un soupir qui a suggéré qu’il était conscient,il capitula facilement mais ne put résister à la promesse de Jennifer de ce qui allait lui arriver, il s’adressa à moi: « C’est vrai, maman, j’aime me faire baisé par une fille équiper d’un gode-ceinture. Je sais que ce n’est pas très viril, mais putain ça fait du bien! "


«Eh bien, chéri, aujourd’hui tu as deux femmes chaudes avec deux belles bites pour ton cul," Jennifer sourit, étant donné sa petite taille ce fut probablement la seule fois où elle pouvait être au dessus de son homme et de le regarder vers le bas , « donc vu que tu est à nos pieds, il est temps de sucer nos bites en caoutchouc, chéri. "


C’est inhabituel de voir mon fils nu, agenouillé sur le sol devant moi, mais c’était un spectacle que je commençais à apprécier de plus en plus. Il a pratiquement rampé jusqu’à nous, il était à genoux et nous debout de chaque côté de lui, sa copine mince, des jambes galbées sur un côté de sa tête et sa mère en bas sexy de l’autre. On le fait miroiter en frottant nos godes contre sa figure qu’il a désormais à portée de lui et qu’il prit de ses mains.


Claude a tiré la sangle des deux bites vers sa bouche,il aimais voir les deux queues dressées, frottant leurs têtes l’une contre l’autre, juste en face de lui. Il tira la langue et tourbillonnait autour des deux têtes en caoutchouc. Il poussa un profond soupir de satisfaction, comme si ses préoccupations et des inquiétudes concernant la situation avait commencé à fondre et à être remplacé par l’appréciation.


Il pose toute son attention sur la grosse bite rose qui avait l’air tellement hors de proportion avec le corps de sa petite amie. Il a embrassé et léché et fait sauter le tout comme une fille allant sur la bite d’un gars. Il était évident qu’il avait fait cela auparavant, ce fût un réel plaisir pour moi de le regarder. Après quelques minutes avec Jennifer il se tourna vers moi et me fit la même chose à mon gode veiné et de couleur chair, il a continué à frotter la sangle contre ma chatte, je suis donc encore plus humide.


Toute la scène fût incroyable, la façon dont Jennifer réussie à renverser les rôles, je ne m’attendais pas à ce qu’il le fasse tout aussi facilement. Ici, il était l’homme à genoux suçant avidement les deux grosses queues portées par les femmes. Claude était dans le vif, même si les bites ne sont pas réelles, il est déterminé à descendre sur elle du mieux qu’il pouvait, en glissants et humidifiant avec sa salive jusqu’au fond de sa gorge comme une star du porno .


"Oh ouiiii, suce nos bites comme une chienne," gémit Jennifer, s’excitant face à lui, "Allez, salope, fait moi voir comment tu vas sucer la bite bien dure de ta mère!"


"Mmmm, bébé, montre à ta mère combien tu l’aime," Je suis entré dans sa bouche, j’ai vraiment le sentiment d’avoir allaité mon fils avec ma bite en caoutchouc , "Montre lui combien tu aimes ses seins et sa bite!"


"Ahhh - Mmmm-ohhh - Oui, maman, Je t’aime, j’aime sucer ta grosse queue," dit Claude le souffle entrecoupé, comme il a pris tous la longueur du gode jusqu’au fond de sa gorge, "oh ouiii - uhhh - Donne-moi ta queue, maman nourris ton fils avec ta grosse bite! "


Comme mon fils est occupé en essayant de prendre autant qu’il pouvait le plus de longueur possible de mon membre en caoutchouc au fond de sa gorge, sa petite amie tournait ses regards vers son cul musclé. Elle se positionne derrière lui, saisit ses hanches qu’elle a ramené vers elle afin qu’il se mette à quatre pattes avec son cul en l’air et la bouche enroulé autour de mon gode-ceinture. Une fois de plus, elle a commencé un doigt de son cul en le faisant soupirer autour de ma fausse bite.


Il était assez évident que Claude aimait ce rôle de soumis. Jennifer glissa deux puis trois doigts dans son cul et a commencé à les pousser dans et hors de son trou serré. Ce n’était pas seulement des râles et des soupirs comme il continuait de laisser mon gode-ceinture envahir sa bouche. Non, il était évident parce que sa propre bite, plus réel et plus sensibles au changement que nos fausses queues, affichait fièrement son excitation, en s’agitant sous son corps accroupi, penché, ferme et dur.


«Maintenant, chéri, je vais montrer à ta mère de quel genre de gars est son fils ", dit Jennifer, provoquant Claude de laisser mon gode dans sa bouche de retourner vers son visage, je vais prendre ton petit cul de soumise. Le veut tu bébé? "


«Oh oui, Jennifer, oui s’il te plaît», soupire Claude presque étouffer, "S’il te plaît baise mon cul avec ta grosse bite en caoutchouc. Baise moi juste en face de maman, montrer lui ce que je peux prendre."


"OK, bébé, ça vient," a répondu Jennifer

«Aline, Regarde comment ton fils aime avoir une bite à l’intérieur de lui!"


Elle retire ses doigts de l’anus de mon fils et maintenant en bonne position la tête rose épaisse de son gode-ceinture à l’entrée de son cul. En tenant la bite de caoutchouc d’une main et posant l’autre sur la fesse de Claude, le tirant vers elle, pousse ses hanches vers l’avant, ce qui lui a permis d’entrer le gode dans le cul de son petit ami. J’ai regardé avec un intérêt flagrant, et de voir mon fils, quand ses fesses masculines furent pénétrées par le gode rose veiné rentrant lentement en lui. Ce fût tout un spectacle, de voir prendre toute la longueur de la fausse bite, il s’ouvre attaché à sa douce, le corps de sa petite amie qui avait un sourire de plaisir sur son joli visage.


"Ooooh ... Oh Dieu, que je me sens bien», soupira Claude comme le gode est allé au plus loin et au plus profond, le remplissant bien à l’intérieur, "Mmmm ... quelle est gosse ta queue,Jennifer encule moi Jennifer encule-moi maintenant! "

Diffuse en direct !
Regarder son live