Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 828 fois
  • 28 J'aime
  • 0 Commentaire

Elle se fait baiser et enculer par son amoureux

Chapitre 1

Erotique

Elle se fait baiser et enculer par son amoureux



Je suis une petit môme sexy de 16 ans, j’ai un problème : C’est que les garçons de mon âge sont à mes yeux de sauvages garnements. Aussi je m’intéresse aux hommes murs, de préférence âgés de 50 à 60 ans. Mais il est difficile de trouver des hommes célébataires dans cette tranche d’âge sans éviter les regards curieux. Alors, j’ai dû procéder par une recherche en ligne. Un jour, j’ai rencontré un homme qui avait 51 ans, j’ai discuté avec lui et nous avons décidé de nous revoir, car la conversation que nous avions eue lors de cette première rencontre était assez excitante.


Je suis allée chez lui un vendredi après-midi à 17h30. Il avait fait la cuisine et il avait dressé la table avec beaucoup de soin. Nous nous sommes assis mais nous n’avons pas abordé les choses intimes du sexe jusqu’au dessert. Petit à petit nous avons parlé "cul", car nous êtions tous les deux excités et je mouillais déjà.


Il me jetta sur la table et comme je ne portais pas de petite culotte, il déchira ma robe et commença à sucer mon con et aussi mon trou du cul. Oh! Mon dieu, il suçait comme un Dieu. Il passa sa langue sur mon clito en fit le tour, le lécha amoureusement de haut en bas, passa son doigt en haut, il voulait en mettre deux, mais il n’y arriva pas, car je suis trop étroite. Il lécha mon con et mon cul, il lécha mon cul et mon con et bientôt, je ressentis mon premier orgasme. Je poussais un cri effoyable qu’on aurait pu entendre dans tout le Danemark.


Puis nous avons pris une douche. J’allais dans la salle de bain, il me déshabilla et il me plongea dans une grande baignoire, je priais pour qu’il ne vienne pas avec moi dans cette baignoire, mais il le fit. Il commença à me caresser, sa bite devint raide, il pelota mes nichons, mon Dieu comme c’etait bon. Il lècha mes doudounnes, comme il était excité ! Soudain je lui dis d’enfoncer sa bite dans mon con, j’étais aussi très excitée. Je voulais m’assoir sur sa pine dure comme du fer, je me demandais si elle n’était pas trop grosse sa bite d’enfer, ou si je ma chatte n’était pas trop étroite. Je poussais pour que ma petite chatte rasée puisse aspirer sa grosse bite, mais c’était difficile et je ne jouis pas. Il posa ses mains sur mes hanches et un, deux, trois, je poussais un cri, ça faisait mal, mais c’était aussi délicieux. J’avais attendu toute la journée pour ressentir ce plaisir exquis. Je montais et je descendais sur lui et il jouit, moi je n’étais pas encore prête à jouir. Nous nous embrassâmes et je tombais dans ses bras. Il me souleva et m’essuya, car j’étais en sueur.


Il était toujours nu et très excité. Sa bite était dans mon con et je me libèrais de cette bite dure comme de la pierre qui avait transpercé tout mon être. Mais j’avais encore envie de lui. Il désirait ardement enfoncer de nouveau sa bite dans ma petite chatte serrée. Maintenant nous jouions, j’étais habillée comme une petite fille et il devait être le père. Il sortit et j’étais allongée, je mis mes mains dans mon pantalon et je m’amusais avec un petit godemiché et avec un vibrateur à boutons. Il brisa le slience et il s’écria: "En voila une sale petite fille! Tu es allongée et tu t’amuses ! Il s’empara du jouet sexuel et me mit sur ses genoux. Il me fessa où cela me brûlait. Je commençais à geindre et il s’arrêta. Il me saisit et il me dit :"Tu vas faire quelque chose pour moi". Il sortit sa grosse bite juteuse et ajouta : Tu vas me traire". Je le fis. Je suçais d’avant en arrière et lorsqu’il juta dans ma bouche, j’avalais tout son foutre. Je le suçais une deuxième fois, je crachais sa semence sur sa tête et je le léchais pour le nettoyer, comme une bonne petit putain. J’étais si excitée et je gémissais.


Je voulais qu’il le fasse aussi mais cette fois je lui demandais d’introduire sa bite dans le petit trou de mon cul. Je voulais qu’il m’encule, oui qu’il m’encule, qu’il m’encule profondément, qu’il me défonce. Il mouilla ma petite rose avec le jus de ma chatte qui dégoulinait, mais mon trou du cul était tellement serré qu’il ne pouvait pas m’enculer comme il le désirait, mais je lui dis qu’il devait se coucher, il le fit et il pouvait tout voir, j’étais assez souple, donc il n’y avait pas de problème pour écarter mes jambes. Je montais et descendais sur sa bite gigantesque, je pouvais le traire avec mon cul et je sentis son foutre gicler dans le trou de mon cul. Je me levais rapidement et je me postionnais au dessus de sa bouche pour lui rendre son foutre qu’il venait de m’offrir. Je le léchais pour le laver de toute impureté et il me donna la main. Je pris de nouveau un bain et puis nous avons répété cette séance d’enculage de nombreuses fois par la suite.


Diffuse en direct !
Regarder son live