Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 12 261 fois
  • 17 J'aime
  • 0 Commentaire

elle l'invite chez elle

Chapitre 1

Travesti / Trans

Il arriva devant la porte puis sonna. Quelques secondes après, elle lui ouvrit la porte et lui demanda d’entrer. Elle portait un chemisier qui laissait entrevoir son décolleté. Elle était vêtue d’une jupe mi-longue qui permettait d’apercevoir qu’elle portait des bas. Elle lui demanda de la suivre. Elle ouvrit une porte. C’était une chambre. Sur le lit se trouvaient plusieurs vêtements (un collant, une nuisette courte et une jupe avec ceinture intégrée). Elle lui demanda de se déshabiller et d’enfiler les effets qui se trouvaient sur le lit. Elle lui demanda de prendre son temps pour se déshabiller de façon à ce que son regard le gène. Il retira le haut, puis ses chaussures, chaussettes et son pantalon. Elle lui dit à ce moment là, qu’elle allait lui retirer son slip, ce qu’elle fit. Elle le fit descendre tout doucement en effleurant avec sa main son sexe de façon à le mettre mal à l’aise. Puis elle lui demanda de se vêtir, du collant, de la nuisette et de la jupe. Elle lui dit « A partir de maintenant, tu m’appelleras Maîtresse ».


Elle s’assied sur le lit et lui dit « je vais maintenant savoir si tu es docile et jusqu’à quel point ». Elle lui demanda de s’allonger sur ses genoux, la tête et les pieds vers le bas. Une fois allongé sur ses genoux, elle releva délicatement la jupe de son soumis de façon à entrevoir les fesses et le collant. Elle se mit à lui caresser les fesses par dessus le collant sans doute pour se faire pardonner de ce qu’elle allait lui faire. Au bout de deux minutes de caresses sur les fesses, elle lui donna une gifle sur les fesses, puis une autre et encore une autre. Il reçu comme cela une dizaine de claques sur les fesses. Elle lui demanda de faire un cri de jouissance à chaque claque pour lui montrer qu’il aimait cela. Puis, elle descendit légèrement le collant, seulement pour apercevoir les fesses. Son sexe était resté à l’intérieur du collant Elle lui donna encore une bonne fessée directement sur les fesses afin qu’il ressente un peu plus les claques. Alors que les fesses étaient légèrement rosies, elle lui demanda de se lever et de mettre ses mains le long du mur, face au mur, les fesses légèrement en arrière de façon à ce que la nuisette soit légèrement au dessus. Elle fit descendre la jupe de son soumis et récupéra la ceinture qui la tenait. Les fesses se trouvaient à l’air car elle n’avait pas remonté le collant après la fessée sur les genoux. Avec la ceinture, elle lui donna une dizaine de coups en lui demandant de jouir à chaque lancé. Ses fesses commençaient à être rouges.


Elle lui demanda de s’allonger sur le lit, il ne portait plus que sa nuisette courte et le collant qui était baissé en dessous des fesses. Elle revint presque aussitôt et se mit devant lui. Elle lui présenta un gode, pas très gros ni trop long. Elle lui demanda de le sucer et de ne pas hésiter à le mouiller. Puis elle lui demanda de regarder. Sans qu’il puisse vraiment tout voir, elle releva sa jupe, écarta de sa main sa culotte et fit glisser le gode dans sa chatte. Puis elle se mit derrière lui, posa le gode mouillé au dessus des fesses et lui écarta sans ménagement les fesses. Elle lui cracha dans la raie puis fit couler de la salive. Enfin, elle glissa le gode entre ses fesses et lui dit « si tu n’es pas sage, je l’enfonce complètement ». Elle le mit à l’entrée et fit un petit va-et-vient. Comme il ne disait rien, elle lui dit, « je m’aperçois effectivement que tu es bien soumis, je vais pouvoir commencer à prendre du plaisir ».


Elle lui demanda de se lever et de se masturber devant elle. Elle prenait du plaisir à le regarder se branler. Quand son sexe fut en érection avancée, elle lui dit « çà suffit ». Elle lui demanda de remonter son collant car il mouillait avec son sexe et cela coulait partout. Elle lui demanda de se mettre à quatre pattes. Assise sur le lit, elle lui demanda de venir sentir ses effluves sous sa jupes. Elle avait un peu mouillé car cela lui avait donné un peu de plaisir de fouetter cet homme et de se goder. Elle lui demanda ensuite de lécher ses cuisses ainsi que son slip. Elle s’allongea sur le lit et releva un peu sa jupe. Elle écarta bien les cuisses pour que la langue de son soumis lèche bien son slip ainsi que les côtés au niveau des cuisses. Parfois, elle mettait sa main pour écarter légèrement sa culotte afin que la langue de son soumis effleure son l’intérieur de son sexe et son clito. Elle commençait à bien mouiller dans son slip. Elle lui demanda d’arrêter.


Toujours allongée sur le lit, elle lui demanda de lui retirer sa chemise puis de l’embrasser sur la poitrine et le ventre par dessus son soutien gorge. Puis, elle lui demanda de retirer son soutien gorge et de bien embrasser ses seins. Il les embrassa délicatement et longuement. Elle y prenait beaucoup de plaisir. Comme il se trouvait à califourchon sur elle, elle n’hésitait pas à lui toucher le sexe par dessus le collant. Et comme il mouillait beaucoup, elle se faisait nettoyer les doigts en les lui mettant dans la bouche. S’il ne voulait pas ouvrir sa bouche, elle le fouettait ou lui bouchait le nez pour l’obliger à ouvrir et lui disait « allez, lèches bien soumis, tu vas voir c’est bon, c’est produit par toi ». Il devenait un bon soumis.


Elle se leva puis lui demanda de lui retirer sa jupe, il pouvait maintenant apercevoir le slip légèrement mouillé et les bas de sa maîtresse. Elle lui demanda de lui retirer son slip avec délicatesse. Puis elle lui dit de le déposer sur le bord du lit, en présentant la face en contact avec le sexe. On pouvait apercevoir que le slip était humidifié, il y avait également une petite auréole jaunâtre. Impossible de savoir depuis quand elle le portait mais il ne semblait pas sale, juste imbibé peut-être par le plaisir qu’elle venait de prendre mais aussi par le fait qu’elle avait peut-être uriné une ou deux fois dans la journée sans bien s’essuyer. Elle lui demanda de le nettoyer en le léchant proprement. Pour ce faire, elle lui prit la tête à une main et lui la fit descendre jusqu’au slip. Il lécha de peur des représailles. Elle l’encouragea en lui disant que c’était bien, c’était pour son bien, qu’il était obéissant et docile.


La seule chose qu’elle portait c’était maintenant ses bas. Elle s’allongea sur le lit, sur le ventre. Elle lui demanda d’embrasser langoureusement ses fesses. Il exécuta cette tâche avec brio en l’embrassant par des bisous et des coups de langue. Au bout d’un moment, elle lui demanda de passer sa langue dans sa raie du cul. Il ne voulait pas le faire. Elle lui dit « Fais le ou tu vas voir ce qu’il va t’arriver ». Il passa sa langue entre les deux fesses. Elle lui dit, « maintenant, tu fais la même chose en écartant mes fesses, je veux que tu sois humilié de la sorte ». Je veux sentir ta langue dans ma raie. Il ne le fit pas.


Tout de suite, elle se leva et lui dit « A quatre pattes ». Il se mit à quatre pattes. Elle lui donna trois coups de ceinture sur les fesses et lui dit « Tu vas obéir maintenant ». Il répondit « Oui, Maîtresse ». Elle se remit en position allongée sur le lit et lui dit « Ecartes mes fesses et lèches trois fois dans la raie puisque tu n’a pas voulu le faire tout à l’heure, je veux sentir ta langue mouillée ». Il lécha proprement, elle lâcha un cri de plaisir, montrant que c’était bon.


Elle se mit debout et lui demanda de se mettre à genoux en signe de soumission. Elle lui demanda de lever la tête et regarder. Elle glissa deux doigts dans sa chatte en la trifouillant un peu puis en sortant ses doigts, elle lui dit « lèches les mon bon soumis et nettoies les bien ». Elle recommença une deuxième fois.


Elle se remit ensuite assise sur le lit et écarta les jambes. Elle dit « Maintenant voyons si tu lèches aussi bien mon clito. Elle lui approcha la tête entre ses cuisses et il se mit à lécher avec délicatesse. Elle se laissa aller et s’allongea sur le dos pour prendre cet instant de plaisir intense. A un moment, il introduisit sa langue, puis deux doigts. Elle prit son orgasme en criant « Oui, oui, encore ». Il lécha longuement. Nettoie bien ma jouissance lui lança t-elle. Ensuite, elle lui dit de s’allonger sur le lit et elle se mit à quatre pattes, le sexe au niveau de la bouche de son soumis et lui demanda de lui faire un cunnilingus. Pendant ce temps, elle prenait du plaisir à jouer avec le sexe de son soumis.


Quand elle eut fini de prendre son plaisir, elle lui demanda d’avaler la jouissance qui aurait coulé dans sa bouche. Ensuite, elle le déshabilla délicatement, lui retirant son collant et sa nuisette en prenant soin de le caresser au niveau du sexe et des jambes. Il mouillait beaucoup. Elle prit son sexe dans la main en le caressant. Il se remit en érection. Elle lui présenta une capote et lui demanda de l’enfiler, ce qu’il fit. Elle lui dit « Viens maintenant et vidanges toi en moi, tu l’as bien mérité. A son tour, il eut son plaisir.


Ils allèrent tous les deux dans la salle de bains pour nettoyer leur sexe, puis chacun se rhabilla. Elle ne mit pas son slip qui était mouillé. Elle lui proposa un café qu’il accepta. Pendant ce temps, ils discutèrent d’autre chose, aucune allusion à ce qu’ils venaient de vivre. Ils avaient envie de se connaître un peu mieux.


Avant de partir, n’ayant pas de slip, elle lui dit « Je souhaite que tu lèches mon clito avant de te laisser repartir, viens dans la chambre ». Elle releva sa jupe et s’allongea sur le lit les jambes écartées laissant devant lui cette chatte. Il la nettoya proprement, elle gémit et prit un nouvel orgasme.

Il était temps pour lui de partir car cela faisait déjà plus d’une heure et demi qu’ils étaient à se satisfaire.


Elle lui demanda avant de partir, « tu reviendras, cela t’a plu ». Il répondit « oui ». Elle lui demanda si cela lui dérangeait si la prochaine fois elle invitait une amie. Il répondit « faut voir qui c’est, comment elle est ». Ils s’embrassèrent sur la bouche et elle lui dit « on se contacte pour la prochaine ». Ok répondit-il.

Diffuse en direct !
Regarder son live