Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 1 632 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Elles s'aiment

Chapitre 1

Lesbienne

Pourquoi le cacher, elles s’aiment depuis la maternelle. Elles ne se sont jamais quittées, jusqu’à la fac et même jusqu’à leurs emplois.

Voisines en classe, elles ont connu pratiquement en même temps leurs premières émotions et fantasmes. Bien sur au début elles n’osaient pas se confier: il est difficile d’avouer que souvent elles se touchaient là où elles ne devaient pas. Elles n’avaient qu’une douzaine d’années quand elles commençaient leurs masturbations. Finalement un jour en parlant la première, brune aux yeux bleus confiait à son amie quelle prenait du plaisir en se caressant entre les jambes. La blonde, son amie avouait qu’elle aussi se touchait au même endroit. Les semaines passant, il leur parût indispensable de montrer à l’autre comment elle se branlait. Un mercredi après midi, les parents étaient au travail, les deux amies se retrouvaient chez la belle brune.

Au début elles étaient tout simplement assises, l’une à coté de l’autre. Chacune enlevait sa culotte et commençait leur masturbation. Assises c’est bien, cote à cote ne permet pas de bien voir ce que fait l’autre.

Elles allaient dans le séjour, la brune sur le fauteuil en face du divan où la blonde prenait place. Là c’était bien mieux: elles voyaient la chatte de l’autre. C’est la blonde qui la première montrait à sa copine comment elle se donnait du plaisir. Elle ouvrait ses cuisses en grand, se caressait le pubis avant de mettre deux doigts sur son bouton, doigts qu’elle posait sans trop appuyer. Elle faisait aller et venir ses doigts sur son clitoris. Le regard de sa copine sur son sexe, l’excitait tellement qu’elle jouissait vite.

Au tour de la brune; elle posait ses jambes sur les accoudoirs, le con bien en vue et elle aussi mettait deux doigts sur le bouton. Elle allait plus vite que sa camarade: elle agrémentait son plaisir en se mettant un doigt dans l’anus. C’était la seule différence entre elle. Voulant l’imiter, la blonde à son tour très remontée se branlait à nouveau en imitant la brune et se mettant un doigt au cuL.

Plusieurs semaines encore après, elles se branlaient toujours devant l’autre petit à petit en synchronisant leurs mouvements. Ce n’était plus suffisant quand on a 16 ans.

Un après midi, la blonde proposait à son amie de la branler pour avoir d’autres sensations. Bien sur la brune offrait aussitôt son sexe à son amie qui sans hésitait lui mettait ses doigts sur le bouton et la branlait. Elle fermait les yeux pour savourer ce nouveau plaisir. Il lui semblait qu’elle jouissait mieux qu’avant. Aussi c’est avec plaisir qu’à son tour elle branlait son amie.

Un soir, elles voyaient un film de cul sur DVD et voyaient des scènes bien "hot" entre femmes. C’est le même soir que la blonde déclarait à la brune qu’elle l’aimait. La brune, non seulement acceptait cette déclaration: elle répondait qu’elle aussi l’aimait.

Chacune se branlait en regardant d’autres femmes qui se bouffaient la chatte ou faisait du con à con. Pourtant elles remarquaient que chaque fille se faisait mettre par un homme par-devant ou par derrière ou qu’elles se donnaient du plaisir entre elles avec des godemichés. C’est le même soir que la blonde déclarait à la brune qu’elle l’aimait. La brune, non seulement acceptait cette déclaration: elle répondait qu’elle aussi l’aimait.

Diffuse en direct !
Regarder son live